Je préviens, ça risque d'être un peu capillo-tracté. On m'a prêté un bouquin intitulé "Petite-Poucette" de Michel Serres : ( http://www.amazon.fr/Petite-poucette-Michel-Serres/dp/274650605X/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1368438347&sr=8-1&keywords=Michel+Serres+Petite+Poucette ) Dans ce livre, l'auteur traite de la génération des jeunes actuelle. Il se revendique l'inventeur de ce nommage "Petite-Poucette" pour cette génération qui se sert de ses doigts (notamment de ces pouces) pour communiquer en envoyant des SMS. Il la décrit comme une génération un peu en perte de repère car née dans une époque ou ce qu'elle vie n'est plus du tout en adéquation avec l'histoire de ses parents. Lorsque j'ai lu l'explication du pourquoi le terme de "petite poucette", j'ai de suite eu les anarchitectures qui est venue résonner en moi. Selon la fiche wikipedia de Serres, il est dit que : [i]Le 1er mars 2011, en séance solennelle sur le thème « Les nouveaux défis de l'éducation », Michel Serres prononce le discours « Petite Poucette », en référence à une génération dont il explique qu'elle connaît des mutations profondes, des transformations hominescentes rarissimes dans l'histoire[/i] Les anarchitectures datant de 2010, Je suis donc demandé dans quelle mesure SAEZ pourrait influencer les philosophes actuels ?
viper82 Il y a 8 ans

Je préviens, ça risque d'être un peu capillo-tracté.

On m'a prêté un bouquin intitulé "Petite-Poucette" de Michel Serres : ( http://www.amazon.fr/Petite-poucette-Michel-Serres/dp/274650605X/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1368438347&sr=8-1&keywords=Michel+Serres+Petite+Poucette )

Dans ce livre, l'auteur traite de la génération des jeunes actuelle.

Il se revendique l'inventeur de ce nommage "Petite-Poucette" pour cette génération qui se sert de ses doigts (notamment de ces pouces) pour communiquer en envoyant des SMS.

Il la décrit comme une génération un peu en perte de repère car née dans une époque ou ce qu'elle vie n'est plus du tout en adéquation avec l'histoire de ses parents.

Lorsque j'ai lu l'explication du pourquoi le terme de "petite poucette", j'ai de suite eu les anarchitectures qui est venue résonner en moi.

Selon la fiche wikipedia de Serres, il est dit que : Le 1er mars 2011, en séance solennelle sur le thème « Les nouveaux défis de l'éducation », Michel Serres prononce le discours « Petite Poucette », en référence à une génération dont il explique qu'elle connaît des mutations profondes, des transformations hominescentes rarissimes dans l'histoire

Les anarchitectures datant de 2010, Je suis donc demandé dans quelle mesure SAEZ pourrait influencer les philosophes actuels ?

Tout d'abord, je me demande s'il n'y aurait pas une contradiction entre le titre du sujet "Saez VS Michel Serres" et le contenu, ce que tu as écrit au-dessus. Si tu opposes ces deux personnes dans ton titre, tu sembles les rapprocher dans ton article... Connaissant un peu Michel Serres (82 ans), cela m'étonnerait qu'il ait été influencé par Saez, ne serait-ce qu'au niveau du décalage des âges. Il faut faire à mon avis une distinction entre 1- l'idée de Serres (partagée par d'autres) que notre génération (on pourrait parler à vrai dire dire de plusieurs générations) subit des changements importants qui modifient notre rapport au monde. La technologie est un de ces changements. Et 2 - l'idée de Saez (partagée par d'autres) que la technologie permise par la science sont éminements négatifs. Saez donne plusieurs raisons que l'on pourrait regrouper dans le fait que la technologie appauvrit notre rapport au monde. Voilà pour la ressemblance. La différence fondamentale entre ces deux personnalités (outre le fait que l'un est artiste et l'autre philosophe ce qui modifie profondément les deux types de discours), c'est que Serres n'affirme pas frontalement que la technologie est mauvaise pour nous à la différence de Saez. Plusieurs raisons à cela : 1 - C'est un philosophe, il ne peut donc avoir des opinions tranchées et extrêmes (ce que peut se permettre un artiste tel que Saez). 2 - C'est un scientifique, il sait que la science est un bien pour l'Homme, peut-être pas TOUT ce que fait la science, mais en partie. 3 - Cela rejoint la 2ème, on ne peut pas vraiment balayer l'ensemble de la technologie comme étant mauvaise. Sûrement des aspects de celle-ci sont mauvais pour l'homme (clonage etc.) Si l'on devait conclure rapidement, on rejoindrait Heidegger en disant qu'une chose n'est jamais bonne ou mauvaise, mais c'est bien l'utilisation de cette chose par les Hommes qui l'est. Ainsi, un marteau en soit n'est ni bon, ni mauvais. Mais utiliser ce marteau soit pour construire une maison, soit pour tuer quelqu'un, cela peut être jugé en terme de "bon" et "mauvais".
Barbu Il y a 8 ans

Tout d'abord, je me demande s'il n'y aurait pas une contradiction entre le titre du sujet "Saez VS Michel Serres" et le contenu, ce que tu as écrit au-dessus. Si tu opposes ces deux personnes dans ton titre, tu sembles les rapprocher dans ton article...

