Salut, quels sont les documentaires qui vous ont marqué ? Personnellement j'ai adoré ceux de Colline Serrault entre autres : - Solutions locales pour un désordre global - Notre poison quotidien - Super Size Me - Homo Toxicus - Les nouveaux chiens de garde - Ne vivons plus comme des esclaves - Les sentiers de l'utopie (vraiment excellent sur les alternatives au capitalisme)
mika85 Il y a 7 ans

Salut,
quels sont les documentaires qui vous ont marqué ?

Personnellement j'ai adoré ceux de Colline Serrault entre autres :
- Solutions locales pour un désordre global
- Notre poison quotidien
- Super Size Me
- Homo Toxicus
- Les nouveaux chiens de garde
- Ne vivons plus comme des esclaves
- Les sentiers de l'utopie (vraiment excellent sur les alternatives au capitalisme)

ah ui Solutions locales est énorme, même si il ne m'a pas fait découvrir grandes choses, il a l'avantage d'être vraiment bien tourné, et j'aime le rapport de l'homme à sa terre prôné par le film. je conseille aussi les reportages d'arte sur les (vrais) effets des différentes drogues, sans les légendes urbaines et les vieux mythes réactionnaires. C'est une vision scientifique et responsable de l'impacte sur la santé physique et mentale de la consommation de drogue, il y a un reportage par grande famille. Et on se rend très vite compte des idées reçus et des contres vérités courantes...
Maitre Kaio Il y a 7 ans

ah ui Solutions locales est énorme, même si il ne m'a pas fait découvrir grandes choses, il a l'avantage d'être vraiment bien tourné, et j'aime le rapport de l'homme à sa terre prôné par le film.

je conseille aussi les reportages d'arte sur les (vrais) effets des différentes drogues, sans les légendes urbaines et les vieux mythes réactionnaires. C'est une vision scientifique et responsable de l'impacte sur la santé physique et mentale de la consommation de drogue, il y a un reportage par grande famille. Et on se rend très vite compte des idées reçus et des contres vérités courantes...

Solutions Locales pour un désordre global j'ai pas vu, mais dans la même veine j'avais vu "Small is beautiful" qui était très bien fait, il m'avait marquée (même s'il m'a pas appris grand-chose, il met le doigt là où ça fait mal pour que tout le monde puisse comprendre et être au courant). @Kaio : tu as les titres des reportages d'Arte sur les drogues par hasard ? ça m'intéresse !
Isa Il y a 7 ans

Solutions Locales pour un désordre global j'ai pas vu, mais dans la même veine j'avais vu "Small is beautiful" qui était très bien fait, il m'avait marquée (même s'il m'a pas appris grand-chose, il met le doigt là où ça fait mal pour que tout le monde puisse comprendre et être au courant).

@Kaio : tu as les titres des reportages d'Arte sur les drogues par hasard ? ça m'intéresse !

- Yougoslavie, Suicide D'une Nation Européenne [The Death Of Yugoslavia] (de Brian Lapping - Grande-Bretagne - 1995), sur la guerre de Yougoslavie - Mémoire D'un saccage [Memoria Del Saqueo] (de Pino Solanas - Argentine - 2003), sur la "faillite" de l'Argentine en 2001. - L'Île Aux Fleurs [Ilha das Flores] (de Jorge Furtado - Brésil - 1989), le parcours d'une tomate de sa production jusqu'à la décharge. - Le Monde Selon Monsanto (de Marie-Monique Robin - France - 2008), sur nos amis de chez Monsanto. - Vivre L'utopie [Vivir La Utopía, El Anarquismo En España] (de Juan Gamero, - Espagne - 1997), l'anarcho-syndicalisme en 36 en Espagne raconté par ceux qui l'ont fait. - Les Invisibles (de Sébastien Lifshitz - France - 2012), comment vivre quand on est homosexuel et qu'on est né entre les 2 guerres.
Bisounour Il y a 7 ans

