Cher gens...<br />Je vais balancer 4 mots puis Mike va en faire autant. Ensuite, vous devrez créer une phrase ou un petit paragraphe(j'ai bien dis petit) contenant ces 8 mots. Vous pouvez en faire une chose marrante ou poétique. Ensuite je me concerterai avec mike pour élire le saezien ou saezienne qui se verra accorder le titre de "prix nobel de la litterature saezienne".<br />Les 4 premiers mots sont:<br />-MEMOIRE<br />-VESTIGES<br />-IVRESSE<br />-SOLEIL<br /><br />(Edit Mike) Et les 4 suivants :<br />- LOUPE<br />- MIEL<br />- AVENIR<br />- LUEUR
reveur Il y a 13 ans

Cher gens...<br />Je vais balancer 4 mots puis Mike va en faire autant. Ensuite, vous devrez créer une phrase ou un petit paragraphe(j'ai bien dis petit) contenant ces 8 mots. Vous pouvez en faire une chose marrante ou poétique. Ensuite je me concerterai avec mike pour élire le saezien ou saezienne qui se verra accorder le titre de "prix nobel de la litterature saezienne".<br />Les 4 premiers mots sont:<br />-MEMOIRE<br />-VESTIGES<br />-IVRESSE<br />-SOLEIL<br /><br />(Edit Mike) Et les 4 suivants :<br />- LOUPE<br />- MIEL<br />- AVENIR<br />- LUEUR

m.... petit paragraphe, c'est à dire ?genre une dizaine de lignes, c'est petit pour vous ?
idem Il y a 13 ans

m.... petit paragraphe, c'est à dire ?genre une dizaine de lignes, c'est petit pour vous ?

Les vestiges de ma mémoire peuvent se regarder à la loupe...<br /> pourtant l'avenir pourrait être doux comme le miel si mon ivresse ne transformait pas le soleil en simple lueur.<br /><br />voila j'ai pas mieux :bye:
herlock Il y a 13 ans

Les vestiges de ma mémoire peuvent se regarder à la loupe...<br /> pourtant l'avenir pourrait être doux comme le miel si mon ivresse ne transformait pas le soleil en simple lueur.<br /><br />voila j'ai pas mieux :bye:

Ouai ca marche...<br />On va dire qu'Idem a fixé la limite...<br />Maximum 10 lignes!<br />A vous de jouer!
reveur Il y a 13 ans

Ouai ca marche...<br />On va dire qu'Idem a fixé la limite...<br />Maximum 10 lignes!<br />A vous de jouer!

Mémoires d
Maitre Kaio Il y a 13 ans

Mémoires d

Sympa pour l'instant...<br />Allez Idem lance toi dans la magie des mots!<br />Et les autres aussi d'ailleur!
reveur Il y a 13 ans

Sympa pour l'instant...<br />Allez Idem lance toi dans la magie des mots!<br />Et les autres aussi d'ailleur!

21h19 - Quelque part sur un quai...<br /><br />Ca fait déjà 2 heures, 3 minutes et d'infinies secondes qu'il attend là, assis sur son sac. C'est décidé, il ne regardera plus la sordide horloge SNCF qui dissèque le temps avec ses petites aiguilles. Opération maligne pour pouvoir observer à la [b]loupe[/b] les plus obscures recoins de son âme. Les yeux suivant le flot des voyageurs, il laisse ses pensées prendre le large. Plongée dans sa [b]mémoire[/b]... Il se revoit, petit bonhomme, quand il jouait au chef de gare avec son frangin. Sourire nostalgique et mémoire qui voyage. Train après train, il reconstruit les [b]vestiges[/b] de son enfance. A l'époque, son [b]avenir[/b], il le voyait quelque part, sous le [b]soleil[/b]... exactement. Et puis les années ont passé et ses rêves ont trépassé. Dans sa vie, le temps n'a plus d'espace et l'espace n'a plus le temps... alors petit bonhomme devenu grand court. Il court après ses illusions. Parfois il connait l'[b]ivresse[/b] d'une nuit, la [b]lueur[/b] d'une rencontre. Petits moments volés... le [b]miel[/b] de la vie. Mais rien qui ne suffise à réchauffer son petit coeur endolori par le froid de Novembre. Et ce soir, il a froid.<br /><br />(c'est trop long ? ^^)
idem Il y a 13 ans

