edit Isa : le sujet précédent sur l'interview de Saez sur France Inter ayant disparu, j'en recrée un pour qu'on puisse échanger nos impressions sans "polluer" les autres sujets :) merci ^^ En fait j'ai écouté l'interview hier. Je me demandais ce que les autres auditeurs en avaient pensé et j'étais un peu surprise de voir le peu de réactions sur le forum. Parce que moi elle m'a un peu perturbée cet interview... Et pourtant je pense qu'on commence tous plus ou moins à cerner le personnage. On sait qu'il n'est pas à l'aise dans les médias, qu'il peut passer d'une idée à une autre sans trop de transition, qu'il peut utiliser des mots durs, qu'il peut être grossier ou je ne sais quoi. Mais là y'avait quelque chose de l'ordre d'un stress absolu. Et j'ai pas souvenir d'avoir perçu ça à ce point là lors de ses rares passages à la télé par exemple (pourtant la télé me parait être encore plus stressante que la radio). Alors je remets pas du tout en cause le côté angoissant de passer sur le grill à la radio et de devoir répondre au tac au tac à des questions auxquelles on s'attend par forcément. Mais là y'avait une sorte de pesanteur tout au long de l'interview, un malaise quasi communicatif. Et des phrases perturbantes faisant allusion à la durée de sa vie ou au fait qu'on est pas obligé d'avoir aimé un jour pour parler d'amour. Des trucs plutôt sombres. Bref, à la fin j'avais envie de l'inviter à prendre un café pour savoir si il voulait qu'on en parle ^^ En gros je me fais du souci et je crois que c'est la première fois que ça me fait ça à ce point là.
idem Il y a 9 ans

edit Isa : le sujet précédent sur l'interview de Saez sur France Inter ayant disparu, j'en recrée un pour qu'on puisse échanger nos impressions sans "polluer" les autres sujets


merci
En fait j'ai écouté l'interview hier. Je me demandais ce que les autres auditeurs en avaient pensé et j'étais un peu surprise de voir le peu de réactions sur le forum.

Parce que moi elle m'a un peu perturbée cet interview... Et pourtant je pense qu'on commence tous plus ou moins à cerner le personnage. On sait qu'il n'est pas à l'aise dans les médias, qu'il peut passer d'une idée à une autre sans trop de transition, qu'il peut utiliser des mots durs, qu'il peut être grossier ou je ne sais quoi.
Mais là y'avait quelque chose de l'ordre d'un stress absolu. Et j'ai pas souvenir d'avoir perçu ça à ce point là lors de ses rares passages à la télé par exemple (pourtant la télé me parait être encore plus stressante que la radio).

Alors je remets pas du tout en cause le côté angoissant de passer sur le grill à la radio et de devoir répondre au tac au tac à des questions auxquelles on s'attend par forcément. Mais là y'avait une sorte de pesanteur tout au long de l'interview, un malaise quasi communicatif.
Et des phrases perturbantes faisant allusion à la durée de sa vie ou au fait qu'on est pas obligé d'avoir aimé un jour pour parler d'amour. Des trucs plutôt sombres.

Bref, à la fin j'avais envie de l'inviter à prendre un café pour savoir si il voulait qu'on en parle
En gros je me fais du souci et je crois que c'est la première fois que ça me fait ça à ce point là.

[quote="idem" date="2012-10-16 16:17:54"]Mais là y'avait une sorte de pesanteur tout au long de l'interview, un malaise quasi communicatif. Et des phrases perturbantes faisant allusion à la durée de sa vie ou au fait qu'on est pas obligé d'avoir aimé un jour pour parler d'amour. Des trucs plutôt sombres. Bref, à la fin j'avais envie de l'inviter à prendre un café pour savoir si il voulait qu'on en parle ^^ En gros je me fais du souci et je crois que c'est la première fois que ça me fait ça à ce point là. [/quote] Oauis je vois ce que tu veux dire et je me suis dit la même chose surtout à moment il a dit une phrase assez bizarre qui donnait l'impression qu'il était atteint d'un truc. Moauis je sais pas trop comment expliquer mais je vois à quoi tu fais allusion. Et d'ailleurs il y a un quelque chose qui me fait penser à la même pesanteur que dans le texte "Le bal des lycées"
tortillo Il y a 9 ans

Mais là y'avait une sorte de pesanteur tout au long de l'interview, un malaise quasi communicatif.
Et des phrases perturbantes faisant allusion à la durée de sa vie ou au fait qu'on est pas obligé d'avoir aimé un jour pour parler d'amour. Des trucs plutôt sombres.