Connaissant un peu Michel Serres (82 ans), cela m'étonnerait qu'il ait été influencé par Saez, ne serait-ce qu'au niveau du décalage des âges.

Il faut faire à mon avis une distinction entre 1- l'idée de Serres (partagée par d'autres) que notre génération (on pourrait parler à vrai dire dire de plusieurs générations) subit des changements importants qui modifient notre rapport au monde. La technologie est un de ces changements. Et 2 - l'idée de Saez (partagée par d'autres) que la technologie permise par la science sont éminements négatifs. Saez donne plusieurs raisons que l'on pourrait regrouper dans le fait que la technologie appauvrit notre rapport au monde.
Voilà pour la ressemblance.

La différence fondamentale entre ces deux personnalités (outre le fait que l'un est artiste et l'autre philosophe ce qui modifie profondément les deux types de discours), c'est que Serres n'affirme pas frontalement que la technologie est mauvaise pour nous à la différence de Saez.
Plusieurs raisons à cela :
1 - C'est un philosophe, il ne peut donc avoir des opinions tranchées et extrêmes (ce que peut se permettre un artiste tel que Saez).
2 - C'est un scientifique, il sait que la science est un bien pour l'Homme, peut-être pas TOUT ce que fait la science, mais en partie.
3 - Cela rejoint la 2ème, on ne peut pas vraiment balayer l'ensemble de la technologie comme étant mauvaise. Sûrement des aspects de celle-ci sont mauvais pour l'homme (clonage etc.) Si l'on devait conclure rapidement, on rejoindrait Heidegger en disant qu'une chose n'est jamais bonne ou mauvaise, mais c'est bien l'utilisation de cette chose par les Hommes qui l'est. Ainsi, un marteau en soit n'est ni bon, ni mauvais. Mais utiliser ce marteau soit pour construire une maison, soit pour tuer quelqu'un, cela peut être jugé en terme de "bon" et "mauvais".

[quote="Barbu"]Tout d'abord, je me demande s'il n'y aurait pas une contradiction entre le titre du sujet "Saez VS Michel Serres" et le contenu, ce que tu as écrit au-dessus. Si tu opposes ces deux personnes dans ton titre, tu sembles les rapprocher dans ton article...[/quote] => J'ai édité. Serres, dans son livre, à tendance à glorifier un peu cette génération "textoteuse". Je trouve que ça fait un peu type qui sent que quelque chose est en train de tourner dans notre société et qu'il faille en faire partie a tout prix de manière a pouvoir laisser son nom dans l'histoire... Je ne suis de fait pas franchement d'accord avec ce qu'il raconte dans son livre. (notamment que l'on a plus vraiment besoins de "maitre" car tous le savoir est disponible partout, tout le temps via internet. Mais je ne souhaitais pas non plus m'étendre sur le contenu du livre a vrai dire. Donc non, je ne cherche pas vraiment à les rapprocher. D'ailleurs, c'est effectivement évident, que sur ce point ils sont relativement en désaccord. Mais J'essaye juste de savoir si SAEZ, bien qu'étant peu médiatisé, pourrait avoir un impact plus grand que la simple portée de ses concerts et ses fans. Et pourrait, le cas échéant inspirer quelques penseurs...
viper82 Il y a 8 ans

Tout d'abord, je me demande s'il n'y aurait pas une contradiction entre le titre du sujet "Saez VS Michel Serres" et le contenu, ce que tu as écrit au-dessus. Si tu opposes ces deux personnes dans ton titre, tu sembles les rapprocher dans ton article...

=> J'ai édité.

Serres, dans son livre, à tendance à glorifier un peu cette génération "textoteuse". Je trouve que ça fait un peu type qui sent que quelque chose est en train de tourner dans notre société et qu'il faille en faire partie a tout prix de manière a pouvoir laisser son nom dans l'histoire...
Je ne suis de fait pas franchement d'accord avec ce qu'il raconte dans son livre. (notamment que l'on a plus vraiment besoins de "maitre" car tous le savoir est disponible partout, tout le temps via internet. Mais je ne souhaitais pas non plus m'étendre sur le contenu du livre a vrai dire.

Donc non, je ne cherche pas vraiment à les rapprocher. D'ailleurs, c'est effectivement évident, que sur ce point ils sont relativement en désaccord. Mais J'essaye juste de savoir si SAEZ, bien qu'étant peu médiatisé, pourrait avoir un impact plus grand que la simple portée de ses concerts et ses fans. Et pourrait, le cas échéant inspirer quelques penseurs...

