Depuis longtemps j'avais envie de discuter sur ce sujet. La mort fait peur et fascine, rend triste et éveille la curiosité de l'humain. On peut impliquer cela dans divers domaines, du simple humain peuplant cette planète au chanteur écorché se voyant dans son verre d'alcool.<br /><br />ça n'a surement pas l'air d'un débat constructif mais j'aimerai bien avoir quelques réponses ou tout simplement des avis différents que les miens...<br /><br />Pourquoi ça nous fascine la mort ? ou qu'un être disparu a plein de valeurs que celui en vie ? <br /><br />Je ne puisse ne pas mettre ça en paralléle avec la musique. Des sons de Drake à la noirceur de Curtis. En les écoutant aujourd'hui comme hier, on s'est jamais posé la question s'ils ne cherchaient que ça : la mort? Lorsqu'ils chantaient ou peignaient leur univers si mélancolique sur un cover, ne le faisaient-ils pas comme s'ils n'étaient plus parmi nous, comme s'ils étaient déjà mort ?<br /><br />La mort revient souvent ... Dans la création comme dans l'air qu'on respire. L'hommage à l'humain ne se fait qu'en étant mort ... Mais rien du vivant, comme s'il faut avoir laisser sa peau pour avoir une toute simple reconnaissance<br /><br />Dans le livre de Dominique A, y a une phrase qui dit : [b]« Quand on entend chanter des choses avec un peu de substance, on ne peut que s’entraîner à être un bon chanteur mort. Ce qu’on crée ne prendra toute sa mesure que lorsqu’on aura disparu. »[/b]<br /><br />Peut-être y'a pas débat la dessus, mais il m'arrive d'être fasciné que par ceux qui ne sont plus la, d'être charmé ou conquis que par les morts. Y'a t'il une raison à cela ?
Simo Il y a 13 ans

Depuis longtemps j'avais envie de discuter sur ce sujet. La mort fait peur et fascine, rend triste et éveille la curiosité de l'humain. On peut impliquer cela dans divers domaines, du simple humain peuplant cette planète au chanteur écorché se voyant dans son verre d'alcool.<br /><br />ça n'a surement pas l'air d'un débat constructif mais j'aimerai bien avoir quelques réponses ou tout simplement des avis différents que les miens...<br /><br />Pourquoi ça nous fascine la mort ? ou qu'un être disparu a plein de valeurs que celui en vie ? <br /><br />Je ne puisse ne pas mettre ça en paralléle avec la musique. Des sons de Drake à la noirceur de Curtis. En les écoutant aujourd'hui comme hier, on s'est jamais posé la question s'ils ne cherchaient que ça : la mort? Lorsqu'ils chantaient ou peignaient leur univers si mélancolique sur un cover, ne le faisaient-ils pas comme s'ils n'étaient plus parmi nous, comme s'ils étaient déjà mort ?<br /><br />La mort revient souvent ... Dans la création comme dans l'air qu'on respire. L'hommage à l'humain ne se fait qu'en étant mort ... Mais rien du vivant, comme s'il faut avoir laisser sa peau pour avoir une toute simple reconnaissance<br /><br />Dans le livre de Dominique A, y a une phrase qui dit : « Quand on entend chanter des choses avec un peu de substance, on ne peut que s’entraîner à être un bon chanteur mort. Ce qu’on crée ne prendra toute sa mesure que lorsqu’on aura disparu. »<br /><br />Peut-être y'a pas débat la dessus, mais il m'arrive d'être fasciné que par ceux qui ne sont plus la, d'être charmé ou conquis que par les morts. Y'a t'il une raison à cela ?