- Yougoslavie, Suicide D'une Nation Européenne [The Death Of Yugoslavia] (de Brian Lapping - Grande-Bretagne - 1995), sur la guerre de Yougoslavie
- Mémoire D'un saccage [Memoria Del Saqueo] (de Pino Solanas - Argentine - 2003), sur la "faillite" de l'Argentine en 2001.
- L'Île Aux Fleurs [Ilha das Flores] (de Jorge Furtado - Brésil - 1989), le parcours d'une tomate de sa production jusqu'à la décharge.
- Le Monde Selon Monsanto (de Marie-Monique Robin - France - 2008), sur nos amis de chez Monsanto.
- Vivre L'utopie [Vivir La Utopía, El Anarquismo En España] (de Juan Gamero, - Espagne - 1997), l'anarcho-syndicalisme en 36 en Espagne raconté par ceux qui l'ont fait.
- Les Invisibles (de Sébastien Lifshitz - France - 2012), comment vivre quand on est homosexuel et qu'on est né entre les 2 guerres.

Faut que je trouve le dernier (Vivre l'utopie), ça m'intéresse :)
Alizée Il y a 7 ans

Faut que je trouve le dernier (Vivre l'utopie), ça m'intéresse

[quote="Alizée"]Faut que je trouve le dernier (Vivre l'utopie), ça m'intéresse :)[/quote] Say bientôt noêl ;)
Bisounour Il y a 7 ans

Faut que je trouve le dernier (Vivre l'utopie), ça m'intéresse


Say bientôt noêl

@isa: je vais essayer de te retrouver ca, y en a 4 ou 5 je crois. Sinon tu dois pouvoir trouver ca en recherchant par exemple sur t411 dans documentaires avec les mots clés arte et drogue. Pour les amoureux du foot, y a un reportage avec Cantona en voix off sur les footballeurs rebelles, notemment Socrates, star du football bresilien et revolutionnaire.
Maitre Kaio Il y a 7 ans

Isa: je vais essayer de te retrouver ca, y en a 4 ou 5 je crois.

Sinon tu dois pouvoir trouver ca en recherchant par exemple sur t411 dans documentaires avec les mots clés arte et drogue.

Pour les amoureux du foot, y a un reportage avec Cantona en voix off sur les footballeurs rebelles, notemment Socrates, star du football bresilien et revolutionnaire.

Les semences de la colère La lutte, vaine, des paysans paraguayens contre l'implantation de la monoculture du soja http://youtu.be/svDpxu4iah8
Emma Jacobus Il y a 7 ans

Les semences de la colère
La lutte, vaine, des paysans paraguayens contre l'implantation de la monoculture du soja