Je suis assez d'accord avec toi sur la position de Serres qui est ambiguë concernant les technologies. On ne sait pas vraiment ce qui l'empêche d'émettre quelques opinions négatifs là-dessus (sans les rejeter pour autant). En ce qui concerne l'influence de Saez sur les penseurs c'est plus difficile et je ne peux que me contenter d'émettre un avis personnel. Saez a un impact réduis. Il est écouté par ses fans, mais qui se disséminent entre 16 et 40 ans (en gros). Il est difficile pour un philosophe de dire "je suis influencé par Saez", c'est très peu philosophique. D'autant qu'il n'a pas de réelle pensée au sens concepts et de théories, ce sont plus des réflexions sur la société, l'homme, mais des idées qui fleurissent comme ça. Alors certes ses idées influencent et touchent des gens, mais se dire "saezien" c'est quand même risqué, on risque de nous rire au nez. En revanche, dans un travail critiquant la société actuelle, reprendre des "idées à lui" (entre guillemets car partagées par d'autres) n'est pas ridicule du tout. Je pense par exemple, à la place de l'artiste et de son travail au sein de la société et pour l'Homme qui assez intéressante et malgré tout rare aujourd'hui. Mais en ce qui me concerne, si tu veux des noms de penseurs influencés par Saez, je n'en ai aucun en ma connaissance... :)
Barbu Il y a 8 ans

Je suis assez d'accord avec toi sur la position de Serres qui est ambiguë concernant les technologies. On ne sait pas vraiment ce qui l'empêche d'émettre quelques opinions négatifs là-dessus (sans les rejeter pour autant).

En ce qui concerne l'influence de Saez sur les penseurs c'est plus difficile et je ne peux que me contenter d'émettre un avis personnel. Saez a un impact réduis. Il est écouté par ses fans, mais qui se disséminent entre 16 et 40 ans (en gros). Il est difficile pour un philosophe de dire "je suis influencé par Saez", c'est très peu philosophique. D'autant qu'il n'a pas de réelle pensée au sens concepts et de théories, ce sont plus des réflexions sur la société, l'homme, mais des idées qui fleurissent comme ça. Alors certes ses idées influencent et touchent des gens, mais se dire "saezien" c'est quand même risqué, on risque de nous rire au nez. En revanche, dans un travail critiquant la société actuelle, reprendre des "idées à lui" (entre guillemets car partagées par d'autres) n'est pas ridicule du tout. Je pense par exemple, à la place de l'artiste et de son travail au sein de la société et pour l'Homme qui assez intéressante et malgré tout rare aujourd'hui.

Mais en ce qui me concerne, si tu veux des noms de penseurs influencés par Saez, je n'en ai aucun en ma connaissance...

[quote="Barbu"]Il est difficile pour un philosophe de dire "je suis influencé par Saez",[/quote] Non non, je ne dis pas ça... mais si je reprends l'exemple du livre de serres dont je parles (je ne sais pas si tu l'a lu). Il dit (je paraphrase) " Moi je Michel Serres ai inventé ce terme 'Petite Poucette' " En fait, quand j'ai lu ça, j'ai eu envie de lui dire "Attends mec, utiliser le concept de 'petit poucet' en 2011 pour identifier un jeune de la génération actuelle, D.Saez l'a déjà fait un an plus tôt". Je vois ça plutôt dans le genre : le type écoute SAEZ, se dit "putain ce concept est bon, hop je le reprends a mon compte", sans pour autant (voir au contraire de) s'identifier/s'assimiler à lui. Pour en revenir à Serres, ses idées ne sont pas nouvelle non plus, des "penseurs" du réseaux les ont déjà eux avant lui (et me semblent d'ailleurs bien plus pertinent) Voir à ce sujet : Joel de Rosnay => la révolte du pronétariat, Thierry Crouzet => le Peuple des connecteurs, Howard Bloom => Le cerveau global
viper82 Il y a 8 ans

Il est difficile pour un philosophe de dire "je suis influencé par Saez",

Non non, je ne dis pas ça... mais si je reprends l'exemple du livre de serres dont je parles (je ne sais pas si tu l'a lu). Il dit (je paraphrase) " Moi je Michel Serres ai inventé ce terme 'Petite Poucette' "

En fait, quand j'ai lu ça, j'ai eu envie de lui dire "Attends mec, utiliser le concept de 'petit poucet' en 2011 pour identifier un jeune de la génération actuelle, D.Saez l'a déjà fait un an plus tôt".

Je vois ça plutôt dans le genre : le type écoute SAEZ, se dit "putain ce concept est bon, hop je le reprends a mon compte", sans pour autant (voir au contraire de) s'identifier/s'assimiler à lui.


Pour en revenir à Serres, ses idées ne sont pas nouvelle non plus, des "penseurs" du réseaux les ont déjà eux avant lui (et me semblent d'ailleurs bien plus pertinent)

Voir à ce sujet : Joel de Rosnay => la révolte du pronétariat, Thierry Crouzet => le Peuple des connecteurs, Howard Bloom => Le cerveau global

En clair tu veux dire que Michel Serres plagie Saez? Je crois que tu devrais te renseigner un peu plus sur le monsieur avant de sortir ce genre de chose
Emma Jacobus Il y a 8 ans

En clair tu veux dire que Michel Serres plagie Saez?
Je crois que tu devrais te renseigner un peu plus sur le monsieur avant de sortir ce genre de chose

Je crois qu'il parle plus d'influence :p Mais à mon avis, Damien n'a aucune influence sur Serres qui est un très grand monsieur :p
RedDragon Il y a 8 ans

