Loin de l'adage aussi naïf qu'idiot qui consiste à dire "vis tes rêves au lieu de rêver ta vie", il arrive un moment, un age ou les choix s'imposent et les responsabilités s'accumulent... Reste il alors un place pour nos rêves? quel part doit on donner aus sacrifices, aux devoirs, aux plaisirs pour préparer son avenir en vivant bien son présent...<br /><br />Perd on ses rêves au fil des ans? a t on encore moyen de les réaliser une fois installé dans sa vie?<br />Si je sais aujourd'hui que je ne jouerais jamais devant le virage sud du Velodrome, dois je tout abandonner pour autant pour eviter de vieillir frustré?
Maitre Kaio Il y a 12 ans

Loin de l'adage aussi naïf qu'idiot qui consiste à dire "vis tes rêves au lieu de rêver ta vie", il arrive un moment, un age ou les choix s'imposent et les responsabilités s'accumulent... Reste il alors un place pour nos rêves? quel part doit on donner aus sacrifices, aux devoirs, aux plaisirs pour préparer son avenir en vivant bien son présent...<br /><br />Perd on ses rêves au fil des ans? a t on encore moyen de les réaliser une fois installé dans sa vie?<br />Si je sais aujourd'hui que je ne jouerais jamais devant le virage sud du Velodrome, dois je tout abandonner pour autant pour eviter de vieillir frustré?

Doit-on les effacer au moins ? <br /><br />J'ai une vision qui m'oblige à ne pas les effacer sinon je m'effacerai moi même enfin à tous les histoires auxquels j'ai pu croire.<br /><br />Si demain, je ne visiterai pas Neverland (hum pas le parc a la con de M.Jackson, mais plus cet univers ou dans lequel tu restes enfant), je ne serai jamais pilote de chasse, j'assisterai jamais à un concert de Joy Division, j'aurai jamais la signification de "Grace" par Jeff Buckley et malheureusement je ne dirai jamais à Elliott à quel point Figure 8 a changé ma vie ... Si demain rien de cela ne sera accompli, dois-je vraiment l'effacer et penser à autres choses<br /><br />Je ne pense pas, reste toujours au fond de nous une part qui garde ces rêves la et qui y croient encore à leur réalisation. Avec l'âge et la vie qu'on mène ou les échecs auxquels on fait face , on a l'envie de ne plus y croire à ça et de se dire "Bordel sois réaliste et arrête de rêver" ... Mais est ce bien cela qui nous aidera à vivre mieux ? <br /><br />J'ai l'impression que sans rêves , on meurt ... On vieillit pas quand on a des rides plein le visage ou des cheveux blancs qui apparaissent mais plus quand ces rêves ne brulent plus au fond de nos yeux ou le cœur vierge de tout délire enfantin.<br /><br />Alors pour répondre à ta question, je dirai simplement : Leur donner la place d'une évasion, d'un voyage, ...<br />
Simo Il y a 12 ans

Doit-on les effacer au moins ? <br /><br />J'ai une vision qui m'oblige à ne pas les effacer sinon je m'effacerai moi même enfin à tous les histoires auxquels j'ai pu croire.<br /><br />Si demain, je ne visiterai pas Neverland (hum pas le parc a la con de M.Jackson, mais plus cet univers ou dans lequel tu restes enfant), je ne serai jamais pilote de chasse, j'assisterai jamais à un concert de Joy Division, j'aurai jamais la signification de "Grace" par Jeff Buckley et malheureusement je ne dirai jamais à Elliott à quel point Figure 8 a changé ma vie ... Si demain rien de cela ne sera accompli, dois-je vraiment l'effacer et penser à autres choses<br /><br />Je ne pense pas, reste toujours au fond de nous une part qui garde ces rêves la et qui y croient encore à leur réalisation. Avec l'âge et la vie qu'on mène ou les échecs auxquels on fait face , on a l'envie de ne plus y croire à ça et de se dire "Bordel sois réaliste et arrête de rêver" ... Mais est ce bien cela qui nous aidera à vivre mieux ? <br /><br />J'ai l'impression que sans rêves , on meurt ... On vieillit pas quand on a des rides plein le visage ou des cheveux blancs qui apparaissent mais plus quand ces rêves ne brulent plus au fond de nos yeux ou le cœur vierge de tout délire enfantin.<br /><br />Alors pour répondre à ta question, je dirai simplement : Leur donner la place d'une évasion, d'un voyage, ...<br />

