Premier jet: On se désire On se déchire On s'fait du mal On s'idéale On se retient On se retire On se souvient On se soupir On s'imagine On se dessine On se devine On se divine On se ruisselle Des choses belles On se promène au bord de Seine On se dit tout On dit tout bas Pour que l'amour n'entende pas On se murmure On se blessure On s'écorchure On s'aventure On dit qu'on n''aimera plus jamais Pis on retombe sur un coeur Sur l'amour sur le bout d'un quai On se promène au vent mauvais Amour mouillé Dans les métros Pour un sanglot, Un mot de trop On fait des scènes, des opéras En pas de danse, en pas de chat On s'univers, on fait des terres On se caline on s'orpheline On se mari, on se finit On s'infinit On se méprend, on se méprise Elle est contente, elle est conquise Coule la Seine, on se promène Aux amours veines, et on s'invente On prend des bateaux au matin Qu'on sait qu'on ne prendra jamais On s'y noie, on s'y croit On s'aperçoit, on se combat On s'enchaine, on s'enchante On se déchaine, on se déchante On s'enfuit, on se suit On mots d'amours, pis on maudit On se consomme, on se consume On se délaisse, on se promène On se concède, on se possède On se fête, on se défaite On s'entête, on s'ennuie On se défend, on se détruit On s'empire, et sans le dire On se navire, on se chavire On s'échoue, on se cloue On se naufrage, on se rivage On s’emmêle, on se dit qu'on s'aime Qu'est ce que t'es belle aux bords de Seine! Amour noyé dans les métros Pour un sanglot, un mot de trop On fait des scènes, des opéras En pas de danse, en pas de chat On s'univers, on fait des terres On se caline on s'orpheline On se mari, on se fini On s'infini Tu partiras, je reviendrai Tu pleureras moi j'en rirai Tu tomberas, sûr, dans les bras Un jour, oui, d'un autre que moi Tu lui diras c'qu'on s'est dit Et puis qu'on s'était rien promis Vouloir larguer, oui les amours Avant de vous larguer tout court ! Tu reviendras un jour de pluie Pour trouver mouchoir à tes yeux Car c'est toujours un jour de pluie Que reviennent les amoureux On se retrouvera au hasard D'un désespoir d'un quai de gare Nous parlerons de ce qui fait pleurer les hommes !! Tu diras que tu ne m'aimes plus Je te dirai bien entendu Puis tu diras qu'tu m'aimes encore Que tu t'étais trompée de port Nous refermerons nos blessures Nos horizons seront sans murs Et comme deux oiseaux de passage Nous retrouverons le rivage On se refera Quai de Seine On se redira oui qu'on s'aime On sera comme au premier jour Tu seras mon premier amour noyé Quai des métros Nous les prendrons oui ses bateaux Et tu verras les chrysanthèmes Auront le parfum des je t'aime Mon Amour quand tu reviendras Je porterai à bout de bras Le monde à tes doigts j'offrirai Des chansons qui auront ton nom Tes yeux seront plus jamais tristes Et si j'en dois devenir Christ C'est pour que toi, toi mon Amour Toi tu sois Dieu !! C'est beau l'amour Quand on est amoureux C'est beau l'amour Quand tu es dans les yeux De ceux la qui s'aiment Autant que moi je t'aime C'est beau l'amour Et moi je t'aime...
Psychopath87 Il y a 8 ans

Premier jet:


On se désire
On se déchire
On s'fait du mal
On s'idéale
On se retient
On se retire
On se souvient
On se soupir
On s'imagine
On se dessine
On se devine
On se divine

On se ruisselle
Des choses belles
On se promène au bord de Seine

On se dit tout
On dit tout bas
Pour que l'amour n'entende pas
On se murmure
On se blessure
On s'écorchure
On s'aventure
On dit qu'on n''aimera plus jamais
Pis on retombe sur un coeur
Sur l'amour sur le bout d'un quai
On se promène au vent mauvais
Amour mouillé
Dans les métros
Pour un sanglot,
Un mot de trop
On fait des scènes, des opéras
En pas de danse, en pas de chat
On s'univers, on fait des terres
On se caline on s'orpheline
On se mari, on se finit
On s'infinit

On se méprend, on se méprise
Elle est contente, elle est conquise
Coule la Seine, on se promène
Aux amours veines, et on s'invente
On prend des bateaux au matin
Qu'on sait qu'on ne prendra jamais
On s'y noie, on s'y croit
On s'aperçoit, on se combat
On s'enchaine, on s'enchante
On se déchaine, on se déchante
On s'enfuit, on se suit
On mots d'amours, pis on maudit
On se consomme, on se consume
On se délaisse, on se promène
On se concède, on se possède
On se fête, on se défaite

On s'entête, on s'ennuie
On se défend, on se détruit
On s'empire, et sans le dire
On se navire, on se chavire
On s'échoue, on se cloue
On se naufrage, on se rivage
On s’emmêle, on se dit qu'on s'aime
Qu'est ce que t'es belle aux bords de Seine!

Amour noyé dans les métros
Pour un sanglot, un mot de trop
On fait des scènes, des opéras
En pas de danse, en pas de chat
On s'univers, on fait des terres
On se caline on s'orpheline
On se mari, on se fini
On s'infini

Tu partiras, je reviendrai
Tu pleureras moi j'en rirai
Tu tomberas, sûr, dans les bras
Un jour, oui, d'un autre que moi
Tu lui diras c'qu'on s'est dit
Et puis qu'on s'était rien promis
Vouloir larguer, oui les amours
Avant de vous larguer tout court !

Tu reviendras un jour de pluie
Pour trouver mouchoir à tes yeux
Car c'est toujours un jour de pluie
Que reviennent les amoureux
On se retrouvera au hasard
D'un désespoir d'un quai de gare
Nous parlerons de ce qui fait pleurer les hommes !!

Tu diras que tu ne m'aimes plus
Je te dirai bien entendu
Puis tu diras qu'tu m'aimes encore
Que tu t'étais trompée de port
Nous refermerons nos blessures
Nos horizons seront sans murs
Et comme deux oiseaux de passage
Nous retrouverons le rivage

On se refera Quai de Seine
On se redira oui qu'on s'aime
On sera comme au premier jour
Tu seras mon premier amour noyé
Quai des métros
Nous les prendrons oui ses bateaux
Et tu verras les chrysanthèmes
Auront le parfum des je t'aime

Mon Amour quand tu reviendras
Je porterai à bout de bras
Le monde à tes doigts j'offrirai
Des chansons qui auront ton nom
Tes yeux seront plus jamais tristes
Et si j'en dois devenir Christ
C'est pour que toi, toi mon Amour
Toi tu sois Dieu !!