http://youtu.be/svDpxu4iah8

Pour des docu "engagés" ceux-ci m'ont marquée : [b]Les moissons du futur[/b] de Marie-Monique Robin. Enquêtes sur l'agro-écologie. [b]Pierre Rhabi au nom de la terre[/b] de Marie-Dominique Dhelsing. Plaidoyer pour l'agro-écologie, la « sobriété heureuse ». [b]Le cauchemar de Darwin[/b] d'Hubert Sauper. Récit de l'introduction de la Perche du Nil dans le lac Victoria par les occidentaux, qui l'exportent pendant que les populations locales crèvent de faim et n'ont plus de moyens de subsistance. [b]We feed the world[/b] d'Erwin Wagenhofer. Les ravages de la mondialisation de l'agro-alimentaire, ou la paradoxe d'être producteur et de ne pas pouvoir nourrir sa famille parce que les cultures ne sont pas forcément vivrières et sont destinées à l'industrie qui nourrit ceux qui peuvent payer. [b]The age of stupid[/b] de Franny Armstrong. Interrogation sur notre inaction face au changement climatique, au travers d'images que regarde un « survivant » en 2055. [b]Blood in the mobile[/b] de Franck Poulsen. Les liens entre les téléphones portables et une guerre civile en Afrique. [b]Chomsky et Cie[/b] d'Oliver Azam et Daniel Mermet. Une démonstration des mécanismes de domination et une invitation à croire en notre capacité à changer le monde. [b]Les nouveaux chiens de garde[/b] de Serge Halimi. Les liens douteux des médias, qui se prétendent un contre-pouvoir, et des dirigeants politiques et économiques. [b]La stratégie du choc[/b] de Michael Winterbottom et Mat Whitecross. Adaptation du livre de Naomi Klein démontrant qu'il est plus facile de manipuler les masses par la peur après un événement traumatisant. [b]Les nouveaux désobéissants[/b] d'Arthur Borgnis Desbordes. Témoignages de militants qui enfreignent la loi pour défendre leurs idéaux, et analyse politique des mouvements de désobéissance. [b]Les secrets de la forteresse Europe[/b] de Michael Richter. Les coulisses de Frontex, agence en charge de l'immigration clandestine en Europe. [b]Bowling for columbine[/b] et [b]Farenheit 9/11[/b] de Michael Moore. Enquêtes sur la violence et les armes à feu aux USA, et sur les manipulations et liens de la famille Bush. [b]Tuez-les tous ! Rwanda : Histoire d'un génocide sans imortance[/b] de Raphaël Glucksmann, David Hazan et Pierre Mezerette. Retour sur un génocide qui a eu lieu dans l'indifférence général sous les caméras du monde entier. [b]Srebrenica plus jamais ça[/b] de Morad Aït-Habbouche et Hervé Corbière. Retour sur le massacre, notamment avec le témoignage d'un enquêteur du TPIY, Jean-René Ruez. [b]Les escadrons de la mort, l'école à la française[/b] de Marie-Monique Robin. Série d'entretiens avec des militaires français et sud-américains, documentaire qui montre le rôle de l'armée française dans la formation des escadrons. [b]The act of killing[/b] de Joshua Oppenheimer. Tentative du réalisateur de comprendre les massacres en Indonésie dans les années 60 en interviewant des rescapés et des bourreaux. L'inhumanité à son paroxysme. [b]Nuit et brouillard[/b] d'Alain Resnais. Documentaire sur la déportation et les camps pendant la seconde guerre mondiale. [b]The gatekeepers[/b] de Dror Moreh. Le conflit Israëlo-Palestinien à travers des entretiens avec des anciens dirigeants du Shin Beth. [b]La vida loca[/b] de Christophe Poveda. Le gang des Maras au qotidien. Le réalisateur a été assassiné quelques années après la sortie du film. [b]Alma, une enfant de la violence[/b] de Miquele Dewever-Plana, Isabelle Fougère et Ruben Korenfeld. Témoignage d'une ex-membre du gang des Maras. [b]La musique comme arme de torture[/b] de Tristan Chytroschek. Comment la musique est utilisée dans des centres pénitentiaires comme instrument de torture. [b]Viol elles se manifestent[/b] d'Andrea Rawlins. Une manière de surmonter le traumatisme et de ne plus avoir honte, où on peut voir aussi que, bien que certains le nient quand ça les arrange, les mots peuvent être aussi marquants que les actes, un peu dans le même esprit que [url=http://projectunbreakable.tumblr.com/page/13]Unbreakable[/url]. Et pour se détendre un peu quand même : [b]Le Premier Cri[/b] de Gilles de Maistre. La venue au monde de bébés à travers le monde. Parce que ça fait aussi du bien de regarder la vie comme un beau miracle. [b]Baraka[/b] de Ron Fricke. Film visuel et sonore, alternant belles images de paysages et de rituels et images de destruction par l'homme. [b]Océans[/b] et [b]Le peuple migrateur[/b] de Jacques Perrin. Escapades avec les oiseaux migrateurs et dans le monde du silence. [b]L'art de la séduction[/b] de Lim Wan-Ho. Les techniques de séduction (et leur but) chez les animaux. [b]Pina – Dance, dance, otherwise we are lost[/b] de Wim Wenders. Documentaire hommage à Pina Bausch à travers les mots de ses danseurs et des extraits de ballets. A noter que la chorégraphe est morte pendant la réalisation du film. [b]L'espace d'un intant[/b] de Cédric Klapisch. Le réalisateur a suivi le quotidien de danseurs étoiles de l'Opéra de Paris. [b]Stomp out loud[/b] de Luke Cresswall et Steve McNicholas. Docu-spectacle de la troupe Stomp. [b]Les chats persans[/b] de Bahman Ghobadi. Pas un documentaire mais la triste actualité m'a remémoré ce film qui retrace les difficultés pour les groupes underground en Iran, qui jouent leurs propres rôles dans le film. [b]El gusto[/b] de Safinez Bousbia. Constitution d'un orchestre avec des juifs et des musulmans séparés par le conflit algérien. [b]Buena Vista Social Club[/b] de Wim Wenders. Documentaire sur ces musiciens de Cuba. [b]Incultures[/b] de Franck Lepage. Pas vraiment un documentaire, mais je ne voulais pas le mettre dans les humoristes. Plusieurs spectacles où Lepage parle de culture, d'éducation, de milmitantisme... C'est intelligent, drôle et un peu effrayant sur l'état de notre démocratie. Des vidéso et textes sont disponibles sur le site de la SCOP Le Pavé. @Bisounour [b]Les invisibles[/b] y a un truc qui m'a dérangé dans ce docu, comme s'il y avait besoin que ces gens exposent leurs vies pour que les hétéros voient qu'on est normaux, mais sinon c'était plutôt intéressant. J'avais vu un documentaire aussi sur une des témoins, qui a fondé une maison communautaire pour vivre entre retraités, la maison des babayagas, mais j'ai plus le titre. Je veux bien le nom du docu sur le foot @Maitre_Kaio, y a un doc pas mal qui traine sur le net sur l'histoire du foot brésilien, ça montre comment ce sport est vécu là-bas.
AnonymeIl y a 7 ans

