Le magazine envoyé spécial a soulevé ce points. Au cours d'un excellent reportage on peut voir a quel points les librairies sont en danger. Les livres, les auteurs, les maisons d'éditions ce circuit littéraire a été mis en lumière par le magazine. Lien ci-dessous pour le visualiser. http://www.france2.fr/emissions/envoye-special/librairies-entre-sursis-et-survie_142385
kyl 24 Il y a 8 ans

Le magazine envoyé spécial a soulevé ce points. Au cours d'un excellent reportage on peut voir a quel points les librairies sont en danger. Les livres, les auteurs, les maisons d'éditions ce circuit littéraire a été mis en lumière par le magazine. Lien ci-dessous pour le visualiser.

http://www.france2.fr/emissions/envoye-special/librairies-entre-sursis-et-survie_142385

Mmh m'a l'air intéressant ce reportage. Pas le temps de regarder maintenant, mais merci pour le lien. Je commenterai plus tard (si y a quelque chose à en dire ;) ) Avant d'avoir vu, je peux déjà dire qu'un ordinateur ou une tablette ne remplaceront jamais, à mes yeux, un livre, ses pages, son odeur, son toucher, son histoire. :)
Murmure Il y a 8 ans

Mmh m'a l'air intéressant ce reportage. Pas le temps de regarder maintenant, mais merci pour le lien. Je commenterai plus tard (si y a quelque chose à en dire )
Avant d'avoir vu, je peux déjà dire qu'un ordinateur ou une tablette ne remplaceront jamais, à mes yeux, un livre, ses pages, son odeur, son toucher, son histoire.

[quote="kyl 24"]Le magazine envoyé spécial a soulevé ce points. Au cours d'un excellent reportage on peut voir a quel points les librairies sont en danger. Les livres, les auteurs, les maisons d'éditions ce circuit littéraire a été mis en lumière par le magazine. Lien ci-dessous pour le visualiser. http://www.france2.fr/emissions/envoye-special/librairies-entre-sursis-et-survie_142385[/quote] j'ai regardé ca a la télé, très intéressant en effet. Amazon de m*****
Eléa Il y a 8 ans

Le magazine envoyé spécial a soulevé ce points. Au cours d'un excellent reportage on peut voir a quel points les librairies sont en danger. Les livres, les auteurs, les maisons d'éditions ce circuit littéraire a été mis en lumière par le magazine. Lien ci-dessous pour le visualiser.

http://www.france2.fr/emissions/envoye-special/librairies-entre-sursis-et-survie_142385


j'ai regardé ca a la télé, très intéressant en effet.

Amazon de m*****

[quote="Murmure"] Avant d'avoir vu, je peux déjà dire qu'un ordinateur ou une tablette ne remplaceront jamais, à mes yeux, un livre, ses pages, son odeur, son toucher, son histoire. :)[/quote] Je bois ces paroles et je plussoie. Un livre c'est un objet auquel on s'attache ( ou pas ) et c'est comme pour la musique plus ça va et plus certain(e)s artistes sortent leur ( premier souvent ) album via I-tunes ( i-tunes de merde aussi ) et pas de suite dans les bacs, comme on disait avant... Pourvu que le livre résiste, ça me rend dingue de voir ça sérieux...
jej33 Il y a 8 ans


Avant d'avoir vu, je peux déjà dire qu'un ordinateur ou une tablette ne remplaceront jamais, à mes yeux, un livre, ses pages, son odeur, son toucher, son histoire.


Je bois ces paroles et je plussoie. Un livre c'est un objet auquel on s'attache ( ou pas ) et c'est comme pour la musique plus ça va et plus certain(e)s artistes sortent leur ( premier souvent ) album via I-tunes ( i-tunes de merde aussi ) et pas de suite dans les bacs, comme on disait avant...

Pourvu que le livre résiste, ça me rend dingue de voir ça sérieux...

1) Quand vous achetez un livre dans une librairie, le prix de livraison (à la librairie) est inclus dans le prix "éditeur". Donc le prix du livre inclus déjà le prix de la livraison près de chez vous). Donc quand Amazon vend un livre au même prix que dans le commerce standard et que le prix du livre incorpore déjà la livraison à proximité du consommateur c'est légitime d'offrir la livraison... 2) http://lucmuller.free.fr/blog/index.php?article=1118-petite-reflexion-au-sujet-de-la-loi-sur-la-vente-des-livres-a-distance JDCJDR
viper82 Il y a 8 ans

1) Quand vous achetez un livre dans une librairie, le prix de livraison (à la librairie) est inclus dans le prix "éditeur".
Donc le prix du livre inclus déjà le prix de la livraison près de chez vous).