C'est beau l'amour
Quand on est amoureux
C'est beau l'amour
Quand tu es dans les yeux
De ceux la qui s'aiment
Autant que moi je t'aime
C'est beau l'amour
Et moi je t'aime...




j'avais commencé à le faire. Mais tu as été plus rapide que moi^^ Moi j'écrirai: On se finit (conjugué) et on s'enfinit (conjugué aussi puisque verbe ici) On s'idéale plutôt qu'on s'idéal On se marie On se soupire (verbe soupirer) Aux bords de Seine On dit qu'on aimera plus jamais Du désespoir d'un quai de gare Voila, je n'ai rien vu d'autre à corriger
Emma Jacobus Il y a 8 ans

j'avais commencé à le faire. Mais tu as été plus rapide que moi^^

Moi j'écrirai:
On se finit (conjugué)
et on s'enfinit (conjugué aussi puisque verbe ici)
On s'idéale plutôt qu'on s'idéal
On se marie
On se soupire (verbe soupirer)
Aux bords de Seine
On dit qu'on aimera plus jamais
Du désespoir d'un quai de gare

Voila, je n'ai rien vu d'autre à corriger

[quote="Emma Jacobus"]j'avais commencé à le faire. Mais tu as été plus rapide que moi^^ Moi j'écrirai: On se finit (conjugué) et on s'enfinit (conjugué aussi puisque verbe ici) On s'idéale plutôt qu'on s'idéal[/quote] J'ai modifié :) N'hésitez pas à me dire vos remarques, je modifierai, j'ai tapé très vite il se peut qu'il y ait des ratés.
Psychopath87 Il y a 8 ans

j'avais commencé à le faire. Mais tu as été plus rapide que moi^^

Moi j'écrirai:
On se finit (conjugué)
et on s'enfinit (conjugué aussi puisque verbe ici)
On s'idéale plutôt qu'on s'idéal


J'ai modifié
N'hésitez pas à me dire vos remarques, je modifierai, j'ai tapé très vite il se peut qu'il y ait des ratés.

[quote="Psychopath87"][quote="Emma Jacobus"]j'avais commencé à le faire. Mais tu as été plus rapide que moi^^ Moi j'écrirai: On se finit (conjugué) et on s'enfinit (conjugué aussi puisque verbe ici) On s'idéale plutôt qu'on s'idéal[/quote] J'ai modifié :) N'hésitez pas à me dire vos remarques, je modifierai, j'ai tapé très vite il se peut qu'il y ait des ratés.[/quote] j'édite mon message au fur et à mesure
Emma Jacobus Il y a 8 ans

j'avais commencé à le faire. Mais tu as été plus rapide que moi^^

Moi j'écrirai:
On se finit (conjugué)
et on s'enfinit (conjugué aussi puisque verbe ici)
On s'idéale plutôt qu'on s'idéal


J'ai modifié
N'hésitez pas à me dire vos remarques, je modifierai, j'ai tapé très vite il se peut qu'il y ait des ratés.

j'édite mon message au fur et à mesure

On se dit de l'amour plus jamais "On dit qu'on n''aimera plus jamais" Comme Emma, j'edit au fur et à mesure. Mais merci :)
flippeur Il y a 8 ans

On se dit de l'amour plus jamais

"On dit qu'on n''aimera plus jamais"

Comme Emma, j'edit au fur et à mesure.

Mais merci

Oh super mercii vous gérez :)))
gwen Il y a 8 ans

Oh super mercii vous gérez ))

Sous le pont Mirabeau hein... Et nos amours... Faut il qu'elles s'en souviennent? :) Ecriture. Interpretation. Rendez les armes tristes sceptiques. \o/
Maitre Kaio Il y a 8 ans

Sous le pont Mirabeau hein... Et nos amours... Faut il qu'elles s'en souviennent?


Ecriture.
Interpretation.

Rendez les armes tristes sceptiques.

\o/

Pour le titre si on reprend le titre du thème sur Messina, c'est Quais de Seine (quais au pluriel)
Emma Jacobus Il y a 8 ans

Pour le titre si on reprend le titre du thème sur Messina, c'est Quais de Seine (quais au pluriel)

Version après ma correction mais peut-être pas complète Quais de Seine On se désire On se déchire On s'fait du mal On s'idéale On se retient On se retire On se souvient On se soupire On s'imagine On se dessine On se devine On se divine On se ruisselle Des choses belles On se promène aux bords de Seine On se dit tout On dit tout bas Pour que le monde n'entende pas On se murmure On se blessure On s'écorchure On s'aventure On dit qu'on aimera plus jamais Puis on retombe sur un coeur Sur l'amour sur le bout d'un quai On se promène au vent mauvais Amour noyé Dans les métros Pour un sanglot, Un mot de trop On fait des scènes, des opéras En pas de danse, en pas de chat On s'univers, on fait des terres On se caline on s'orpheline On se marie, on se finit On s'infinit On se méprend, on se méprise Elle est contente, elle est conquise Coule la Seine, on se promène Aux amours veines, et on s'invente On prend des bateaux au matin Qu'on sait qu'on ne prendra jamais On s'y noie, on s'y croit On s'aperçoit, on se combat On s’enchaîne, on s'enchante On se déchaîne, on se déchante On s'enfuit, on se suit On mots d'amours, pis on maudit On se consomme, on se consume On se délaisse, on se promène On se concède, on se possède On se fête, on se défaite On s'entête, on s'ennuie On se défend, on se détruit On s'empire, et sans le dire On se navire, on se chavire On s'échoue, on se cloue On se naufrage, on se rivage On s’emmêle, on se dit qu'on s'aime Qu'est ce que t'es belle aux bords de Seine! Amour noyé dans les métros Pour un sanglot, un mot de trop On fait des scènes, des opéras En pas de danse, en pas de chat On s'univers, on fait des terres On se caline on s'orpheline On se marie, on se finit On s'infinit Tu partiras, je reviendrai Tu pleureras moi j'en rirai Tu tomberas, sûr, dans les bras Un jour, oui, d'un autre que moi Tu lui diras c'qu'on s'est dit Et puis qu'on s'était rien promis Vouloir larguer, oui les amours Avant de vous larguer tout court ! Tu reviendras un jour de pluie Pour trouver mouchoir à tes yeux Car c'est toujours un jour de pluie Que reviennent les amoureux On se retrouvera au hasard Du désespoir d'un quai de gare Nous parlerons de ce qui fait pleurer les hommes !! Tu diras que tu ne m'aimes plus Je te dirai bien entendu Puis tu diras qu'tu m'aimes encore Que tu t'étais trompée de port Nous refermerons nos blessures Nos horizons seront sans murs Et comme deux oiseaux de passage Nous retrouverons le rivage On se refera Quai de Seine On se redira oui qu'on s'aime On sera comme au premier jour Tu seras mon premier amour noyé Quai des métros Nous les prendrons oui ses bateaux Et tu verras les chrysanthèmes Auront le parfum des je t'aime Mon Amour quand tu reviendras Je porterai à bout de bras Le monde à tes doigts j'offrirai Des chansons qui auront ton nom Tes yeux seront plus jamais tristes Et si j'en dois devenir Christ C'est pour que toi, toi mon Amour Toi tu sois Dieu !! C'est beau l'amour Quand on est amoureux C'est beau l'amour Quand tu es dans les yeux De ceux la qui s'aiment Autant que moi je t'aime C'est beau l'amour Et moi je t'aime...
Emma Jacobus Il y a 8 ans