Je crois qu'il parle plus d'influence
Mais à mon avis, Damien n'a aucune influence sur Serres qui est un très grand monsieur

mais même de l'influence, cela me semble tellement improbable. J'imagine mal, par ailleurs Serres, sur le net entrain de chercher l'inspiration ("les penseurs" du réseau lol c'est marrant la comparaison aussi)
Emma Jacobus Il y a 8 ans

mais même de l'influence, cela me semble tellement improbable.
J'imagine mal, par ailleurs Serres, sur le net entrain de chercher l'inspiration ("les penseurs" du réseau lol c'est marrant la comparaison aussi)

[quote="Emma Jacobus"]En clair tu veux dire que Michel Serres plagie Saez?[/quote] Clairement pas, [quote="RedDragon"]Je crois qu'il parle plus d'influence :p[/quote] Et non plus vraiment, je dis juste que Michel Serres a repris l'analogie du "petit poucet" pour représenter la jeunesse actuelle à SAEZ.
viper82 Il y a 8 ans

En clair tu veux dire que Michel Serres plagie Saez?

Clairement pas,

Je crois qu'il parle plus d'influence

Et non plus vraiment,

je dis juste que Michel Serres a repris l'analogie du "petit poucet" pour représenter la jeunesse actuelle à SAEZ.

[quote="viper82"]je dis juste que Michel Serres a repris l'analogie du "petit poucet" pour représenter la jeunesse actuelle à SAEZ.[/quote] La question étant maintenant : "A qui Saez a-t-il repris cette comparaison ?" (vous avez 2h, pas plus d'une copie double, au boulot :p)
Isa Il y a 8 ans

je dis juste que Michel Serres a repris l'analogie du "petit poucet" pour représenter la jeunesse actuelle à SAEZ.

La question étant maintenant : "A qui Saez a-t-il repris cette comparaison ?" (vous avez 2h, pas plus d'une copie double, au boulot )

j'ai du mal à suivre votre débat. le petit poucet, conte de notre enfance , je vois bien (la famille pauvre, l'abandon des enfants, les miettes de pain, ça finit bien je crois mais je sais plus) je connais pas Michel Serres (jamais lu non plus) mais la petite poucette dont il parle, elle est pauvre, abandonnée, elle laisse des miettes de pain? L'analogie vient d’où? Qu'est-ce que Saez a à voir dans cette histoire, c'est juste parce qu'il mentionne le petit poucet qu'il y aurait influence?
Eléa Il y a 8 ans

j'ai du mal à suivre votre débat.

le petit poucet, conte de notre enfance , je vois bien (la famille pauvre, l'abandon des enfants, les miettes de pain, ça finit bien je crois mais je sais plus)

je connais pas Michel Serres (jamais lu non plus) mais la petite poucette dont il parle, elle est pauvre, abandonnée, elle laisse des miettes de pain? L'analogie vient d’où?

Qu'est-ce que Saez a à voir dans cette histoire, c'est juste parce qu'il mentionne le petit poucet qu'il y aurait influence?

Je ne pense pas que quiconque ait plagié qui que ce soit. Ce sont des idées qui traversent les esprits et les comparaisons peuvent émerger dans deux esprit différents, y a pas de problème. Comparer la jeunesse au petit poucet est plus que naturel, le petit poucet est lui-même un enfant. "Génération petit poucette" car nous serions dans une génération utilisant énormément nos pouces (notamment dans l'envoi des textos mais pas que je pense), c'est un moyen de synthétiser et en même temps de symboliser.
Barbu Il y a 8 ans

Je ne pense pas que quiconque ait plagié qui que ce soit. Ce sont des idées qui traversent les esprits et les comparaisons peuvent émerger dans deux esprit différents, y a pas de problème.
Comparer la jeunesse au petit poucet est plus que naturel, le petit poucet est lui-même un enfant.

"Génération petit poucette" car nous serions dans une génération utilisant énormément nos pouces (notamment dans l'envoi des textos mais pas que je pense), c'est un moyen de synthétiser et en même temps de symboliser.

oh je suis déçue la, "Le petit chaperon rouge" et "Boucle d'or" aussi ce sont des enfants. Serres ne fait donc pas référence aux parents démissionnaires, au sentiment d’être perdu, aux traces éphémères que les enfants laissent sur les ordinateurs??? c'est un peu léger l'argument des pouces non? Saez lui, parle des parents qui ont capitulé, mais pas Serres donc?
Eléa Il y a 8 ans

oh je suis déçue la, "Le petit chaperon rouge" et "Boucle d'or" aussi ce sont des enfants.
Serres ne fait donc pas référence aux parents démissionnaires, au sentiment d’être perdu, aux traces éphémères que les enfants laissent sur les ordinateurs???

c'est un peu léger l'argument des pouces non?
Saez lui, parle des parents qui ont capitulé, mais pas Serres donc?

[quote="viper82"]Je préviens, ça risque d'être un peu cappilot-tracté.[/quote]
viper82 Il y a 8 ans

Je préviens, ça risque d'être un peu cappilot-tracté.