Donc quand Amazon vend un livre au même prix que dans le commerce standard et que le prix du livre incorpore déjà la livraison à proximité du consommateur c'est légitime d'offrir la livraison...

2) http://lucmuller.free.fr/blog/index.php?article=1118-petite-reflexion-au-sujet-de-la-loi-sur-la-vente-des-livres-a-distance JDCJDR



Le livre est mort, vive le livre !!!
Alizée Il y a 8 ans

Le livre est mort, vive le livre !!!

le livre ne peut pas mourir tant qu il y aura des gens comme moi qui préfère le papier a la tablette , l odeur des pages , les ecornés , et puis certaines couvertures sont juste sublimes (lchevaliers d emeraude par exemple) de plus je fais partit de ses personnes qui sont incapable de revendre leurs bouquins (la plus part du temps je les relit quand ca me prend et meme si ce n est pas tj le cas , quand je les ai aimer je ne peux pas m en separer ) bref tant qu on sera nombreux a être comme ca , le livre survivra
lycange Il y a 8 ans

le livre ne peut pas mourir tant qu il y aura des gens comme moi qui préfère le papier a la tablette , l odeur des pages , les ecornés , et puis certaines couvertures sont juste sublimes (lchevaliers d emeraude par exemple)
de plus je fais partit de ses personnes qui sont incapable de revendre leurs bouquins (la plus part du temps je les relit quand ca me prend et meme si ce n est pas tj le cas , quand je les ai aimer je ne peux pas m en separer )

bref tant qu on sera nombreux a être comme ca , le livre survivra

Le débat de ce topic n'a rien a avoir avec la tablette ou les ebook. ça fais référence à la loi imposant à amazon de faire payer les frais de ports pour soi-disant empécher la mort des libraires. Pour le débat sur les ebooks, c'est par là : http://www.saezlive.net/topics/view/3571/kindle-et-autres-liseuses
viper82 Il y a 8 ans

Le débat de ce topic n'a rien a avoir avec la tablette ou les ebook.

ça fais référence à la loi imposant à amazon de faire payer les frais de ports pour soi-disant empécher la mort des libraires.

Pour le débat sur les ebooks, c'est par là : http://www.saezlive.net/topics/view/3571/kindle-et-autres-liseuses

sauf que le débat c'est aussi sur l'indépendance et la chance d'un espace de liberté qu'offre les libraires indépendants face au gigantisme á l'américaine. le "monopolisme"(j'invente des mots) pour moi n'est pas une bonne chose. (danger du contrôle de la distribution et des idées) multiplicité des librairies indépendantes = diversité de l'offre et de la pensée
Eléa Il y a 8 ans

sauf que le débat c'est aussi sur l'indépendance et la chance d'un espace de liberté qu'offre les libraires indépendants face au gigantisme á l'américaine. le "monopolisme"(j'invente des mots) pour moi n'est pas une bonne chose. (danger du contrôle de la distribution et des idées)

multiplicité des librairies indépendantes = diversité de l'offre et de la pensée


D'un autre coté, faut pas se voiler la face non plus, le libraire aussi indépendant soit-il doit vendre des livres pour gagner sa vie. Sa boutique ayant un espace de stockage inférieur que celui des stocks d'Amazon, il devra forcément choisir plus ce qu'il met en vente qu'Amazon. Pour la même raison, Amazon, proposera toujours plus de diversité que n'importe quel libraire pris individuellement. L'argument ne me semble pas valable. Il y en a cependant pour défendre les libraires... Contact humain, rapport avec une personne "qualifiée" pour aider à choisir un livre... et contre Amazon : les personnes (s'il ne s'agit pas de robots) sont certainement payées à coup de baton. Amazon ne paye pas ses impots en france...
viper82 Il y a 8 ans

D'un autre coté, faut pas se voiler la face non plus, le libraire aussi indépendant soit-il doit vendre des livres pour gagner sa vie.
Sa boutique ayant un espace de stockage inférieur que celui des stocks d'Amazon, il devra forcément choisir plus ce qu'il met en vente qu'Amazon.

Pour la même raison, Amazon, proposera toujours plus de diversité que n'importe quel libraire pris individuellement.

L'argument ne me semble pas valable.

Il y en a cependant pour défendre les libraires...

Contact humain, rapport avec une personne "qualifiée" pour aider à choisir un livre...

et contre Amazon : les personnes (s'il ne s'agit pas de robots) sont certainement payées à coup de baton.
Amazon ne paye pas ses impots en france...