je rejoins assez Tshaka dans son point de vue... et pour moi la question de devoir choisir entre ses rêves et la réalité ne se pose pas... <br /><br />c'est comme nous demander de choisir entre le blanc et le noir alors qu'une infinité de nuances existent entre les deux. L'accomplissement d'un rêve n'est pas le but ultime de notre pauvre vie d'humain... non le commun des mortels ne vit pas pour devenir président de la république, aussi riche de bill gates ou vendre autant de disques que madonna (même si la société de consommation nous maintient un peu dans ce trip là, mais ça c'est une autre histoire)... pour moi, le rêve c'est davantage un moteur... quelque chose qui nous pousse à avancer...<br /><br />comme l'a très bien dit Tshaka, c'est une part d'évasion, mais c'est aussi quelque chose qui nous donne une  impulsion, une direction dans laquelle avancer, sans pour autant avoir la "prétention" ou du moins l'aspiration de toucher des rêves improbables...<br /><br />le rêve c'est plus quelquechose qui est intrinsèque à notre fonctionnement, le rêve nous façonne, il fait de nous ce qu'on est, il nous donne des envies et des désirs... et dans ce sens, il nous rend vivant.<br /><br />après vouloir à tout prix réaliser un rêve improbable, c'est comme nier la réalité et là c'est parfois limite pathologique...
idem Il y a 12 ans

je rejoins assez Tshaka dans son point de vue... et pour moi la question de devoir choisir entre ses rêves et la réalité ne se pose pas... <br /><br />c'est comme nous demander de choisir entre le blanc et le noir alors qu'une infinité de nuances existent entre les deux. L'accomplissement d'un rêve n'est pas le but ultime de notre pauvre vie d'humain... non le commun des mortels ne vit pas pour devenir président de la république, aussi riche de bill gates ou vendre autant de disques que madonna (même si la société de consommation nous maintient un peu dans ce trip là, mais ça c'est une autre histoire)... pour moi, le rêve c'est davantage un moteur... quelque chose qui nous pousse à avancer...<br /><br />comme l'a très bien dit Tshaka, c'est une part d'évasion, mais c'est aussi quelque chose qui nous donne une  impulsion, une direction dans laquelle avancer, sans pour autant avoir la "prétention" ou du moins l'aspiration de toucher des rêves improbables...<br /><br />le rêve c'est plus quelquechose qui est intrinsèque à notre fonctionnement, le rêve nous façonne, il fait de nous ce qu'on est, il nous donne des envies et des désirs... et dans ce sens, il nous rend vivant.<br /><br />après vouloir à tout prix réaliser un rêve improbable, c'est comme nier la réalité et là c'est parfois limite pathologique...

D'ailleurs la part des rêves , de nos rêves , je retrouve un brin de réponse dans " En Travers les Néons"... Aussi, faut voir pour les rêves proches du probable que de l'impossible si on les réalise , ne serons-nous pas après face à un vide ? à un néant ?<br /><br />comme le dit Idem, c'est plus quelque chose qui nous donne une  impulsion, ça nous aide à avancer ... Au fond, j'ai pas envie de réaliser ces rêves , juste les garder en moi, comme des photos ou des souvenirs que tu ressors quand t'as besoin de sourire ou d'un peu d'ondes positives pour avancer
Simo Il y a 12 ans

D'ailleurs la part des rêves , de nos rêves , je retrouve un brin de réponse dans " En Travers les Néons"... Aussi, faut voir pour les rêves proches du probable que de l'impossible si on les réalise , ne serons-nous pas après face à un vide ? à un néant ?<br /><br />comme le dit Idem, c'est plus quelque chose qui nous donne une  impulsion, ça nous aide à avancer ... Au fond, j'ai pas envie de réaliser ces rêves , juste les garder en moi, comme des photos ou des souvenirs que tu ressors quand t'as besoin de sourire ou d'un peu d'ondes positives pour avancer