[quote="viper82"]Je préviens, ça risque d'être un peu capillo-tracté.[/quote] pff... je savais pas ce que ça voulait dire ce truc, d'ailleurs depuis que je suis sur ce forum, vous me faites chercher des trucs incroyables sur Google. capillo-tracté = tiré par les cheveux AH! :) t'as raison, maintenant que je pige le mot, je trouve le fil/cheveu tendu entre Saez et Serres très très fragile. Bon mais j'ai quand même envie de lire le bouquin. merci @viper82
Eléa Il y a 8 ans

Je préviens, ça risque d'être un peu capillo-tracté.

pff... je savais pas ce que ça voulait dire ce truc, d'ailleurs depuis que je suis sur ce forum, vous me faites chercher des trucs incroyables sur Google.

capillo-tracté = tiré par les cheveux AH!

t'as raison, maintenant que je pige le mot, je trouve le fil/cheveu tendu entre Saez et Serres très très fragile. Bon mais j'ai quand même envie de lire le bouquin.
merci viper82

Et puis, je suis de moins en moins d'accord avec son constat. Je ne pense pas que nos générations traversent de grands changements. Les portables, les textos, les tablettes, skype, se balader avec énormément de musique et d'applications sur soi. Je pense que ce sont des changements infimes et ridicules au regard de l'Histoire. Pensons par exemple, lorsque les idées de Copernic, Galilée et Kepler se sont répandues, que le Terre n'était pas au centre de l'univers et que le soleil ne tournait pas autour d'elle. Que nous n'étions qu'un point dans les espaces infinis. L'impact sur les populations, répartis sur de nombreuses années, a du être extraordinaire. ça c'est du changement ! Là, les psychologues auraient faits du chiffre. Pareil pour l'électricité. Au début, on ne savait pas bien ce que c'était. On croyait que c'était de la magie. Bref, petite remarque.
Barbu Il y a 8 ans

Et puis, je suis de moins en moins d'accord avec son constat.

Je ne pense pas que nos générations traversent de grands changements. Les portables, les textos, les tablettes, skype, se balader avec énormément de musique et d'applications sur soi.

Je pense que ce sont des changements infimes et ridicules au regard de l'Histoire.

Pensons par exemple, lorsque les idées de Copernic, Galilée et Kepler se sont répandues, que le Terre n'était pas au centre de l'univers et que le soleil ne tournait pas autour d'elle. Que nous n'étions qu'un point dans les espaces infinis. L'impact sur les populations, répartis sur de nombreuses années, a du être extraordinaire. ça c'est du changement ! Là, les psychologues auraient faits du chiffre.
Pareil pour l'électricité. Au début, on ne savait pas bien ce que c'était. On croyait que c'était de la magie.

Bref, petite remarque.

[quote="Barbu"]Je ne pense pas que nos générations traversent de grands changements. Les portables, les textos, les tablettes, skype, se balader avec énormément de musique et d'applications sur soi.[/quote] => Le fait qu'on n'ait plus besoins de se déplacer pour aller aux livres et que le savoir est accessible de partout immédiatement peut-être ? Certes, le changement de notre génération n'est pas aussi grandiose qu'un changement d'univers, mais il est au moins à rapproché de celui de l'invention de l'imprimerie je crois. Après, parait qu'en physique pure, on touche a certaines révolution aussi non ? physique quantique, boson de higgs etc... mais là c'est un sujet que je ne maitrise pas.
viper82 Il y a 8 ans

Je ne pense pas que nos générations traversent de grands changements. Les portables, les textos, les tablettes, skype, se balader avec énormément de musique et d'applications sur soi.

=> Le fait qu'on n'ait plus besoins de se déplacer pour aller aux livres et que le savoir est accessible de partout immédiatement peut-être ?

Certes, le changement de notre génération n'est pas aussi grandiose qu'un changement d'univers, mais il est au moins à rapproché de celui de l'invention de l'imprimerie je crois.

Après, parait qu'en physique pure, on touche a certaines révolution aussi non ? physique quantique, boson de higgs etc... mais là c'est un sujet que je ne maitrise pas.

Je suis d'accord avec toi. La culture jusqu'à dans les années 1960/1970 était beaucoup moins évidente qu'aujourd'hui. Les chaines de télévision sont apparues l'une après l'autre en proposant des trucs différents et autrefois certains documents culturels... Les livres sont devenus abordables, l'alphabétisation a grimpé, l'accès à l'éducation, à l'école de la République est beaucoup plus étendue que dans les années 1950. De plus, Barbu, je me permet de te contredire, avec l'invention de l'internet, puis plus tard du net en lui même, le développement de la portabilité, avoir accès à tout partout. Se balader avec ses rendez-vous, sa musique, ses loisirs, sa vie sociale pour beaucoup dans la moitié du poche, c'est une évolution importante pour nos générations. Certes, on ne vit pas l'invention de l'écriture, ni celle même de la théorie du Big Bang, mais on vit dans une époque où l'évolution est plus discrète, elle est constante cela dit, chaque jour, on trouve un nouveau moyen de bouleverser l'informatique. Les Jeux-Vidéos par exemple, se font depuis les années 80 et voilà que depuis quelques années, il est possible de ne plus bouger de chez soi pour en acquérir un. Steam, Origin, ce genre de plateformes qui proposent maintenant un développement participatif au jeu de tes rêves. C'est un bouleversement des communications. Les joueurs, les développeurs communiquent comme il n'aurait jamais été possible avant. pareil pour les bouquins, suffit d'avoir un iPad ou autre Kindle pour s'enrichir de culture. Nos changements, c'est ceux pour se rendre plus sédentaires, pour se replier, certes, mais par rapport aux générations passées, les changements sont assez conséquents pour parler de bouleversements selon moi.
RedDragon Il y a 8 ans

Je suis d'accord avec toi.