Version après ma correction mais peut-être pas complète

Quais de Seine

On se désire
On se déchire
On s'fait du mal
On s'idéale
On se retient
On se retire
On se souvient
On se soupire
On s'imagine
On se dessine
On se devine
On se divine

On se ruisselle
Des choses belles
On se promène aux bords de Seine

On se dit tout
On dit tout bas
Pour que le monde n'entende pas
On se murmure
On se blessure
On s'écorchure
On s'aventure
On dit qu'on aimera plus jamais
Puis on retombe sur un coeur
Sur l'amour sur le bout d'un quai
On se promène au vent mauvais
Amour noyé
Dans les métros
Pour un sanglot,
Un mot de trop
On fait des scènes, des opéras
En pas de danse, en pas de chat
On s'univers, on fait des terres
On se caline on s'orpheline
On se marie, on se finit
On s'infinit

On se méprend, on se méprise
Elle est contente, elle est conquise
Coule la Seine, on se promène
Aux amours veines, et on s'invente
On prend des bateaux au matin
Qu'on sait qu'on ne prendra jamais
On s'y noie, on s'y croit
On s'aperçoit, on se combat
On s’enchaîne, on s'enchante
On se déchaîne, on se déchante
On s'enfuit, on se suit
On mots d'amours, pis on maudit
On se consomme, on se consume
On se délaisse, on se promène
On se concède, on se possède
On se fête, on se défaite

On s'entête, on s'ennuie
On se défend, on se détruit
On s'empire, et sans le dire
On se navire, on se chavire
On s'échoue, on se cloue
On se naufrage, on se rivage
On s’emmêle, on se dit qu'on s'aime
Qu'est ce que t'es belle aux bords de Seine!

Amour noyé dans les métros
Pour un sanglot, un mot de trop
On fait des scènes, des opéras
En pas de danse, en pas de chat
On s'univers, on fait des terres
On se caline on s'orpheline
On se marie, on se finit
On s'infinit

Tu partiras, je reviendrai
Tu pleureras moi j'en rirai
Tu tomberas, sûr, dans les bras
Un jour, oui, d'un autre que moi
Tu lui diras c'qu'on s'est dit
Et puis qu'on s'était rien promis
Vouloir larguer, oui les amours
Avant de vous larguer tout court !

Tu reviendras un jour de pluie
Pour trouver mouchoir à tes yeux
Car c'est toujours un jour de pluie
Que reviennent les amoureux
On se retrouvera au hasard
Du désespoir d'un quai de gare
Nous parlerons de ce qui fait pleurer les hommes !!

Tu diras que tu ne m'aimes plus
Je te dirai bien entendu
Puis tu diras qu'tu m'aimes encore
Que tu t'étais trompée de port
Nous refermerons nos blessures
Nos horizons seront sans murs
Et comme deux oiseaux de passage
Nous retrouverons le rivage

On se refera Quai de Seine
On se redira oui qu'on s'aime
On sera comme au premier jour
Tu seras mon premier amour noyé
Quai des métros
Nous les prendrons oui ses bateaux
Et tu verras les chrysanthèmes
Auront le parfum des je t'aime

Mon Amour quand tu reviendras
Je porterai à bout de bras
Le monde à tes doigts j'offrirai
Des chansons qui auront ton nom
Tes yeux seront plus jamais tristes
Et si j'en dois devenir Christ
C'est pour que toi, toi mon Amour
Toi tu sois Dieu !!

C'est beau l'amour
Quand on est amoureux
C'est beau l'amour
Quand tu es dans les yeux
De ceux la qui s'aiment
Autant que moi je t'aime
C'est beau l'amour
Et moi je t'aime...

Putain, l'enregistrement pourri du live de ce petit morceau m'a fait plus grosse impression que tout l'album Miami enregistré en studio.
PJ Il y a 8 ans

Putain, l'enregistrement pourri du live de ce petit morceau m'a fait plus grosse impression que tout l'album Miami enregistré en studio.

Je vous soumet ma version ( http://www.youtube.com/watch?v=HMLlrzcE9J4 ) , excusez moi pour les erreurs d'ortho, et il me manque un mot à 4:33. On se dessine, on se déchire On s'fait du mal, on s'idéale On se retient, on se retire On se souvient, on se soupire On s'imagine, on se dessine On se devine, on se divine On se ruisselle des choses belles On se promène en bord de scène On se dit tout, on dit tout bas pour que le monde n'entende pas On se murmure on se blessure On s'egorgure on s'aventure On dit qu'on aimera plus jamais Puis on retombe sur un cœur Sur l'amour sur le bout d'un quai On se promène au vent mauvais Amour noyé dans les métros Pour un sanglot, un mot de trop On fait des scènes, des opéras Pour peu de danse en pas de chat On s'univers, on fait du terre On se calibre, on sort libre On se mari, on se finit on s’en finit On se méprend, on se méprise elle est contente, elle est conquise Coule la scène, on se promène Aux amours vaine et on s'invente On prend des bateaux au matin Qu'on s'est qu'on ne prendra jamais On s'y noie, on s'y croit On s'aperçoit, on se combat On s’enchaîne, on s'enchante On se déchaîne, on se déchante On s'enfuit, on se suit Aux mots d'amour qui on maudit On se console, on se consume On se délaisse ,on se promesse On se concède, on se possède On se fête, on se défaite On s'entête, on s'ennuie On se défend, on se détruit On s'empire et sans le dire On se navire, on se chavire On s'échoue, on se clôt On se naufrage, on se rivage On s'en mêle, on se dit qu'on s'aime Qu'est ce que t'es belle au bord de scène Amour noyé dans les métros Pour un sanglot, un mot de trop On fait des scènes, des opéras Pour peu de danse en pas de chat On s'univers, on fait des terres On se câline, on s'orpheline On se mari, on se finit, on s'infinit Tu partiras, je reviendrais Tu pleureras moi j'en rirais Tu tomberas sûre, dans les bras Un jour ,oui, d'un autre que moi Tu lui diras c'qu'on c'est dit Et puis qu'on s'était rien promis Vous larguerez oui les amarres Avant de vous larguer tout court Tu reviendras un jour de pluie Pour trouver mouchoir à tes yeux Car c'est toujours un jour de pluie Que reviennent les amoureux On se retrouvera au hasard Du désespoir d'un quai de gare Nous parlerons de ce qui fait pleurer les hommes Tu diras que tu ne m'aimes plus Je te dirais bien entendu Puis tu diras tu m'aimes encore Que tu t'étais trompée de port Nous refermerons nos blessures Nos horizons seront sans murs Et comme deux oiseaux de passage Nous retrouverons le rivage On se refera des scènes C'est ? oui qu'on s'aime On sera comme au premier jour Tu seras mon premier amour Amour noyé, quai des métros Nous les prendrons oui ces bateaux Et tu verras les chrysanthèmes Auront le parfum des je t'aime Mon amour quand tu reviendras Je porterais à bout de bras, le monde à tes doigts J'offrirai des chansons qui auront ton nom Tes yeux seront plus jamais triste Et si j'en doit devenir christ C'est pour que toi, toi mon amour, toi tu sois Dieu !
Margue-rite Il y a 8 ans

