souvenirs d'une belle soirée ... 30 mars 2013 à 13h02


Après quelques jours pour faire retomber l'émotion, je me lance :

Après une longue attente dans le froid, et une foule assez impressionnante, nous voilà dans ce zénith, moment tant attendu.
Le temps que chacun prenne sa place, et puis cette musique de fond qui démarre, tout en douceur, avec du « God Blesse » puis le « Thème Quai de Scène ».

Et voilà Damien qui entre en scène (il est exactement 20h40) seul avec sa guitare, et commence avec cette inédite « Quais de scène »
Quelle claque dès le départ, merveilleuse surprise, chanson splendide et pleine d'émotion.

S'ensuit une partie plutôt acoustique avec « Marie » et cette seconde chanson inédite « Boléro » très bonne également, et quelle surprise l'accordéon, je ne m'y attendais pas du tout, et sincèrement sur certains morceaux ça rajoute vraiment quelque chose.

Il enchaîne ensuite avec des morceaux qu'il démarre en acoustique et le ton monte au fur et à mesure pour terminer rock, j'y ai beaucoup apprécié « Messine » et « Fin des mondes ».
Par contre, on commence à sentir que le son n'est pas au top, surtout sur les parties rock où le son est assez « brouillon »

Petite pause, puis c'est reparti avec « Miami » (avec son intro plutôt surprenante mais qui sonne comme un appel à revenir vite, la pause est terminée) et j'avoue avec été agréablement surprise avec la mise en scène sur ce morceau, cette espèce de représentation d'une descente aux enfers (en tout cas je l'ai ressenti comme tel) et l'apparition de ce « jeune homme en capuche rouge » qui a pleinement sa place dans ce morceau (j'ai su plus tard que c'était Théo Cholbi)

Après « Miami » quelques morceaux rock, le son n'est pas au top, mais bonne prestation de la part de tous sur scène.
Un peu déçue par « Rochechouart » que j'aime beaucoup en version studio mais je ne l'ai pas trouvé exceptionnelle en live.
Le public un peu « mou » et Damien le fait remarquer à plusieurs reprises, sûrement dû au fait que nous ne nous étions pas encore beaucoup approprié les titres de ce nouvel opus, puisque l'assemblée se réveille bien avec les quelques morceaux de « J'accuse ».

Après une nouvelle pause, retour d'une partie acoustique, que j'ai vraiment beaucoup appréciée.
Plusieurs titres de « VLP » puis « Les fils d'Artaud » (superbe)
le « j'veux qu'on baise sur ma tombe » très bonne surprise et très bonne interprétation, j'ai adoré.

Trop heureuse qu'il joue « Les Meurtrières » (je n'osais en rêver)
comme Maxym, j'ai fait partie de ceux et celles qui ont beuglé « aux processions du nouveau monde » (et puis il avait plutôt intérêt à la finir celle-ci non mais ho)

Puis fin du concert avec « Tu y crois » très bonne comme d'habitude, et les musiciens qui se lâchent, Damien qui reste sur scène avec eux, et qui semble pleinement profiter de ce moment, c'était vraiment sympa.
(fin du concert à minuit)


Pour ma part, 2 bémols à cette soirée :

je n'étais pas bien placée, dans les gradins juste au dessus de la console son, j'avais une vue sympa sur la scène mais l'ambiance n'y était pas du tout (je devais être la seule debout dans ce coin-là, j'ai dû faire chier du monde)

et j'ai vraiment eu la sensation de mauvaise entente entre Damien et les techniciens, est-ce que ça fait partie du « jeu de scène » (c'est possible aussi) mais les techniciens ont quand même bien merdé à plusieurs reprises (et la nana qui n'arrêtait pas de passer sur la scène, c'était vraiment nécessaire ? )


J'en garderai de très bons souvenirs, franchement une très belle soirée.
J'aurais sincèrement aimé la partager avec certain d'entre vous …

Whisky, Clopes et Rock'n'roll Maxym — 29 mars 2013 à 15h41

Miami tour, ce concert que j'attendais depuis le 1er Décembre au Mans, ce cadeau magnifique que j'avais partagé avait une poignée de fans.

Mais aujourd'hui nous sommes des milliers !
Il est approximativement 20h30, Damien se présente seul, avec sa guitare et déja la foule crie, elle crie a en perdre la voix, comme si c'était la dernière fois qu'elle criait, comme si tout autre chose n'était que superficialité.