Bref, à la fin j'avais envie de l'inviter à prendre un café pour savoir si il voulait qu'on en parle
En gros je me fais du souci et je crois que c'est la première fois que ça me fait ça à ce point là.


Oauis je vois ce que tu veux dire et je me suis dit la même chose surtout à moment il a dit une phrase assez bizarre qui donnait l'impression qu'il était atteint d'un truc. Moauis je sais pas trop comment expliquer mais je vois à quoi tu fais allusion.
Et d'ailleurs il y a un quelque chose qui me fait penser à la même pesanteur que dans le texte "Le bal des lycées"

On aurait dit quelqu'un de malade qui parlait. Cette voix tremblante, ce malaise ambiant, cette manière de livrer son intimité en expliquant qui sont les personnes de sa vie, leur rendre hommage maintenant parce qu'en gros "il veut pouvoir partir en paix en ayant rendu hommage à tous ceux qui ont comptés pour lui"...ça fait flipper. Pour reprendre ses propres mots il parle de la 'fin".
FANOU Il y a 9 ans

On aurait dit quelqu'un de malade qui parlait. Cette voix tremblante, ce malaise ambiant, cette manière de livrer son intimité en expliquant qui sont les personnes de sa vie, leur rendre hommage maintenant parce qu'en gros "il veut pouvoir partir en paix en ayant rendu hommage à tous ceux qui ont comptés pour lui"...ça fait flipper. Pour reprendre ses propres mots il parle de la 'fin".

A vous lire on a l'impression que le monsieur est mourant... :(
melie Il y a 9 ans

A vous lire on a l'impression que le monsieur est mourant...

bon, j'ai écouté l'interview (enfin !), et je suis assez d'accord avec idem : on a envie de lui payer un café pour qu'il nous raconte ce qui va pas dans sa vie... et pis oui, sa voix qui tremble, son discours un peu fataliste (même si j'ai trouvé que certaines phrases étaient des perles :p), c'est pas encourageant, mais de là à dire qu'il serait malade, je sais pas... je me demande si on psychote pas un peu là en fait ?
Isa Il y a 9 ans

bon, j'ai écouté l'interview (enfin !), et je suis assez d'accord avec idem : on a envie de lui payer un café pour qu'il nous raconte ce qui va pas dans sa vie...
et pis oui, sa voix qui tremble, son discours un peu fataliste (même si j'ai trouvé que certaines phrases étaient des perles ), c'est pas encourageant, mais de là à dire qu'il serait malade, je sais pas...
je me demande si on psychote pas un peu là en fait ?

Si si, psychotage. Mais je suis d'avis aussi avec idem. Le bal des Lycées, c'est peut-etre en fin de compte etre plus proche de l'adulte que de l'adulescent...
Maricles Il y a 9 ans

Si si, psychotage.
Mais je suis d'avis aussi avec idem.

Le bal des Lycées, c'est peut-etre en fin de compte etre plus proche de l'adulte que de l'adulescent...

Je suis d'accord au sujet de l'ambiance, disons particulière, de cette interview... Alors certes, il y a la dedans une grande part de stress (on l'entends déglutir à plusieurs reprises, voire allumer une clope ?), mais perso je l'ai vécu comme une volonté de se maîtriser, de ne pas partir en vrille comme il en a souvent l'habitude, à s’énerver tout seul à propos du sujet qu'il débat. Ça a bien failli quand il parle ciné/musique, mais sur l'ensemble, on sent clairement qu'il pèse ses mots. Il a aussi beaucoup repris ses propres paroles pour expliquer son propos, il doit clairement être en phase "d'apprentissage par cœur de ses textes" pour la tournée qui vient.
boby6 Il y a 9 ans

Je suis d'accord au sujet de l'ambiance, disons particulière, de cette interview... Alors certes, il y a la dedans une grande part de stress (on l'entends déglutir à plusieurs reprises, voire allumer une clope ?), mais perso je l'ai vécu comme une volonté de se maîtriser, de ne pas partir en vrille comme il en a souvent l'habitude, à s’énerver tout seul à propos du sujet qu'il débat. Ça a bien failli quand il parle ciné/musique, mais sur l'ensemble, on sent clairement qu'il pèse ses mots.
Il a aussi beaucoup repris ses propres paroles pour expliquer son propos, il doit clairement être en phase "d'apprentissage par cœur de ses textes" pour la tournée qui vient.