la mort fascine parce que (à mon humble avis) on ne la comprend pas et on ne sait pas ce qu'il peut y avoir "après". Y'a cette dimension de l'inconnu.<br />Un peu plus de lecture sur le sujet pourrait être les paroles du dernier MetallicA, Death Magnetic, qui parle justement de ça :-)<br />http://60gp.ovh.net/~metallic/Dm.htm
simonh Il y a 13 ans

la mort fascine parce que (à mon humble avis) on ne la comprend pas et on ne sait pas ce qu'il peut y avoir "après". Y'a cette dimension de l'inconnu.<br />Un peu plus de lecture sur le sujet pourrait être les paroles du dernier MetallicA, Death Magnetic, qui parle justement de ça <br />http://60gp.ovh.net/~metallic/Dm.htm

tiens simo, tu te poses les meme questions que jésus...<br /><br />La vie de l'homme tout entière est résumable à cette question...
Maitre Kaio Il y a 13 ans

tiens simo, tu te poses les meme questions que jésus...<br /><br />La vie de l'homme tout entière est résumable à cette question...

En fait, on pourrait résumer le topic à :<br />"Un bon chanteur est il un chanteur mort?" ... ce qui a le mérite de poser une question essentielle applicable à un groupe de chanteurs ... :<br />"Un bon chanteur de la starac' est il un chanteur de la starac' mort?"<br />Je n'ai pas de réponse à cette question, mais je rejoindra Kaio pour dire que toute quete d'une réponse doit forcément débuter par une étude approfondie de la croyance humaine, allant de jésus, la torah, le coran, hari krishna, et le capital de marx ...
taziden Il y a 13 ans

En fait, on pourrait résumer le topic à :<br />"Un bon chanteur est il un chanteur mort?" ... ce qui a le mérite de poser une question essentielle applicable à un groupe de chanteurs ... :<br />"Un bon chanteur de la starac' est il un chanteur de la starac' mort?"<br />Je n'ai pas de réponse à cette question, mais je rejoindra Kaio pour dire que toute quete d'une réponse doit forcément débuter par une étude approfondie de la croyance humaine, allant de jésus, la torah, le coran, hari krishna, et le capital de marx ...

certes y'a quelques génies... et qui dit génies dit souvent vie d'écorché avec toute sorte d'abus... le génie c'est ptet savoir prendre suffisamment de risques pour innover... dépasser les convenances... ou encore flirter avec la mort...<br /><br />mais en dehors de ça, j'suis persuadée que si certains chanteurs avaient eu une vie plus longue... ils auraient peut être tenté de suivre la mode ou de survivre à leur manière dans ce monde de brutes...et j'pense qu'ils se seraient surement fourvoyés.<br /><br />j'suis certainement pas objective, mais un johnny qui fait la pub pour optic 2000, ça a de quoi casser une légende...<br /><br />en gros j'pense que beaucoup de chanteurs morts sont devenus des légendes parce qu'ils n'ont pas eu le temps de faire.. comment dire... de la merde ^^
idem Il y a 13 ans

certes y'a quelques génies... et qui dit génies dit souvent vie d'écorché avec toute sorte d'abus... le génie c'est ptet savoir prendre suffisamment de risques pour innover... dépasser les convenances... ou encore flirter avec la mort...<br /><br />mais en dehors de ça, j'suis persuadée que si certains chanteurs avaient eu une vie plus longue... ils auraient peut être tenté de suivre la mode ou de survivre à leur manière dans ce monde de brutes...et j'pense qu'ils se seraient surement fourvoyés.<br /><br />j'suis certainement pas objective, mais un johnny qui fait la pub pour optic 2000, ça a de quoi casser une légende...<br /><br />en gros j'pense que beaucoup de chanteurs morts sont devenus des légendes parce qu'ils n'ont pas eu le temps de faire.. comment dire... de la merde