La culture jusqu'à dans les années 1960/1970 était beaucoup moins évidente qu'aujourd'hui. Les chaines de télévision sont apparues l'une après l'autre en proposant des trucs différents et autrefois certains documents culturels...

Les livres sont devenus abordables, l'alphabétisation a grimpé, l'accès à l'éducation, à l'école de la République est beaucoup plus étendue que dans les années 1950.

De plus, Barbu, je me permet de te contredire, avec l'invention de l'internet, puis plus tard du net en lui même, le développement de la portabilité, avoir accès à tout partout. Se balader avec ses rendez-vous, sa musique, ses loisirs, sa vie sociale pour beaucoup dans la moitié du poche, c'est une évolution importante pour nos générations.

Certes, on ne vit pas l'invention de l'écriture, ni celle même de la théorie du Big Bang, mais on vit dans une époque où l'évolution est plus discrète, elle est constante cela dit, chaque jour, on trouve un nouveau moyen de bouleverser l'informatique.
Les Jeux-Vidéos par exemple, se font depuis les années 80 et voilà que depuis quelques années, il est possible de ne plus bouger de chez soi pour en acquérir un. Steam, Origin, ce genre de plateformes qui proposent maintenant un développement participatif au jeu de tes rêves. C'est un bouleversement des communications. Les joueurs, les développeurs communiquent comme il n'aurait jamais été possible avant. pareil pour les bouquins, suffit d'avoir un iPad ou autre Kindle pour s'enrichir de culture.

Nos changements, c'est ceux pour se rendre plus sédentaires, pour se replier, certes, mais par rapport aux générations passées, les changements sont assez conséquents pour parler de bouleversements selon moi.

[quote="RedDragon"] Certes, on ne vit pas l'invention de l'écriture, ni celle même de la théorie du Big Bang, mais on vit dans une époque où l'évolution est plus discrète, elle est constante [/quote] Je crois qu'au contraire, tu es d'accord avec moi en disant que l'on ne vit pas de grands changements (puisque tu parles de l'écriture et du fait qu'on ne vit pas un tel changement). Quand je dis que nous ne vivons pas de grands changements, je parle bien de tels changements. En revanche, oui, je serai prêt à revoir ma position en ce qui concerne internet, pas pour les autres. En revanche, je pense que tu as une intuition bonne quand tu dis que nous vivons plein de petits changements, discrets, avec une évolution constante. Je pense que tu as raison et je te rejoins. C'est marrant que tu parles du Big Bang. Lorsque cette théorie a commencé à être diffusée, on a cru que c'était une blague, aussi pour se moquer l'a-t-on appelée "Big Bang Theory", le nom insistant sur le fait qu'elle n'avait rien de scientifique. Les époques ont changé dira-t-on. [quote="viper82"] Après, parait qu'en physique pure, on touche a certaines révolution aussi non ? physique quantique, boson de higgs etc... mais là c'est un sujet que je ne maitrise pas.[/quote] Justement, les développement en chimie organique et physique quantique seront des grands changements, le jour où ils arriveront à les vulgariser (= à ce que tout le monde les comprenne.) En attendant, ils pourraient démontrer n'importe quoi, tout le monde s'en fout.
Barbu Il y a 8 ans


Certes, on ne vit pas l'invention de l'écriture, ni celle même de la théorie du Big Bang, mais on vit dans une époque où l'évolution est plus discrète, elle est constante


Je crois qu'au contraire, tu es d'accord avec moi en disant que l'on ne vit pas de grands changements (puisque tu parles de l'écriture et du fait qu'on ne vit pas un tel changement). Quand je dis que nous ne vivons pas de grands changements, je parle bien de tels changements. En revanche, oui, je serai prêt à revoir ma position en ce qui concerne internet, pas pour les autres.

En revanche, je pense que tu as une intuition bonne quand tu dis que nous vivons plein de petits changements, discrets, avec une évolution constante. Je pense que tu as raison et je te rejoins.

C'est marrant que tu parles du Big Bang. Lorsque cette théorie a commencé à être diffusée, on a cru que c'était une blague, aussi pour se moquer l'a-t-on appelée "Big Bang Theory", le nom insistant sur le fait qu'elle n'avait rien de scientifique. Les époques ont changé dira-t-on.

Après, parait qu'en physique pure, on touche a certaines révolution aussi non ? physique quantique, boson de higgs etc... mais là c'est un sujet que je ne maitrise pas.


