Contempler avec horreur la nature souillée par l'activité humaine c'est un peu comme faire face à un enfant muni d'une arme à feu, une sorte de clair-obscur entre un symbole de pureté et ce qu'il y a de plus sombre dans l'humanité. Les photos ont le don d'impacter les esprits, c'est pourquoi je vous propose de poster ici les clichés, personnels ou non, qui témoignent à vos yeux de la pollution, de l'exploitation ou de l'asservissement de la nature par l'Homme. Une galerie des horreurs en somme mais, alors que demain matin des milliers de tonnes de déchets en devenir seront joyeusement déballés, il est parfois bénéfique de se regarder dans le miroir et de prendre conscience des effets pervers résultants des dérives humaines. + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + [IMG]https://pbs.twimg.com/media/DK5O_SiW0AAHxg2.jpg[/IMG] Cette photo emblématique de la dénaturation de la nature par l'Homme à fait le tour de la planète il y a un peu plus d'un an. L’image puissante et poignante nous montre un petit cheval de mer fermement agrippé à un coton-tige rose dans les eaux indonésiennes. Le photographe, Justin Hofman, explique avoir capturé cette image l’an dernier au large de la côte de Sumbawa alors qu’il achevait une mission d’exploration. "Au départ, je n’étais pas là pour ça. J’étais donc très heureux de voir cet hippocampe, seul dans l’eau. Mais à mesure que la marée changeait, les algues et les débris commençaient à dériver vers le récif. (…) Les taches blanches que vous voyez en arrière plan ne sont en fait que des sacs plastiques. Je savais que je faisais face à une scène importante et qu’il fallait la photographier. C’était frustrant, sale et triste, mais il fallait la photographier. Cette belle et minuscule créature était si mignonne, c’est comme si j’avais été d’un coup ramené à la réalité. C’est une photo que j’aimerais ne jamais avoir prise, mais maintenant, je veux que tout le monde la voit." L’Indonésie est en effet le deuxième producteur mondial de pollution marine avec ses 3,22 millions de tonnes métriques de débris plastiques déversées chaque année selon les données publiées en 2015 par Environmental Health Perspectives.
Koolseb Il y a 2 ans

Contempler avec horreur la nature souillée par l'activité humaine c'est un peu comme faire face à un enfant muni d'une arme à feu, une sorte de clair-obscur entre un symbole de pureté et ce qu'il y a de plus sombre dans l'humanité.

Les photos ont le don d'impacter les esprits, c'est pourquoi je vous propose de poster ici les clichés, personnels ou non, qui témoignent à vos yeux de la pollution, de l'exploitation ou de l'asservissement de la nature par l'Homme.

Une galerie des horreurs en somme mais, alors que demain matin des milliers de tonnes de déchets en devenir seront joyeusement déballés, il est parfois bénéfique de se regarder dans le miroir et de prendre conscience des effets pervers résultants des dérives humaines.


+ + + + + + + + + + + + + + + + + + + +




Cette photo emblématique de la dénaturation de la nature par l'Homme à fait le tour de la planète il y a un peu plus d'un an. L’image puissante et poignante nous montre un petit cheval de mer fermement agrippé à un coton-tige rose dans les eaux indonésiennes. Le photographe, Justin Hofman, explique avoir capturé cette image l’an dernier au large de la côte de Sumbawa alors qu’il achevait une mission d’exploration.

"Au départ, je n’étais pas là pour ça. J’étais donc très heureux de voir cet hippocampe, seul dans l’eau. Mais à mesure que la marée changeait, les algues et les débris commençaient à dériver vers le récif. (…) Les taches blanches que vous voyez en arrière plan ne sont en fait que des sacs plastiques. Je savais que je faisais face à une scène importante et qu’il fallait la photographier. C’était frustrant, sale et triste, mais il fallait la photographier. Cette belle et minuscule créature était si mignonne, c’est comme si j’avais été d’un coup ramené à la réalité. C’est une photo que j’aimerais ne jamais avoir prise, mais maintenant, je veux que tout le monde la voit."

L’Indonésie est en effet le deuxième producteur mondial de pollution marine avec ses 3,22 millions de tonnes métriques de débris plastiques déversées chaque année selon les données publiées en 2015 par Environmental Health Perspectives.