D'un coté, on peut avoir une vision un peu mécanique comme celle d'idem, qui ma foi, pourrait donner l'explication pour pas mal de personnages; mais comment expliquer que ces étoiles filantes, ces gens partis trop tôt, aient été de tels génies?! Alors, est ce qu'on le terme génie est donné post--mortem ... pas pour tous, je pense. Jeff Buckley, de son vivant était salué par tous comme un génie et une étoile à part entière, avant même qu'il ne disparaisse. <br />Et, finalement, peut être que si on se penchait sur certains artistes tjs vivants, et sur ce qu'ils ont produit au début de leur carrière ... on les prendrait pour des étoiles filantes. Imaginons une Miossec parti apres son premier ou son deuxieme album, un Dominique A parti de la même manière, un Mathias Malzieu fauché en plein concert par une marsupilamite aigue ... Quelles auraient été les qualificatifs et les légendes et le mythe et l'étiquette qu'on aurait collé sur leur dos? Génie, étoile filante, ayant tout donné aux rocks? Y a t'il vraiment des gens qui crament leur vie sur scene? et dans leurs chansons?<br /><br />Pour finir, je vais citer Muse, qui depuis leur deuxieme album, font une musique ne venant plus des tripes. A propos de ça, Matt Bellamy a répondu dans une itw que s'ils avaient fait ce choix là, c'était pour ne pas se retrouver mort Au bout de 3 ou 5 ans d'avoir tout donné, tout vidé, tout foutu en l'air, d'etre allé chercher au fond des tripes des choses d'une noirceur d'une intériorité incroyable. A ce prix, ils ont choisis de ne plus jamais nous donner de bliss, de muscle museum, d'uno, de plug in baby, de SUNBURN (salaud) , de DarkShines, de Citizen Erased, ... putain quelle chanson ! Et voilà ...<br />Je pense que chaque groupe, artiste a son histoire, son vécu, sa vision des choses, de sa musique, une source d'énergie, d'influence, et certains en crévent de vouloir tout donner, de finalement devenir leur art, de ne fait qu'un avec l'univers, ils en finissent par rejoindre les étoiles.<br />Merci encore Jeff pour tous ces rêves, mon frère, où l'on se réveille dans un endroit étrange, avec des jus de lilas, des hallelujah, des whiskey et des amours qui auraient du survivre.
taziden Il y a 13 ans

D'un coté, on peut avoir une vision un peu mécanique comme celle d'idem, qui ma foi, pourrait donner l'explication pour pas mal de personnages; mais comment expliquer que ces étoiles filantes, ces gens partis trop tôt, aient été de tels génies?! Alors, est ce qu'on le terme génie est donné post--mortem ... pas pour tous, je pense. Jeff Buckley, de son vivant était salué par tous comme un génie et une étoile à part entière, avant même qu'il ne disparaisse. <br />Et, finalement, peut être que si on se penchait sur certains artistes tjs vivants, et sur ce qu'ils ont produit au début de leur carrière ... on les prendrait pour des étoiles filantes. Imaginons une Miossec parti apres son premier ou son deuxieme album, un Dominique A parti de la même manière, un Mathias Malzieu fauché en plein concert par une marsupilamite aigue ... Quelles auraient été les qualificatifs et les légendes et le mythe et l'étiquette qu'on aurait collé sur leur dos? Génie, étoile filante, ayant tout donné aux rocks? Y a t'il vraiment des gens qui crament leur vie sur scene? et dans leurs chansons?<br /><br />Pour finir, je vais citer Muse, qui depuis leur deuxieme album, font une musique ne venant plus des tripes. A propos de ça, Matt Bellamy a répondu dans une itw que s'ils avaient fait ce choix là, c'était pour ne pas se retrouver mort Au bout de 3 ou 5 ans d'avoir tout donné, tout vidé, tout foutu en l'air, d'etre allé chercher au fond des tripes des choses d'une noirceur d'une intériorité incroyable. A ce prix, ils ont choisis de ne plus jamais nous donner de bliss, de muscle museum, d'uno, de plug in baby, de SUNBURN (salaud) , de DarkShines, de Citizen Erased, ... putain quelle chanson ! Et voilà ...<br />Je pense que chaque groupe, artiste a son histoire, son vécu, sa vision des choses, de sa musique, une source d'énergie, d'influence, et certains en crévent de vouloir tout donner, de finalement devenir leur art, de ne fait qu'un avec l'univers, ils en finissent par rejoindre les étoiles.<br />Merci encore Jeff pour tous ces rêves, mon frère, où l'on se réveille dans un endroit étrange, avec des jus de lilas, des hallelujah, des whiskey et des amours qui auraient du survivre.