Justement, les développement en chimie organique et physique quantique seront des grands changements, le jour où ils arriveront à les vulgariser (= à ce que tout le monde les comprenne.) En attendant, ils pourraient démontrer n'importe quoi, tout le monde s'en fout.

je suis d'accord une révolution super pratique pour nos nouvelles vies, mais est-ce que si on éteint les machines, on aura encore le savoir? j'ai lu le bouquin de Michel Serres pour le coup, et l'inutilité d'accumuler du savoir, puisqu'il suffit d'un petit coup de pouce pour accéder au savoir, "notre tête jetée devant nous" moi ça me gêne un peu. ça vous arrive pas a vous d'avoir des conversations entre amis et on sort le portable pour vérifier un truc, un fait, une date, genres de choses qu'avant les gens savaient. une révolution qui nous lie irrémédiablement aux machines. :(
Eléa Il y a 8 ans

je suis d'accord une révolution super pratique pour nos nouvelles vies, mais est-ce que si on éteint les machines, on aura encore le savoir?
j'ai lu le bouquin de Michel Serres pour le coup, et l'inutilité d'accumuler du savoir, puisqu'il suffit d'un petit coup de pouce pour accéder au savoir, "notre tête jetée devant nous" moi ça me gêne un peu.
ça vous arrive pas a vous d'avoir des conversations entre amis et on sort le portable pour vérifier un truc, un fait, une date, genres de choses qu'avant les gens savaient.
une révolution qui nous lie irrémédiablement aux machines.

Ce qui me gène un peu dans ce bouquin de Seres, c'est qu'il dit qu'on n'a plus besoins de prof ni de "maitres" car tout le savoir est disponible partout. Là, je ne suis pas du tout d'accord, on aura toujours besoin de personne d'expérience pour expliquer comment utiliser ce savoir, tout au moins pour nous faire gagner du temps dans l'apprentissage. Apprendre seul, même avec tous les savoirs disponibles c'est bien plus compliqué que d'apprendre avec un professeur (ou un formateur, ou qqun qui maitrise déjà un technique) [quote="Eléa"]une révolution qui nous lie irrémédiablement aux machines. :([/quote] Mouaip, c'est la crainte de la nouveauté. au moyen ages certains moines copistes avaient peur de l'imprimerai, qui dirait, aujourd'hui, que nous sommes irrémédiablement liés aux livres ? personnes, pourtant c'est le cas. Pour autant, nous ne sommes pas "esclaves" des livres. On peut pousser la réflexion à d'autre techniques, le feu par exemple. Notre société est totalement dépendante du feu (et de l'énergie). ça ne dérange plus personnes. Je ne crois pas qu'il faille avoir peur de la technologie, par contre, il faut faire en sorte de s'en servir intelligemment et dans un dessein positif, et s'efforcer de maitriser les outils que l'on nous propose.
viper82 Il y a 8 ans

Ce qui me gène un peu dans ce bouquin de Seres, c'est qu'il dit qu'on n'a plus besoins de prof ni de "maitres" car tout le savoir est disponible partout.
Là, je ne suis pas du tout d'accord, on aura toujours besoin de personne d'expérience pour expliquer comment utiliser ce savoir, tout au moins pour nous faire gagner du temps dans l'apprentissage. Apprendre seul, même avec tous les savoirs disponibles c'est bien plus compliqué que d'apprendre avec un professeur (ou un formateur, ou qqun qui maitrise déjà un technique)

une révolution qui nous lie irrémédiablement aux machines.

Mouaip, c'est la crainte de la nouveauté. au moyen ages certains moines copistes avaient peur de l'imprimerai, qui dirait, aujourd'hui, que nous sommes irrémédiablement liés aux livres ? personnes, pourtant c'est le cas. Pour autant, nous ne sommes pas "esclaves" des livres.
On peut pousser la réflexion à d'autre techniques, le feu par exemple. Notre société est totalement dépendante du feu (et de l'énergie). ça ne dérange plus personnes.
Je ne crois pas qu'il faille avoir peur de la technologie, par contre, il faut faire en sorte de s'en servir intelligemment et dans un dessein positif, et s'efforcer de maitriser les outils que l'on nous propose.

ouais réduire les profs à des "porte-voix" parlant dans le bruit de fond permanent, j'avais pas trop aimé non plus. "la tête jetée devant nous" c'est ce qui m’inquiète le plus. l'incapacité croissante des gamins à saisir un livre pour cherche l'info, et cette tendance a copier-coller sans même lire le truc! j'adore le net, j'y puise une mine d'info et je me cultive, mais je m’inquiète peut être à tort, de l'interdépendance homme-machine, du cerveau humain délégant à la machine des actes, actions que nous avions mis des décennies à perfectionner, de la perte du savoir-faire. le mécanicien qui sait pas ce qui cloche dans ta bagnole parce qu'il a pas branché le computer de diagnostique, moi ça me rassure pas.
Eléa Il y a 8 ans

ouais réduire les profs à des "porte-voix" parlant dans le bruit de fond permanent, j'avais pas trop aimé non plus.
"la tête jetée devant nous" c'est ce qui m’inquiète le plus. l'incapacité croissante des gamins à saisir un livre pour cherche l'info, et cette tendance a copier-coller sans même lire le truc!

j'adore le net, j'y puise une mine d'info et je me cultive, mais je m’inquiète peut être à tort, de l'interdépendance homme-machine, du cerveau humain délégant à la machine des actes, actions que nous avions mis des décennies à perfectionner, de la perte du savoir-faire.
le mécanicien qui sait pas ce qui cloche dans ta bagnole parce qu'il a pas branché le computer de diagnostique, moi ça me rassure pas.