Pour des docu "engagés" ceux-ci m'ont marquée :

Les moissons du futur de Marie-Monique Robin. Enquêtes sur l'agro-écologie.

Pierre Rhabi au nom de la terre de Marie-Dominique Dhelsing. Plaidoyer pour l'agro-écologie, la « sobriété heureuse ».

Le cauchemar de Darwin d'Hubert Sauper. Récit de l'introduction de la Perche du Nil dans le lac Victoria par les occidentaux, qui l'exportent pendant que les populations locales crèvent de faim et n'ont plus de moyens de subsistance.

We feed the world d'Erwin Wagenhofer. Les ravages de la mondialisation de l'agro-alimentaire, ou la paradoxe d'être producteur et de ne pas pouvoir nourrir sa famille parce que les cultures ne sont pas forcément vivrières et sont destinées à l'industrie qui nourrit ceux qui peuvent payer.

The age of stupid de Franny Armstrong. Interrogation sur notre inaction face au changement climatique, au travers d'images que regarde un « survivant » en 2055.

Blood in the mobile de Franck Poulsen. Les liens entre les téléphones portables et une guerre civile en Afrique.

Chomsky et Cie d'Oliver Azam et Daniel Mermet. Une démonstration des mécanismes de domination et une invitation à croire en notre capacité à changer le monde.

Les nouveaux chiens de garde de Serge Halimi. Les liens douteux des médias, qui se prétendent un contre-pouvoir, et des dirigeants politiques et économiques.

La stratégie du choc de Michael Winterbottom et Mat Whitecross. Adaptation du livre de Naomi Klein démontrant qu'il est plus facile de manipuler les masses par la peur après un événement traumatisant.

Les nouveaux désobéissants d'Arthur Borgnis Desbordes. Témoignages de militants qui enfreignent la loi pour défendre leurs idéaux, et analyse politique des mouvements de désobéissance.

Les secrets de la forteresse Europe de Michael Richter. Les coulisses de Frontex, agence en charge de l'immigration clandestine en Europe.

Bowling for columbine et Farenheit 9/11 de Michael Moore. Enquêtes sur la violence et les armes à feu aux USA, et sur les manipulations et liens de la famille Bush.

Tuez-les tous ! Rwanda : Histoire d'un génocide sans imortance de Raphaël Glucksmann, David Hazan et Pierre Mezerette. Retour sur un génocide qui a eu lieu dans l'indifférence général sous les caméras du monde entier.

Srebrenica plus jamais ça de Morad Aït-Habbouche et Hervé Corbière. Retour sur le massacre, notamment avec le témoignage d'un enquêteur du TPIY, Jean-René Ruez.

Les escadrons de la mort, l'école à la française de Marie-Monique Robin. Série d'entretiens avec des militaires français et sud-américains, documentaire qui montre le rôle de l'armée française dans la formation des escadrons.