Un Jeff Buckley ou un Elliott Smith ont déjà eu des éloges de leur vivant, mais de leur vécu, de ce peu de vécu qu'ils ont connu, ont-ils eu une vie ? N'étaient-ils pas déjà mort ? <br /><br />Ne sentions pas la mort qui rôde à l'écoute de "Last Goodbye" ou bien "Biggest Lie" ?<br /><br />D'un côté, pour moi ce genre d'artistes étaient déjà mort mais c'est pas la question ... Si on prend par exemple Nick Drake, un génie fauché par la mort à 26 ans, et comme tout le monde le sait il se tua (même si on a dit que c'était un accident) à cause de la désillusion et du manque de reconnaissance. J'ai en mémoire cette phrase d'un écrivain qui dit "[b]On nous tue puis on nous rend hommage[/b]". ça résume parfaitement ce coté malsain de l'humain (et moi le premier). Et je reprend ma question : Doit-on vraiment laisser sa peau pour avoir enfin une reconnaissance d'un pauvre être comme toi ? Ou c'est juste le côté sadique de l'humain ? <br /><br />Je me pose trop de questions, mais certes qui dit talent dit flirt avec la mort ...
Simo Il y a 13 ans

Un Jeff Buckley ou un Elliott Smith ont déjà eu des éloges de leur vivant, mais de leur vécu, de ce peu de vécu qu'ils ont connu, ont-ils eu une vie ? N'étaient-ils pas déjà mort ? <br /><br />Ne sentions pas la mort qui rôde à l'écoute de "Last Goodbye" ou bien "Biggest Lie" ?<br /><br />D'un côté, pour moi ce genre d'artistes étaient déjà mort mais c'est pas la question ... Si on prend par exemple Nick Drake, un génie fauché par la mort à 26 ans, et comme tout le monde le sait il se tua (même si on a dit que c'était un accident) à cause de la désillusion et du manque de reconnaissance. J'ai en mémoire cette phrase d'un écrivain qui dit "On nous tue puis on nous rend hommage". ça résume parfaitement ce coté malsain de l'humain (et moi le premier). Et je reprend ma question : Doit-on vraiment laisser sa peau pour avoir enfin une reconnaissance d'un pauvre être comme toi ? Ou c'est juste le côté sadique de l'humain ? <br /><br />Je me pose trop de questions, mais certes qui dit talent dit flirt avec la mort ...

Je suis pas d'accord.<br />Et pour jeff, je suis désolé, mais si tu regardes les vidéos du Sin-é où ils s'amusent à parodier Nirvana, tu peux pas dire qu'il est déja mort, où 'itw où il répond à la journaliste à propos de la drogue, je suis désolé, mais moi je vois un mec bel et bien vivant, qui a une putain de gnak, d'envie de faire de la zik, de prendre la vie par ts les bouts et à chaque seconde.<br />Mais qu'en sait on, comment on peut se permettre à travers qq chansons de juger de l'intérieur de qq'un?!<br />Alors que nous memes, nous avons du mal à savoir ou on en est parfois, comment on peut prétendre de quelques paroles et quelques riffs qu'une personne était comme ci ou comme ça. Regarde le daminou qui a mis une claque monumentale à ttes les groupies en avouant ce qui finalement doit etre le lot de bcp d'artistes, la partie visible ce sont 10% d'une vie, 10% des émotions et des moments neutres de la vie, le moment où on va chercher son pain, où damien va chez le médecin à cause de la colique qu'il a chopé en mangeant un kebab à st michel, ...<br />Je veux dire, merde, la vie de ces gens là, faut l'imaginer en dehors des chansons. Les plus à memes d'en parler, pour jeff par exemple, ce serait Merri Cyr ou Maryy Guibert, et elles sont unanimes, Jeff débordait d'énergie, et de vie.<br />La part noire, la beauté sombre et intense qu'ils faisaient émerger dans certains chansons, ce sont les choses qui font qu'un artiste devient un génie, ce qui fait de lui un artiste unique, ...
taziden Il y a 13 ans