D'abord merci idem et Tshaka pour votre participation.<br /><br />j'suis assez sur la même longueur d'onde que vous. C'est à dire que réaliser un rêve n'est pas une fin en soi, mais les rêves peuvent donner un merveilleux élan dans l'accomplissement d'une vie quel quelle soit.<br /><br />Après idem j'ai pas trop compris pourquoi tu parlais de choisir entre sa vie et ses rêves, c'était pas trop vers cette direction que je voulais vous emmener. t'as raison la dessus et l'image du noir ou blanc est plutot bien approprié.<br /><br />[quote author=Tshaka link=topic=2455.msg90242#msg90242 date=1227029636]On vieillit pas quand on a des rides plein le visage ou des cheveux blancs qui apparaissent mais plus quand ces rêves ne brulent plus au fond de nos yeux ou le cœur vierge de tout délire enfantin.[/quote]<br />je crois que quand on est vieux c'est pas qu'on ne reve plus, on a toujours des reves, mais ils sont pour d'autres (les petits enfants par exemple). Mais tu me rassures pour les cheveux blancs ;)<br /><br />je veux pas rejeter mes rêves, j'ai juste très peur qu'ils disparaissent... qu'ils evoluent c'est forcé, mais que je veux les garder pour toujours, je ne veux pas que mes rêves me lâchent.<br />Depuis tout petit je rêve, sans doute trop d'ailleurs pour certains, et qqpart je trouve ca important, l'imagination tout ca, mais la des fois j'ai l'impression que parmis les gens avec qui je rêvais, bah il ne reste plus que moi, ou presque. Je ne crois pas que les rêves soient incompatibles avec une vie "normale", mais ca m'arrive de me poser la question.<br /><br />Je crois qu'en vieillissant nos rêves nous échappent, et c'est ca qui me fait peur en fait.
Maitre Kaio Il y a 12 ans

D'abord merci idem et Tshaka pour votre participation.<br /><br />j'suis assez sur la même longueur d'onde que vous. C'est à dire que réaliser un rêve n'est pas une fin en soi, mais les rêves peuvent donner un merveilleux élan dans l'accomplissement d'une vie quel quelle soit.<br /><br />Après idem j'ai pas trop compris pourquoi tu parlais de choisir entre sa vie et ses rêves, c'était pas trop vers cette direction que je voulais vous emmener. t'as raison la dessus et l'image du noir ou blanc est plutot bien approprié.<br /><br />[quote author=Tshaka link=topic=2455.msg90242#msg90242 date=1227029636]On vieillit pas quand on a des rides plein le visage ou des cheveux blancs qui apparaissent mais plus quand ces rêves ne brulent plus au fond de nos yeux ou le cœur vierge de tout délire enfantin.[/quote]<br />je crois que quand on est vieux c'est pas qu'on ne reve plus, on a toujours des reves, mais ils sont pour d'autres (les petits enfants par exemple). Mais tu me rassures pour les cheveux blancs <br /><br />je veux pas rejeter mes rêves, j'ai juste très peur qu'ils disparaissent... qu'ils evoluent c'est forcé, mais que je veux les garder pour toujours, je ne veux pas que mes rêves me lâchent.<br />Depuis tout petit je rêve, sans doute trop d'ailleurs pour certains, et qqpart je trouve ca important, l'imagination tout ca, mais la des fois j'ai l'impression que parmis les gens avec qui je rêvais, bah il ne reste plus que moi, ou presque. Je ne crois pas que les rêves soient incompatibles avec une vie "normale", mais ca m'arrive de me poser la question.<br /><br />Je crois qu'en vieillissant nos rêves nous échappent, et c'est ca qui me fait peur en fait.

perso j'dirais que j'différencie deux types de reves. d'un coté les irréalisables, ceux qu'on garde pour s'evader de temps en temps, pour tripper seul le soir dans son lit. et de l'autre coté, ceux à notre portée, ceux qui nous poussent au quotidien à encaisser les trucs difficiles.<br /><br />pour le reste, rassure toi Kaio, j'crois que c'est dans la nature meme de l'humain de rever...
blat Il y a 12 ans

perso j'dirais que j'différencie deux types de reves. d'un coté les irréalisables, ceux qu'on garde pour s'evader de temps en temps, pour tripper seul le soir dans son lit. et de l'autre coté, ceux à notre portée, ceux qui nous poussent au quotidien à encaisser les trucs difficiles.<br /><br />pour le reste, rassure toi Kaio, j'crois que c'est dans la nature meme de l'humain de rever...