[IMG]https://blog.surf-prevention.com/wp-content/uploads/2015/09/bernard-l-hermite-bouchon-dentifrice.jpg[/IMG] Un Bernard-L'Hermite qui se loge dans un bouchon en plastique. Ce n'est pas moi qui ai pris cette photo qui a été capturée sur une plage de Cuba, mais au mois de février dernier j'ai vu à deux reprises des Bernards-l'Hermite affublés de bouchons plastique sur les plages du Costa Rica. On était alors bien loin de la [I]Pura vida[/I]. Des scènes cocasses qui deviennent d'une commune tristesse...
Koolseb Il y a 2 ans



Un Bernard-L'Hermite qui se loge dans un bouchon en plastique.

Ce n'est pas moi qui ai pris cette photo qui a été capturée sur une plage de Cuba, mais au mois de février dernier j'ai vu à deux reprises des Bernards-l'Hermite affublés de bouchons plastique sur les plages du Costa Rica. On était alors bien loin de la Pura vida. Des scènes cocasses qui deviennent d'une commune tristesse...

[IMG]http://ekladata.com/3dKtsQH2Jxk8memMZiLaxwRKGzc.jpg[/IMG] Tous les oiseaux marins seront contaminés par le plastique La majorité des oiseaux marins à travers le monde a déjà ingurgité du plastique, mais d’ici 2050 quelque 99% des albatros, manchots, mouettes et autres volatiles des mers seront touchés par cette pollution. Les chercheurs ont passé en revue des études réalisées entre 1962 et 2012 sur 135 espèces d’oiseaux marins. En comparaison, une étude datant du début des années 1960 montrait qu’à cette époque moins de 5% des oiseaux marins étaient...
Koolseb Il y a 2 ans



Tous les oiseaux marins seront contaminés par le plastique
La majorité des oiseaux marins à travers le monde a déjà ingurgité du plastique, mais d’ici 2050 quelque 99% des albatros, manchots, mouettes et autres volatiles des mers seront touchés par cette pollution.
Les chercheurs ont passé en revue des études réalisées entre 1962 et 2012 sur 135 espèces d’oiseaux marins. En comparaison, une étude datant du début des années 1960 montrait qu’à cette époque moins de 5% des oiseaux marins étaient...

Grillée, j'voulais la mettre cette photo d'oiseau avec du plastique plein le bide... T'as été plus rapide que moi. Je ne sais pas où a vécu / où est mort cet oiseau, mais je sais qu'il y a une île en plein océan où on retrouve des piafs dans le même état que celui-ci : morts par indigestion de plastique. Alors qu'il n'y pas de population humaine à proximité. Voilà qui fait réfléchir sur notre (sur)consommation de plastique et son devenir une fois qu'on a jeté l'emballage à la poubelle...
Isa Il y a 2 ans

Grillée, j'voulais la mettre cette photo d'oiseau avec du plastique plein le bide... T'as été plus rapide que moi.
Je ne sais pas où a vécu / où est mort cet oiseau, mais je sais qu'il y a une île en plein océan où on retrouve des piafs dans le même état que celui-ci : morts par indigestion de plastique. Alors qu'il n'y pas de population humaine à proximité.

Voilà qui fait réfléchir sur notre (sur)consommation de plastique et son devenir une fois qu'on a jeté l'emballage à la poubelle...