Non mais c'est surtout que Amazon est la pour une rentabilité au maximum. En gros si les librairies se casse la gueule et que des sites style Amazon sont les principaux endroit de vente on va se retrouver avec une belle soupe littéraire. Les livres "d'auteur" moins porteurs sur le marché, moins rentable vont passer a la trappe. Au final ces écrivains vont se retrouver sur la touche. Pour l'instant on est encore loin mais c'est une menace réelle.
kyl 24 Il y a 8 ans

Non mais c'est surtout que Amazon est la pour une rentabilité au maximum. En gros si les librairies se casse la gueule et que des sites style Amazon sont les principaux endroit de vente on va se retrouver avec une belle soupe littéraire. Les livres "d'auteur" moins porteurs sur le marché, moins rentable vont passer a la trappe.

Au final ces écrivains vont se retrouver sur la touche. Pour l'instant on est encore loin mais c'est une menace réelle.

il y a une chose qu amazone ne peut pas faire contrairement aux librairies , c est les séances de dédicaces avec l auteur
lycange Il y a 8 ans

il y a une chose qu amazone ne peut pas faire contrairement aux librairies , c est les séances de dédicaces avec l auteur

[quote="viper82"]D'un autre coté, faut pas se voiler la face non plus, le libraire aussi indépendant soit-il doit vendre des livres pour gagner sa vie. Sa boutique ayant un espace de stockage inférieur que celui des stocks d'Amazon, il devra forcément choisir plus ce qu'il met en vente qu'Amazon. Pour la même raison, Amazon, proposera toujours plus de diversité que n'importe quel libraire pris individuellement. L'argument ne me semble pas valable. [/quote] le stock d'Amazon est peut être riche parce qu'on en est au début du processus. Je suis d'accord avec @kyl_24, une fois la concurrence des libraires écartée, puisqu'ils auront mis la clef sous la porte, Amazon peut être plus sélectif avec son stock et éliminer les titres non rentables, voir non conformes á son idéologie. C'est ce processus qui me fait peur. Quand aux taxes, il me semble bien qu'Amazon faisait partie avec Google et Starbucks entre autre, des grosses boites qui sont passées maitres dans l'art de la "tax evasion".
Eléa Il y a 8 ans

D'un autre coté, faut pas se voiler la face non plus, le libraire aussi indépendant soit-il doit vendre des livres pour gagner sa vie.
Sa boutique ayant un espace de stockage inférieur que celui des stocks d'Amazon, il devra forcément choisir plus ce qu'il met en vente qu'Amazon.

Pour la même raison, Amazon, proposera toujours plus de diversité que n'importe quel libraire pris individuellement.

L'argument ne me semble pas valable.


le stock d'Amazon est peut être riche parce qu'on en est au début du processus.
Je suis d'accord avec kyl 24, une fois la concurrence des libraires écartée, puisqu'ils auront mis la clef sous la porte, Amazon peut être plus sélectif avec son stock et éliminer les titres non rentables, voir non conformes á son idéologie. C'est ce processus qui me fait peur.

Quand aux taxes, il me semble bien qu'Amazon faisait partie avec Google et Starbucks entre autre, des grosses boites qui sont passées maitres dans l'art de la "tax evasion".