Dire qu'on avait des rêves, de la bave plein la bouche, un paradis peut être en travers de la route. Dire qu'on avait les mots, belles denrées périssables, juste à porté de doigts, plus qu'a frapper les touches. Dire qu'on avait l'envie, des humeurs partagées, des pages en continu, quelque chose d'inchangé. Se polluer les yeux, à s'aveugler d'un rien, les pleins phares dans la gueule, coma d'illuminé, et les mains pleines de toi, quand on n'rêve que de ça, juste vous apprivoiser, toute la bande des fantasmes est au complet. Putain d'incompétence, ça parle fort tout à coup, ça déglingue les couloirs à courir après du vent. Putain de détraqué, tu l'as voulu ton amérique, et t'as perdu ton souffle, et t'as perdu ta trique. Début de chasse à l'homme, c'est marche ou crêve bien au delà des limites, c'est ta flèche en travers de ma pomme et j'te demande pardon pour la suite. Dire qu'on était des fous, à tagger l'amour plein les murs, à serrer le pouvoir entre les dents, dire que les mots doux ça nous rassure. Dire qu'on était vivant, qu'on pouvait tout se permettre, même se salir le sang et se contaminer la tête. Dire qu'on avait des rêves, aller rappelle toi, nous au centre du monde et le monde qui ne s'arrête pas.
kalexx Il y a 12 ans

Dire qu'on avait des rêves, de la bave plein la bouche, un paradis peut être en travers de la route. Dire qu'on avait les mots, belles denrées périssables, juste à porté de doigts, plus qu'a frapper les touches. Dire qu'on avait l'envie, des humeurs partagées, des pages en continu, quelque chose d'inchangé. Se polluer les yeux, à s'aveugler d'un rien, les pleins phares dans la gueule, coma d'illuminé, et les mains pleines de toi, quand on n'rêve que de ça, juste vous apprivoiser, toute la bande des fantasmes est au complet. Putain d'incompétence, ça parle fort tout à coup, ça déglingue les couloirs à courir après du vent. Putain de détraqué, tu l'as voulu ton amérique, et t'as perdu ton souffle, et t'as perdu ta trique. Début de chasse à l'homme, c'est marche ou crêve bien au delà des limites, c'est ta flèche en travers de ma pomme et j'te demande pardon pour la suite. Dire qu'on était des fous, à tagger l'amour plein les murs, à serrer le pouvoir entre les dents, dire que les mots doux ça nous rassure. Dire qu'on était vivant, qu'on pouvait tout se permettre, même se salir le sang et se contaminer la tête. Dire qu'on avait des rêves, aller rappelle toi, nous au centre du monde et le monde qui ne s'arrête pas.

j'ai du mal à accrocher quand même avec vos réponses...<br />Pour moi rêver c'est se prendre pleins de baffe dans la gueule. Quand t'es gamin, c'est essentiel, même quand t'es grand me dira t-on.. mais <br />je sais pas si j'arrive plus a rever (ce qui m'étonnerai), mais pour moi ça ne sers a rien. On vit dans la réalité, un monde ou tu t'en prends plein la gueule. Au moindre rêve on te prend pour quelqu'un dans ton monde, qui sait pas ou il veut aller. <br /><br /><br />J'sais pas, je pense que je m'éloigne de mes rêves, et j'ai plutot tendance a les mettre de côté, pour ne pas décevoir les proches dans ma réalité. Donc pour moi quand j'ai des rêves, j'essaie de les oublier. De les mettre le plus loin possible et de ne plus y penser pour avancer quand même.<br /><br /><br />(mais j'dis pas que cest une bonne solution ...)
celiate Il y a 12 ans