[quote="Eléa"]mais je m’inquiète peut être à tort, de l'interdépendance homme-machine, du cerveau humain délégant à la machine des actes, actions que nous avions mis des décennies à perfectionner, de la perte du savoir-faire.[/quote] Mais c'est exactement comme avec les livres en fait. Au début, l'Homme il devait tout retenir dans son cerveau, par coeur. et pis il s'est rendu compte que c'était quand même sacrément compliqué, alors il a commencé à écrire, puis a stocker dans des livres, puis à imprimer et copier des livres. ... et du coup, tout ces livres, ça prenait bcp plus place, et chercher dedant comme il y en a énormément des livres... ça devenait compliqué. alors il a inventé l'ordinateur, et la disquette... mais même là, les disquettes, il fallait les copiers, et se les envoyer... alors il a inventé Internet...
viper82 Il y a 8 ans

mais je m’inquiète peut être à tort, de l'interdépendance homme-machine, du cerveau humain délégant à la machine des actes, actions que nous avions mis des décennies à perfectionner, de la perte du savoir-faire.

Mais c'est exactement comme avec les livres en fait.
Au début, l'Homme il devait tout retenir dans son cerveau, par coeur. et pis il s'est rendu compte que c'était quand même sacrément compliqué, alors il a commencé à écrire, puis a stocker dans des livres, puis à imprimer et copier des livres.
...
et du coup, tout ces livres, ça prenait bcp plus place, et chercher dedant comme il y en a énormément des livres... ça devenait compliqué. alors il a inventé l'ordinateur, et la disquette... mais même là, les disquettes, il fallait les copiers, et se les envoyer... alors il a inventé Internet...

tu me prends pour une neuneu, le petit Nicolas explique le web a ses copains! ;) mince la pile est morte et y a plus d'électricité, l'homme il est tout con !!
Eléa Il y a 8 ans

tu me prends pour une neuneu, le petit Nicolas explique le web a ses copains!
mince la pile est morte et y a plus d'électricité, l'homme il est tout con !!

Un pauvre con parmi les fous Qui aura jamais quitté son trou Et qui aura vu sur sa machine Oh oui tous les pays du monde Les plus belles filles et puis du son Ouais ça y en a dans les fichiers Tellement qu'il a rien écouté Parce qu'il y en a jamais assez La culture est un peu comme la musique, maintenant qu'elle est disponible sur internet, on s'en fout, on se dit qu'elle peut nous attendre encore un peu. Quand la culture était plus rare, elle semblait plus précieuse.
Moi Il y a 8 ans

Un pauvre con parmi les fous
Qui aura jamais quitté son trou
Et qui aura vu sur sa machine
Oh oui tous les pays du monde
Les plus belles filles et puis du son
Ouais ça y en a dans les fichiers
Tellement qu'il a rien écouté
Parce qu'il y en a jamais assez

La culture est un peu comme la musique, maintenant qu'elle est disponible sur internet, on s'en fout, on se dit qu'elle peut nous attendre encore un peu.
Quand la culture était plus rare, elle semblait plus précieuse.

et on reviens à l'idée de s'en servir de manière intelligente... Genre ton ordi, tu peux t'en servir pour tenter de trouver une solution au Sida ou composer le tube ultime de zik electronique, ou tu peux passer ta journée sur Saezlive
viper82 Il y a 8 ans

et on reviens à l'idée de s'en servir de manière intelligente...
Genre ton ordi, tu peux t'en servir pour tenter de trouver une solution au Sida ou composer le tube ultime de zik electronique, ou tu peux passer ta journée sur Saezlive

progression naturelle de l'intelligence au fur et a mesure que l'heure tourne. au bout il y a le mur, mais c'est bon de se défouler.
Eléa Il y a 8 ans

progression naturelle de l'intelligence au fur et a mesure que l'heure tourne.
au bout il y a le mur, mais c'est bon de se défouler.

"""petit poucet cherche pourquoi ses parents ont capitulés aux grands vents des communicants""" lu aussi petite poucette que j'ai bien aimé, prochaine lecture envisagée sur la révolution numérique "la société automatique" de stiegler (qui au passage est un anti-facebook aussi :)), le débat entre les deux hommes ici https://www.youtube.com/watch?v=lxU829l8tNs le site à consulter si vous vous intéressez à ces thèmes de mutations sociales et numériques http://www.arsindustrialis.org/
AnonymeIl y a 5 ans

"""petit poucet cherche pourquoi
ses parents ont capitulés
aux grands vents des communicants"""

lu aussi petite poucette que j'ai bien aimé, prochaine lecture envisagée sur la révolution numérique "la société automatique" de stiegler (qui au passage est un anti-facebook aussi ), le débat entre les deux hommes ici


https://www.youtube.com/watch?v=lxU829l8tNs

le site à consulter si vous vous intéressez à ces thèmes de mutations sociales et numériques http://www.arsindustrialis.org/

RIP Michel Serres
suffragettes AB Il y a 2 ans

RIP Michel Serres