11 décembre 2012 @ Bataclan (Paris)


La seule chose à retenir du bataclan : la rapidité de vente des places X — 8 janvier 2013 à 16h46

Après Tours, je dois dire que j'ai été déçue par ce concert parisien.
Les morceaux étaient bons, les musiciens rodés, c'était un bon show en soi, mais le petit supplément d'âme avait disparu entre Tours et Paris visiblement. En fait, j'ai eu l'impression qu'il se faisait chier sur scène, je me suis même demandé s'ils n'allaient pas se mettre à jouer plus vite, juste pour pouvoir partir profiter de la soirée avec leurs potes.
Le discours de Fils de France décevant, tout juste bon à exciter les pucelles en chaleur, "Ouais c'est trop un rebelle ! Damien t'as trop raison, la France c'est de la merde, fuck le lycée ! Faut trop que je mette la vidéo sur FB !" Est-il au courant que son public a vieilli avec lui et que la rebellitude pour ado devient ridicule au bout de 10 ans ? Et puis, ça aurait pu lui traverser l'esprit que "enculé" hurlé comme une insulte tout au long du discours, pouvait être aussi blessant qu'un "bougnoule". Ah oui mais c'est vrai, je crois avoir lu y a pas longtemps un artiste dire qu'aujourd'hui c'était aux gens insultés d'être plus tolérants...
Et alors le discours-marronnier sur la pub. Mouais on le sait, mais alors avec l'affiche dans l'entrée siglée 20Mn, c'était pas super approprié. Et puis il sait très bien qu'il n'a pas besoin de faire appel à des publicitaires, il est tellement doué pour le marketing auprès de ses fans, pourquoi dépenser de l'argent inutilement, alors qu'il suffit de quelques posts sur un site officiel, sur une page Fb ou twitter, pour mettre les fans tellement sur les nerfs qu'il se jettent sur l'album et les places de concert dès la mise en vente.

Ah et puis évidemment on n'a pas vu la queue d'un piano :(

Bref concert bon mais sans plus, qui ne méritait ni la rapidité à laquelle les places se sont vendues ni les prix de revente au marché noir.

Enfin ma plus grosse déception, c'est quand même que j'ai toujours pas rencontré kaio :'(


compte rendu ingridou2 — 13 décembre 2012 à 15h52

Je pensais que j'allais me prendre une claque pour la dernière date de la tournée au Bataclan sachant que les places s'était arrachées en 6 minutes et qu'il y aurait du nouveau,ou un bonus...bref Je suis entièrement d'accord avec Blat et bisounour...concert banal de la tournée!Même si l'ambiance était très molle au Pasino à aix en pce,j'ai nettement préféré cette prestation à celle du Bataclan!sûrement parce que la voix de Damien était parfaite,qu'il n'avait pas la crève et qu'on a eu droit au piano avec un st petersbourg à tomber et que je me suis mise dans une bulle à profiter à 1000% de ce live de 2h30!Au bataclan ça a été différent...beaucoup de personnes étaient déchirées et autour de moi il y a eu 2 "bagarres" d'un côté 2 filles et de l'autre 2 mecs(pas de jaloux!!) et ça a beaucoup pogoté à vouloir faire mal!!Je me suis pris des coups de coudes et je me suis faite valdinguer à droite et à gauche à tel point que sur une chanson entière(ma petite couturère je crois) je n'ai pensé qu'à ma vie..J'ai l'habitude des concerts en fosses et j'adore ça même mais là j'ai eu la peur de ma vie(à un moment je me serai crû à un concert des sheriff ou de métal....impossible de sauter,d'applaudir tellement on etait oppressé!J'ai pêter un câble à un moment et si la fille à qui j'ai attrapé les poignées d'amour en la soulevant et en l'envoyant le plus loin possible passe par là:ENCHANTEE...D'ailleurs les mecs de la sécurité sont venus à un moment mettre de l'ordre et calmer les gros excités qui ne profitaient pas du concert mais foutaient la merde!!!...Du coup j'étais pas tranquile pendant le concert et moins dans le truc...sans parler des gonzesses(35/40 ans) dépressives et suicidaires à chialer sur tout l'accoustique et à dire"mais qu'il est beau" ça m'a gavé!...Certains du public m'ont gâché ce moment!Sinon les musiciens au top!Damien malade mais qui a assuré..Mais ça faisait assez clan:Damien d'un côté et les autres musicos de l'autre...J'ai apprécié son intervention sur fils de France et ses "bande d'enculés" à répétitions...et plutôt que d'interdire la bouffe,il aurait mieux valu interdire les téléphones(je sais c'est pas possible:-/)...