j'ai du mal à accrocher quand même avec vos réponses...<br />Pour moi rêver c'est se prendre pleins de baffe dans la gueule. Quand t'es gamin, c'est essentiel, même quand t'es grand me dira t-on.. mais <br />je sais pas si j'arrive plus a rever (ce qui m'étonnerai), mais pour moi ça ne sers a rien. On vit dans la réalité, un monde ou tu t'en prends plein la gueule. Au moindre rêve on te prend pour quelqu'un dans ton monde, qui sait pas ou il veut aller. <br /><br /><br />J'sais pas, je pense que je m'éloigne de mes rêves, et j'ai plutot tendance a les mettre de côté, pour ne pas décevoir les proches dans ma réalité. Donc pour moi quand j'ai des rêves, j'essaie de les oublier. De les mettre le plus loin possible et de ne plus y penser pour avancer quand même.<br /><br /><br />(mais j'dis pas que cest une bonne solution ...)

toutes les réponses sont dans le rocky horror picture show...<br /><br />(ceci est une intervention de qualité)  ;D<br />(maisje suis pourtant serieuse) <br /><br />
Atala Il y a 12 ans

toutes les réponses sont dans le rocky horror picture show...<br /><br />(ceci est une intervention de qualité)  ;D<br />(maisje suis pourtant serieuse) <br /><br />

Moi je dirais :<br />"La réponse est dans coeur"<br />pour plagier certains clichés audiovisuels et cinématographiques américains.<br />Mais je suis pas sérieux.<br />Euh, faut que je réponde sérieux, si je veux pas me faire taper ...<br />Alors, la place qu'il faut y donner, c'est tout simplement la place qui reste quand on prend en compte la famille, les aléas bassement matériel auxquels on ne peut échapper, les besoins essentiels, les contingences impératives de la survie à l'occidentale. Apres, suivant les gens, il reste suffisamment ou pas pour loger un pti bout du neverland de l'enfance, mais je crois qu'il est primordial de garder une part ne serait ce qu'infime si ce n'est pas aux reves, du moins à l'espoir. C'est quand même ce qui nous fait vivre si on nous enleve tout le reste.
taziden Il y a 12 ans

Moi je dirais :<br />"La réponse est dans coeur"<br />pour plagier certains clichés audiovisuels et cinématographiques américains.<br />Mais je suis pas sérieux.<br />Euh, faut que je réponde sérieux, si je veux pas me faire taper ...<br />Alors, la place qu'il faut y donner, c'est tout simplement la place qui reste quand on prend en compte la famille, les aléas bassement matériel auxquels on ne peut échapper, les besoins essentiels, les contingences impératives de la survie à l'occidentale. Apres, suivant les gens, il reste suffisamment ou pas pour loger un pti bout du neverland de l'enfance, mais je crois qu'il est primordial de garder une part ne serait ce qu'infime si ce n'est pas aux reves, du moins à l'espoir. C'est quand même ce qui nous fait vivre si on nous enleve tout le reste.

Je m'excuse si je répète ce qui a pu être dit .. j'ai lu mais rapidement! <br /><br />Pour moi les rêves c'est un départ... Je me rappelle de mon sujet de philo du bac "le désir peut-il se satisfaire de la réalité?" (sujet que j'ai adoré d'ailleurs!) Ben dans un sens je trouve que c'est pareil ... Les rêves sont là pour nous faire avancer mais il faut être réaliste et on ne peut pas réaliser tous nos désirs, nos rêves, on est effectivement tous soumis à diverses contraintes qui nous font revoir opinions, choix et donc "rêves". <br />Nonobstant il est important de les garder et tenter de les réaliser ... au moins le jour où on y pense on se dit qu'on a tout fait pour les voir se réaliser. A notre âge on ne peut pas avoir ce recul, mais je ne fais que constater ce que j'ai entendu dernièrement de personnes âgées... et quand on entend quelqu'un dire qu'il a repassé le film de sa vie, se dit qu'il n'a pas fait ceci et cela bien qu'il ait toujours espéré le faire mais pour autant ne regrette pas car les choses sont ainsi... Et je crois que c'est vrai.<br />Et d'un point de vue personnel je pense que parfois il m'aurait (et encore maintenant) été difficile d'"avancer" sans ces rêves me taraudant l'esprit. Je ne dis pas que ce soit un but en soi mais c'est un moyen d'évasion, de foi dans le futur, dans les capacités .. Pour vivre il faut continuer à espérer alors pourquoi ne pas s'évader grâce aux rêves?<br />Et le plus important c'est le "Carpe diem" !
cassiopee Il y a 12 ans