Maintenant que j'ai ecouté tout l'interview, je dirai que c'etait interessant et flippant en même temps. Pleins de petites images qui lui ressemblent bien, et que l'on aime tant... Mais il ne m'a pas rassuré car il confirme que "C'est compliqué d'exister" :-( L'eboueur de l'humain, fallait le sortir, mais tellement vrai, malheureusement... il se livre beaucoup, etonnant... et le "prenez soin de vous" de l'animateur à la fin!!
saruca Il y a 9 ans

Maintenant que j'ai ecouté tout l'interview, je dirai que c'etait interessant et flippant en même temps.
Pleins de petites images qui lui ressemblent bien, et que l'on aime tant...
Mais il ne m'a pas rassuré car il confirme que "C'est compliqué d'exister"
L'eboueur de l'humain, fallait le sortir, mais tellement vrai, malheureusement...
il se livre beaucoup, etonnant...

et le "prenez soin de vous" de l'animateur à la fin!!

L'atmosphère de l'interview était flippant. Ces 1ers mots m'ont fait peur. J'avais l'impression d'entendre Renaud avec sa voix complètement esquintée. Ensuite, on l'a retrouvé tel qu'on avait pu l'entendre par le passé, rempli de révolte. Sinon, personne n'a parlé de l’intervieweur. Perso, je ne l'ai pas trouvé tip top. Il semblait un peu comme nous, "fan" de lui, ou alors, il avait sacrément bosser son interview. Il semblait écouter religieusement Damien car il l'a très peu interrompu ou relancé. J'ai regretté qu'il évoque Nelly et Bruno. Je n'ai pas compris l'intérêt de le faire. J'aurais préféré qu'il aborde les titres plus "joyeux" de Messina, l'orchestration travaillée, la future tournée et comment il l'imaginait. Au final, il s'agissait plus d'une tribune que d'un interview, où la gaieté était clairement absente. Pour revenir à Saez, je l'ai trouvé lucide et cohérent dans ces propos. J'étais content qu'il nous délivre l'explication de texte sur la galette 'Les Echoués'. En réécoutant l'album, j'ai mieux compris ces mots, notamment sur le titre 'Les Echoués'. Lorsqu'il a parlé du fait que son album était underground, il a bien analysé la chance qu'il avait eu de commencer sa carrière avec une maison de disque, lui permettant de se faire connaître. Cette démarche étant impossible aujourd'hui. [quote="saruca" date="2012-10-16 20:35:17"]et le "prenez soin de vous" de l'animateur à la fin!![/quote] La magie de la radio nous permet à chacun d'imaginer le pourquoi de cette phrase. On souhaite tous que le démarrage prochain de sa tournée lui redonnera du baume au cœur.
tiolum Il y a 9 ans

L'atmosphère de l'interview était flippant.
Ces 1ers mots m'ont fait peur. J'avais l'impression d'entendre Renaud avec sa voix complètement esquintée.
Ensuite, on l'a retrouvé tel qu'on avait pu l'entendre par le passé, rempli de révolte.

Sinon, personne n'a parlé de l’intervieweur. Perso, je ne l'ai pas trouvé tip top. Il semblait un peu comme nous, "fan" de lui, ou alors, il avait sacrément bosser son interview.
Il semblait écouter religieusement Damien car il l'a très peu interrompu ou relancé.
J'ai regretté qu'il évoque Nelly et Bruno. Je n'ai pas compris l'intérêt de le faire. J'aurais préféré qu'il aborde les titres plus "joyeux" de Messina, l'orchestration travaillée, la future tournée et comment il l'imaginait.

Au final, il s'agissait plus d'une tribune que d'un interview, où la gaieté était clairement absente.

Pour revenir à Saez, je l'ai trouvé lucide et cohérent dans ces propos.
J'étais content qu'il nous délivre l'explication de texte sur la galette 'Les Echoués'. En réécoutant l'album, j'ai mieux compris ces mots, notamment sur le titre 'Les Echoués'.
Lorsqu'il a parlé du fait que son album était underground, il a bien analysé la chance qu'il avait eu de commencer sa carrière avec une maison de disque, lui permettant de se faire connaître. Cette démarche étant impossible aujourd'hui.

et le "prenez soin de vous" de l'animateur à la fin!!

La magie de la radio nous permet à chacun d'imaginer le pourquoi de cette phrase.
On souhaite tous que le démarrage prochain de sa tournée lui redonnera du baume au cœur.