Je suis pas d'accord.<br />Et pour jeff, je suis désolé, mais si tu regardes les vidéos du Sin-é où ils s'amusent à parodier Nirvana, tu peux pas dire qu'il est déja mort, où 'itw où il répond à la journaliste à propos de la drogue, je suis désolé, mais moi je vois un mec bel et bien vivant, qui a une putain de gnak, d'envie de faire de la zik, de prendre la vie par ts les bouts et à chaque seconde.<br />Mais qu'en sait on, comment on peut se permettre à travers qq chansons de juger de l'intérieur de qq'un?!<br />Alors que nous memes, nous avons du mal à savoir ou on en est parfois, comment on peut prétendre de quelques paroles et quelques riffs qu'une personne était comme ci ou comme ça. Regarde le daminou qui a mis une claque monumentale à ttes les groupies en avouant ce qui finalement doit etre le lot de bcp d'artistes, la partie visible ce sont 10% d'une vie, 10% des émotions et des moments neutres de la vie, le moment où on va chercher son pain, où damien va chez le médecin à cause de la colique qu'il a chopé en mangeant un kebab à st michel, ...<br />Je veux dire, merde, la vie de ces gens là, faut l'imaginer en dehors des chansons. Les plus à memes d'en parler, pour jeff par exemple, ce serait Merri Cyr ou Maryy Guibert, et elles sont unanimes, Jeff débordait d'énergie, et de vie.<br />La part noire, la beauté sombre et intense qu'ils faisaient émerger dans certains chansons, ce sont les choses qui font qu'un artiste devient un génie, ce qui fait de lui un artiste unique, ...

Par contre, si tu veux nous faire dire, que la mort, le sombre, l'obscur, ce sont des themes propres au génie, oui, là je veux bien. Parce que finalement, ça a ça d'universel, que tout le monde se sent touché au plus profond de son ame, et que c'est finalement ce qui fait notre essence, qui sommes nous sinon des gens certains d'une chose, que tout a une fin ...<br />Mais rien à voir avec le bonhomme qui le raconte ...
taziden Il y a 13 ans

Par contre, si tu veux nous faire dire, que la mort, le sombre, l'obscur, ce sont des themes propres au génie, oui, là je veux bien. Parce que finalement, ça a ça d'universel, que tout le monde se sent touché au plus profond de son ame, et que c'est finalement ce qui fait notre essence, qui sommes nous sinon des gens certains d'une chose, que tout a une fin ...<br />Mais rien à voir avec le bonhomme qui le raconte ...

On sait trés bien tous les deux que Jeff c'est une exception, une sorte d'électron rare qui pondait des trucs que seul un torturé pouvait décimer dans son ptit coeur d'artichaud ... Mais c'est pas la ou je veux en venir. <br /><br />Après si le mec était rongé par la mort, la mélancolie ou tout autre aspect sombre et obscur nul ne le sait , certes c'est possible ... Et comme tu l'as dis "ce sont des themes propres au génie"<br /><br />Mais ma question tournait plus autour de l'image et l'effet de "chanteur mort" ou plûtot de la mort en général et toute cette fascination autour. Que serait-ce Joy Division aujourd'hui si Curtis était encore la ? Et "Grace" , cet opus aurait'il fait un tabac si le mystery white Boy respirait encore l'air de Los Angeles ?<br /><br />Surement on ne pourra jamais répondre par certitude sur le pourquoi l'humain est fasciné par la mort et n'y croit des fois aux talents que quand l'être s'en alla...
Simo Il y a 13 ans