Je vous soumet ma version (


http://www.youtube.com/watch?v=HMLlrzcE9J4 ) , excusez moi pour les erreurs d'ortho, et il me manque un mot à 4:33.

On se dessine, on se déchire
On s'fait du mal, on s'idéale
On se retient, on se retire
On se souvient, on se soupire
On s'imagine, on se dessine
On se devine, on se divine

On se ruisselle des choses belles
On se promène en bord de scène

On se dit tout, on dit tout bas pour que le monde n'entende pas
On se murmure on se blessure
On s'egorgure on s'aventure
On dit qu'on aimera plus jamais
Puis on retombe sur un cœur
Sur l'amour sur le bout d'un quai
On se promène au vent mauvais
Amour noyé dans les métros
Pour un sanglot, un mot de trop
On fait des scènes, des opéras
Pour peu de danse en pas de chat
On s'univers, on fait du terre
On se calibre, on sort libre
On se mari, on se finit on s’en finit

On se méprend, on se méprise
elle est contente, elle est conquise
Coule la scène, on se promène
Aux amours vaine et on s'invente
On prend des bateaux au matin
Qu'on s'est qu'on ne prendra jamais
On s'y noie, on s'y croit
On s'aperçoit, on se combat
On s’enchaîne, on s'enchante
On se déchaîne, on se déchante
On s'enfuit, on se suit
Aux mots d'amour qui on maudit
On se console, on se consume
On se délaisse ,on se promesse
On se concède, on se possède
On se fête, on se défaite

On s'entête, on s'ennuie
On se défend, on se détruit
On s'empire et sans le dire
On se navire, on se chavire
On s'échoue, on se clôt
On se naufrage, on se rivage
On s'en mêle, on se dit qu'on s'aime
Qu'est ce que t'es belle au bord de scène

Amour noyé dans les métros
Pour un sanglot, un mot de trop
On fait des scènes, des opéras
Pour peu de danse en pas de chat
On s'univers, on fait des terres
On se câline, on s'orpheline
On se mari, on se finit, on s'infinit

Tu partiras, je reviendrais
Tu pleureras moi j'en rirais
Tu tomberas sûre, dans les bras
Un jour ,oui, d'un autre que moi
Tu lui diras c'qu'on c'est dit
Et puis qu'on s'était rien promis
Vous larguerez oui les amarres
Avant de vous larguer tout court

Tu reviendras un jour de pluie
Pour trouver mouchoir à tes yeux
Car c'est toujours un jour de pluie
Que reviennent les amoureux
On se retrouvera au hasard
Du désespoir d'un quai de gare
Nous parlerons de ce qui fait pleurer les hommes

Tu diras que tu ne m'aimes plus
Je te dirais bien entendu
Puis tu diras tu m'aimes encore
Que tu t'étais trompée de port
Nous refermerons nos blessures
Nos horizons seront sans murs
Et comme deux oiseaux de passage
Nous retrouverons le rivage

On se refera des scènes
C'est ? oui qu'on s'aime
On sera comme au premier jour
Tu seras mon premier amour
Amour noyé, quai des métros
Nous les prendrons oui ces bateaux
Et tu verras les chrysanthèmes
Auront le parfum des je t'aime

Mon amour quand tu reviendras
Je porterais à bout de bras, le monde à tes doigts
J'offrirai des chansons qui auront ton nom
Tes yeux seront plus jamais triste
Et si j'en doit devenir christ
C'est pour que toi, toi mon amour, toi tu sois Dieu !

Emma : " on dit tout bas pour que le MONDE n'entende pas " au lieu de " l'amour " ; " amours NOYES dans les metros " au lieu de "mouillés " ; et " vouloir GARER oui les amours " au lieu de " larguer ". Enfin je crois !! ¤¤ beau travail en tout cas, j'ai fait le même hormis ces quelques mots et PJ oui ce titre fait vraiment du bien !! ¤¤
luce Il y a 8 ans

Emma : " on dit tout bas pour que le MONDE n'entende pas " au lieu de " l'amour " ; " amours NOYES dans les metros " au lieu de "mouillés " ; et " vouloir GARER oui les amours " au lieu de " larguer ".
Enfin je crois !! ¤¤ beau travail en tout cas, j'ai fait le même hormis ces quelques mots et PJ oui ce titre fait vraiment du bien !! ¤¤

[quote="luce"]Emma : " on dit tout bas pour que le MONDE n'entende pas " au lieu de " l'amour " ; " amours NOYES dans les metros " au lieu de "mouillés " ; et " vouloir GARER oui les amours " au lieu de " larguer ". Enfin je crois !! ¤¤ beau travail en tout cas, j'ai fait le même hormis ces quelques mots et PJ oui ce titre fait vraiment du bien !! ¤¤[/quote] corrigé^^ c'est Psychopath87 qu'il faut remercier
Emma Jacobus Il y a 8 ans

Emma : " on dit tout bas pour que le MONDE n'entende pas " au lieu de " l'amour " ; " amours NOYES dans les metros " au lieu de "mouillés " ; et " vouloir GARER oui les amours " au lieu de " larguer ".
Enfin je crois !! ¤¤ beau travail en tout cas, j'ai fait le même hormis ces quelques mots et PJ oui ce titre fait vraiment du bien !! ¤¤

corrigé
c'est Psychopath87 qu'il faut remercier

[quote="Emma Jacobus"] Tu reviendras un jour de pluie Pour trouver mouchoir à tes yeux Car c'est toujours un jour de pluie Que reviennent les amoureux On se retrouvera au hasard D'un désespoir d'un quai de gare Nous parlerons de ce qui fait pleurer les hommes !! [/quote] Je mettrais DU DESESPOIR au lieu D'UN !! Sinon j'entends pareil pour le reste :)
gwen Il y a 8 ans



Tu reviendras un jour de pluie
Pour trouver mouchoir à tes yeux
Car c'est toujours un jour de pluie
Que reviennent les amoureux
On se retrouvera au hasard
D'un désespoir d'un quai de gare
Nous parlerons de ce qui fait pleurer les hommes !!