[quote="saruca" date="2012-10-16 20:35:17"]et le "prenez soin de vous" de l'animateur à la fin!![/quote] C'est parce que Damien était malade. :-)
FANOU Il y a 9 ans

et le "prenez soin de vous" de l'animateur à la fin!!

C'est parce que Damien était malade.

fin si ça se trouve il a juste chopé un bon gros rhume avec la chute des températures en ce moment et du coup c'est mieux qu'il s'en remette pour avoir une voix potable avant la tournée de novembre, d'où le prenez soin de vous. Faut pas psychoter les amis hein ;) Pour le côté sombre en interview/chanson (comme les bals de lycées), il a 35 ans, juste entre la crise de la trentaine et celle de la quarantaine, c'est ptèt juste qu'il commence à regarder vraiment derrière soi en ce disant ce qu'il a fait ou non, réussi ou non, perdu ou non etc... Peut y avoir du sombre dans un rétrospection personnelle sans tomber dans les tentatives de suicide... ;)
thelastdayonearth Il y a 9 ans

fin si ça se trouve il a juste chopé un bon gros rhume avec la chute des températures en ce moment et du coup c'est mieux qu'il s'en remette pour avoir une voix potable avant la tournée de novembre, d'où le prenez soin de vous. Faut pas psychoter les amis hein
Pour le côté sombre en interview/chanson (comme les bals de lycées), il a 35 ans, juste entre la crise de la trentaine et celle de la quarantaine, c'est ptèt juste qu'il commence à regarder vraiment derrière soi en ce disant ce qu'il a fait ou non, réussi ou non, perdu ou non etc... Peut y avoir du sombre dans un rétrospection personnelle sans tomber dans les tentatives de suicide...

je l'ai écouté hier, je ressens pas tant que ça ce malaise dont vous parlez. La voix tremble c'est touchant, il reste sanguin et ultime dans ses propos. Mais d'un autre côté je n'ai pas vraiment aimé cette interview, ça tourne en rond entre la révolte et le déception depuis quelques années déjà, on se croirait dans j'accuse -_-' c'est amer et stérile presque... ça passe du coq à l'âne, je sais que ça va faire hurler certains mais je l'ai trouvé parfois même à côté de la plaque à être évasif et à s'emporter tout seul. bref je me sens très loin de certains de ses propos (notamment sur la jeunesse) et parfois je me dis que je préfèrerai rien savoir sur le pourquoi du comment des chansons... en gros il m'a fait foutrement penser à l'albatros et c'est ça mon malaise. j'aurais voulu plus simple... (mais bon je rejoins ce que le présentateur a dit: chaque sortie d'album, c'est comme attendre des nouvelles d'une personne qui nous est chère... et celle-là me l'est tout particulièrement...)
Atala Il y a 9 ans

je l'ai écouté hier, je ressens pas tant que ça ce malaise dont vous parlez.
La voix tremble c'est touchant, il reste sanguin et ultime dans ses propos.

Mais d'un autre côté je n'ai pas vraiment aimé cette interview, ça tourne en rond entre la révolte et le déception depuis quelques années déjà, on se croirait dans j'accuse ' c'est amer et stérile presque... ça passe du coq à l'âne, je sais que ça va faire hurler certains mais je l'ai trouvé parfois même à côté de la plaque à être évasif et à s'emporter tout seul.

bref je me sens très loin de certains de ses propos (notamment sur la jeunesse) et parfois je me dis que je préfèrerai rien savoir sur le pourquoi du comment des chansons...

en gros il m'a fait foutrement penser à l'albatros et c'est ça mon malaise.
j'aurais voulu plus simple...


(mais bon je rejoins ce que le présentateur a dit: chaque sortie d'album, c'est comme attendre des nouvelles d'une personne qui nous est chère... et celle-là me l'est tout particulièrement...)

on croirait presque que ceux qui ont posté ces messages sont des midinettes qui sont folles uniquement de son corps ;-). c'est bien dommage de s'attarder sur des suppositions de maladies que sur un contenu... car on pourrait émettre d'autres hypothèses comme: il a tellement grossi qu'il parle en apnée; qu'il était tellement concentré de ne pas aligner une injure à chaque phrase qu'il mettait trois plombes à répondre. à vrai dire, qu'il soit malade ou pas, qu'il ne soit pas bien ou pas nous importe peu.. j'irai même dans le sens où il faudrait mieux qu'il n'aille pas bien pour nous pour qu'il nous ponde des albums comme VLP qu'il aille super bien et qu'on n'ait plus d'albums car il ne sait pas écrire de chansons joyeuses.. alors tant qu'il me fait profiter de ses chansons et de ses concerts, cela me va, le reste fait partie de sa sphère privée et je n'ai pas envie qu'il commence à la déballer comme d'autres le font.
justeungamin Il y a 9 ans