Mouais... je suis pas convaincue par tout ça et je pense qu'Amazon fait trop facilement figure de "suspect idéal" alors que la fracture est beaucoup plus profonde. Je ne cautionne pas la finalité (lucrative) et les moyens mis en œuvre par Amazon, au contraire. Mais même si on fait payer que les frais de port, qu'est-ce qu'il risque de se passer ? Ruée vers les grandes surfaces spécialisées ou non qui proposent toujours les best sellers (et c'est ce qui intéresse un gros nombre de lecteurs, on ne peut pas le nier), type fnac et hypermarchés ; au mieux, quelques uns iront dans les librairies indépendantes. Mais "indépendant", si comme ça c'est vraiment chouette et qu'on s'imagine très bien la librairie traditionnelle avec un gérant qui passe tout son temps libre à lire Maupassant au coin de la cheminée, ça ne veut rien dire du tout sur la mentalité des gestionnaires et des employés ; et, quoiqu'on en dise, la culture reste un business (alors qu'idéologiquement, ça ne le devrait pas). Quand je vais en librairie j'ai toujours eu l'impression d'être en face de gens qui se contentent de faire leur taff de vendeur, parce que ça reste avant tout des commerciaux... peut-être aussi que je ne leur en demande pas plus parce que je sais parfaitement quoi acheter quand j'y vais. Mais qu'importe. Ce que je veux dire, c'est que même si je soutiens les librairies par rapport à Amazon et consorts et que ça me donne vraiment envie de pleurer quand j'en vois une qui ferme (c'est arrivé récemment sur Nancy et ça m'a vraiment fait un pincement au cœur), faut pas abuser non plus, je pense que tout le marché littéraire se porte mal, et pas qu'au niveau de la diffusion, ça commence dès l'écriture. En librairie, on ne peut pas échapper non plus à la mise en valeur des grosses ventes bien pourries qu'on nous inflige à longueur de temps (y a quoi en ce moment, "La femme parfaite est une connasse" à côté d'un énième Douglas Kennedy ?) ; d'un côté c'est normal, parce qu'ils doivent bien gagner de la thune pour bouffer et que pour ça, il faut vendre les choses qui marchent ; si être libraire demande un intérêt certain pour les livres, ça reste des vendeurs, et les vendeurs, c'est pas nos amis. En fait je te réponds surtout @Eléa, parce qu'au contraire de toi je pense que les librairies n'y font rien dans la diversité des opinions, pour la raison même que ce sont et ça resteront des commerciaux. Si un jour le livre meurt, ce ne sera pas à cause d'Amazon ; et de toute façon, pour moi le livre meurt déjà un peu quand je vois que Cinquante nuance de Grey se vend à des millions d'exemplaires (je sais qu'il y a des lecteurs assidus sur le forum, tant mieux pour vous), quand je vois les mêmes noms qui reviennent sans cesse de la bouche des grandes maisons d'édition, quand je vois que des prix sont distribués en veux-tu en voilà à des romans d'une fadeur incroyable, quand je vois qu'on oublie l'art dans la littérature au profit du divertissement. Toute culture ne peut être digne de ce nom uniquement lorsqu'elle n'est pas marchande ; or, la diffusion de la culture passe par un réseau marchand, et à partir de ce moment elle est forcément toujours un peu corrompue.
Spleen Il y a 8 ans

Mouais... je suis pas convaincue par tout ça et je pense qu'Amazon fait trop facilement figure de "suspect idéal" alors que la fracture est beaucoup plus profonde. Je ne cautionne pas la finalité (lucrative) et les moyens mis en œuvre par Amazon, au contraire. Mais même si on fait payer que les frais de port, qu'est-ce qu'il risque de se passer ? Ruée vers les grandes surfaces spécialisées ou non qui proposent toujours les best sellers (et c'est ce qui intéresse un gros nombre de lecteurs, on ne peut pas le nier), type fnac et hypermarchés ; au mieux, quelques uns iront dans les librairies indépendantes. Mais "indépendant", si comme ça c'est vraiment chouette et qu'on s'imagine très bien la librairie traditionnelle avec un gérant qui passe tout son temps libre à lire Maupassant au coin de la cheminée, ça ne veut rien dire du tout sur la mentalité des gestionnaires et des employés ; et, quoiqu'on en dise, la culture reste un business (alors qu'idéologiquement, ça ne le devrait pas). Quand je vais en librairie j'ai toujours eu l'impression d'être en face de gens qui se contentent de faire leur taff de vendeur, parce que ça reste avant tout des commerciaux... peut-être aussi que je ne leur en demande pas plus parce que je sais parfaitement quoi acheter quand j'y vais. Mais qu'importe. Ce que je veux dire, c'est que même si je soutiens les librairies par rapport à Amazon et consorts et que ça me donne vraiment envie de pleurer quand j'en vois une qui ferme (c'est arrivé récemment sur Nancy et ça m'a vraiment fait un pincement au cœur), faut pas abuser non plus, je pense que tout le marché littéraire se porte mal, et pas qu'au niveau de la diffusion, ça commence dès l'écriture. En librairie, on ne peut pas échapper non plus à la mise en valeur des grosses ventes bien pourries qu'on nous inflige à longueur de temps (y a quoi en ce moment, "La femme parfaite est une connasse" à côté d'un énième Douglas Kennedy ?) ; d'un côté c'est normal, parce qu'ils doivent bien gagner de la thune pour bouffer et que pour ça, il faut vendre les choses qui marchent ; si être libraire demande un intérêt certain pour les livres, ça reste des vendeurs, et les vendeurs, c'est pas nos amis. En fait je te réponds surtout Eléa, parce qu'au contraire de toi je pense que les librairies n'y font rien dans la diversité des opinions, pour la raison même que ce sont et ça resteront des commerciaux. Si un jour le livre meurt, ce ne sera pas à cause d'Amazon ; et de toute façon, pour moi le livre meurt déjà un peu quand je vois que Cinquante nuance de Grey se vend à des millions d'exemplaires (je sais qu'il y a des lecteurs assidus sur le forum, tant mieux pour vous), quand je vois les mêmes noms qui reviennent sans cesse de la bouche des grandes maisons d'édition, quand je vois que des prix sont distribués en veux-tu en voilà à des romans d'une fadeur incroyable, quand je vois qu'on oublie l'art dans la littérature au profit du divertissement. Toute culture ne peut être digne de ce nom uniquement lorsqu'elle n'est pas marchande ; or, la diffusion de la culture passe par un réseau marchand, et à partir de ce moment elle est forcément toujours un peu corrompue.