Je mettrais DU DESESPOIR au lieu D'UN !!

Sinon j'entends pareil pour le reste

corrigé merci gwen
Emma Jacobus Il y a 8 ans

corrigé
merci gwen

Ils sont magnifiques ces deux titres inédits. Dommage qu'il y ait peu de chance qu'on les retrouve un jour en version studio... *la fille jamais contente* Et puis, ça cloue le bec à ceux qui se disent déçu du dernier album de Saez. Eh oui, il est toujours capable d'écrire de beaux textes. :D
titecécé Il y a 8 ans

Ils sont magnifiques ces deux titres inédits.

Dommage qu'il y ait peu de chance qu'on les retrouve un jour en version studio... *la fille jamais contente*

Et puis, ça cloue le bec à ceux qui se disent déçu du dernier album de Saez. Eh oui, il est toujours capable d'écrire de beaux textes.

Alors moi après les 4 minutes 33 secondes j'entends: On ne s'refera pas de scène On se redira oui qu'on s'aime
ingridou2 Il y a 8 ans

Alors moi après les 4 minutes 33 secondes j'entends:
On ne s'refera pas de scène
On se redira oui qu'on s'aime


Après de nombreuses écoutes au casque j'entends toujours la même chose : "Vous larguerez oui les amarres Avant de vous larguer tout court" C'est bien "larguerez" pour le premier vers, ce qui justifie le second vers : "larguer tout court". Pour la toute dernière partie je vous fait confiance, elle n'est pas sur la vidéo et je n'étais pas au live mais j'ai corrigé le "ceux-là". "On se désire, on se déchire On s'fait du mal, on s'idéale On se retient, on se retire On se souvient, on se soupire On s'imagine, on se dessine On se devine, on se divine On se ruisselle de choses belles On se promène aux bords de Seine On se dit tout, on dit tout bas Pour que le monde n'entende pas On se murmure, on se blessure On s'écorchure, on s'aventure On dit qu'on aimera plus jamais Puis on retombe sur un cœur Sans l'amour sur le bout d'un quai On se promène au vent mauvais Amour noyé dans les métros Pour un sanglot, un mot de trop On fait des scènes, des opéras En pas de danse, en pas de chat On s'univers, on fait des terres On se câline, on s'orpheline On se marie, on se finit On s'infinit On se méprend, on se méprise Elle est contente, elle est conquise Coule la Seine, on se promène Aux amours veines, et on s'invente On prend des bateaux au matin Qu'on sait qu'on ne prendra jamais On s'y noie, on s'y croit On s'aperçoit, on se combat On s’enchaîne, on s'enchante On se déchaîne, on se déchante On s'enfuit, on se suit On mots d'amours, pis on maudit On se consomme, on se consume On se délaisse, on se promesse On se concède, on se possède On se fête, on se défaite On s'entête, on s'ennuie On se défend, on se détruit On s'empire, et sans le dire On se navire, on se chavire On s'échoue, on se cloue On se naufrage, on se rivage On s’emmêle, on se dit qu'on s'aime Qu'est ce que t'es belle aux bords de Seine Amour noyé dans les métros Pour un sanglot, un mot de trop On fait des scènes, des opéras En pas de danse, en pas de chat On s'univers, on fait des terres On se câline on s'orpheline On se marie, on se finit On s'infinit Tu partiras je reviendrai Tu pleureras moi j'en rirai Tu tomberas sûr dans les bras Un jour oui d'un autre que moi Tu lui diras c'qu'on c'est dit Et puis qu'on s'était rien promis Vous larguerez oui les amarres Avant de vous larguer tout court Tu reviendras un jour de pluie Pour trouver mouchoir à tes yeux Car c'est toujours un jour de pluie Que reviennent les amoureux On se retrouvera au hasard Du désespoir d'un quai de gare Nous parlerons de ce qui fait Pleurer les hommes Tu diras que tu ne m'aimes plus Je te dirai bien entendu Puis tu diras tu m'aimes encore Que tu t'étais trompée de port Nous refermerons nos blessures Nos horizons seront sans murs Et comme deux oiseaux de passage Nous retrouverons le rivage On s'refera pas de scène On se redira oui qu'on s'aime On sera comme au premier jour Tu seras mon premier amour Amours noyés, quai des métros Nous les prendrons oui ces bateaux Et tu verras les chrysanthèmes Auront le parfum des je t'aime Mon Amour quand tu reviendras Je porterai à bout de bras Le monde à tes doigts j'offrirai Des chansons qui auront ton nom Tes yeux seront plus jamais tristes Et si j'en dois devenir Christ C'est pour que toi, toi mon Amour Toi tu sois Dieu !! C'est beau l'amour Quand on est amoureux C'est beau l'amour Quand tu es dans les yeux De ceux-là qui s'aiment Autant que moi je t'aime C'est beau l'amour Et moi je t'aime"
Frankie Il y a 8 ans

Après de nombreuses écoutes au casque j'entends toujours la même chose :

"Vous larguerez oui les amarres
Avant de vous larguer tout court"


C'est bien "larguerez" pour le premier vers, ce qui justifie le second vers : "larguer tout court".


Pour la toute dernière partie je vous fait confiance, elle n'est pas sur la vidéo et je n'étais pas au live mais j'ai corrigé le "ceux-là".