On sait trés bien tous les deux que Jeff c'est une exception, une sorte d'électron rare qui pondait des trucs que seul un torturé pouvait décimer dans son ptit coeur d'artichaud ... Mais c'est pas la ou je veux en venir. <br /><br />Après si le mec était rongé par la mort, la mélancolie ou tout autre aspect sombre et obscur nul ne le sait , certes c'est possible ... Et comme tu l'as dis "ce sont des themes propres au génie"<br /><br />Mais ma question tournait plus autour de l'image et l'effet de "chanteur mort" ou plûtot de la mort en général et toute cette fascination autour. Que serait-ce Joy Division aujourd'hui si Curtis était encore la ? Et "Grace" , cet opus aurait'il fait un tabac si le mystery white Boy respirait encore l'air de Los Angeles ?<br /><br />Surement on ne pourra jamais répondre par certitude sur le pourquoi l'humain est fasciné par la mort et n'y croit des fois aux talents que quand l'être s'en alla...

on s'aperçoit de la valeur des choses quand elles commencent à manquer... de l'eau potable à jacques villeret, de mes grands pères à la tolérance.
Maitre Kaio Il y a 13 ans

on s'aperçoit de la valeur des choses quand elles commencent à manquer... de l'eau potable à jacques villeret, de mes grands pères à la tolérance.

une sorte d'électron rare qui pondait des trucs que seul un torturé pouvait décimer dans son ptit coeur d'artichaud <br /><br />MDR, cette phrase est collector, je crois. Que celui qui comprend ce qu'elle veut dire se présente, et je lui paie les frites au McDo! Ou un ciné pour aller voir De Maximy tiens !<br /><br />Tshaka, on s'en fout de savoir la mort blabla, ce qui compte, c'est d'etre en putain de vie, d'avoir deux jambes, deux bras, un cerveau (pour la majorité d'entre nous), etc ... Quelques fois, il faut savoir reconnaitre que même si des milliers de questions se posent à nous, et bien, nous n'avons aucune réponse, et que finalement, le plus intéressant n'est pas de chercher, mais juste de vivre.
taziden Il y a 13 ans

une sorte d'électron rare qui pondait des trucs que seul un torturé pouvait décimer dans son ptit coeur d'artichaud <br /><br />MDR, cette phrase est collector, je crois. Que celui qui comprend ce qu'elle veut dire se présente, et je lui paie les frites au McDo! Ou un ciné pour aller voir De Maximy tiens !<br /><br />Tshaka, on s'en fout de savoir la mort blabla, ce qui compte, c'est d'etre en putain de vie, d'avoir deux jambes, deux bras, un cerveau (pour la majorité d'entre nous), etc ... Quelques fois, il faut savoir reconnaitre que même si des milliers de questions se posent à nous, et bien, nous n'avons aucune réponse, et que finalement, le plus intéressant n'est pas de chercher, mais juste de vivre.

;D Mes phrases ne sont pas faites pour être comprises ... Surtout par toi <br /><br />Et c'est pas parce que Elliott n'est plus que je cesserai de vivre , je me posais juste des questions ... <br /><br />Bref... D'un côté j'ai l'impression que mourir c'est exister. On a peur de la mort mais on joue avec elle, on se frotte au danger, on cherche nos limites... (ce qui revient à dire que certains chanteurs à forcer d'avoir chercher leur limites, ils en finissent par rejoindre les étoiles (Un point que t'as mentionné dans une de tes réponses Taziden).<br /><br />Il arrive souvent qu'on explique le départ par une simple phrase qui peut dire " Mourir c'est tuer l’enfant qui est en toi afin de passer à l’âge adulte mais d’une manière féérique et magique ..." (je déraille la peut-être  :P) et puis la fascination reprend sa place , d'un Elliott Smith (mouais toujours lui) qui a dit dans une de ces chansons "[b]Les veines remplies d'encre qui disparait, vomissant dans l'évier de la cuisine, déconnecté du chainon manquant[/b]". Ou veux-je en venir la ? J'en sais rien du tout, j'ai perdu le fil du débat  ;D
Simo Il y a 13 ans