21h19 - Quelque part sur un quai...<br /><br />Ca fait déjà 2 heures, 3 minutes et d'infinies secondes qu'il attend là, assis sur son sac. C'est décidé, il ne regardera plus la sordide horloge SNCF qui dissèque le temps avec ses petites aiguilles. Opération maligne pour pouvoir observer à la loupe les plus obscures recoins de son âme. Les yeux suivant le flot des voyageurs, il laisse ses pensées prendre le large. Plongée dans sa mémoire... Il se revoit, petit bonhomme, quand il jouait au chef de gare avec son frangin. Sourire nostalgique et mémoire qui voyage. Train après train, il reconstruit les vestiges de son enfance. A l'époque, son avenir, il le voyait quelque part, sous le soleil... exactement. Et puis les années ont passé et ses rêves ont trépassé. Dans sa vie, le temps n'a plus d'espace et l'espace n'a plus le temps... alors petit bonhomme devenu grand court. Il court après ses illusions. Parfois il connait l'ivresse d'une nuit, la lueur d'une rencontre. Petits moments volés... le miel de la vie. Mais rien qui ne suffise à réchauffer son petit coeur endolori par le froid de Novembre. Et ce soir, il a froid.<br /><br />(c'est trop long ? )

[quote=idem]21h19 - Quelque part sur un quai...<br /><br />Ca fait déjà 2 heures, 3 minutes et d'infinies secondes qu'il attend là, assis sur son sac. C'est décidé, il ne regardera plus la sordide horloge SNCF qui dissèque le temps avec ses petites aiguilles. Opération maligne pour pouvoir observer à la [b]loupe[/b] les plus obscures recoins de son âme. Les yeux suivant le flot des voyageurs, il laisse ses pensées prendre le large. Plongée dans sa [b]mémoire[/b]... Il se revoit, petit bonhomme, quand il jouait au chef de gare avec son frangin. Sourire nostalgique et mémoire qui voyage. Train après train, il reconstruit les [b]vestiges[/b] de son enfance. A l'époque, son [b]avenir[/b], il le voyait quelque part, sous le [b]soleil[/b]... exactement. Et puis les années ont passé et ses rêves ont trépassé. Dans sa vie, le temps n'a plus d'espace et l'espace n'a plus le temps... alors petit bonhomme devenu grand court. Il court après ses illusions. Parfois il connait l'[b]ivresse[/b] d'une nuit, la [b]lueur[/b] d'une rencontre. Petits moments volés... le [b]miel[/b] de la vie. Mais rien qui ne suffise à réchauffer son petit coeur endolori par le froid de Novembre. Et ce soir, il a froid.<br /><br />(c'est trop long ? ^^)[/quote]<br /><br />Non c'est joliment écrit :up:
AnonymeIl y a 13 ans

21h19 - Quelque part sur un quai...<br /><br />Ca fait déjà 2 heures, 3 minutes et d'infinies secondes qu'il attend là, assis sur son sac. C'est décidé, il ne regardera plus la sordide horloge SNCF qui dissèque le temps avec ses petites aiguilles. Opération maligne pour pouvoir observer à la loupe les plus obscures recoins de son âme. Les yeux suivant le flot des voyageurs, il laisse ses pensées prendre le large. Plongée dans sa mémoire... Il se revoit, petit bonhomme, quand il jouait au chef de gare avec son frangin. Sourire nostalgique et mémoire qui voyage. Train après train, il reconstruit les vestiges de son enfance. A l'époque, son avenir, il le voyait quelque part, sous le soleil... exactement. Et puis les années ont passé et ses rêves ont trépassé. Dans sa vie, le temps n'a plus d'espace et l'espace n'a plus le temps... alors petit bonhomme devenu grand court. Il court après ses illusions. Parfois il connait l'ivresse d'une nuit, la lueur d'une rencontre. Petits moments volés... le miel de la vie. Mais rien qui ne suffise à réchauffer son petit coeur endolori par le froid de Novembre. Et ce soir, il a froid.<br /><br />(c'est trop long ? )
<br /><br />Non c'est joliment écrit :up:

J'ai fait un rêve l'autre jour. Ma mémoire était une de ces bibliothèques, où les livres sont couverts de millimètres de poussière. Ils étaient tous par terre, terrassés par une foutue ivresse d'un soir qui s'était pris d'envie de tout nettoyer. Pendant les heures qui précédaient, elle avait fait le tri dans les souvenirs; mis de côté les "de poche" qui revêtaient un peu de lueurs et de soleil, bazardé ceux qui osaient s'appeler "avenir" et se pavanaient la tranche dorée, puis hésité pour le conte de ma nuit d'octobre. Elle a pris sa loupe pour la regarder de plus près, puis ma conscience lui fit signe que je n'en avais plus rien à faire de ce prince-là et de notre Lune de miel. Elle le mit avec l'autre traître puis s'en alla. Elle me laissa plantée au beau milieu de grands livres ouverts, dans les vestiges de ma vie... et ma solitude me réveilla.
AurelyX Il y a 13 ans

J'ai fait un rêve l'autre jour. Ma mémoire était une de ces bibliothèques, où les livres sont couverts de millimètres de poussière. Ils étaient tous par terre, terrassés par une foutue ivresse d'un soir qui s'était pris d'envie de tout nettoyer. Pendant les heures qui précédaient, elle avait fait le tri dans les souvenirs; mis de côté les "de poche" qui revêtaient un peu de lueurs et de soleil, bazardé ceux qui osaient s'appeler "avenir" et se pavanaient la tranche dorée, puis hésité pour le conte de ma nuit d'octobre. Elle a pris sa loupe pour la regarder de plus près, puis ma conscience lui fit signe que je n'en avais plus rien à faire de ce prince-là et de notre Lune de miel. Elle le mit avec l'autre traître puis s'en alla. Elle me laissa plantée au beau milieu de grands livres ouverts, dans les vestiges de ma vie... et ma solitude me réveilla.

[quote=AurelyX]J'ai fait un rêve l'autre jour. Ma mémoire était une de ces bibliothèques, où les livres sont couverts de millimètres de poussière. Ils étaient tous par terre, terrassés par une foutue ivresse d'un soir qui s'était pris d'envie de tout nettoyer. Pendant les heures qui précédaient, elle avait fait le tri dans les souvenirs; mis de côté les "de poche" qui revêtaient un peu de lueurs et de soleil, bazardé ceux qui osaient s'appeler "avenir" et se pavanaient la tranche dorée, puis hésité pour le conte de ma nuit d'octobre. Elle a pris sa loupe pour la regarder de plus près, puis ma conscience lui fit signe que je n'en avais plus rien à faire de ce prince-là et de notre Lune de miel. Elle le mit avec l'autre traître puis s'en alla. Elle me laissa plantée au beau milieu de grands livres ouverts, dans les vestiges de ma vie... et ma solitude me réveilla.[/quote]<br />ca ressemble a de l'autobiographie tout ca...
Maitre Kaio Il y a 13 ans

J'ai fait un rêve l'autre jour. Ma mémoire était une de ces bibliothèques, où les livres sont couverts de millimètres de poussière. Ils étaient tous par terre, terrassés par une foutue ivresse d'un soir qui s'était pris d'envie de tout nettoyer. Pendant les heures qui précédaient, elle avait fait le tri dans les souvenirs; mis de côté les "de poche" qui revêtaient un peu de lueurs et de soleil, bazardé ceux qui osaient s'appeler "avenir" et se pavanaient la tranche dorée, puis hésité pour le conte de ma nuit d'octobre. Elle a pris sa loupe pour la regarder de plus près, puis ma conscience lui fit signe que je n'en avais plus rien à faire de ce prince-là et de notre Lune de miel. Elle le mit avec l'autre traître puis s'en alla. Elle me laissa plantée au beau milieu de grands livres ouverts, dans les vestiges de ma vie... et ma solitude me réveilla.
<br />ca ressemble a de l'autobiographie tout ca...