on croirait presque que ceux qui ont posté ces messages sont des midinettes qui sont folles uniquement de son corps .
c'est bien dommage de s'attarder sur des suppositions de maladies que sur un contenu... car on pourrait émettre d'autres hypothèses comme: il a tellement grossi qu'il parle en apnée; qu'il était tellement concentré de ne pas aligner une injure à chaque phrase qu'il mettait trois plombes à répondre.
à vrai dire, qu'il soit malade ou pas, qu'il ne soit pas bien ou pas nous importe peu.. j'irai même dans le sens où il faudrait mieux qu'il n'aille pas bien pour nous pour qu'il nous ponde des albums comme VLP qu'il aille super bien et qu'on n'ait plus d'albums car il ne sait pas écrire de chansons joyeuses..
alors tant qu'il me fait profiter de ses chansons et de ses concerts, cela me va, le reste fait partie de sa sphère privée et je n'ai pas envie qu'il commence à la déballer comme d'autres le font.

On aurait dit quelqu'un de malade qui parlait. Cette voix tremblante, ce malaise ambiant, cette manière de livrer son intimité en expliquant qui sont les personnes de sa vie, leur rendre hommage maintenant parce qu'en gros "il veut pouvoir partir en paix en ayant rendu hommage à tous ceux qui ont comptés pour lui"...ça fait flipper. Pour reprendre ses propres mots il parle de la 'fin". J'ai pensé exactement la meme chose ça fait vraiment cette ambiance " c'est la fin " meme si il n'est pas malade. Sinon cette interview m'a pas choqué c'est Damien qui s'est un peu parti dans le débat sur les jeunes tout seul.
Scorpioe Il y a 9 ans

On aurait dit quelqu'un de malade qui parlait. Cette voix tremblante, ce malaise ambiant, cette manière de livrer son intimité en expliquant qui sont les personnes de sa vie, leur rendre hommage maintenant parce qu'en gros "il veut pouvoir partir en paix en ayant rendu hommage à tous ceux qui ont comptés pour lui"...ça fait flipper. Pour reprendre ses propres mots il parle de la 'fin".


J'ai pensé exactement la meme chose ça fait vraiment cette ambiance " c'est la fin " meme si il n'est pas malade.
Sinon cette interview m'a pas choqué c'est Damien qui s'est un peu parti dans le débat sur les jeunes tout seul.

Certaines de vos réactions/interprétations sont étranges. Enfin bon chacun a la parole ici et chacun dit ce qu'il pense. Cette interview ne nous apprend pas grand chose de plus que ce que les textes des derniers albums suggéraient. Personnellement ce qui m'intéresse le plus aujourd'hui c'est d'essayer d'analyser ses compositions, je veux dire sa musique et la manière dont il travaille pour poser ses textes dessus. Sur le post de la revue de presse, j'indiquais avoir écrit à l'animateur de Passion Classique (sur Radio Classique) pour l'inciter à inviter Damien afin de pouvoir explorer ses inspirations, de pouvoir aussi arriver à comprendre comment une chanson comme "Bouteille à la Mer" peut m'émerveiller aujourd'hui par la magie de ses arrangements de cordes et cuivres alors que cette chanson m'ennuyait lors des premières écoutes. N'hésitez donc pas à écrire comme je l'ai fait à Olivier Bellamy, je suis persuadé que si Damien accepte une invitation à cette émission, on en apprendra plus que lors d'une émission de promo de base avec des animateurs posant des questions ineptes (de mémoire la pire étant une émission du Mouv' au moment de la sortie de PLV, et la plus passionnante l'émission de France Culture de 2008 dans Chanson Boum).
achoo Il y a 9 ans

Certaines de vos réactions/interprétations sont étranges. Enfin bon chacun a la parole ici et chacun dit ce qu'il pense.

Cette interview ne nous apprend pas grand chose de plus que ce que les textes des derniers albums suggéraient. Personnellement ce qui m'intéresse le plus aujourd'hui c'est d'essayer d'analyser ses compositions, je veux dire sa musique et la manière dont il travaille pour poser ses textes dessus.