Je m'excuse si je répète ce qui a pu être dit .. j'ai lu mais rapidement! <br /><br />Pour moi les rêves c'est un départ... Je me rappelle de mon sujet de philo du bac "le désir peut-il se satisfaire de la réalité?" (sujet que j'ai adoré d'ailleurs!) Ben dans un sens je trouve que c'est pareil ... Les rêves sont là pour nous faire avancer mais il faut être réaliste et on ne peut pas réaliser tous nos désirs, nos rêves, on est effectivement tous soumis à diverses contraintes qui nous font revoir opinions, choix et donc "rêves". <br />Nonobstant il est important de les garder et tenter de les réaliser ... au moins le jour où on y pense on se dit qu'on a tout fait pour les voir se réaliser. A notre âge on ne peut pas avoir ce recul, mais je ne fais que constater ce que j'ai entendu dernièrement de personnes âgées... et quand on entend quelqu'un dire qu'il a repassé le film de sa vie, se dit qu'il n'a pas fait ceci et cela bien qu'il ait toujours espéré le faire mais pour autant ne regrette pas car les choses sont ainsi... Et je crois que c'est vrai.<br />Et d'un point de vue personnel je pense que parfois il m'aurait (et encore maintenant) été difficile d'"avancer" sans ces rêves me taraudant l'esprit. Je ne dis pas que ce soit un but en soi mais c'est un moyen d'évasion, de foi dans le futur, dans les capacités .. Pour vivre il faut continuer à espérer alors pourquoi ne pas s'évader grâce aux rêves?<br />Et le plus important c'est le "Carpe diem" !

Je pense sincèrement que les rêves c'est avant tout une sorte d'espoir, tant qu'on en a, c'est un moteur pour avancer, qu'ils soient réalisables ou pas. Je rejoint assez cassiopée pour tout ce qu'elle a dit.
lovetohate Il y a 12 ans

Je pense sincèrement que les rêves c'est avant tout une sorte d'espoir, tant qu'on en a, c'est un moteur pour avancer, qu'ils soient réalisables ou pas. Je rejoint assez cassiopée pour tout ce qu'elle a dit.

Le rêve c'est encore un des derniers trucs qu'on peut faire sans capote
AnonymeIl y a 12 ans

Le rêve c'est encore un des derniers trucs qu'on peut faire sans capote

Je ne sais pas pourquoi mais y a une phrase qui m'est revenu (j'ai du revoir le film c'est surement pour cela) ... Qui dit : "C’est dans leurs rêves que les hommes trouvent la liberté, c’est et ça restera la vérité " ...
Simo Il y a 12 ans

Je ne sais pas pourquoi mais y a une phrase qui m'est revenu (j'ai du revoir le film c'est surement pour cela) ... Qui dit : "C’est dans leurs rêves que les hommes trouvent la liberté, c’est et ça restera la vérité " ...

Tshaka, je trouve que cette citation est tellement vrai car pour moi le seul moment ou l'on touche l'infinie et l'éternité est le rêve, car notre esprit est totalement libre, enfin je vais pas m'étendre sur le sujet et mes avis car on vas vraiment me dire que je suis dingue.
AnonymeIl y a 12 ans

Tshaka, je trouve que cette citation est tellement vrai car pour moi le seul moment ou l'on touche l'infinie et l'éternité est le rêve, car notre esprit est totalement libre, enfin je vais pas m'étendre sur le sujet et mes avis car on vas vraiment me dire que je suis dingue.