[IMG]http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/files/2016/11/Albatros-1024x766.jpg[/IMG] Oui, tu as raison. J'ai un pote qui a bossé aux îles Kerguelen, et dans ces îles australes, à des milliers de kilomètres de la "civilisation", albatros et manchots meurent de l'ingestion de plastique. Il n'y a pas que les ailes de géants des albatros qui leurs jouent de mauvais tours. Leur appétit aussi... " Peut-être avez-vous vu, il y a quelques années, cette série de photographies prises par l’artiste américain Chris Jordan lors du tournage de son film Midway Journey, ces cadavres d’albatros dont la décomposition laissait apparaître le contenu : les oiseaux étaient morts gavés, mais gavés d’une myriade de petits objets en plastique. Tourné sur l’atoll Midway, dans le Pacifique, ce documentaire soulignait la place incroyable prise dans l’océan par les objets en plastique, matériau non biodégradable et pour ainsi dire indestructible aux échelles de temps courtes. Reste une question : pourquoi les albatros mangent-ils ces objets non comestibles ? A en croire une étude américaine publiée dans Science Advances du 2 novembre, cela pourrait bien être une histoire d’odeur. Chercheurs de l’université de Californie à Davis, les auteurs de ce travail sont partis d’un constat simple : oiseaux hauturiers qui parcourent de longues distances au-dessus de l’océan dont ils sondent la surface à la recherche de nourriture et notamment de plancton animal, les albatros et leurs cousins pétrels ou puffins se servent de leur odorat pour détecter ce qui fera leurs repas. Un de leurs indices olfactifs préférés provient d’une molécule, le sulfure de diméthyle (ou diméthylsulfure, DMS) qui, avec son parfum de chou cuit, constitue un des composants de la fameuse « odeur de la mer ». Si ces grands oiseaux marins affectionnent l’odeur du DMS, c’est parce qu’elle leur signale de la nourriture. Le sulfure de diméthyle est en effet produit par la décomposition du plancton végétal lorsque le plancton animal vient le « brouter ». Mais quel est le lien avec le plastique puisqu’il ne contient pas de DMS ? La réponse est subtile et, pour l’obtenir, les auteurs de l’étude ont concocté une petite expérience. Ils ont placé de petites perles de plastique de 4 à 6 millimètres de diamètre dans des filets à mailles très fines (pour empêcher lesdites perles de se sauver) et ont attaché le tout à des bouées océanographiques au large des côtes californiennes. Pendant trois semaines, les filets et leur contenu ont donc fait trempette dans l’océan. [B]« Encrassement biologique »[/B] Au bout de ce laps de temps, les perles ont été récupérées et les odeurs qu’elles émettaient alors ont été extraites et analysées à l’institut de… viticulture et d’œnologie de l’université de Davis – les spécialistes du vin s’y connaissent en arômes. Résultat : si, avant l’expérience, les perles de polyéthylène ou de polypropylène ne dégageaient pas de DMS, elles en étaient toutes chargées, sans exception, après leur séjour dans l’océan. Pourquoi ? Parce que le plastique constitue un excellent support pour ce que l’on nomme l’ « encrassement biologique » : c’est un matériau sur lequel se forme aisément une pellicule biologique d’êtres vivants microscopiques. Et qui en l’occurrence émet du DMS dans une concentration aisément détectable pour un oiseau marin. Le plastique ne se mange pas mais il sent la nourriture. Il se comporte comme une espèce d’appât, de leurre, pour les albatros et leurs cousins. Pour le confirmer, les chercheurs ont analysé les données de 55 études consacrées aux oiseaux marins avalant du plastique (au total 13 000 individus de 25 espèces différentes). Et ils se sont aperçus que plus une espèce était sensible au DMS, plus l’ingestion de plastique était fréquente chez elle. Alors qu’il était jusqu’ici communément admis que les oiseaux marins gobaient des débris de plastique parce qu’ils les confondaient visuellement avec leurs proies, les résultats de ce travail suggèrent que la composante olfactive joue un rôle au moins aussi important dans cette confusion. Ce qui amène bien sûr à se demander si d’autres espèces animales (poissons, manchots, tortues, baleines, etc.) vivant dans l’océan et sensibles au DMS peuvent aussi tomber dans ce piège chimique. Pour mémoire, une étude publiée en 2014 estimait qu’il y avait plus de 5 000 milliards de morceaux de plastique flottant dans tous les océans du monde. " http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2016/11/13/pourquoi-les-oiseaux-marins-se-gavent-de-plastique/ [IMG]https://cdn-media.rtl.fr/cache/iUz5yqK5cPn_CvIOilrKHg/795v350-2/online/image/2016/1114/7785772733_un-albatros-retrouve-mort-avec-des-dechets-plastiques-dans-l-estomac.jpg[/IMG]
Koolseb Il y a 2 ans



Oui, tu as raison. J'ai un pote qui a bossé aux îles Kerguelen, et dans ces îles australes, à des milliers de kilomètres de la "civilisation", albatros et manchots meurent de l'ingestion de plastique.

Il n'y a pas que les ailes de géants des albatros qui leurs jouent de mauvais tours. Leur appétit aussi...



" Peut-être avez-vous vu, il y a quelques années, cette série de photographies prises par l’artiste américain Chris Jordan lors du tournage de son film Midway Journey, ces cadavres d’albatros dont la décomposition laissait apparaître le contenu : les oiseaux étaient morts gavés, mais gavés d’une myriade de petits objets en plastique. Tourné sur l’atoll Midway, dans le Pacifique, ce documentaire soulignait la place incroyable prise dans l’océan par les objets en plastique, matériau non biodégradable et pour ainsi dire indestructible aux échelles de temps courtes. Reste une question : pourquoi les albatros mangent-ils ces objets non comestibles ?