Sur le post de la revue de presse, j'indiquais avoir écrit à l'animateur de Passion Classique (sur Radio Classique) pour l'inciter à inviter Damien afin de pouvoir explorer ses inspirations, de pouvoir aussi arriver à comprendre comment une chanson comme "Bouteille à la Mer" peut m'émerveiller aujourd'hui par la magie de ses arrangements de cordes et cuivres alors que cette chanson m'ennuyait lors des premières écoutes. N'hésitez donc pas à écrire comme je l'ai fait à Olivier Bellamy, je suis persuadé que si Damien accepte une invitation à cette émission, on en apprendra plus que lors d'une émission de promo de base avec des animateurs posant des questions ineptes (de mémoire la pire étant une émission du Mouv' au moment de la sortie de PLV, et la plus passionnante l'émission de France Culture de 2008 dans Chanson Boum).

Pareil que justeungamin. Damien, c'est pas un pote. Il va bien, il va mal; à la limite, c'est pas mon problème, je n'ai pas la chance de le connaitre, lui, l'homme. Je prends toutes les informations qui nous donnent sur sa vie privée. Ce qu'il raconte sur Nelly ou Bruno, c'est intéressant mais je n'ai pas envie d'aller extrapoler au-delà. Bon, ce qu'il dit, je trouvais qu'en général, c'était très mal dit ou pas pertinent du tout mais bon, c'est ce qui fait le personnage. Des interviews foireuses au possible qui maintiennent le mystère et qui nous laisse sur notre faim. c'est pas calculé mais ça marche bien.
PJ Il y a 9 ans

Pareil que justeungamin.

Damien, c'est pas un pote. Il va bien, il va mal; à la limite, c'est pas mon problème, je n'ai pas la chance de le connaitre, lui, l'homme.

Je prends toutes les informations qui nous donnent sur sa vie privée. Ce qu'il raconte sur Nelly ou Bruno, c'est intéressant mais je n'ai pas envie d'aller extrapoler au-delà.

Bon, ce qu'il dit, je trouvais qu'en général, c'était très mal dit ou pas pertinent du tout mais bon, c'est ce qui fait le personnage. Des interviews foireuses au possible qui maintiennent le mystère et qui nous laisse sur notre faim. c'est pas calculé mais ça marche bien.

[quote="Isa" date="2012-10-16 19:19:13"]bon, j'ai écouté l'interview (enfin !), et je suis assez d'accord avec idem : on a envie de lui payer un café pour qu'il nous raconte ce qui va pas dans sa vie... et pis oui, sa voix qui tremble, son discours un peu fataliste (même si j'ai trouvé que certaines phrases étaient des perles :p), c'est pas encourageant, mais de là à dire qu'il serait malade, je sais pas... je me demande si on psychote pas un peu là en fait ?[/quote] très honnêtement cette interview de Damien n'est pas bien différente (sur le fond comme sur la forme) de celle qu'il avait faite pour France Inter chez Pascale Clark aux côtés d'un auteur, à l'occasion de la sortie d'A ton nom en novembre 2001. http://www.saezlive.net/event/57/audios on retrouve la même voix tremblante, la même impression de solitude, surtout dans la deuxième partie quand il explique le titre "Menacés mais libres". A fleur de peau quoi.
pedrosaez Il y a 9 ans

bon, j'ai écouté l'interview (enfin !), et je suis assez d'accord avec idem : on a envie de lui payer un café pour qu'il nous raconte ce qui va pas dans sa vie...
et pis oui, sa voix qui tremble, son discours un peu fataliste (même si j'ai trouvé que certaines phrases étaient des perles ), c'est pas encourageant, mais de là à dire qu'il serait malade, je sais pas...
je me demande si on psychote pas un peu là en fait ?

très honnêtement cette interview de Damien n'est pas bien différente (sur le fond comme sur la forme) de celle qu'il avait faite pour France Inter chez Pascale Clark aux côtés d'un auteur, à l'occasion de la sortie d'A ton nom en novembre 2001.
http://www.saezlive.net/event/57/audios
on retrouve la même voix tremblante, la même impression de solitude, surtout dans la deuxième partie quand il explique le titre "Menacés mais libres".
A fleur de peau quoi.