The act of killing de Joshua Oppenheimer. Tentative du réalisateur de comprendre les massacres en Indonésie dans les années 60 en interviewant des rescapés et des bourreaux. L'inhumanité à son paroxysme.

Nuit et brouillard d'Alain Resnais. Documentaire sur la déportation et les camps pendant la seconde guerre mondiale.

The gatekeepers de Dror Moreh. Le conflit Israëlo-Palestinien à travers des entretiens avec des anciens dirigeants du Shin Beth.

La vida loca de Christophe Poveda. Le gang des Maras au qotidien. Le réalisateur a été assassiné quelques années après la sortie du film.

Alma, une enfant de la violence de Miquele Dewever-Plana, Isabelle Fougère et Ruben Korenfeld. Témoignage d'une ex-membre du gang des Maras.

La musique comme arme de torture de Tristan Chytroschek. Comment la musique est utilisée dans des centres pénitentiaires comme instrument de torture.

Viol elles se manifestent d'Andrea Rawlins. Une manière de surmonter le traumatisme et de ne plus avoir honte, où on peut voir aussi que, bien que certains le nient quand ça les arrange, les mots peuvent être aussi marquants que les actes, un peu dans le même esprit que Unbreakable.

Et pour se détendre un peu quand même :

Le Premier Cri de Gilles de Maistre. La venue au monde de bébés à travers le monde. Parce que ça fait aussi du bien de regarder la vie comme un beau miracle.

Baraka de Ron Fricke. Film visuel et sonore, alternant belles images de paysages et de rituels et images de destruction par l'homme.

Océans et Le peuple migrateur de Jacques Perrin. Escapades avec les oiseaux migrateurs et dans le monde du silence.

L'art de la séduction de Lim Wan-Ho. Les techniques de séduction (et leur but) chez les animaux.

Pina – Dance, dance, otherwise we are lost de Wim Wenders. Documentaire hommage à Pina Bausch à travers les mots de ses danseurs et des extraits de ballets. A noter que la chorégraphe est morte pendant la réalisation du film.

L'espace d'un intant de Cédric Klapisch. Le réalisateur a suivi le quotidien de danseurs étoiles de l'Opéra de Paris.

Stomp out loud de Luke Cresswall et Steve McNicholas. Docu-spectacle de la troupe Stomp.

Les chats persans de Bahman Ghobadi. Pas un documentaire mais la triste actualité m'a remémoré ce film qui retrace les difficultés pour les groupes underground en Iran, qui jouent leurs propres rôles dans le film.

El gusto de Safinez Bousbia. Constitution d'un orchestre avec des juifs et des musulmans séparés par le conflit algérien.

Buena Vista Social Club de Wim Wenders. Documentaire sur ces musiciens de Cuba.


Incultures de Franck Lepage. Pas vraiment un documentaire, mais je ne voulais pas le mettre dans les humoristes. Plusieurs spectacles où Lepage parle de culture, d'éducation, de milmitantisme... C'est intelligent, drôle et un peu effrayant sur l'état de notre démocratie. Des vidéso et textes sont disponibles sur le site de la SCOP Le Pavé.

Bisounour Les invisibles y a un truc qui m'a dérangé dans ce docu, comme s'il y avait besoin que ces gens exposent leurs vies pour que les hétéros voient qu'on est normaux, mais sinon c'était plutôt intéressant. J'avais vu un documentaire aussi sur une des témoins, qui a fondé une maison communautaire pour vivre entre retraités, la maison des babayagas, mais j'ai plus le titre.

Je veux bien le nom du docu sur le foot Maitre Kaio, y a un doc pas mal qui traine sur le net sur l'histoire du foot brésilien, ça montre comment ce sport est vécu là-bas.

mais euh......@Angie t'es documentaliste, ou tu prends des notes sur les documentaires que tu regardes? ça me donne une sacré liste de trucs á chercher ça :)
Eléa Il y a 7 ans

mais euh......angie t'es documentaliste, ou tu prends des notes sur les documentaires que tu regardes?
ça me donne une sacré liste de trucs á chercher ça