A en croire une étude américaine publiée dans Science Advances du 2 novembre, cela pourrait bien être une histoire d’odeur. Chercheurs de l’université de Californie à Davis, les auteurs de ce travail sont partis d’un constat simple : oiseaux hauturiers qui parcourent de longues distances au-dessus de l’océan dont ils sondent la surface à la recherche de nourriture et notamment de plancton animal, les albatros et leurs cousins pétrels ou puffins se servent de leur odorat pour détecter ce qui fera leurs repas. Un de leurs indices olfactifs préférés provient d’une molécule, le sulfure de diméthyle (ou diméthylsulfure, DMS) qui, avec son parfum de chou cuit, constitue un des composants de la fameuse « odeur de la mer ». Si ces grands oiseaux marins affectionnent l’odeur du DMS, c’est parce qu’elle leur signale de la nourriture. Le sulfure de diméthyle est en effet produit par la décomposition du plancton végétal lorsque le plancton animal vient le « brouter ».

Mais quel est le lien avec le plastique puisqu’il ne contient pas de DMS ? La réponse est subtile et, pour l’obtenir, les auteurs de l’étude ont concocté une petite expérience. Ils ont placé de petites perles de plastique de 4 à 6 millimètres de diamètre dans des filets à mailles très fines (pour empêcher lesdites perles de se sauver) et ont attaché le tout à des bouées océanographiques au large des côtes californiennes. Pendant trois semaines, les filets et leur contenu ont donc fait trempette dans l’océan.

« Encrassement biologique »

Au bout de ce laps de temps, les perles ont été récupérées et les odeurs qu’elles émettaient alors ont été extraites et analysées à l’institut de… viticulture et d’œnologie de l’université de Davis – les spécialistes du vin s’y connaissent en arômes. Résultat : si, avant l’expérience, les perles de polyéthylène ou de polypropylène ne dégageaient pas de DMS, elles en étaient toutes chargées, sans exception, après leur séjour dans l’océan. Pourquoi ? Parce que le plastique constitue un excellent support pour ce que l’on nomme l’ « encrassement biologique » : c’est un matériau sur lequel se forme aisément une pellicule biologique d’êtres vivants microscopiques. Et qui en l’occurrence émet du DMS dans une concentration aisément détectable pour un oiseau marin. Le plastique ne se mange pas mais il sent la nourriture. Il se comporte comme une espèce d’appât, de leurre, pour les albatros et leurs cousins.

Pour le confirmer, les chercheurs ont analysé les données de 55 études consacrées aux oiseaux marins avalant du plastique (au total 13 000 individus de 25 espèces différentes). Et ils se sont aperçus que plus une espèce était sensible au DMS, plus l’ingestion de plastique était fréquente chez elle. Alors qu’il était jusqu’ici communément admis que les oiseaux marins gobaient des débris de plastique parce qu’ils les confondaient visuellement avec leurs proies, les résultats de ce travail suggèrent que la composante olfactive joue un rôle au moins aussi important dans cette confusion. Ce qui amène bien sûr à se demander si d’autres espèces animales (poissons, manchots, tortues, baleines, etc.) vivant dans l’océan et sensibles au DMS peuvent aussi tomber dans ce piège chimique. Pour mémoire, une étude publiée en 2014 estimait qu’il y avait plus de 5 000 milliards de morceaux de plastique flottant dans tous les océans du monde. "

http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2016/11/13/pourquoi-les-oiseaux-marins-se-gavent-de-plastique/

what the hell! jamais vu ces photos. au premier abord je me suis dit non c'est pas possible, ce sont des photos montage pour sensibiliser à la pollution par le plastique. je trouve ces photos (réelles donc semble -t'il) atroces, insoutenables Nature morte à vomir edit: pourquoi Planète pas net? pas nette plutôt non?
Eléa Il y a 2 ans

what the hell!

jamais vu ces photos.
au premier abord je me suis dit non c'est pas possible, ce sont des photos montage pour sensibiliser à la pollution par le plastique.
je trouve ces photos (réelles donc semble -t'il) atroces, insoutenables

Nature morte

à vomir

edit: pourquoi Planète pas net? pas nette plutôt non?

