Tu te souviens? Dis l'Etranger, "Toi, courber le ciel. Moi, chercher l'accord." tu te souviens? Après une lettre, une alchimie, après un concert, une rencontre, une lettre glissée de main à main parce que les mots n'existaient plus, après une transe comme celle-là, parce que peut-être, oui, peut-être, un peu trop de whisky coca, On t'a attendu et non, ouais, t'es jamais venu. On a attendu et quoi? Les doigts n'effleurent plus rien, parce qu'il n'y a plus d'aspérités, plus rien à effleurer, plus de doigts pour les matérialiser ces détours ces contours, ces carrefours. Notre plage a été bétonnée. Oui, oui, oui, je sais! Mais c'est trop difficile, ne me demande pas d'arrêter de ressasser... Les gouttes rident les aurores, nuage détrempé, abandon de toute attente, Je sais que tu ne viendras pas. Tu t'es défilé, tu savais pas quoi dire d' façons. Peur de décevoir, le mystère entretient bien mieux qu'un détergent. Le silence c'est esthétique, on lui fait dire ce qu'on veut entendre ; le silence, c'est bien pratique on s'imagine être capable de comprendre, Doux amer sentiment de partager une lune en un éclair, trouver une explication et tirer ça au clair. Le silence c'est le cadeau que tu me fais. Un cadeau inestimable. Une absence redoutable. Il n'y a que nous pour savoir ce que cachent ces horizons du soir, couchers de soleil sur ma peau habillée des alizés, déshabillée de tout dehors, en partance pour un nouveau port. Les bannières enflammaient les soleils noirs, les esclaves déchaînés de leur histoire, ont dû nous aider, ...Tu sais qu'on l'a construit notre arc-en-ciel qui enjambe l'Atlantique? Tu sais, on l'a fait. Je sais que tu ne viendras pas. Tan pis, je tente : Appelle-moi!
alizee-deziles Il y a 7 ans



Tu te souviens?

Dis l'Etranger,
"Toi, courber le ciel. Moi, chercher l'accord."
tu te souviens?
Après une lettre, une alchimie, après un concert, une rencontre,
une lettre glissée de main à main parce que les mots n'existaient plus, après une transe comme celle-là, parce que peut-être, oui, peut-être, un peu trop de whisky coca,
On t'a attendu et non, ouais, t'es jamais venu.
On a attendu et quoi?
Les doigts n'effleurent plus rien, parce qu'il n'y a plus d'aspérités, plus rien à effleurer, plus de doigts pour les matérialiser ces détours ces contours, ces carrefours. Notre plage a été bétonnée. Oui, oui, oui, je sais! Mais c'est trop difficile, ne me demande pas d'arrêter de ressasser...
Les gouttes rident les aurores, nuage détrempé, abandon de toute attente, Je sais que tu ne viendras pas.
Tu t'es défilé, tu savais pas quoi dire d' façons.
Peur de décevoir, le mystère entretient bien mieux qu'un détergent.
Le silence c'est esthétique, on lui fait dire ce qu'on veut entendre ; le silence, c'est bien pratique on s'imagine être capable de comprendre,
Doux amer sentiment de partager une lune en un éclair, trouver une explication et tirer ça au clair.
Le silence c'est le cadeau que tu me fais. Un cadeau inestimable. Une absence redoutable.
Il n'y a que nous pour savoir ce que cachent ces horizons du soir, couchers de soleil sur ma peau habillée des alizés, déshabillée de tout dehors, en partance pour un nouveau port.
Les bannières enflammaient les soleils noirs, les esclaves déchaînés de leur histoire, ont dû nous aider, ...Tu sais qu'on l'a construit notre arc-en-ciel qui enjambe l'Atlantique? Tu sais, on l'a fait.
Je sais que tu ne viendras pas.
Tan pis, je tente : Appelle-moi!

C'est peut être parce que j'ai un peu bu mais ton texte m'a ému ;) Les influences sont bien présentes!
Maitre Kaio Il y a 7 ans

C'est peut être parce que j'ai un peu bu mais ton texte m'a ému

Les influences sont bien présentes!

C'était comme un pressentiment du résultat des élections européennes... Je me sens soeur de larme avec l'apatride. Celui qui se sent étranger partout où ses pas le mène, partout où ses yeux se posent, une incompréhension mutuelle entre ce qui appelle, qui donne envie et ce qui entoure, ce qu'on vit. Il y a comme une fracture apparente, qui fait que ça ne passe pas. Que ça ne passera jamais. J'ai mal de ce mur qui se dresse sans cesse, sur des malentendus, des maladresses, des intérêts divergents, surtout pour les plus grands, qui tirent leur épingle du jeu d'une détresse fabriquée à coup d'illusions en papier mâché, qu'on nous vend pour du papier glacé. La bile qui remonte aux yeux de ces élections, qui nous montrent qui nous sommes dans toute notre splendeur. On a ce qu'on mérite. De la merde!
alizee-deziles Il y a 7 ans

C'était comme un pressentiment du résultat des élections européennes...

Je me sens soeur de larme avec l'apatride. Celui qui se sent étranger partout où ses pas le mène, partout où ses yeux se posent, une incompréhension mutuelle entre ce qui appelle, qui donne envie et ce qui entoure, ce qu'on vit. Il y a comme une fracture apparente, qui fait que ça ne passe pas. Que ça ne passera jamais.

J'ai mal de ce mur qui se dresse sans cesse, sur des malentendus, des maladresses, des intérêts divergents, surtout pour les plus grands, qui tirent leur épingle du jeu d'une détresse fabriquée à coup d'illusions en papier mâché, qu'on nous vend pour du papier glacé.

La bile qui remonte aux yeux de ces élections, qui nous montrent qui nous sommes dans toute notre splendeur. On a ce qu'on mérite. De la merde!

j'ai beaucoup aimé, c'est très joli ^^ [quote="alizee-deziles"]C'était comme un pressentiment du résultat des élections européennes... La bile qui remonte aux yeux de ces élections, qui nous montrent qui nous sommes dans toute notre splendeur. On a ce qu'on mérite. De la merde![/quote] uep :s
AnonymeIl y a 7 ans


j'ai beaucoup aimé, c'est très joli



C'était comme un pressentiment du résultat des élections européennes...
La bile qui remonte aux yeux de ces élections, qui nous montrent qui nous sommes dans toute notre splendeur. On a ce qu'on mérite. De la merde!


uep

Moi je me souviens @alizee-deziles :) Est-ce que par hasard tu aurais récupéré le texte de l'étranger? Si oui ce serait cool de le partager, merci.
AnonymeIl y a 6 ans

Moi je me souviens alizee-deziles Est-ce que par hasard tu aurais récupéré le texte de l'étranger?
Si oui ce serait cool de le partager, merci.