Aurelyx et moi -même vous souhaitons la bienvenue aux dépressifs anonymes ^^<br /><br />la prochaine fois faudra préciser si vous voulez des textes "gais" :biggrin:
idem Il y a 13 ans

Aurelyx et moi -même vous souhaitons la bienvenue aux dépressifs anonymes <br /><br />la prochaine fois faudra préciser si vous voulez des textes "gais" :biggrin:

faut pas confondre melancolie et depression nerveuse.<br /><br />en tout cas félicitations à vous deux mesdemoiselles, jolies performances.
Maitre Kaio Il y a 13 ans

faut pas confondre melancolie et depression nerveuse.<br /><br />en tout cas félicitations à vous deux mesdemoiselles, jolies performances.

Ca va etre dur à départager pour l'instant...
reveur Il y a 13 ans

Ca va etre dur à départager pour l'instant...

Argghh... j'ai mal au crane, mais il s'est passé quoi ? Je suis où ? Et c'est qui ? <br />Encore une de ces nuits d'[b]ivresse[/b] à en perdre la [b]mémoire[/b]. Le [b]soleil[/b] est haut dans le ciel, il doit etre midi, j'ai loupé les premieres [b]lueurs[/b] du jour. Je devais etre chez moi avant 8h ce matin, ma copine va se poser des questions, quel [b]avenir[/b] peut il y avoir entre nous apres ça, oh putain, j'ai un suçon dans le cou,les [b]vestiges[/b] d'une nuit de folie. Pas la peine de me regarder à la [b]loupe[/b] pour voir que ce n'est pas un bleu fait par une mauvaise chute.<br />Faut que je me détende, j'allume la télé, tiens winnie l'ourson... encore en train d'aller chercher du [b]miel[/b] avec tigrou, doivent etre gay ces 2 là.
AnonymeIl y a 13 ans

Argghh... j'ai mal au crane, mais il s'est passé quoi ? Je suis où ? Et c'est qui ? <br />Encore une de ces nuits d'ivresse à en perdre la mémoire. Le soleil est haut dans le ciel, il doit etre midi, j'ai loupé les premieres lueurs du jour. Je devais etre chez moi avant 8h ce matin, ma copine va se poser des questions, quel avenir peut il y avoir entre nous apres ça, oh putain, j'ai un suçon dans le cou,les vestiges d'une nuit de folie. Pas la peine de me regarder à la loupe pour voir que ce n'est pas un bleu fait par une mauvaise chute.<br />Faut que je me détende, j'allume la télé, tiens winnie l'ourson... encore en train d'aller chercher du miel avec tigrou, doivent etre gay ces 2 là.

:biggrin: <br /><br />sympa zoniko
idem Il y a 13 ans

:biggrin: <br /><br />sympa zoniko

Les saeziens ne trouvent pas l'inspiration?
reveur Il y a 13 ans

Les saeziens ne trouvent pas l'inspiration?

Mon regard dérive, brumeux, il s'arrête un instant sur le verre à moitié vide, déjà...Son poison couleur de [b]miel[/b] semble danser, pourtant il est immoblie, c'est mon corps qui tremble. Le [b]soleil [/b]se lève-il déjà ou est ce seulement la nuit qui tombe ? Je ne sais plus...Combien d'heures passées à penser à cet [b]avenir[/b] qui n'existe pas, à rêver à des chimères dressées sur les [b]vestiges[/b] du passé. Un passé que je pourrais fouiller à la [b]loupe[/b], sans jamais y trouver une [b]lueur[/b] d'espoir. L'[b]ivresse[/b] m'étreint, me brule de l'intérieur à en suffoquer de douleur. Et déjà ma [b]mémoire[/b] s'efface...
Bay Il y a 13 ans