"On se désire, on se déchire
On s'fait du mal, on s'idéale
On se retient, on se retire
On se souvient, on se soupire
On s'imagine, on se dessine
On se devine, on se divine
On se ruisselle de choses belles
On se promène aux bords de Seine
On se dit tout, on dit tout bas
Pour que le monde n'entende pas
On se murmure, on se blessure
On s'écorchure, on s'aventure
On dit qu'on aimera plus jamais
Puis on retombe sur un cœur
Sans l'amour sur le bout d'un quai
On se promène au vent mauvais
Amour noyé dans les métros
Pour un sanglot, un mot de trop
On fait des scènes, des opéras
En pas de danse, en pas de chat
On s'univers, on fait des terres
On se câline, on s'orpheline
On se marie, on se finit
On s'infinit

On se méprend, on se méprise
Elle est contente, elle est conquise
Coule la Seine, on se promène
Aux amours veines, et on s'invente
On prend des bateaux au matin
Qu'on sait qu'on ne prendra jamais
On s'y noie, on s'y croit
On s'aperçoit, on se combat
On s’enchaîne, on s'enchante
On se déchaîne, on se déchante
On s'enfuit, on se suit
On mots d'amours, pis on maudit
On se consomme, on se consume
On se délaisse, on se promesse
On se concède, on se possède
On se fête, on se défaite
On s'entête, on s'ennuie
On se défend, on se détruit
On s'empire, et sans le dire
On se navire, on se chavire
On s'échoue, on se cloue
On se naufrage, on se rivage
On s’emmêle, on se dit qu'on s'aime
Qu'est ce que t'es belle aux bords de Seine

Amour noyé dans les métros
Pour un sanglot, un mot de trop
On fait des scènes, des opéras
En pas de danse, en pas de chat
On s'univers, on fait des terres
On se câline on s'orpheline
On se marie, on se finit
On s'infinit

Tu partiras je reviendrai
Tu pleureras moi j'en rirai
Tu tomberas sûr dans les bras
Un jour oui d'un autre que moi
Tu lui diras c'qu'on c'est dit
Et puis qu'on s'était rien promis
Vous larguerez oui les amarres
Avant de vous larguer tout court
Tu reviendras un jour de pluie
Pour trouver mouchoir à tes yeux
Car c'est toujours un jour de pluie
Que reviennent les amoureux
On se retrouvera au hasard
Du désespoir d'un quai de gare
Nous parlerons de ce qui fait
Pleurer les hommes
Tu diras que tu ne m'aimes plus
Je te dirai bien entendu
Puis tu diras tu m'aimes encore
Que tu t'étais trompée de port
Nous refermerons nos blessures
Nos horizons seront sans murs
Et comme deux oiseaux de passage
Nous retrouverons le rivage

On s'refera pas de scène
On se redira oui qu'on s'aime
On sera comme au premier jour
Tu seras mon premier amour
Amours noyés, quai des métros
Nous les prendrons oui ces bateaux
Et tu verras les chrysanthèmes
Auront le parfum des je t'aime

Mon Amour quand tu reviendras
Je porterai à bout de bras
Le monde à tes doigts j'offrirai
Des chansons qui auront ton nom
Tes yeux seront plus jamais tristes
Et si j'en dois devenir Christ
C'est pour que toi, toi mon Amour
Toi tu sois Dieu !!

C'est beau l'amour
Quand on est amoureux
C'est beau l'amour
Quand tu es dans les yeux
De ceux-là qui s'aiment
Autant que moi je t'aime
C'est beau l'amour
Et moi je t'aime"

Merci Frankie Dernière mouture à corriger, si il y a encore des incorrections [b]On se désire[/b] (titre provisoire) On se désire, on se déchire On s'fait du mal, on s'idéale On se retient, on se retire On se souvient, on se soupire On s'imagine, on se dessine On se devine, on se divine On se ruisselle de choses belles On se promène aux bords de Seine On se dit tout, on dit tout bas Pour que le monde n'entende pas On se murmure, on se blessure On s'écorchure, on s'aventure On dit qu'on aimera plus jamais Puis on retombe sur un cœur Sans l'amour sur le bout d'un quai On se promène au vent mauvais Amour noyé dans les métros Pour un sanglot, un mot de trop On fait des scènes, des opéras En pas de danse, en pas de chat On s'univers, on fait des terres On se câline, on s'orpheline On se marie, on se finit On s'infinit On se méprend, on se méprise Elle est contente, elle est conquise Coule la Seine, on se promène Aux amours veines, et on s'invente On prend des bateaux au matin Qu'on sait qu'on ne prendra jamais On s'y noie, on s'y croit On s'aperçoit, on se combat On s’enchaîne, on s'enchante On se déchaîne, on se déchante On s'enfuit, on se suit On mots d'amours, pis on maudit On se consomme, on se consume On se délaisse, on se promesse On se concède, on se possède On se fête, on se défaite On s'entête, on s'ennuie On se défend, on se détruit On s'empire, et sans le dire On se navire, on se chavire On s'échoue, on se cloue On se naufrage, on se rivage On s’emmêle, on se dit qu'on s'aime Qu'est ce que t'es belle aux bords de Seine Amour noyé dans les métros Pour un sanglot, un mot de trop On fait des scènes, des opéras En pas de danse, en pas de chat On s'univers, on fait des terres On se câline on s'orpheline On se marie, on se finit On s'infinit Tu partiras je reviendrai Tu pleureras moi j'en rirai Tu tomberas sûr dans les bras Un jour oui d'un autre que moi Tu lui diras c'qu'on c'est dit Et puis qu'on s'était rien promis Vous larguerez oui les amarres Avant de vous larguer tout court Tu reviendras un jour de pluie Pour trouver mouchoir à tes yeux Car c'est toujours un jour de pluie Que reviennent les amoureux On se retrouvera au hasard Du désespoir d'un quai de gare Nous parlerons de ce qui fait Pleurer les hommes Tu diras que tu ne m'aimes plus Je te dirai bien entendu Puis tu diras tu m'aimes encore Que tu t'étais trompée de port Nous refermerons nos blessures Nos horizons seront sans murs Et comme deux oiseaux de passage Nous retrouverons le rivage On s'refera pas de scène On se redira oui qu'on s'aime On sera comme au premier jour Tu seras mon premier amour Amours noyés, quai des métros Nous les prendrons oui ces bateaux Et tu verras les chrysanthèmes Auront le parfum des je t'aime Mon Amour quand tu reviendras Je porterai à bout de bras Le monde à tes doigts j'offrirai Des chansons qui auront ton nom Tes yeux seront plus jamais tristes Et si j'en dois devenir Christ C'est pour que toi, toi mon Amour Toi tu sois Dieu !! C'est beau l'amour Quand on est amoureux C'est beau l'amour Quand tu es dans les yeux De ceux-là qui s'aiment Autant que moi je t'aime C'est beau l'amour Et moi je t'aime
Emma Jacobus Il y a 8 ans

Merci Frankie
Dernière mouture à corriger, si il y a encore des incorrections

On se désire (titre provisoire)