1 heure pour se mettre en jambes, une heure magique.
Les premières chansons sont inédites, puis vient Marie... Betty et autres textes que nous reprenons tous en coeur ...

Entracte de 20 petites minutes, puis les musiciens reviennent, et avec un mix mêlant du Mickael Jackson a d'autres son pop, pour dérivé vers... MIAMI.

Le Roi, Rochechouart, Pilule, Cigarette, J'accuse, et les corps s'entrechoquent aux rythmes des guitares saturées et du tempo de la batterie. On danse, on chante, on partage un moment unique. Un Damien rieur et chambreur envers sa régie son.

il s'en va, puis reviens, seul avec sa guitare et vient le moment des "impros", je crie "Les Meutrières", je crie "J'veux qu'on baise sur ma tombe", je crie "Usé", je crie "Putains vous m'aurez plus"...

M'as t-il entendu ? Après "On a pas la thune", il nous balance "A elle est bien celle ci", je crois comprendre...

"Pour rester poli... A toutes les salopes !!"... j'ai donc compris "Putains vous m'aurez plus", puis "Les Fils d'artaud", "Le Cavalier sans tête"... Bref une partie acoustique magnifique.

Son roadie lui souffle "Les Meutrières" Damien s'éxécute, en nous avouant qu'il aurait un trou de mémoire...
Puis au milieu de la chanson.. "c'est quoi le texte après déja ? " certains lui soufflent et il leur réponds
"Non arrête, laissent ceux qui connaissent"

Et la un des meilleurs moment de ma vie de fan de Damien Saez intervient...

Moi et mon pote nous mettons a crier "Aux proccessions du nouveau monde, moi j'emmerde la pluie qui tombe, je les regardes faire leur deuil, non moi ça ne m'émeut pas..."

Et Damien reprends donc sa chanson derrière nous... un instant magique.

Viens Chatillon sur Seine, signe que le concert touche à sa fin, et un Tu y Crois dans une ambiance lourde, qui amplifie ce texte...
L'artiste s'en va, poing levé et laisse place aux musiciens pour un dernier tour d'honneur.

Il reviens profité des derniers instant, nous invite a faire les bars de Nantes.
et "A une prochaine fois, qui sait ? "

Moi je te dis, a dans quelques mois, salle du Forum, au Mans...

Sensation gimmick63 — 28 mars 2013 à 20h07

J’ai pris les places à la sortie de l’album MESSINA en septembre 2012, pendant des mois je me suis fait une bulle en attendant le soir du concert, j’ai écouté, analysé, chanté, appris quelques morceaux à la guitare mais je n’avais pas encore compris. Le soir est arrivé, j’ai emmené un pote d’enfance avec moi, un pack de bière pour la route et me voilà partie pour une soirée donc je n’aurais imaginé le voyage que j’allais faire. Arrivé sur les lieux, zénith de Nantes, un monde digne d’un grand concert populaire, là je m’exprimai « Je ne suis pas le seul, il y en a des gens qui ne vont pas bien ». Bu les 3 ou 4 canettes qui restais le long de la file en attente et nous sommes rentré dans la salle, 20 minutes plus tard la lumière se tamise, le son de l’enregistrement d’un morceau de piano de l’album god blesse augmente, un peu plus loin devant dans la fosse, des cris pour annoncer l’arrivé de celui qu’on n’est venu voir, le piano s’arrête, un spot s’allume juste au-dessus du chanteur avec sa guitare et sa voix nous met dans le silence, une écoute approfondie se met alors en route, imprégné par les mots et par cette voix qui pleure à la liberté, comme une substance qui s’introduit en nous et glisse dans nos veines, je ne comprends pas encore mais j’y suis ,je me laisse aller et je ne veux pas en manquer une note même fausse. Une dizaine de texte sont déjà écouler lorsque la lumière se rallume et mon ami me dit « ça y est, c’est fini » Non je ne peux pas y croire des hurlements ce font entendre dans la salle mais personne revient, nous restons dans le doute tout un moment comme si il avait voulu nous mettre en colère, un gros barbue passe devant moi me regarde avec mes yeux abattues et me dit « c’est juste une pause » un sourire me revint et je regarde mon copain « vient on va se péter une binouze au bar » 20 min plus tard le son se remit en marche alors que nous étions toujours au comptoir pour essayer de se faire servir un verre mais le monde avait soif, j’entendais MIA MIAMI et j’étais coincé là. Une fois ma chope à la main on me propose de tirer sur un petit joint avant de rentrer, j’accepta volontiers, je rentre à nouveaux dans la salle, la fosse est pleine et les pilules sont en route, ça commence ,la transe est en moi mon corps fait des bonds les bras montés vers la seine et la rage, l’envie, la liberté, la colère, la déconnection, comme si on m’avait arraché au monde au quel je vis, quel bien être, je m’enfonce dans la fosse pour approcher ceux qui nous permette de vivre ce moment-là, des hurlements sortent de moi pour que le rythme et le son ne s’arrête pas, les paroles des chansons me viennent à moi comme si je les avais apprise par cœur, quelle montée, quelle sensation, quelle poésie, quelle vérité. Si je suis fou, ça veut dire nous sommes des milliers.
Le moment de la tempête à passer, il faut redescendre, Damien revient avec sa voix et sa guitare pour nous conter l’histoire du monde comme si les braises d’un feu nous réchauffait le cœur, la réalité reprend son chemin mais la transe est toujours là, plongé dans les textes de révoltes et d’insoumission ,nous voyageons au son des guitares et des rythmes simples (humanité) comme une bande de pote qui est d’accord pour ne plus vivre comme nous l’avons été. Le concert se termine à Chatillon sur Seine puis le son monte pour vivre ce dernier moment en guitare au son saturé mais propre comme pour se réveiller avec des idées claires. Quel moment, après ce concert je ne pourrais plus être le même homme.
Pourtant le lendemain, nous sommes tous retourné bossé, le monde n’avait pas changer, on reprend nos bonnes petites habitudes et malheureusement ce ne fut qu’un rêve, une échappatoire avec au bout un retour à la société du fric mais cette fois j’ai compris.