CQFD :D "Et moi je dis GLOIRE à Harry Potter !!!"
viper82 Il y a 8 ans

CQFD

"Et moi je dis GLOIRE à Harry Potter !!!"

j'ajouterai à la tirade charmante de @Spleen qu'en France, on dispose, malgré tout, d'un goût pour la littérature assez répandu, qu'il faut des best-sellers pour faire un monde, que d'ici en Irlande je mesure la merveille que représente la garantie de trouver une librairie ou assimilé si on marche dix minutes dans un centre ville français, et qu'il ne faut pas trop cracher sur les libraires-vendeurs, les libraires que je connais sont tous formidables à leurs manières. Parce que pour être libraire, faut soit être fils de libraire et totalement paumé, soit être un mordu de bouquins. Qui veut bien sûr faire du chiffre, mais qui te parlera volontiers de sa meilleure lecture, de sa bonne surprise de l'année, etc.
musashi Il y a 8 ans

j'ajouterai à la tirade charmante de Spleen qu'en France, on dispose, malgré tout, d'un goût pour la littérature assez répandu, qu'il faut des best-sellers pour faire un monde, que d'ici en Irlande je mesure la merveille que représente la garantie de trouver une librairie ou assimilé si on marche dix minutes dans un centre ville français, et qu'il ne faut pas trop cracher sur les libraires-vendeurs, les libraires que je connais sont tous formidables à leurs manières.
Parce que pour être libraire, faut soit être fils de libraire et totalement paumé, soit être un mordu de bouquins.
Qui veut bien sûr faire du chiffre, mais qui te parlera volontiers de sa meilleure lecture, de sa bonne surprise de l'année, etc.

[quote="viper82"]CQFD :D "Et moi je dis GLOIRE à Harry Potter !!!"[/quote] haha :) mais carrément! quel pied, Harry Potter! Ooooook, c'est pas de la "littérature", mais quel monde riche et merveilleux! j'ai passé de jeunes années ravies sur ces bouquins.
musashi Il y a 8 ans

CQFD

"Et moi je dis GLOIRE à Harry Potter !!!"


haha mais carrément! quel pied, Harry Potter! Ooooook, c'est pas de la "littérature", mais quel monde riche et merveilleux! j'ai passé de jeunes années ravies sur ces bouquins.

Je suis pas forcément d'accord sur la "discrimination" que vous faites entre "vraie" et "fausse" littérature. Je veux dire, on n'a pas tous les mêmes goûts, et là où certains prennent un bouquin d'un grand auteur russe (je ne pense à personne en particulier, hein @spleen ;) ) parce qu'ils ont envie d'approfondir leur découverte de la Littérature (avec un grand L), d'autres vont préférer lire Harry Potter et consorts pour se détendre, parce qu'on n'a pas forcément envie de se perdre dans les tournures de phrases alambiquées d'un Zola ou d'un Hugo. Et commencer par lire du "grand public" peut amener à se pencher sur de la littérature plus "compliquée" (j'ai du mal à trouver les bons termes, c'est pour ça que je mets pleeeeeeeein de guillemets). Je veux dire par là que j'ai toujours eu le goût de la lecture, je sais plus d'où ça me vient, mais je sais que j'ai grandi entourée de bouquins, et si j'en voulais un autre, mes parents me l'offraient avec plaisir. J'ai commencé par la bibliothèque rose, le Club des Cinq et le Clan des Sept pour "monter en difficulté" si on peut dire, et au lycée je passais des nuits presque blanches sur Tolkien ou Victor Hugo (oui, j'avais dévoré Notre-Dame de Paris à l'époque). Mais c'est pas le cas de tout le monde, certains copains de classe n'aimaient pas lire, et beaucoup de gamins maintenant sont dans le même cas. Ma meilleure amie cherche à intéresser son neveu de 13 ans à la lecture, et pour ça elle écume les bouquinistes pour lui offrir du Jack London, du Chair de Poule, bref des livres pas forcément très compliqués mais qui vont "accrocher" le gamin et lui donner l'envie de lire et de continuer à découvrir de nouveaux auteurs. Et pour moi l'essentiel est quand même là, c'est de continuer à donner envie aux gens de lire. Parce que bon, quand dans les transports en commun je vois qu'on est 3 à avoir un bouquin ou une liseuse dans le wagon et que les autres gens jouent sur leur téléphone, je me dis que c'est un peu mal barré quand même.
Isa Il y a 8 ans