Non non, juste que je trouve intéressant d'avoir un topic sur ce thème et je regarde autant de documentaires que de films, alors forcément qu'il y en a pas mal que j'ai aimé sur les dernières années. Mais pour certains titres j'ai dû retourner voir sur le net parce que j'ai pas non plus une mémoire d'éléphant :)
AnonymeIl y a 7 ans

Non non, juste que je trouve intéressant d'avoir un topic sur ce thème et je regarde autant de documentaires que de films, alors forcément qu'il y en a pas mal que j'ai aimé sur les dernières années. Mais pour certains titres j'ai dû retourner voir sur le net parce que j'ai pas non plus une mémoire d'éléphant

Grizzly Man de Werner Herzog. Si certains l'ont vu, ils confirmeront certainement le choc total qu'est ce film.
Elie Il y a 7 ans

Grizzly Man de Werner Herzog. Si certains l'ont vu, ils confirmeront certainement le choc total qu'est ce film.

Mondovino http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=49413.html La dette http://ladettelefilm.blogspot.fr/ Goldman Sachs la banque qui dirige le monde http://www.arte.tv/fr/goldman-sachs/6820372.html
AnonymeIl y a 7 ans

Mondovino http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=49413.html

La dette http://ladettelefilm.blogspot.fr/

Goldman Sachs la banque qui dirige le monde http://www.arte.tv/fr/goldman-sachs/6820372.html

[quote="Angie"] [b]Les nouveaux chiens de garde[/b] de Serge Halimi. Les liens douteux des médias, qui se prétendent un contre-pouvoir, et des dirigeants politiques et économiques.[/quote] Très bon documentaire dont le nom vient d'un livre de Paul Nizan écrit en 1932 de mémoire que je conseille également. Les moyens n'étaient pas les mêmes mais les intentions oui. [quote="Angie"][b]La stratégie du choc[/b] de Michael Winterbottom et Mat Whitecross. Adaptation du livre de Naomi Klein démontrant qu'il est plus facile de manipuler les masses par la peur après un événement traumatisant.[/quote] Très bonne démonstration des mécanismes humains à grande échelle [quote="Angie"][b]Nuit et brouillard[/b] d'Alain Resnais. Documentaire sur la déportation et les camps pendant la seconde guerre mondiale.[/quote] Juste horrible mais à voir absolument quand on voit que certains termes "propres" à cette époque sont utilisés et détournés actuellement
AnonymeIl y a 7 ans


Les nouveaux chiens de garde de Serge Halimi. Les liens douteux des médias, qui se prétendent un contre-pouvoir, et des dirigeants politiques et économiques.

Très bon documentaire dont le nom vient d'un livre de Paul Nizan écrit en 1932 de mémoire que je conseille également. Les moyens n'étaient pas les mêmes mais les intentions oui.

La stratégie du choc de Michael Winterbottom et Mat Whitecross. Adaptation du livre de Naomi Klein démontrant qu'il est plus facile de manipuler les masses par la peur après un événement traumatisant.

Très bonne démonstration des mécanismes humains à grande échelle

Nuit et brouillard d'Alain Resnais. Documentaire sur la déportation et les camps pendant la seconde guerre mondiale.

Juste horrible mais à voir absolument quand on voit que certains termes "propres" à cette époque sont utilisés et détournés actuellement

Shoah de Claude Lanzmann; 9h30 intenses. Le meilleur docu sur le sujet
Owik Il y a 7 ans

Shoah de Claude Lanzmann; 9h30 intenses. Le meilleur docu sur le sujet

Le document d'ARTE sur les drones.. Un truc de malade, je le conseille vraiment, il est pas long (52min), très complet, bien fait même si j'aurais des réserves quant à la conclusion.
Barbu Il y a 7 ans

Le document d'ARTE sur les drones..
Un truc de malade, je le conseille vraiment, il est pas long (52min), très complet, bien fait même si j'aurais des réserves quant à la conclusion.