j'ai écouté l'interview et j'ai lu vos réactions et pour ma part je suis partagé et je vous rejoins sur pal mal de points. Je pense que son discours n'évolue pas trop car la société n'évolue pas,elle régresse même.Le tableau qu'il peint été le même y'a 10 ans en arrière. Quand il parle de politique et de l'école bin oué y'a rien qui évolue... Quant à l'évocation de sa vie privée bin perso je m'en cale du pourquoi du comment de tel ou tel texte,je les prends comme il sont,pas besoin de faire une thèse anti-thèse synthèse... Il reste et restera libre et engagé quoi qu'il en dise dans l'interview.
thomas Il y a 9 ans

j'ai écouté l'interview et j'ai lu vos réactions et pour ma part je suis partagé et je vous rejoins sur pal mal de points.
Je pense que son discours n'évolue pas trop car la société n'évolue pas,elle régresse même.Le tableau qu'il peint été le même y'a 10 ans en arrière.
Quand il parle de politique et de l'école bin oué y'a rien qui évolue...
Quant à l'évocation de sa vie privée bin perso je m'en cale du pourquoi du comment de tel ou tel texte,je les prends comme il sont,pas besoin de faire une thèse anti-thèse synthèse...
Il reste et restera libre et engagé quoi qu'il en dise dans l'interview.

Franchement suis-je le seul à n'avoir presque rien compris à ce qu'il disait? Beaucoup de ses phrases tournaient en rond et n'avait pas de cohérences ensemble. Il se cherchait dans cette interwiew. De là à dire qu'il est malade, j'en serai le premier triste mais c'est sa vie et je n'en fait pas partie donc j'ai mieux à faire que de supposer. Cependant ça m'a vraiment marqué qu'il ne sache répondre aux questions de façon cohérente comme pourtant il le fait lors de ses apparitions éphémères! A un moment j'ai même crié mais qu'est qu'il raconte... A mon avis il a dû faire une cure de confiance le Damien. Mais bon, ce qui importe ce sont que les chansons contiennent toute sa rage, ses pleures, ses espoirs et son bonheur!
supertramp Il y a 8 ans

Franchement suis-je le seul à n'avoir presque rien compris à ce qu'il disait?

Beaucoup de ses phrases tournaient en rond et n'avait pas de cohérences ensemble. Il se cherchait dans cette interwiew. De là à dire qu'il est malade, j'en serai le premier triste mais c'est sa vie et je n'en fait pas partie donc j'ai mieux à faire que de supposer.

Cependant ça m'a vraiment marqué qu'il ne sache répondre aux questions de façon cohérente comme pourtant il le fait lors de ses apparitions éphémères!

A un moment j'ai même crié mais qu'est qu'il raconte... A mon avis il a dû faire une cure de confiance le Damien.

Mais bon, ce qui importe ce sont que les chansons contiennent toute sa rage, ses pleures, ses espoirs et son bonheur!

Ah merci ! Je croyais être le seul con à ne rien comprendre :D
blat Il y a 8 ans

Ah merci ! Je croyais être le seul con à ne rien comprendre

bah c'est ce que je voulais dire par "a coté de la plaque" vous me rassurez
Atala Il y a 8 ans

bah c'est ce que je voulais dire par "a coté de la plaque"
vous me rassurez

Bien qu'étant fan du travail de l'artiste depuis quelques années, je n'avais jamais écouté d'interview qu'il ait pu donner. Et bien celle-ci m'a vraiment laissé perplexe... J'ai l'impression que Damien Saez est un grand paradoxe! D'un côté j'ai un un artiste bourré de talents: auteur,compositeur et interprète génial enchainant les très bons albums qui ne se ressemble pas et capable de crier sa rage devant des milliers de gens tout les soirs (et même à la télé en direct). De l'autre côté j'ai un type terrorisé à l'idée de sortir quelques mots à a radio, à côté de la plaque et tenant un discourt incohérent... Bref, j'ai du mal à associer la personne qui parlé dans cette interview à celle qui a fait l'excellent album que j'écoute en boucle depuis quelques semaines!
Codic Il y a 8 ans

Bien qu'étant fan du travail de l'artiste depuis quelques années, je n'avais jamais écouté d'interview qu'il ait pu donner. Et bien celle-ci m'a vraiment laissé perplexe...
J'ai l'impression que Damien Saez est un grand paradoxe!

D'un côté j'ai un un artiste bourré de talents: auteur,compositeur et interprète génial enchainant les très bons albums qui ne se ressemble pas et capable de crier sa rage devant des milliers de gens tout les soirs (et même à la télé en direct).

De l'autre côté j'ai un type terrorisé à l'idée de sortir quelques mots à a radio, à côté de la plaque et tenant un discourt incohérent...

Bref, j'ai du mal à associer la personne qui parlé dans cette interview à celle qui a fait l'excellent album que j'écoute en boucle depuis quelques semaines!