Je suis pas forcément d'accord sur la "discrimination" que vous faites entre "vraie" et "fausse" littérature. Je veux dire, on n'a pas tous les mêmes goûts, et là où certains prennent un bouquin d'un grand auteur russe (je ne pense à personne en particulier, hein Spleen ) parce qu'ils ont envie d'approfondir leur découverte de la Littérature (avec un grand L), d'autres vont préférer lire Harry Potter et consorts pour se détendre, parce qu'on n'a pas forcément envie de se perdre dans les tournures de phrases alambiquées d'un Zola ou d'un Hugo.
Et commencer par lire du "grand public" peut amener à se pencher sur de la littérature plus "compliquée" (j'ai du mal à trouver les bons termes, c'est pour ça que je mets pleeeeeeeein de guillemets). Je veux dire par là que j'ai toujours eu le goût de la lecture, je sais plus d'où ça me vient, mais je sais que j'ai grandi entourée de bouquins, et si j'en voulais un autre, mes parents me l'offraient avec plaisir. J'ai commencé par la bibliothèque rose, le Club des Cinq et le Clan des Sept pour "monter en difficulté" si on peut dire, et au lycée je passais des nuits presque blanches sur Tolkien ou Victor Hugo (oui, j'avais dévoré Notre-Dame de Paris à l'époque).
Mais c'est pas le cas de tout le monde, certains copains de classe n'aimaient pas lire, et beaucoup de gamins maintenant sont dans le même cas. Ma meilleure amie cherche à intéresser son neveu de 13 ans à la lecture, et pour ça elle écume les bouquinistes pour lui offrir du Jack London, du Chair de Poule, bref des livres pas forcément très compliqués mais qui vont "accrocher" le gamin et lui donner l'envie de lire et de continuer à découvrir de nouveaux auteurs. Et pour moi l'essentiel est quand même là, c'est de continuer à donner envie aux gens de lire. Parce que bon, quand dans les transports en commun je vois qu'on est 3 à avoir un bouquin ou une liseuse dans le wagon et que les autres gens jouent sur leur téléphone, je me dis que c'est un peu mal barré quand même.

[quote="Spleen"] .... si être libraire demande un intérêt certain pour les livres, ça reste des vendeurs, et les vendeurs, c'est pas nos amis. En fait je te réponds surtout @Eléa, parce qu'au contraire de toi je pense que les librairies n'y font rien dans la diversité des opinions, pour la raison même que ce sont et ça resteront des commerciaux.[/quote] je dois me faire une idée romantique des libraires mais quand je rentre en France je visite les libraires indépendants et je suis toujours agréablement surprise du "choix des libraires". Je pense vraiment que ces gens lá sont amoureux des livres (que ce soit littérature avec un grand L ou non) et vivre de ce qu'on aime ou de sa passion n'est pas pour moi un critère pour les attaquer. si je pouvais lire directement les auteurs sans passer par l'intermédiaire du libraire ce serait l’idéal, mais je n'ai pas le temps de chercher, donc je fais confiance aux gens dont c'est le métier et j'accepte leur subjectivité sur ce qu'ils me présentent en boutique. En cela, je me sens mal á l'aise dans les Fnac, Furet du Nord etc, puisque la subjectivité y manque cruellement. pour revenir un peu sur le sujet, l'objet livre est menacé, et moi petite liseuse qui aime cet objet je m’inquiète que l'humanité oublie trop vite ce que le mariage de l'encre et du papier nous a apporté au fil des siècles. je me souviens encore des mes études de littérature polonaise, et de ce petit livre oublié sur les rayons d'une bibliothèque municipale. Personne ne savait semble t'il que ce livre avait été traduit, qu'il existait et que ces mots de Pologne avaient franchi les frontières. La jouissance de l'objet dans mes mains me fait encore sourire, ainsi que la flamme rallumée dans les yeux de ma belle prof polonaise. vive le livre.
Eléa Il y a 8 ans

.... si être libraire demande un intérêt certain pour les livres, ça reste des vendeurs, et les vendeurs, c'est pas nos amis. En fait je te réponds surtout Eléa, parce qu'au contraire de toi je pense que les librairies n'y font rien dans la diversité des opinions, pour la raison même que ce sont et ça resteront des commerciaux.