Mon regard dérive, brumeux, il s'arrête un instant sur le verre à moitié vide, déjà...Son poison couleur de miel semble danser, pourtant il est immoblie, c'est mon corps qui tremble. Le soleil se lève-il déjà ou est ce seulement la nuit qui tombe ? Je ne sais plus...Combien d'heures passées à penser à cet avenir qui n'existe pas, à rêver à des chimères dressées sur les vestiges du passé. Un passé que je pourrais fouiller à la loupe, sans jamais y trouver une lueur d'espoir. L'ivresse m'étreint, me brule de l'intérieur à en suffoquer de douleur. Et déjà ma mémoire s'efface...

Un soir où l'alcool est notre amie, notre main tendue...Un soir quelconque dans les [b]vestiges[/b] de ma vie.<br />Alors que veux-tu savoir ? Regarder à la [b]loupe[/b] les marques des bouteilles et les degrés ? Rien, je ne te dirais rien. Car tu sais que je n'ai besoin de rien pour toucher l'[b]ivresse[/b]. Juste de tes doigts sur mon corps, et de tes yeux qui me dévorent...<br />Parle moi, dis moi ces mots impossible à retenir, impossible à entretenir. Dis moi [b]l'avenir[/b]. Ou alors le passé, ces moments qui font notre [b]mémoire[/b] et ses trous noirs. La nuit a le [b]soleil[/b]. Elle a le jour. Moi j'ai ma [b]lueur[/b]. Je t'ai toi.<br />Si l'amour était du [b]miel[/b], nous serions des abeilles.<br /><br /> :sulky:
AnonymeIl y a 13 ans

Un soir où l'alcool est notre amie, notre main tendue...Un soir quelconque dans les vestiges de ma vie.<br />Alors que veux-tu savoir ? Regarder à la loupe les marques des bouteilles et les degrés ? Rien, je ne te dirais rien. Car tu sais que je n'ai besoin de rien pour toucher l'ivresse. Juste de tes doigts sur mon corps, et de tes yeux qui me dévorent...<br />Parle moi, dis moi ces mots impossible à retenir, impossible à entretenir. Dis moi l'avenir. Ou alors le passé, ces moments qui font notre mémoire et ses trous noirs. La nuit a le soleil. Elle a le jour. Moi j'ai ma lueur. Je t'ai toi.<br />Si l'amour était du miel, nous serions des abeilles.<br /><br /> :sulky:

A la pâle [b]lueur[/b] du [b]soleil [/b]je pense à toi ....Au plus profond de ma [b]mémoire[/b] je cherche les réponses. Et je ne trouve qu
katagena Il y a 13 ans

A la pâle lueur du soleil je pense à toi ....Au plus profond de ma mémoire je cherche les réponses. Et je ne trouve qu

Dans mon ivresse du soir je t'aperçois encore, est-ce un soleil ou bien la lueur de ton regard ? Je ne trouve pas la réponse, mais il hante mes mémoires. Tout comme ces personnes sombres et grandes qui construisent la France, elles me hantent elles aussi, qui donc me direz vous ? Je ne sais pas à vrai dire.<br />Regardant par terre allonger sur le sol mouillé de cette douce soirée, je cherche a la loupe, ce qui pourrait retracé notre avenir. Mais ici, notre avenir, ne peux pas se construire. Je me relève doucement, une odeur de miel m'attire aux millieu de nos vestiges.<br />Mais merde qu'est-ce donc ? Mon passé se retrace.<br />Pourquoi se relever, si c'est pour continuer a être hanté.<br />Je retombe ...<br /><br />( Fais en 5 Minutes, après une longue journée de travail.<br />Je suis préssé en plus, c'est nul, je sais, Enfin je me lance, j'ai dit ce qui me passait par la tête. )
Shu Il y a 13 ans