[quote author=Simo link=topic=2455.msg98073#msg98073 date=1234916177]<br /> "C’est dans leurs rêves que les hommes trouvent la liberté, c’est et ça restera la vérité " ... <br />[/quote]<br /><br />Avec le recul, j'approuve l'idée !  :haha: (ptain je parlais bien en plus)<br />Mine de rien, tu te surpasses quand tu réalises ton rêve, plus tu encaisses les trucs difficiles, plus ton rêve a plus de saveur, et ça reste un moteur. Limite, tu te redécouvres, et ce qui permet que tu "changes".<br /><br />(Enfin bref, j'me comprends tout seul ...)
Simo Il y a 11 ans

[quote author=Simo link=topic=2455.msg98073#msg98073 date=1234916177]<br /> "C’est dans leurs rêves que les hommes trouvent la liberté, c’est et ça restera la vérité " ... <br />[/quote]<br /><br />Avec le recul, j'approuve l'idée !  :haha: (ptain je parlais bien en plus)<br />Mine de rien, tu te surpasses quand tu réalises ton rêve, plus tu encaisses les trucs difficiles, plus ton rêve a plus de saveur, et ça reste un moteur. Limite, tu te redécouvres, et ce qui permet que tu "changes".<br /><br />(Enfin bref, j'me comprends tout seul ...)

Maitre Kaio est supporter de l'OM. Son questionnement sur le rêve est donc compréhensible. Va t on gagner un titre aprés 16 ans de disette ? Laurent Bonnart va t il prolonger ?  Je me permet de chambrer je supporte l'ASM alors bon ... il y a des choses a dire et perso quand je veux m'imaginer devant le virage sud monégasque je joue o foot dans mon salon il y a autant de monde. On se croirait au stade <br /><br />Aprés si pour toi ça c'est un rêve alors oui abandonne. Vraiment ça dépend de ta définition de rêves. Si c'est changer le monde heu... abandonne , si tu veux une ferrari tu peux toujours y croire lol.<br /><br />Je pense que le rêve c'est un peu comme la religion, un moyen de s'échapper de détourner les yeux devant quelqu'un qui crève de faim.<br />Sa me fait penser a la scène dans Fight Club ou Ed Norton se tire une balle pour faire sortir B.Pitt de sa tête. Et il dit : Tyler , my eyes are openned . C'est un peu le sujet même si ça fait mal il faut garder les yeux ouverts et peut être abandonné ces rêves ou ce que l'on aurait voulu être. Ce passage dans le film montre cette transition entre le moment ou Norton choisit ce qu'il est et de voir le monde tel quel et non plus une vision erroné de lui même et d'un monde idéal. certains pensent que c'est triste de perdre c'est rêves. Moi je pense qu'ils ne faut pas les oublier ( pour comprendre ceux qui en ont et pour pas oublier qui on a été) mais ouvrir les yeux c'est quand même bien plus dur et plus courageux et pour ceux qui y arrivent je garanti pas le bonheur mais en tout cas ils pourront se regarder dans une glace en se disant : je vois le monde tel qu'il est. Et je sais pas moi c'est mon rêve : voir le monde tel qu'il est vraiment ^^
ltw Il y a 11 ans

Maitre Kaio est supporter de l'OM. Son questionnement sur le rêve est donc compréhensible. Va t on gagner un titre aprés 16 ans de disette ? Laurent Bonnart va t il prolonger ?  Je me permet de chambrer je supporte l'ASM alors bon ... il y a des choses a dire et perso quand je veux m'imaginer devant le virage sud monégasque je joue o foot dans mon salon il y a autant de monde. On se croirait au stade <br /><br />Aprés si pour toi ça c'est un rêve alors oui abandonne. Vraiment ça dépend de ta définition de rêves. Si c'est changer le monde heu... abandonne , si tu veux une ferrari tu peux toujours y croire lol.<br /><br />Je pense que le rêve c'est un peu comme la religion, un moyen de s'échapper de détourner les yeux devant quelqu'un qui crève de faim.<br />Sa me fait penser a la scène dans Fight Club ou Ed Norton se tire une balle pour faire sortir B.Pitt de sa tête. Et il dit : Tyler , my eyes are openned . C'est un peu le sujet même si ça fait mal il faut garder les yeux ouverts et peut être abandonné ces rêves ou ce que l'on aurait voulu être. Ce passage dans le film montre cette transition entre le moment ou Norton choisit ce qu'il est et de voir le monde tel quel et non plus une vision erroné de lui même et d'un monde idéal. certains pensent que c'est triste de perdre c'est rêves. Moi je pense qu'ils ne faut pas les oublier ( pour comprendre ceux qui en ont et pour pas oublier qui on a été) mais ouvrir les yeux c'est quand même bien plus dur et plus courageux et pour ceux qui y arrivent je garanti pas le bonheur mais en tout cas ils pourront se regarder dans une glace en se disant : je vois le monde tel qu'il est. Et je sais pas moi c'est mon rêve : voir le monde tel qu'il est vraiment