4 -même s'ils ont déjà été cité- m'ont profondément marquée, alors je les recommande chaudement... mais peut-être pas avant d'aller se coucher : Mémoire d'un saccage (merci à Bisounours de m'avoir permis de retrouver le titre) : parlant de la faillite de l'Argentine, on nous montre les effets du néo-libéralisme ; il est impossible de ne pas faire le parallèle avec la France de 2005 (date où j'ai vu le film), alors 7 ans plus tard... je ne vous dis que ça. Goldman Sachs sur Arte : comment la finance mène le monde et tue la démocratie ne nous laissant que l'illusion d'une démocratie. Bowling for Colombine de Mickael Moore : film sur les armes et la violence aux USA. Nuit et brouillard sur les camps de concentration. Très dur.
Décalée Il y a 7 ans

4 -même s'ils ont déjà été cité- m'ont profondément marquée, alors je les recommande chaudement... mais peut-être pas avant d'aller se coucher :

Mémoire d'un saccage (merci à Bisounours de m'avoir permis de retrouver le titre) : parlant de la faillite de l'Argentine, on nous montre les effets du néo-libéralisme ; il est impossible de ne pas faire le parallèle avec la France de 2005 (date où j'ai vu le film), alors 7 ans plus tard... je ne vous dis que ça.

Goldman Sachs sur Arte : comment la finance mène le monde et tue la démocratie ne nous laissant que l'illusion d'une démocratie.

Bowling for Colombine de Mickael Moore : film sur les armes et la violence aux USA.

Nuit et brouillard sur les camps de concentration. Très dur.

RAS Nucléaire, rien a signaler, dispo en intégralité ici : http://www.youtube.com/watch?v=0bp-rv7dRTk Film passionnant.
Elie Il y a 7 ans

RAS Nucléaire, rien a signaler, dispo en intégralité ici :


http://www.youtube.com/watch?v=0bp-rv7dRTk

Film passionnant.

bah hier soir j'ai regardé les deux premiers épisodes de Apocalypse 1ere guerre mondiale... bah c'est vachement bien.
Maitre Kaio Il y a 7 ans

bah hier soir j'ai regardé les deux premiers épisodes de Apocalypse 1ere guerre mondiale...

bah c'est vachement bien.

+1

[quote="Paul Bismuth"]bah hier soir j'ai regardé les deux premiers épisodes de Apocalypse 1ere guerre mondiale... bah c'est vachement bien.[/quote] Oui et les deux suivants d'infra rouge très touchants aussi (histoire du monde paysan depuis la seconde guerre mondiale puis histoire d'une famille paysanne touchée par la détresse)
AnonymeIl y a 7 ans

bah hier soir j'ai regardé les deux premiers épisodes de Apocalypse 1ere guerre mondiale...

bah c'est vachement bien.
@Paul Bismuth

Oui et les deux suivants d'infra rouge très touchants aussi (histoire du monde paysan depuis la seconde guerre mondiale puis histoire d'une famille paysanne touchée par la détresse)

ah mince j'ai loupé ceux là je faisais dodo.
Maitre Kaio Il y a 7 ans

ah mince j'ai loupé ceux là je faisais dodo.

A voir si tu n'as pas le moral atteint! C'est le genre de documentaire que je ne comptais absolument pas regarder et je suis resté devant, obnubilé...
AnonymeIl y a 7 ans

A voir si tu n'as pas le moral atteint! C'est le genre de documentaire que je ne comptais absolument pas regarder et je suis resté devant, obnubilé...

pareil, j'ai par hasard fait un peu de zapping, et je suis tombée sur le documentaire sur cette famille de paysans, je me suis fait happée par le truc. Peu de mots superflus, la force d'un truc bien filmé, et la détresse du mec qui ne peut pas contrôler son tremblement quand il est au téléphone, ou qui balance "je me souviens tu m'as appelé, j'avais la corde au cou". Apocalyse je ne connais que l'épisode 2 mais je suis d'accord c'est très fort aussi dans le genre histoire d'horreur á raconter aux enfants.
Eléa Il y a 7 ans

pareil, j'ai par hasard fait un peu de zapping, et je suis tombée sur le documentaire sur cette famille de paysans, je me suis fait happée par le truc.
Peu de mots superflus, la force d'un truc bien filmé, et la détresse du mec qui ne peut pas contrôler son tremblement quand il est au téléphone, ou qui balance "je me souviens tu m'as appelé, j'avais la corde au cou".

Apocalyse je ne connais que l'épisode 2 mais je suis d'accord c'est très fort aussi dans le genre histoire d'horreur á raconter aux enfants.