[url=https://pix.blizzart.net/image/1546164740][img]https://pix.blizzart.net/image/1546164740/medium.jpg[/img][/url] Vision quotidienne sur les plages par ici... Là, c'est la plage de la banche à Binic, et c'est pas une photo prise pendant les vacances donc on ne peut pas dire que ce sont les touristes.
__Coffee&Caramel__ Il y a 2 ans



Vision quotidienne sur les plages par ici... Là, c'est la plage de la banche à Binic, et c'est pas une photo prise pendant les vacances donc on ne peut pas dire que ce sont les touristes.

Oui malheureusement pas de trucage sur ces photos. L'homme est un loup pour l'Homme, et pour les autres espèces... Ah les mégots dans le sable @__Marine__ , un sacré fléau ça aussi! Merci pour ta remarque sur le titre du topic @Eléa. Grosse boulette orthographique de ma part! Si un modo passe par là, je lui saurais gré de modifier le titre en "Planète pas nette". Merci!
Koolseb Il y a 2 ans

Oui malheureusement pas de trucage sur ces photos. L'homme est un loup pour l'Homme, et pour les autres espèces...

Ah les mégots dans le sable @__Marine__ , un sacré fléau ça aussi!

Merci pour ta remarque sur le titre du topic Eléa. Grosse boulette orthographique de ma part! Si un modo passe par là, je lui saurais gré de modifier le titre en "Planète pas nette". Merci!

Le titre est modifié, mais en tant que créateur du topic, il te suffisait de modifier ton premier post ;) [small]et j'ai pas du tout honte de ne pas l'avoir vue et corrigée moi-même celle-là... du touuuuuut[/small]
Isa Il y a 2 ans

Le titre est modifié, mais en tant que créateur du topic, il te suffisait de modifier ton premier post

et j'ai pas du tout honte de ne pas l'avoir vue et corrigée moi-même celle-là... du touuuuuut

Merci pour la réactivité @Isa. Je pensais que je pouvais éditer le message mais pas le titre, pardon!
Koolseb Il y a 2 ans

Merci pour la réactivité Isa. Je pensais que je pouvais éditer le message mais pas le titre, pardon!

Je passais par là à l'instant, c'est tout ;) Allez, ma première contribution pour rester dans le thème du topic : [img]https://parismatch.be/app/uploads/2017/12/SIPA-00835264-000003-1-1100x715.jpg[/img] Un ours polaire en train de mourir, sur une île au large du Canada. Au moment où le cliché a été pris, l'île est "normalement" encore recouverte de neige, ce qui permet aux ours de chasser. Mais là, plus de neige, plus de phoques donc plus de proies. (histoire complète ici : https://parismatch.be/actualites/environnement/97878/comment-un-ours-polaire-a-lagonie-est-devenu-le-symbole-du-rechauffement-climatique ) Alors bien sûr, peut-être que l'ours était "juste" vieux, peut-être qu'il était en train de mourir de vieillesse, peut-être... Ou peut-être pas. Peut-être qu'on est en train de foutre un bordel sans nom sur la planète au nom du "progrès" et de notre confort.
Isa Il y a 2 ans

Je passais par là à l'instant, c'est tout

Allez, ma première contribution pour rester dans le thème du topic :


Un ours polaire en train de mourir, sur une île au large du Canada. Au moment où le cliché a été pris, l'île est "normalement" encore recouverte de neige, ce qui permet aux ours de chasser. Mais là, plus de neige, plus de phoques donc plus de proies.
(histoire complète ici : https://parismatch.be/actualites/environnement/97878/comment-un-ours-polaire-a-lagonie-est-devenu-le-symbole-du-rechauffement-climatique )

Alors bien sûr, peut-être que l'ours était "juste" vieux, peut-être qu'il était en train de mourir de vieillesse, peut-être...