Etant plutôt du genre extrêmement défaitiste, pessimiste et en total manque de confiance en moi dans mon humeur dépressive, je ne crois pas en mes "rêves", du moins je n'y crois plus. J'ai arrêté, car ils se rattachaient au bonheur d'une personne qui m'a trahi et qui m'a laissé (d'où le refuge que me procure Saez... Dur à croire, et pourtant...)
Nobody Il y a 11 ans

Etant plutôt du genre extrêmement défaitiste, pessimiste et en total manque de confiance en moi dans mon humeur dépressive, je ne crois pas en mes "rêves", du moins je n'y crois plus.
J'ai arrêté, car ils se rattachaient au bonheur d'une personne qui m'a trahi et qui m'a laissé (d'où le refuge que me procure Saez... Dur à croire, et pourtant...)

Les rêves font tenir bien sûr, mais de par leur nature une bonne partie de nos rêves ne se concrétisent jamais, et constituent donc des faux espoirs qui deviennent déceptions. Dire qu'on avait des rêves... Rappelle-toi 8)
Un_effluve_de_toi Il y a 11 ans

Les rêves font tenir bien sûr, mais de par leur nature une bonne partie de nos rêves ne se concrétisent jamais, et constituent donc des faux espoirs qui deviennent déceptions.
Dire qu'on avait des rêves... Rappelle-toi 8)

J'ai envie de dire que le but d'un rêve est qu'il ne se réalise jamais. Et dès lors qu'il se concrétise, c'est la déception qui suit ( cf : en travers les néons ). Je préfère avoir un rêve qui ne se réalisera jamais mais que je me batte pour l'obtenir plutôt d'en avoir un et qui se réalise trop facilement ...
flippeur Il y a 11 ans

J'ai envie de dire que le but d'un rêve est qu'il ne se réalise jamais. Et dès lors qu'il se concrétise, c'est la déception qui suit ( cf : en travers les néons ).

Je préfère avoir un rêve qui ne se réalisera jamais mais que je me batte pour l'obtenir plutôt d'en avoir un et qui se réalise trop facilement ...

Je suis totalement du même avis flippeur. Un rêve doit rester un "rêve", c'est à dire demeurer insaisissable et c'est là que nous sommes autorisés à souhaiter les choses les plus folles et les plus démesurées, au-delà du réel. Moi, je sais que mon rêve ne se réalisera pas, et pourtant, je défierai tout et n'importe quoi pour que l'inverse se produise. Pour moi, le rêve conduit à la motivation, c'est comme un moteur. Même si on est au bout du rouleau, qu'on est perdu il faut croire à quelque chose et s'inventer cette petite illusion pour nous faire avancer.
Nobody Il y a 11 ans

Je suis totalement du même avis flippeur.
Un rêve doit rester un "rêve", c'est à dire demeurer insaisissable et c'est là que nous sommes autorisés à souhaiter les choses les plus folles et les plus démesurées, au-delà du réel.

Moi, je sais que mon rêve ne se réalisera pas, et pourtant, je défierai tout et n'importe quoi pour que l'inverse se produise.

Pour moi, le rêve conduit à la motivation, c'est comme un moteur. Même si on est au bout du rouleau, qu'on est perdu il faut croire à quelque chose et s'inventer cette petite illusion pour nous faire avancer.