Chapeau bas... Jylles — 27 mars 2013 à 22h12

Arrivée très tôt devant la salle, l'attente a été trèèès longue dans le froid.
Entrée dans la salle et là, la surprise : En musique d'attente, les morceaux symphoniques de Damien, Il en passe de certaines de God Blesse, d'autres de Katagena... MAGNIFIQUE
La musique se fait de plus en plus forte avec la fabuleux Thème Quais de Seine. La salle est plongée dans le noir, l'artiste fait son entrée.

Les morceaux aussi magnifiques qu'inédits vont se succéder, dans un premier temps principalement acoustiques (mention spéciale pour Betty particulièrement énorme en live!)

Un petit quart d'heure de pause et là, c'est partit pour plus de 2h de show dans une ambiance absolument survoltée!!
Une fosse particulièrement réceptive, une ambiance de fou, des gros mouvements de foule surtout à partir de pilule. Damien a l'air ravis de nous voir nous écraser contre les barrières et ça le motive d'autant plus pour tout donner.
Il aura été, tout le long du concert, souriant, blagueur, et en parfaite osmose avec son public.

Le concert se termine de la plus belle des manières. J'veux qu'on baise sur ma tombe (absolument sublime avec Franck à la guitare, tout un symbole), Les meurtrières (merci pour la totale impro), Chatillon sur Seine et enfin Tu y Crois.
Le concert se termine par un duo de guitaristes venu d'ailleurs, Damien reviens d'ailleurs sur scène pour en profiter.

Transition toute choisie afin de saluer le boulot et le talent de tous les musiciens présents ce soir. Que ce soit à l'accordéon, la guitare, la basse, la batterie... on a pu sentir une ferveur et un talent énorme chez chacun d'eux. Ils ont fait le show ça c'est clair.

Concert de plus de 3h, tout simplement parfait, du début à la fin.

Chapeau les artistes!!

Magnifique messine — 27 mars 2013 à 20h23

20 h 40 Damien entre sur scène, prend sa guitare et nous délivre un inédit!
Le ton est posé, la soirée va être magnifique.
Très souriant, rieur, charmeur avec son public. Et une fois n'est pas coutume Damien n'est pas défoncé sur scène..
Un public qui lui rend bien, un respect total sur certains titres et une folie démesuré sur d'autres...
la fosse est surexité et Damien est ravi!!
Il en a du mal a quitter la scène: 3 h30 de concert!!
et que dire des musicos qui sont excellents.

Une pure merveille cette soirée.
A revoir très très vite