je dois me faire une idée romantique des libraires mais quand je rentre en France je visite les libraires indépendants et je suis toujours agréablement surprise du "choix des libraires". Je pense vraiment que ces gens lá sont amoureux des livres (que ce soit littérature avec un grand L ou non) et vivre de ce qu'on aime ou de sa passion n'est pas pour moi un critère pour les attaquer.
si je pouvais lire directement les auteurs sans passer par l'intermédiaire du libraire ce serait l’idéal, mais je n'ai pas le temps de chercher, donc je fais confiance aux gens dont c'est le métier et j'accepte leur subjectivité sur ce qu'ils me présentent en boutique. En cela, je me sens mal á l'aise dans les Fnac, Furet du Nord etc, puisque la subjectivité y manque cruellement.

pour revenir un peu sur le sujet, l'objet livre est menacé, et moi petite liseuse qui aime cet objet je m’inquiète que l'humanité oublie trop vite ce que le mariage de l'encre et du papier nous a apporté au fil des siècles.

je me souviens encore des mes études de littérature polonaise, et de ce petit livre oublié sur les rayons d'une bibliothèque municipale. Personne ne savait semble t'il que ce livre avait été traduit, qu'il existait et que ces mots de Pologne avaient franchi les frontières. La jouissance de l'objet dans mes mains me fait encore sourire, ainsi que la flamme rallumée dans les yeux de ma belle prof polonaise.

vive le livre.

Tant que certaines personnes achèteront un bouquin comme ça: [img]http://www.missmopi.net/sites/default/files/illustrations/sorciere-et-le-wombat.jpg[/img] l'industrie du livre ira bien...
Bisounour Il y a 8 ans

Tant que certaines personnes achèteront un bouquin comme ça:

l'industrie du livre ira bien...

Surtout que si faire du chiffre est vraiment un objectif important pour quelqu'un, il y a de biens meilleurs moyens que libraire pour y parvenir...
Elie Il y a 8 ans

Surtout que si faire du chiffre est vraiment un objectif important pour quelqu'un, il y a de biens meilleurs moyens que libraire pour y parvenir...

[quote="Bisounour"]Tant que certaines personnes achèteront un bouquin comme ça: [img]http://www.missmopi.net/sites/default/files/illustrations/sorciere-et-le-wombat.jpg[/img] l'industrie du livre ira bien...[/quote] :D Oui ben je persiste dans ce que je disais plus haut : on n'est pas forcés d'acheter tout le temps des bouquins intellectuels ;)
Isa Il y a 8 ans

Tant que certaines personnes achèteront un bouquin comme ça:

l'industrie du livre ira bien...


Oui ben je persiste dans ce que je disais plus haut : on n'est pas forcés d'acheter tout le temps des bouquins intellectuels

A vrai dire, il y a tellement de livres dans le monde qu'une vie ne suffira pas à tout lire. Sachant cela, et vue l'investissement en temps que cela prends de lire un livre, alors je crois qu'il faut faire en sorte de lire des "bons" livres. La question primordiale est alors de définir ce qui est un "bon" livre. Un jour on m'a dit : [i]Un bon livre, c'est un livre qui change la vision que l'on a du monde[/i]
viper82 Il y a 8 ans

A vrai dire, il y a tellement de livres dans le monde qu'une vie ne suffira pas à tout lire.

Sachant cela, et vue l'investissement en temps que cela prends de lire un livre, alors je crois qu'il faut faire en sorte de lire des "bons" livres.

La question primordiale est alors de définir ce qui est un "bon" livre.

Un jour on m'a dit : Un bon livre, c'est un livre qui change la vision que l'on a du monde

Au final tu vas pas lire beaucoup de livres, et tu risques d'occulter beaucoup de genres littéraires...
Bisounour Il y a 8 ans

Au final tu vas pas lire beaucoup de livres, et tu risques d'occulter beaucoup de genres littéraires...

[quote="viper82"]A vrai dire, il y a tellement de livres dans le monde qu'une vie ne suffira pas à tout lire. Sachant cela, et vue l'investissement en temps que cela prends de lire un livre, alors je crois qu'il faut faire en sorte de lire des "bons" livres. La question primordiale est alors de définir ce qui est un "bon" livre. Un jour on m'a dit : [i]Un bon livre, c'est un livre qui change la vision que l'on a du monde[/i][/quote] c'est un peu subjectif cette notion de "bon", mais j'aime bien moi cette phrase de Kafka qui dit : "Si le livre que nous lisons ne nous réveille pas d’un coup de poing sur le crâne, à quoi bon le lire ?" et lá j'ai l'impression que La sorcière et le wombat m'endormirait moi.
Eléa Il y a 8 ans

A vrai dire, il y a tellement de livres dans le monde qu'une vie ne suffira pas à tout lire.

Sachant cela, et vue l'investissement en temps que cela prends de lire un livre, alors je crois qu'il faut faire en sorte de lire des "bons" livres.

La question primordiale est alors de définir ce qui est un "bon" livre.