Ou peut-être pas. Peut-être qu'on est en train de foutre un bordel sans nom sur la planète au nom du "progrès" et de notre confort.

bon alors je ne sais pas si c'est de la désinformation mais il semblerait qu'une forte population d'ours polaire aurait été découverte récemment https://www.easyvoyage.com/actualite/3000-ours-polaires-decouverts-en-parfaite-sante-en-alaska-85206 et l'article original de l'étude scientifique (pas super simple à suivre, et pourtant je maitrise bien l'anglais). bon certes ils disent "estimate" https://www.nature.com/articles/s41598-018-34824-7
Eléa Il y a 2 ans

bon alors je ne sais pas si c'est de la désinformation mais il semblerait qu'une forte population d'ours polaire aurait été découverte récemment
https://www.easyvoyage.com/actualite/3000-ours-polaires-decouverts-en-parfaite-sante-en-alaska-85206

et l'article original de l'étude scientifique (pas super simple à suivre, et pourtant je maitrise bien l'anglais). bon certes ils disent "estimate"
https://www.nature.com/articles/s41598-018-34824-7

Une bonne nouvelle, donc ? Merci pour l'article de Nature, les scientifiques sont rarement simples quand ils écrivent leurs papiers (mais bon, d'après ce que je lis et comprends rapidement, c'est de l'estimation statistique de population, mêlant plusieurs méthodes de comptage à des modèles statistiques de prédiction).
Isa Il y a 2 ans

Une bonne nouvelle, donc ?
Merci pour l'article de Nature, les scientifiques sont rarement simples quand ils écrivent leurs papiers (mais bon, d'après ce que je lis et comprends rapidement, c'est de l'estimation statistique de population, mêlant plusieurs méthodes de comptage à des modèles statistiques de prédiction).

[quote="Isa"] Alors bien sûr, peut-être que l'ours était "juste" vieux, peut-être qu'il était en train de mourir de vieillesse, peut-être... [/quote] Ou bien c'est notre ours qui a arrêté de picoler ;) Pardon, j'ai pas pu résister...
caféine Il y a 2 ans


Alors bien sûr, peut-être que l'ours était "juste" vieux, peut-être qu'il était en train de mourir de vieillesse, peut-être...

Ou bien c'est notre ours qui a arrêté de picoler
Pardon, j'ai pas pu résister...

[IMG]http://4.bp.blogspot.com/-GejbWg7Tds0/VUSsSWxClYI/AAAAAAAAHic/8rBb-IBhmUE/s1600/Satin-Bower-Bird-Nest.jpg[/IMG] Nid d'un oiseau Jardinier Satiné (Australie) La pollution prend un aspect charmant sous les inspirations de l'oiseau Jardinier Satiné. Ce volatile des antipodes a un sens de l'esthétique hors du commun : le mâle construit sur le sol des sortes de petites huttes, des tonnelles ou encore des allées nuptiales. Il utilise des herbes sèches, des brindilles et de petites branches, tapisse le sol de mousse et décore sa construction de morceaux de bois et de pierres. Puis, il agrémente le toute de champignons, de fleurs ou de plumes. Il recycle aussi des matériaux moins naturels : bouchons en plastiques, morceaux de paille, jouets pour enfants..tout est bon pourvu que ce soit coloré ! Il va même jusqu'à chasser des scarabées irisés aux seules fins d'embellir encore un peu plus son nid d'amour : un comportement unique dans le monde "animal", l'Homme étant la seule autre espèce à tuer des animaux dans un but non alimentaire. La construction de ces garçonnières peut prendre des années mais s'avère rentable puisque monsieur est polygame.
Koolseb Il y a 2 ans


Nid d'un oiseau Jardinier Satiné (Australie)

La pollution prend un aspect charmant sous les inspirations de l'oiseau Jardinier Satiné. Ce volatile des antipodes a un sens de l'esthétique hors du commun : le mâle construit sur le sol des sortes de petites huttes, des tonnelles ou encore des allées nuptiales. Il utilise des herbes sèches, des brindilles et de petites branches, tapisse le sol de mousse et décore sa construction de morceaux de bois et de pierres. Puis, il agrémente le toute de champignons, de fleurs ou de plumes. Il recycle aussi des matériaux moins naturels : bouchons en plastiques, morceaux de paille, jouets pour enfants..tout est bon pourvu que ce soit coloré ! Il va même jusqu'à chasser des scarabées irisés aux seules fins d'embellir encore un peu plus son nid d'amour : un comportement unique dans le monde "animal", l'Homme étant la seule autre espèce à tuer des animaux dans un but non alimentaire. La construction de ces garçonnières peut prendre des années mais s'avère rentable puisque monsieur est polygame.