;D Mes phrases ne sont pas faites pour être comprises ... Surtout par toi <br /><br />Et c'est pas parce que Elliott n'est plus que je cesserai de vivre , je me posais juste des questions ... <br /><br />Bref... D'un côté j'ai l'impression que mourir c'est exister. On a peur de la mort mais on joue avec elle, on se frotte au danger, on cherche nos limites... (ce qui revient à dire que certains chanteurs à forcer d'avoir chercher leur limites, ils en finissent par rejoindre les étoiles (Un point que t'as mentionné dans une de tes réponses Taziden).<br /><br />Il arrive souvent qu'on explique le départ par une simple phrase qui peut dire " Mourir c'est tuer l’enfant qui est en toi afin de passer à l’âge adulte mais d’une manière féérique et magique ..." (je déraille la peut-être  ) et puis la fascination reprend sa place , d'un Elliott Smith (mouais toujours lui) qui a dit dans une de ces chansons "Les veines remplies d'encre qui disparait, vomissant dans l'évier de la cuisine, déconnecté du chainon manquant". Ou veux-je en venir la ? J'en sais rien du tout, j'ai perdu le fil du débat  ;D

Voilà tout ça pour dire, que nous simples mortels, contentons nous de savourer les moments de bonheur que ces gens nous portent, parce que finalement, malgré toute la noirceur du propos, si on les aime, c'est bien parce qu'en les écoutant, on ne s'est jamais senti aussi vivant, aussi en prise avec les choses, aussi écorchés vifs comme dirait ND. Quand j'écoute Jeff, si triste soit la chanson, et bien, ça me fout une putain de sérénité au coeur et aux couilles, a motherfucking wisdom, une sensation de plus grand, de quelque chose, d'intense; quand tes tripes vibrent que tes yeux se ferment et que tu hurles dans une transe brulante  "burning in the corner, it's the only one who dreams he had you with him", et ben moi je sens en vie. Et tout le reste, ces gens là, ils me le font oublier, il reste moi et l'univers entier, en phase. C'est ça la vie, c'est ça la mort. On est jamais autant en vie que lorsqu'on est phase avec l'univers.<br />Bon, je vais dodo, je fais du neotesco ...
taziden Il y a 13 ans

Voilà tout ça pour dire, que nous simples mortels, contentons nous de savourer les moments de bonheur que ces gens nous portent, parce que finalement, malgré toute la noirceur du propos, si on les aime, c'est bien parce qu'en les écoutant, on ne s'est jamais senti aussi vivant, aussi en prise avec les choses, aussi écorchés vifs comme dirait ND. Quand j'écoute Jeff, si triste soit la chanson, et bien, ça me fout une putain de sérénité au coeur et aux couilles, a motherfucking wisdom, une sensation de plus grand, de quelque chose, d'intense; quand tes tripes vibrent que tes yeux se ferment et que tu hurles dans une transe brulante  "burning in the corner, it's the only one who dreams he had you with him", et ben moi je sens en vie. Et tout le reste, ces gens là, ils me le font oublier, il reste moi et l'univers entier, en phase. C'est ça la vie, c'est ça la mort. On est jamais autant en vie que lorsqu'on est phase avec l'univers.<br />Bon, je vais dodo, je fais du neotesco ...

