[quote="ProletaRien"][quote="Eléa"]je vois pas bien le rapport entre la jolie histoire des graveurs de pierre et les adeptes du tissu avec le changement d'orthographe. Mise à part bien sûr la tentative de ridiculiser les "conservateurs".[/quote] C'est normal, ce n'est pas son thème - ou seulement indirect. Elle réagit à ce que dit Peb' - qui ne parle pas de l'orthographe.[/quote] Si j'ai parlé de l'orthographe qui part du nénuphar. Au préalable de la désinformation et de ton premier post. En tout cas pas trop mal l'histoire mais Sylvain je pense qu'il a tort. Car là par rapport à la technologie, ce n'est pas le même cadre ni le même niveau. Moi je parlais de passer de la matière ( papiers et encres ) à l'ordinateur. Parceque indiquer la porte d'entrée aux gamins aux supports qui permettent le langage SMS, les fautes à tout va et le grand trou de la désinformation, c'est pas la meilleure des choses. Après c'est une histoire de source toujours la désinformation' comment tu traites l'information dans quel angle, dans quel but ?
AnonymeIl y a 2 ans

je vois pas bien le rapport entre la jolie histoire des graveurs de pierre et les adeptes du tissu avec le changement d'orthographe. Mise à part bien sûr la tentative de ridiculiser les "conservateurs".

C'est normal, ce n'est pas son thème - ou seulement indirect. Elle réagit à ce que dit Peb' - qui ne parle pas de l'orthographe.
@ProletaRien


Si j'ai parlé de l'orthographe qui part du nénuphar. Au préalable de la désinformation et de ton premier post.

En tout cas pas trop mal l'histoire mais Sylvain je pense qu'il a tort. Car là par rapport à la technologie, ce n'est pas le même cadre ni le même niveau. Moi je parlais de passer de la matière ( papiers et encres ) à l'ordinateur. Parceque indiquer la porte d'entrée aux gamins aux supports qui permettent le langage SMS, les fautes à tout va et le grand trou de la désinformation, c'est pas la meilleure des choses.
Après c'est une histoire de source toujours la désinformation' comment tu traites l'information dans quel angle, dans quel but ?

C'est ça toujours la vitesse, la rentabilité. On prend de moins en moins le temps de faire les choses Taylorisme à gogo
AnonymeIl y a 2 ans

C'est ça toujours la vitesse, la rentabilité.
On prend de moins en moins le temps de faire les choses
Taylorisme à gogo

Les outils ne sont pas neutres. Il existe par exemple des technologies verrous ou ouvertes, par essence. Les technologies verrous sont celles qui s'opposent à une utilisation démocratique et à l'autonomie des gens. Exemple : L'énergie nucléaire, tu peux essayer d'y réfléchir autant que tu veux; son utilisation sera toujours soumis à des procédures hétéronomes, compliqués, expertes que les gens ne pourront pas s'approprier. Les technologies ouvertes n'implique pas une utilisation démocratique ou un accroissement de l'autonomie : elles le permettent seulement. Elles peuvent être bonne en soi mais elles peuvent être également être pervertis. Exemple : internet. Selon la manière dont il est géré, internet peut ou bien être un espace de liberté, d'échanges horizontaux, de partages d'informations, de création commune (logiciels libres, frama etc.) ou bien être l'objet d'une récupération, d'un contrôle et d'un monopole dangereux (google, etc.). Préférer les technologies ouvertes aux technologies fermées, c'est déjà un début. Œuvrer pour la non-perversion des technologie ouvertes, c'est une suite. Ensuite, l'ordinateur participe à une accélération. Comme dit Peb', tout s'accélère. On lit peut-être plus, mais ce n'est pas sûr qu'on soit aussi concentré sur ce qu'on lit. Et au-delà de ce débat (pour ou contre la nouvelle technologie), l'expansion des nouvelles technologies me paraît exagérément rapide : d'une part, on va se heurter à des limites écologiques (c'est bien beau de filer des tablettes à tout le monde, mais c'est un coût en matières premières très élevé) ; ensuite, est-ce que les changements de modes de vies (lenteurs, mémoire) sont tous maitrisés et souhaitable et enfin, est-ce que les nouvelles technologies ne sont pas utilisés comme cheval de Troie par le capitalisme (sous multiples formes, institutions, mode de pensées) pour instaurer de nombreuses choses qu'on aurait refusé autrement (l'exemple le plus classique : uber). Le manque de recul, paradoxalement, c'est le meilleur moyen de se faire en**ler. Non, ni la forme d'une œuvre, ni nos pratiques, ni nos outils ne sont neutres. Ni le corps n'est dissocié de l'esprit.
PJ Il y a 2 ans

Les outils ne sont pas neutres.

Il existe par exemple des technologies verrous ou ouvertes, par essence. Les technologies verrous sont celles qui s'opposent à une utilisation démocratique et à l'autonomie des gens. Exemple : L'énergie nucléaire, tu peux essayer d'y réfléchir autant que tu veux; son utilisation sera toujours soumis à des procédures hétéronomes, compliqués, expertes que les gens ne pourront pas s'approprier.
Les technologies ouvertes n'implique pas une utilisation démocratique ou un accroissement de l'autonomie : elles le permettent seulement. Elles peuvent être bonne en soi mais elles peuvent être également être pervertis. Exemple : internet. Selon la manière dont il est géré, internet peut ou bien être un espace de liberté, d'échanges horizontaux, de partages d'informations, de création commune (logiciels libres, frama etc.) ou bien être l'objet d'une récupération, d'un contrôle et d'un monopole dangereux (google, etc.).
Préférer les technologies ouvertes aux technologies fermées, c'est déjà un début. Œuvrer pour la non-perversion des technologie ouvertes, c'est une suite.

Ensuite, l'ordinateur participe à une accélération. Comme dit Peb', tout s'accélère. On lit peut-être plus, mais ce n'est pas sûr qu'on soit aussi concentré sur ce qu'on lit.

Et au-delà de ce débat (pour ou contre la nouvelle technologie), l'expansion des nouvelles technologies me paraît exagérément rapide : d'une part, on va se heurter à des limites écologiques (c'est bien beau de filer des tablettes à tout le monde, mais c'est un coût en matières premières très élevé) ; ensuite, est-ce que les changements de modes de vies (lenteurs, mémoire) sont tous maitrisés et souhaitable et enfin, est-ce que les nouvelles technologies ne sont pas utilisés comme cheval de Troie par le capitalisme (sous multiples formes, institutions, mode de pensées) pour instaurer de nombreuses choses qu'on aurait refusé autrement (l'exemple le plus classique : uber).
Le manque de recul, paradoxalement, c'est le meilleur moyen de se faire en**ler.

Non, ni la forme d'une œuvre, ni nos pratiques, ni nos outils ne sont neutres. Ni le corps n'est dissocié de l'esprit.

[quote="PJ"]Le manque de recul, paradoxalement, c'est le meilleur moyen de se faire en**ler.[/quote] Tu veux dire enfiler, je suppose ?
JoannLataste Il y a 2 ans

Le manque de recul, paradoxalement, c'est le meilleur moyen de se faire en**ler.
Tu veux dire enfiler, je suppose ?