Un soir de décembre.... yobou84 — 12 décembre 2012 à 20h15

Il est 20h quand Damien rentre sur scène. Une précision inhabituelle pour un soir inhabituel ? Ta tournée s’achève sur un sentiment mitigé. Entre concerts avortés et maux de dos, tu as réussi à envoyer quelques pépites !! Quel Damien nous fixe ce soir de ces yeux malicieux ? L’écorché détestable qui n’a pas réussi à embraser la Loraine ou le poète contaminant dont les échos magistraux raisonnent encore dans l’oasis sarthois ?
La guitare sur les genoux, assis face à tes actionnaires d’un soir, tu parais être ailleurs…mais tes chansons sonnent justes, comme d’habitude, … les meurtrières, rois demains… tu nous fais voyager dans tes jours étranges, et tu nous amènes avec toi. Les bals des lycées et les histoires d’amour d’un macchabé satyre s’élèvent sous la canopée parisienne faisant pleurer le siècle mort. Et si la voix n’est pas aussi envolée que d’habitude, l’atmosphère de Saint-Pétersbourg envahie alors le bataclan et les flocons semblent glisser sur nous, faisant frissonner nos peaux et réchauffer nos cœurs. Le silence règne encore, entrecoupé de timides clappements de mains quand, pendus à tes lèvres, nous acceptons l’invitation. Le voyage est trop beau et que sonnent les tocsins…
Putain ! Messine !! C’est l’escale ! Les diables envahissent nos corps et nos âmes exorcisées s’échouent sur le parquet ! Ça y est, toi aussi tu t’éclates !! Tu souris, tu le sais que c’est le dernier alors tu t’envoies en l’air avec nous !! Et c’est la fin des mondes!! Quelle ironie, un 12 décembre…. Elle s’engouffre dans nos êtres et la magie opère. De Betty à Marie, elles sont toutes couturières, elles sont toutes au bar du port à danser, à danser, à danser !!!!!!!! Mais s’il y a bien plus qu’un fil de soie entre nous, Damien, il ne reste que toi ! Que toi, pour t’enivrer encore plus comme pour mieux affronter ce pays d’enculé. Tu craches ton discours, violent, au rythme d’une Marilyn, résonnant sur les trottoirs de Voltaire. Le gourou des proses a encore frappé et, sous nos yeux ébahis, tu dérives sur l’océan d’accusations d’un fils de France réveillé !
La rythmique est rodée aujourd’hui et le plaisir est bien là, partagé et ne souffrant plus d’aucune résistance. Tu reviens encore pour vivre cette magie des rencontres. Cette magie, ces rencontres…elle est belle ta définition. Le petit prince a bien grandit et nous, aussi !! Putain, 13 ans !
Enfin la voix déjà perdue, surement accrochée tout en haut d’une verge d’argent sentant la polémique, tu nous livre le clap de fin ! Le clap d’un calme ruisseau où tu marchais, gamin. Le clap d’un calme ruisseau où tu apprenais, enfant. Le calme d’un calme ruisseau où tu devenais Damien. Chatillon, je ne connais pas, mais j’y ai fait un beau voyage un soir de décembre, et c’est superbe !
Tu nous as finalement offert le poète détestable qui se perd autant dans ces discours révoltés que dans ces bourbons à répétition. Ça tombe bien, c’est celui-là que nous étions venus chercher ! Encore une fois, c’était beau, Damien ! C’était bon et ça fait toujours autant de bien ! Merci !