Je rejoins idem. Mourir au sommet de son art, ne pas avoir le temps de vieillir ou de decevoir.<br /><br />J'ai pas les meme references que Simo. Mais j'reste persuadé que des mecs comme Kobain ou Lenon ne seraient pas les mythes qu'ils sont aujourd'hui si on les voyait encore à la télé être juste des mecs démodés qui ont mal vieillis. Mais j'crois que ca s'applique dans tous les domaines... James Dean ne serait sans doute pas entré dans la légende sans son accident. Il serait p'tre un de ces vieux acteurs ridés qui semblent sortir d'un autre temps et qu'on a quasi oublié tant ils ont fait des trucs bidons par la suite.<br /><br />J'pense qu'un des meilleurs exemples se trouve dans le sport. Y'a 10/15 ans de ca, Senna et Prost étaient des dieux de la F1. Senna s'est tué en course, laissant tout le Brésil orphelin et rentrant dans la légende. Prost est toujours vivant, et qu'est ce qu'il est aujourd'hui ? Juste cet ancien pilote, qui s'est planté monstrueusement en tentant de lancer sa propre écurie de F1 et qui fait du consulting pour TF1 de temps à autres histoire d'arrondir ses fins de mois...
blat Il y a 13 ans

Je rejoins idem. Mourir au sommet de son art, ne pas avoir le temps de vieillir ou de decevoir.<br /><br />J'ai pas les meme references que Simo. Mais j'reste persuadé que des mecs comme Kobain ou Lenon ne seraient pas les mythes qu'ils sont aujourd'hui si on les voyait encore à la télé être juste des mecs démodés qui ont mal vieillis. Mais j'crois que ca s'applique dans tous les domaines... James Dean ne serait sans doute pas entré dans la légende sans son accident. Il serait p'tre un de ces vieux acteurs ridés qui semblent sortir d'un autre temps et qu'on a quasi oublié tant ils ont fait des trucs bidons par la suite.<br /><br />J'pense qu'un des meilleurs exemples se trouve dans le sport. Y'a 10/15 ans de ca, Senna et Prost étaient des dieux de la F1. Senna s'est tué en course, laissant tout le Brésil orphelin et rentrant dans la légende. Prost est toujours vivant, et qu'est ce qu'il est aujourd'hui ? Juste cet ancien pilote, qui s'est planté monstrueusement en tentant de lancer sa propre écurie de F1 et qui fait du consulting pour TF1 de temps à autres histoire d'arrondir ses fins de mois...

iamgine renaud mourrir au debut des années 90... ce serait un mythe de fou.
Maitre Kaio Il y a 13 ans

iamgine renaud mourrir au debut des années 90... ce serait un mythe de fou.

je suis pas si sûr...<br />Même si l'analyse de Mike est pertinente.
simonh Il y a 13 ans

je suis pas si sûr...<br />Même si l'analyse de Mike est pertinente.

[quote author=Maitre Kaio link=topic=2482.msg91329#msg91329 date=1228839268]<br />iamgine renaud mourrir au debut des années 90... ce serait un [b][size=13pt]mythe[/size] [/b]de fou.<br />[/quote]<br /><br />J'aime pas ce mot<br /><br />Mais je suis d'accord pour Cobain , s'il s'était pas explosé la tronche personne ne vouerait un quelconque culte à ce grungy ... Par contre Lennon, c'est partagé. Vu le contexte de l'époque je dirais que c'était écrit
Simo Il y a 13 ans

[quote author=Maitre Kaio link=topic=2482.msg91329#msg91329 date=1228839268]<br />iamgine renaud mourrir au debut des années 90... ce serait un mythede fou.<br />[/quote]<br /><br />J'aime pas ce mot<br /><br />Mais je suis d'accord pour Cobain , s'il s'était pas explosé la tronche personne ne vouerait un quelconque culte à ce grungy ... Par contre Lennon, c'est partagé. Vu le contexte de l'époque je dirais que c'était écrit