5 avril 2017 @ Zénith (Dijon) Compte-rendu

la claque jeje128 — 16 avril 2017 à 11h03

ce fut le premier concert de mon fils il n'a que 15 ans. il le croyait ringard, dépassé. il s'est pris une bonne claque dans la figure. il est désormais converti. finies ses idées d'extrême droite venant du lycée. finies ses musiques sans queue ni tête qu'il écoutait à la radio ou sur le net. il a été séduit par ce chanteur, ses idées et son combat.
les musiciens semblaient libres, semblaient s'éclater sur cette scène. Damien était souriant et semblait heureux d'être là. quel plaisir de le voir, de nous emballer, de nous envoler vers la liberté.
j'aime son style, sa liberté. perso, je suis fasciné.
il a repris des anciens titres qu'il arrange, améliore à chaque fois.
saez j'adhère

Un Saez heureux ! Yoyo- — 6 avril 2017 à 10h34

Comme dis plus haut le concert était pour moi parfait, une setliste de dingue et un public qui s'amuse mais le ponpon c'était pour moi saez !

Il dansait souriait nous faisais chanter et surtout ( pour tous ceux qui parlent de respect de ces musiciens) les a mis en valeurs a tellement de reprises ! il les laissait jouer et dansait au milieu de la scène en remplaçant sa voix par celle du public qui chantais !

Plusieurs moment étaient drôle ( comme quand il traite marguerite de salope pour avoir des gouts de merde )

Vraiment un moment inoubliable se concert

Sûrement mon meilleur concert de Saez ! kudore — 6 avril 2017 à 07h23

j'ai été de tous les concerts de Saez à Dijon, de la Vapeur 2000 à Zenith 2017 ! Bon, rien ne remplacera le shoot initial, mais quelle claque ce concert 2017.

Presque 4 h de show (ou plus je ne sais plus) ! Une set list de dingue qui monte en puissance, avec tout d'abord de l'émotion entre l'humaniste, les enfant paradis et l'oiseau liberté puis une bonne série de rock comme ont les aime (des p'tits, sous, marianne, fils de france, j'accuse...)

des messages bien sentis avec peuple manifestant et lettre apolitique

Certaines chansons ont toujours le même effet, pilule fait sauter tout le monde, pendant cigarette tout le monde s'allume des clopes et on se croirait en concert dans les 90's.

Quelques chansons bien adaptées à la scène : j'hallucine (que je n'aime trop pas en CD par exemple) était énorme, rue d'la soif est cool pour les concerts.

Ensuite (et j'oublie plein de titres, mais en gros c'est la même liste qu'à Lyon la veille mais avec un bonus )

une nouvelle session acoustique : marguerite, putain vous m'aurez plus, jeunesse leves-toi, à ton nom (super version soft et très jolie et assurée grave à la guitare malgré les Jack !)

Puis un j'veux qu'on baise sur ma tombe de fou qui signait la fin de concert (d'ailleurs le zénith s'est pas mal vidé en gradin après cette chanson).... mais ils ne savaient pas !
Damien revient avec sa guitare pour une anecdote, sur sa jeunesse dijonnaise et explique (ou tente car il avait quand même le cerveau un peu cramé à ce moment là) qu'un soir en sortant de boite (l' An Fer) il a eu une idée et à écrit : "jeune et con", qu'il nous interprète pour un couplet refrain....

Puis le mega final de tu y crois (toujours des frissons sur cette chanson) et les putains de solos de guitare de ouf !!!

Un concert de fou, vraiment.... et très long (franchement, j'étais en gradin et je pense que pour passer les 4 heures dans la fosse, il faut être solide).

Les petits plus : la set list, Damien en forme, j'était un peu loin mais il avait l'air content d'être là (pas comme sur la tournée 2013 où il passait son temps à râler sur le staff pour le son). Un bon son plutôt bien équilibré et des jeu de lumières sobres et efficaces. Un petit bout de Jeune et con : ça fait toujours de souvenirs

Les petits regrets : Damien ne s'est pas énormément adressé directement à la foule (je veux dire au travers de message "perso" qui n'auraient pas été écrits... mais bon, fallait être au Bataclan. Et aussi, il ne présente pas ses musiciens et franchement ils le mériteraient. et enfin, les "lumières dans ta gueule" pendant les entracts et avant le concert