Un paradoxe, c'est exactement ça: on aurait dit que Damien avait envie de se livrer mais qu'il réfléchissait pour ne pas trop rentrer dans son intimité, d'où l'incohérence de certains de ses propos. NB: quand je dis "malade", je parle d'une grippe, ou d'un truc du genre, pas d'un truc grave. \o/
FANOU Il y a 8 ans

Un paradoxe, c'est exactement ça: on aurait dit que Damien avait envie de se livrer mais qu'il réfléchissait pour ne pas trop rentrer dans son intimité, d'où l'incohérence de certains de ses propos.

NB: quand je dis "malade", je parle d'une grippe, ou d'un truc du genre, pas d'un truc grave. \o/

Heureusement Fanou que tu précises ta pensée, parce que dans ton premier poste on avait l'impression qu'il avait un pied dans la tombe ou peut-être que ça venait de moi. ^^ Après cette interview ne pas plus choquée que ça mais c'est vrai que l'ambiance était pesante limite déprimante. Après pour l'incohérence, je ne suis pas sûre que ce soit juste parce qu'il veuille préserver son intimité. Il dit lui même qu'il est réservé voir timide donc forcément c'est plus difficile de parler de soi, de sa vie, etc... que de parler société ou autre où là il a vite fait de d'enflammer.
melie Il y a 8 ans

Heureusement Fanou que tu précises ta pensée, parce que dans ton premier poste on avait l'impression qu'il avait un pied dans la tombe ou peut-être que ça venait de moi.

Après cette interview ne pas plus choquée que ça mais c'est vrai que l'ambiance était pesante limite déprimante. Après pour l'incohérence, je ne suis pas sûre que ce soit juste parce qu'il veuille préserver son intimité. Il dit lui même qu'il est réservé voir timide donc forcément c'est plus difficile de parler de soi, de sa vie, etc... que de parler société ou autre où là il a vite fait de d'enflammer.

Moi ce qui m'a saoulé un peu, c'est de l'entendre revenir sur ses propos sur l'industrie musicale. Lui qui a craché dessus comme pas possible... faire un mea culpa et dire "oui bon sans universal, c'est vrai que j'aurais pas fait grand chose". Moué.... ça va pas aider les jeunes à sortir du carcan... Pour le reste... j'ai aimé qu'il explique chatillon-sur-seine aux moins ça officialise le fait qu'on puisse en parler et ne pas lui laisser cette chanson "à lui". Les échoués aussi ça permet de mieux placer le contexte du premier CD. Le point culminant pour moi ça a été le point sur l'artiste engagé : celui qui œuvre pour le peuple, plus que celui qui crie sa rage et autres conneries... Ok il était un peu hésitant, mais il a quand même mis quelques points sur les "i" tel a son habitude :)
viper82 Il y a 8 ans

Moi ce qui m'a saoulé un peu, c'est de l'entendre revenir sur ses propos sur l'industrie musicale.

Lui qui a craché dessus comme pas possible... faire un mea culpa et dire "oui bon sans universal, c'est vrai que j'aurais pas fait grand chose".

Moué.... ça va pas aider les jeunes à sortir du carcan...

Pour le reste... j'ai aimé qu'il explique chatillon-sur-seine aux moins ça officialise le fait qu'on puisse en parler et ne pas lui laisser cette chanson "à lui".

Les échoués aussi ça permet de mieux placer le contexte du premier CD.

Le point culminant pour moi ça a été le point sur l'artiste engagé : celui qui œuvre pour le peuple, plus que celui qui crie sa rage et autres conneries...

Ok il était un peu hésitant, mais il a quand même mis quelques points sur les "i" tel a son habitude

On peux pas nier le fait que c'est universal et la mediatisation de jeune et con qui a lancé sa carrière. Il serait pas sincère et honnête de raconter l'inverse. C'est triste mais si il en serait pas là sans eux, ou du moins ça aurait été largement plus difficile. Grâce à eux aussi que paradoxalement maintenant il a pu sortir de ce système, devenir indépendant, il la fait, c'est bien.
flippeur Il y a 8 ans

On peux pas nier le fait que c'est universal et la mediatisation de jeune et con qui a lancé sa carrière. Il serait pas sincère et honnête de raconter l'inverse.
C'est triste mais si il en serait pas là sans eux, ou du moins ça aurait été largement plus difficile. Grâce à eux aussi que paradoxalement maintenant il a pu sortir de ce système, devenir indépendant, il la fait, c'est bien.