Dans mon ivresse du soir je t'aperçois encore, est-ce un soleil ou bien la lueur de ton regard ? Je ne trouve pas la réponse, mais il hante mes mémoires. Tout comme ces personnes sombres et grandes qui construisent la France, elles me hantent elles aussi, qui donc me direz vous ? Je ne sais pas à vrai dire.<br />Regardant par terre allonger sur le sol mouillé de cette douce soirée, je cherche a la loupe, ce qui pourrait retracé notre avenir. Mais ici, notre avenir, ne peux pas se construire. Je me relève doucement, une odeur de miel m'attire aux millieu de nos vestiges.<br />Mais merde qu'est-ce donc ? Mon passé se retrace.<br />Pourquoi se relever, si c'est pour continuer a être hanté.<br />Je retombe ...<br /><br />( Fais en 5 Minutes, après une longue journée de travail.<br />Je suis préssé en plus, c'est nul, je sais, Enfin je me lance, j'ai dit ce qui me passait par la tête. )

[quote=Shu]( Fais en 5 Minutes, après une longue journée de travail.<br />Je suis préssé en plus, c'est nul, je sais, Enfin je me lance, j'ai dit ce qui me passait par la tête. )[/quote]<br /><br />Il faut croire en soi cher ami...
reveur Il y a 13 ans

( Fais en 5 Minutes, après une longue journée de travail.<br />Je suis préssé en plus, c'est nul, je sais, Enfin je me lance, j'ai dit ce qui me passait par la tête. )
<br /><br />Il faut croire en soi cher ami...

Merci
Shu Il y a 13 ans

Merci

Le concours se termine quand au fait ?
Bay Il y a 13 ans

Le concours se termine quand au fait ?

quand il y aura des textes plus originaux.
Maitre Kaio Il y a 13 ans

quand il y aura des textes plus originaux.

Il s'est terminé quand j'ai écrit mon texte
AnonymeIl y a 13 ans

Il s'est terminé quand j'ai écrit mon texte

Uep, fallait arreter ce massacre. c'est insultant pour les grands auteurs.
Maitre Kaio Il y a 13 ans

Uep, fallait arreter ce massacre. c'est insultant pour les grands auteurs.

[quote=Maître Kaïo]Uep, fallait arreter ce massacre. c'est insultant pour les grands auteurs.[/quote]<br /><br />Spece de saezien... Vu que tu sais que tu écris de la merde tu t'abstiens c'est ça
AnonymeIl y a 13 ans

Uep, fallait arreter ce massacre. c'est insultant pour les grands auteurs.
@Maître
<br /><br />Spece de saezien... Vu que tu sais que tu écris de la merde tu t'abstiens c'est ça

non non j'ai ecrit mon bout de texte et je m'inclus dans mes propres remarques.
Maitre Kaio Il y a 13 ans

non non j'ai ecrit mon bout de texte et je m'inclus dans mes propres remarques.

C'est pas mal dans l'ensemble mais très vite chiant et répétitif, je pense que tout un chacun fini par s'inspirer du précédent et du coup ça s'ressemble de plus en plus, pour ce jor de "concours" j'pense que le mieux serait de poster tous les textes en même temps = ) <br /><br />J'm'y mettrais peut être aussi = p
Lili Il y a 13 ans

C'est pas mal dans l'ensemble mais très vite chiant et répétitif, je pense que tout un chacun fini par s'inspirer du précédent et du coup ça s'ressemble de plus en plus, pour ce jor de "concours" j'pense que le mieux serait de poster tous les textes en même temps = ) <br /><br />J'm'y mettrais peut être aussi = p

j'pense pas que les gens s'inspirent tellement les uns des autres.. j'pense que c'est plutôt les mots imposés qui induisent l'atmosphère....
idem Il y a 13 ans

j'pense pas que les gens s'inspirent tellement les uns des autres.. j'pense que c'est plutôt les mots imposés qui induisent l'atmosphère....