On se désire, on se déchire
On s'fait du mal, on s'idéale
On se retient, on se retire
On se souvient, on se soupire
On s'imagine, on se dessine
On se devine, on se divine
On se ruisselle de choses belles
On se promène aux bords de Seine
On se dit tout, on dit tout bas
Pour que le monde n'entende pas
On se murmure, on se blessure
On s'écorchure, on s'aventure
On dit qu'on aimera plus jamais
Puis on retombe sur un cœur
Sans l'amour sur le bout d'un quai
On se promène au vent mauvais
Amour noyé dans les métros
Pour un sanglot, un mot de trop
On fait des scènes, des opéras
En pas de danse, en pas de chat
On s'univers, on fait des terres
On se câline, on s'orpheline
On se marie, on se finit
On s'infinit

On se méprend, on se méprise
Elle est contente, elle est conquise
Coule la Seine, on se promène
Aux amours veines, et on s'invente
On prend des bateaux au matin
Qu'on sait qu'on ne prendra jamais
On s'y noie, on s'y croit
On s'aperçoit, on se combat
On s’enchaîne, on s'enchante
On se déchaîne, on se déchante
On s'enfuit, on se suit
On mots d'amours, pis on maudit
On se consomme, on se consume
On se délaisse, on se promesse
On se concède, on se possède
On se fête, on se défaite
On s'entête, on s'ennuie
On se défend, on se détruit
On s'empire, et sans le dire
On se navire, on se chavire
On s'échoue, on se cloue
On se naufrage, on se rivage
On s’emmêle, on se dit qu'on s'aime
Qu'est ce que t'es belle aux bords de Seine

Amour noyé dans les métros
Pour un sanglot, un mot de trop
On fait des scènes, des opéras
En pas de danse, en pas de chat
On s'univers, on fait des terres
On se câline on s'orpheline
On se marie, on se finit
On s'infinit

Tu partiras je reviendrai
Tu pleureras moi j'en rirai
Tu tomberas sûr dans les bras
Un jour oui d'un autre que moi
Tu lui diras c'qu'on c'est dit
Et puis qu'on s'était rien promis
Vous larguerez oui les amarres
Avant de vous larguer tout court
Tu reviendras un jour de pluie
Pour trouver mouchoir à tes yeux
Car c'est toujours un jour de pluie
Que reviennent les amoureux
On se retrouvera au hasard
Du désespoir d'un quai de gare
Nous parlerons de ce qui fait
Pleurer les hommes
Tu diras que tu ne m'aimes plus
Je te dirai bien entendu
Puis tu diras tu m'aimes encore
Que tu t'étais trompée de port
Nous refermerons nos blessures
Nos horizons seront sans murs
Et comme deux oiseaux de passage
Nous retrouverons le rivage

On s'refera pas de scène
On se redira oui qu'on s'aime
On sera comme au premier jour
Tu seras mon premier amour
Amours noyés, quai des métros
Nous les prendrons oui ces bateaux
Et tu verras les chrysanthèmes
Auront le parfum des je t'aime

Mon Amour quand tu reviendras
Je porterai à bout de bras
Le monde à tes doigts j'offrirai
Des chansons qui auront ton nom
Tes yeux seront plus jamais tristes
Et si j'en dois devenir Christ
C'est pour que toi, toi mon Amour
Toi tu sois Dieu !!

C'est beau l'amour
Quand on est amoureux
C'est beau l'amour
Quand tu es dans les yeux
De ceux-là qui s'aiment
Autant que moi je t'aime
C'est beau l'amour
Et moi je t'aime

Cette chanson, je la trouve bien, mais la fin vient tout gâcher "C'est beau l'amour Quand on est amoureux C'est beau l'amour Quand tu es dans les yeux De ceux la qui s'aiment Autant que moi je t'aime C'est beau l'amour Et moi je t'aime..." Non vraiment c'est pas possible ! J'ai l'impression de lire un poème niais et dégoulinant d'un ado qui veut se faire sucer par sa meilleure amie !
AnonymeIl y a 8 ans

Cette chanson, je la trouve bien, mais la fin vient tout gâcher

"C'est beau l'amour
Quand on est amoureux
C'est beau l'amour
Quand tu es dans les yeux
De ceux la qui s'aiment
Autant que moi je t'aime
C'est beau l'amour
Et moi je t'aime..."

Non vraiment c'est pas possible ! J'ai l'impression de lire un poème niais et dégoulinant d'un ado qui veut se faire sucer par sa meilleure amie !

La chanson finit probablement à "Toi tu sois Dieu". Le reste c'est un rajout, niais peut-être mais c'est ce qui fait que ça a du charme. ^^ (Enfin moi je le vois comme ça! :))
AnonymeIl y a 8 ans

La chanson finit probablement à "Toi tu sois Dieu". Le reste c'est un rajout, niais peut-être mais c'est ce qui fait que ça a du charme. (Enfin moi je le vois comme ça! )

"aux amours veines"! vous etes surs, vous croyez pas plutot que c'est "aux amours vaines"? le mot amour peut etre masculin ou féminin.
Eléa Il y a 8 ans

"aux amours veines"!
vous etes surs, vous croyez pas plutot que c'est "aux amours vaines"?

le mot amour peut etre masculin ou féminin.