Ce mardi sur la 5 : Dans la peau d'un bipolaire : de l'ombre à la lumière -... Une fenêtre ouverte sur les soleils noirs.
alizee-deziles Il y a 7 ans

Ce mardi sur la 5 :
Dans la peau d'un bipolaire : de l'ombre à la lumière -...

Une fenêtre ouverte sur les soleils noirs.

L'embuscade - France 2 Documentaire infra-rouge sur l'embuscade dans la vallée d’Uzbin où partis en patrouille à 30, Carmin 2 revient à 20. Un documentaire avec des images d'animation et des témoignages des soldats présents. Une réflexion en fin de documentaire sur le "métier de soldat", sur la réalité de la guerre "moderne". J'ai été happée alors que je zappais avant d'éteindre le poste de tv et je l'ai regardé jusqu'au bout, parce que je n'arrivais pas à leur couper la parole.
alizee-deziles Il y a 7 ans

L'embuscade - France 2

Documentaire infra-rouge sur l'embuscade dans la vallée d’Uzbin où partis en patrouille à 30, Carmin 2 revient à 20. Un documentaire avec des images d'animation et des témoignages des soldats présents.
Une réflexion en fin de documentaire sur le "métier de soldat", sur la réalité de la guerre "moderne".

J'ai été happée alors que je zappais avant d'éteindre le poste de tv et je l'ai regardé jusqu'au bout, parce que je n'arrivais pas à leur couper la parole.

[b]Le cerveau d'Hugo[/b] film documentaire sur un jeune autiste, avec des témoignages d'autres enfants et de leur famille, leur vision de la vie et de la société est vraiment prenante et poignante le pire c'est qu'à l'époque, on en connaissait très peu sur l'autisme, certains médecins accusaient ouvertement les parents, ils pensaient que cet handicap était du à une mauvaise relation entre la mère et l'enfant, c'est d'autant plus affreux parce que l'on culpabilisait ces pauvres mères, alors que le handicap de leur enfant est déjà bien assez lourd à gérer au quotidien je travaille auprès d'autistes adultes et beaucoup plus handicapés que les jeunes de ce documentaire, d'où le fait que j'ai été vraiment touchée par ce documentaire, mais je le conseille à tous, belle leçon de vie
AnonymeIl y a 7 ans


Le cerveau d'Hugo

film documentaire sur un jeune autiste, avec des témoignages d'autres enfants et de leur famille, leur vision de la vie et de la société est vraiment prenante et poignante

le pire c'est qu'à l'époque, on en connaissait très peu sur l'autisme, certains médecins accusaient ouvertement les parents, ils pensaient que cet handicap était du à une mauvaise relation entre la mère et l'enfant, c'est d'autant plus affreux parce que l'on culpabilisait ces pauvres mères, alors que le handicap de leur enfant est déjà bien assez lourd à gérer au quotidien

je travaille auprès d'autistes adultes et beaucoup plus handicapés que les jeunes de ce documentaire, d'où le fait que j'ai été vraiment touchée par ce documentaire, mais je le conseille à tous, belle leçon de vie

Il est pas déjà passé l'an dernier ce documentaire ? Ca me dit quelque chose, il était vraiment intéressant et prenant, parce qu'il expliquait l'autisme "vu de l'intérieur", mais avec des infos scientifiques. Moi qui n'y connait rien j'avais trouvé ça assez génial pour "dédiaboliser" ce handicap.
Isa Il y a 7 ans

Il est pas déjà passé l'an dernier ce documentaire ? Ca me dit quelque chose, il était vraiment intéressant et prenant, parce qu'il expliquait l'autisme "vu de l'intérieur", mais avec des infos scientifiques. Moi qui n'y connait rien j'avais trouvé ça assez génial pour "dédiaboliser" ce handicap.

vui @Isa il est bien déjà été diffusé l'an dernier ^^
AnonymeIl y a 7 ans


vui Isa il est bien déjà été diffusé l'an dernier

Me disais aussi :) Mais c'est cool qu'ils le repassent, ça permet de toucher plus de gens.
Isa Il y a 7 ans

Me disais aussi
Mais c'est cool qu'ils le repassent, ça permet de toucher plus de gens.