Superbe! Je vais montrer cette photo au troglodyte qui habite par ici, ça va lui donner des idées :)
caféine Il y a 2 ans

Superbe!
Je vais montrer cette photo au troglodyte qui habite par ici, ça va lui donner des idées

[quote="Koolseb"][IMG]http://4.bp.blogspot.com/-GejbWg7Tds0/VUSsSWxClYI/AAAAAAAAHic/8rBb-IBhmUE/s1600/Satin-Bower-Bird-Nest.jpg[/IMG] Nid d'un oiseau Jardinier Satiné (Australie)[/quote] Oiseau jardinier Satiné, periode bleue quelle photo, c'est beau et affligeant à la fois
Eléa Il y a 2 ans


Nid d'un oiseau Jardinier Satiné (Australie)


Oiseau jardinier Satiné, periode bleue

quelle photo, c'est beau et affligeant à la fois

Dans la série le plastique c'est fantastique, ça donne aux tortues une taille de guêpe! [IMG]https://images.lpcdn.ca/641x427/201712/04/1494630-cette-photo-tortue-victime-pollution.jpg[/IMG]
Koolseb Il y a 2 ans

Dans la série le plastique c'est fantastique, ça donne aux tortues une taille de guêpe!

[quote="Koolseb"]Dans la série le plastique c'est fantastique, ça donne aux tortues une taille de guêpe! [IMG]https://images.lpcdn.ca/641x427/201712/04/1494630-cette-photo-tortue-victime-pollution.jpg[/IMG][/quote] Pauvre bête. C'est abominable! Idem pour les oiseaux!
AnonymeIl y a 2 ans

Dans la série le plastique c'est fantastique, ça donne aux tortues une taille de guêpe!




Pauvre bête. C'est abominable!
Idem pour les oiseaux!

[IMG]https://passportocean.com/wp-content/uploads/2018/02/ocean-plastic-in-our-oceans-facts.jpg[/IMG] Un surfeur à Manille (Philippines)
Koolseb Il y a 2 ans


Un surfeur à Manille (Philippines)

[IMG]https://www.bullesociale.fr/bscdn/foozine/images/panneaux_picdump/28929/10.jpg[/IMG] Après le canard de bain, la cigogne en plastique?
Koolseb Il y a 2 ans



Après le canard de bain, la cigogne en plastique?

c'est horrible cette photo, je me demande toujours quand je vois des photos pareilles ce qu'il se passe ensuite? le photographe capture la cigogne et le libère de son emballage? y a une histoire derrière cette photo? en plus elle a l'air perchée sur un vieux pneu :(
Eléa Il y a 2 ans

c'est horrible cette photo, je me demande toujours quand je vois des photos pareilles ce qu'il se passe ensuite? le photographe capture la cigogne et le libère de son emballage? y a une histoire derrière cette photo?
en plus elle a l'air perchée sur un vieux pneu

Oui, la cigogne n'est pas perchée sur une cheminée alsacienne ou un minaret marocain (si si, c'est du vécu!), mais sur un vieux pneu. La photo a été prise sur un site d'enfouissement de déchets en Espagne, c'est tout ce que je peux te dire... "European white stork at a landfill site, Spain © John Cancalosi/Hard Rain Picture Library"
Koolseb Il y a 2 ans

Oui, la cigogne n'est pas perchée sur une cheminée alsacienne ou un minaret marocain (si si, c'est du vécu!), mais sur un vieux pneu. La photo a été prise sur un site d'enfouissement de déchets en Espagne, c'est tout ce que je peux te dire...

"European white stork at a landfill site, Spain © John Cancalosi/Hard Rain Picture Library"

[IMG]https://geekfeed.me/fr/wp-content/uploads/sites/2/2015/08/pollution-21.jpg[/IMG] [I]Plateforme pétrolière Deepwater Horizons, Golfe du Mexique, avril 2010[/I] Ce n'est malheureusement pas une oeuvre d'Alberto Giacometti, mais un oiseau englué dans une marée noire...
Koolseb Il y a 2 ans


Plateforme pétrolière Deepwater Horizons, Golfe du Mexique, avril 2010

Ce n'est malheureusement pas une oeuvre d'Alberto Giacometti, mais un oiseau englué dans une marée noire...

aïe aïe aïe pour ne pas déprimer, ne plus venir ici cette photo est une horreur
Eléa Il y a 2 ans

aïe aïe aïe

pour ne pas déprimer, ne plus venir ici

cette photo est une horreur

Abominable :'(
AnonymeIl y a 2 ans

Abominable :'(