Un jour on m'a dit : Un bon livre, c'est un livre qui change la vision que l'on a du monde


c'est un peu subjectif cette notion de "bon", mais j'aime bien moi cette phrase de Kafka qui dit :

"Si le livre que nous lisons ne nous réveille pas d’un coup de poing sur le crâne, à quoi bon le lire ?"

et lá j'ai l'impression que La sorcière et le wombat m'endormirait moi.

bbc news parle de l'avenir du livre a sa façon: http://www.bbc.co.uk/news/entertainment-arts-24825340 les livres choisis sont pur hasard?
Eléa Il y a 8 ans

bbc news parle de l'avenir du livre a sa façon: http://www.bbc.co.uk/news/entertainment-arts-24825340

les livres choisis sont pur hasard?

Biensur que c'est subjectif. et c'est ça qui est bon justement. Un bon livre, c'est un livre qui marque... et ça tu peux en trouver des bons vraiment partout. Au final, j'ai lu pas mal de livres, mais j'en ai lu peu de bons... et franchement, les bons livres que j'ai lus, ne sont pas forcément ceux que j'ai cru qui me marqueraient... J'ai d'ailleurs lu quelques bons livres grâce à vous au fil des lectures de ce forum. Bon, y a déjà un topic sur les dernières lectures, mais à l'heure actuelle, les livres dont je suis a peu prêt sur qu'ils sont bons : 1984 La ferme des animaux Les misérables Des souris de des hommes Les raisins de la colère Voyage au bout de la nuit Germinal Les nouvelles des robots d'asimov Le Grand Secret D'un autre côté, j'ai longtemps cru que les livres de Werber étaient bons... mais le jour où tu lis un vrai bon livre, tu comprends que c'est de la daube.
viper82 Il y a 8 ans

Biensur que c'est subjectif. et c'est ça qui est bon justement.

Un bon livre, c'est un livre qui marque... et ça tu peux en trouver des bons vraiment partout.

Au final, j'ai lu pas mal de livres, mais j'en ai lu peu de bons... et franchement, les bons livres que j'ai lus, ne sont pas forcément ceux que j'ai cru qui me marqueraient...

J'ai d'ailleurs lu quelques bons livres grâce à vous au fil des lectures de ce forum.

Bon, y a déjà un topic sur les dernières lectures, mais à l'heure actuelle, les livres dont je suis a peu prêt sur qu'ils sont bons :

1984
La ferme des animaux
Les misérables
Des souris de des hommes
Les raisins de la colère
Voyage au bout de la nuit
Germinal
Les nouvelles des robots d'asimov
Le Grand Secret

D'un autre côté, j'ai longtemps cru que les livres de Werber étaient bons... mais le jour où tu lis un vrai bon livre, tu comprends que c'est de la daube.

pfff.....super courte cette liste, je vous donne pas de liste on a pour des jours et des jours. moi aussi j'ai découvert des bons bouquins ici, merci :)
Eléa Il y a 8 ans

pfff.....super courte cette liste, je vous donne pas de liste on a pour des jours et des jours.

moi aussi j'ai découvert des bons bouquins ici, merci

Sinon, pour rencentrer le débat sur l'avenir du livre : http://www.dnkabylie.com/maroc-la-police-interdit-la-lecture-dans-les-espaces-publics/ Tranquillou billou, le maroc interdit la lecture dans les lieux publics... rien que ça :/
viper82 Il y a 8 ans

Sinon, pour rencentrer le débat sur l'avenir du livre :

http://www.dnkabylie.com/maroc-la-police-interdit-la-lecture-dans-les-espaces-publics/

Tranquillou billou, le maroc interdit la lecture dans les lieux publics... rien que ça

[quote="viper82"]Sinon, pour rencentrer le débat sur l'avenir du livre : http://www.dnkabylie.com/maroc-la-police-interdit-la-lecture-dans-les-espaces-publics/ Tranquillou billou, le maroc interdit la lecture dans les lieux publics... rien que ça :/[/quote] perso je pense que c'est plutôt "...et après discuter et débattre un sujet d’actualité" parce que merde tu te rend pas compte si le gens commencent à avoir des idées et à penser par eux même, où va le monde ??
petit nounours Il y a 8 ans

Sinon, pour rencentrer le débat sur l'avenir du livre :

http://www.dnkabylie.com/maroc-la-police-interdit-la-lecture-dans-les-espaces-publics/

Tranquillou billou, le maroc interdit la lecture dans les lieux publics... rien que ça



perso je pense que c'est plutôt "...et après discuter et débattre un sujet d’actualité" parce que merde tu te rend pas compte si le gens commencent à avoir des idées et à penser par eux même, où va le monde ??