[quote="Emma Jacobus"]Merci Frankie Dernière mouture à corriger, si il y a encore des incorrections [b]Quais de Seine[/b] On se désire, on se déchire On s'fait du mal, on s'idéale On se retient, on se retire On se souvient, on se soupire On s'imagine, on se dessine On se devine, on se divine On se ruisselle de choses belles On se promène aux bords de Seine On se dit tout, on dit tout bas Pour que le monde n'entende pas On se murmure, on se blessure On s'écorchure, on s'aventure On dit qu'on aimera plus jamais Puis on retombe sur un cœur Sans l'amour sur le bout d'un quai On se promène au vent mauvais Amour noyé dans les métros Pour un sanglot, un mot de trop On fait des scènes, des opéras En pas de danse, en pas de chat On s'univers, on fait des terres On se câline, on s'orpheline On se marie, on se finit On s'infinit On se méprend, on se méprise Elle est contente, elle est conquise Coule la Seine, on se promène Aux amours vaines, et on s'invente On prend des bateaux au matin Qu'on sait qu'on ne prendra jamais On s'y noie, on s'y croit On s'aperçoit, on se combat On s’enchaîne, on s'enchante On se déchaîne, on se déchante On s'enfuit, on se suit On mots d'amours, pis on maudit On se consomme, on se consume On se délaisse, on se promesse On se concède, on se possède On se fête, on se défaite On s'entête, on s'ennuie On se défend, on se détruit On s'empire, et sans le dire On se navire, on se chavire On s'échoue, on se cloue On se naufrage, on se rivage On s’emmêle, on se dit qu'on s'aime Qu'est ce que t'es belle aux bords de Seine Amour noyé dans les métros Pour un sanglot, un mot de trop On fait des scènes, des opéras En pas de danse, en pas de chat On s'univers, on fait des terres On se câline on s'orpheline On se marie, on se finit On s'infinit Tu partiras je reviendrai Tu pleureras moi j'en rirai Tu tomberas sûr dans les bras Un jour oui d'un autre que moi Tu lui diras c'qu'on c'est dit Et puis qu'on s'était rien promis Vous larguerez oui les amarres Avant de vous larguer tout court Tu reviendras un jour de pluie Pour trouver mouchoir à tes yeux Car c'est toujours un jour de pluie Que reviennent les amoureux On se retrouvera au hasard Du désespoir d'un quai de gare Nous parlerons de ce qui fait Pleurer les hommes Tu diras que tu ne m'aimes plus Je te dirai bien entendu Puis tu diras tu m'aimes encore Que tu t'étais trompée de port Nous refermerons nos blessures Nos horizons seront sans murs Et comme deux oiseaux de passage Nous retrouverons le rivage On s'refera pas de scène On se redira oui qu'on s'aime On sera comme au premier jour Tu seras mon premier amour Amours noyés, quai des métros Nous les prendrons oui ces bateaux Et tu verras les chrysanthèmes Auront le parfum des je t'aime Mon Amour quand tu reviendras Je porterai à bout de bras Le monde à tes doigts j'offrirai Des chansons qui auront ton nom Tes yeux seront plus jamais tristes Et si j'en dois devenir Christ C'est pour que toi, toi mon Amour Toi tu sois Dieu !! C'est beau l'amour Quand on est amoureux C'est beau l'amour Quand tu es dans les yeux De ceux-là qui s'aiment Autant que moi je t'aime C'est beau l'amour Et moi je t'aime[/quote] Merci Eléa j'ai rectifié
Emma Jacobus Il y a 8 ans

Merci Frankie
Dernière mouture à corriger, si il y a encore des incorrections

Quais de Seine

On se désire, on se déchire
On s'fait du mal, on s'idéale
On se retient, on se retire
On se souvient, on se soupire
On s'imagine, on se dessine
On se devine, on se divine
On se ruisselle de choses belles
On se promène aux bords de Seine
On se dit tout, on dit tout bas
Pour que le monde n'entende pas
On se murmure, on se blessure
On s'écorchure, on s'aventure
On dit qu'on aimera plus jamais
Puis on retombe sur un cœur
Sans l'amour sur le bout d'un quai
On se promène au vent mauvais
Amour noyé dans les métros
Pour un sanglot, un mot de trop
On fait des scènes, des opéras
En pas de danse, en pas de chat
On s'univers, on fait des terres
On se câline, on s'orpheline
On se marie, on se finit
On s'infinit

On se méprend, on se méprise
Elle est contente, elle est conquise
Coule la Seine, on se promène
Aux amours vaines, et on s'invente
On prend des bateaux au matin
Qu'on sait qu'on ne prendra jamais
On s'y noie, on s'y croit
On s'aperçoit, on se combat
On s’enchaîne, on s'enchante
On se déchaîne, on se déchante
On s'enfuit, on se suit
On mots d'amours, pis on maudit
On se consomme, on se consume
On se délaisse, on se promesse
On se concède, on se possède
On se fête, on se défaite
On s'entête, on s'ennuie
On se défend, on se détruit
On s'empire, et sans le dire
On se navire, on se chavire
On s'échoue, on se cloue
On se naufrage, on se rivage
On s’emmêle, on se dit qu'on s'aime
Qu'est ce que t'es belle aux bords de Seine

Amour noyé dans les métros
Pour un sanglot, un mot de trop
On fait des scènes, des opéras
En pas de danse, en pas de chat
On s'univers, on fait des terres
On se câline on s'orpheline
On se marie, on se finit
On s'infinit

Tu partiras je reviendrai
Tu pleureras moi j'en rirai
Tu tomberas sûr dans les bras
Un jour oui d'un autre que moi
Tu lui diras c'qu'on c'est dit
Et puis qu'on s'était rien promis
Vous larguerez oui les amarres
Avant de vous larguer tout court
Tu reviendras un jour de pluie
Pour trouver mouchoir à tes yeux
Car c'est toujours un jour de pluie
Que reviennent les amoureux
On se retrouvera au hasard
Du désespoir d'un quai de gare
Nous parlerons de ce qui fait
Pleurer les hommes
Tu diras que tu ne m'aimes plus
Je te dirai bien entendu
Puis tu diras tu m'aimes encore
Que tu t'étais trompée de port
Nous refermerons nos blessures
Nos horizons seront sans murs
Et comme deux oiseaux de passage
Nous retrouverons le rivage

On s'refera pas de scène
On se redira oui qu'on s'aime
On sera comme au premier jour
Tu seras mon premier amour
Amours noyés, quai des métros
Nous les prendrons oui ces bateaux
Et tu verras les chrysanthèmes
Auront le parfum des je t'aime

Mon Amour quand tu reviendras
Je porterai à bout de bras
Le monde à tes doigts j'offrirai
Des chansons qui auront ton nom
Tes yeux seront plus jamais tristes
Et si j'en dois devenir Christ
C'est pour que toi, toi mon Amour
Toi tu sois Dieu !!

C'est beau l'amour
Quand on est amoureux
C'est beau l'amour
Quand tu es dans les yeux
De ceux-là qui s'aiment
Autant que moi je t'aime
C'est beau l'amour
Et moi je t'aime

Merci Eléa
j'ai rectifié

On vient de me confirmer le titre "quais de Seine" :)
blat Il y a 8 ans

On vient de me confirmer le titre "quais de Seine"

Il y a un s ou pas à quai?
Emma Jacobus Il y a 8 ans

Il y a un s ou pas à quai?

Oups. Avec un "s" je suppose puisqu'il va avec le thème !
blat Il y a 8 ans

Oups. Avec un "s" je suppose puisqu'il va avec le thème !

ok j'avais correctement modifié bon concert à toi :)
Emma Jacobus Il y a 8 ans

ok j'avais correctement modifié
bon concert à toi

Pour info, sur les setlists cette chanson s'appelle "On se désire", mais son titre serait en réalité "Quais de Seine" :)
blat Il y a 8 ans

Pour info, sur les setlists cette chanson s'appelle "On se désire", mais son titre serait en réalité "Quais de Seine"

Pourtant sur la set-list c'est "on se désire" ^^
Bisounour Il y a 8 ans

Pourtant sur la set-list c'est "on se désire"

Donc, d'où te vient que le vrai titre est quais de seine ? :)
flippeur Il y a 8 ans

Donc, d'où te vient que le vrai titre est quais de seine ?