Bonjour En revenant de vacances, j'ai effectué un détour dans la ville de Rochechouart pour la voir au moins une fois, je voulais savoir si vous saviez le lien avec la ville et Saez (si il y avait habité ... etc ) Merci d'avance
alex.houenard Il y a 6 mois

Bonjour
En revenant de vacances, j'ai effectué un détour dans la ville de Rochechouart pour la voir au moins une fois, je voulais savoir si vous saviez le lien avec la ville et Saez (si il y avait habité ... etc )

Merci d'avance

Pour la ville je ne sais pas mais il fait plutôt référence à un quartier(populaire) de Paris portant se même nom
Pelican bleu Il y a 6 mois

Pour la ville je ne sais pas mais il fait plutôt référence à un quartier(populaire) de Paris portant se même nom

Oui, quand on écoute la chanson, je crois qu'il ne fait aucun doute qu'il s'agit d'une référence au boulevard/metro/quartier de Rochechouart à Paris. D'ailleurs, je ne savais même pas qu'il y avait une ville du même nom. Il me semble qu'il y a une interview où il explique que cette chanson a été inspiré par son frère. Edit avec un extrait de l'interview en question : http://www.planetecampus.com/culture/70714-miami-de-saez-descente-au-paradis-des-vices-et-des-artifices [quote] Dans Rochechouart vous semblez faire un clin d’œil un peu cynique à la chanson de Jacques Dutronc Il est cinq heures, Paris s’éveille lorsque vous chantez « Il est cinq heures/les éboueurs/vident les cœurs/des villes en pleurs ». Pourquoi ? Ce n’est pas ma volonté. Pour moi, ce n’est pas une référence à la chanson de Dutronc. C’est drôle. Lorsqu’on rentre sur Paris le soir vers cinq heures, c’est exactement ce qui se passe. A cette heure-là, on voit la ville qui se réveille. D’où la phrase « Les éboueurs/vident les cœurs/des villes en pleurs ». Pour être honnête, cela raconte un peu le parcours de mon frère. Les scènes décrivent exactement ce qui se passe. Dans son cas, une chevauchée sur les camions poubelles, où il croise les dealers et les filles de ces quartiers-là. C’est l’une de mes chansons préférées.[/quote]
blat Il y a 6 mois

Oui, quand on écoute la chanson, je crois qu'il ne fait aucun doute qu'il s'agit d'une référence au boulevard/metro/quartier de Rochechouart à Paris.

D'ailleurs, je ne savais même pas qu'il y avait une ville du même nom.

Il me semble qu'il y a une interview où il explique que cette chanson a été inspiré par son frère.

Edit avec un extrait de l'interview en question : http://www.planetecampus.com/culture/70714-miami-de-saez-descente-au-paradis-des-vices-et-des-artifices

Dans Rochechouart vous semblez faire un clin d’œil un peu cynique à la chanson de Jacques Dutronc Il est cinq heures, Paris s’éveille lorsque vous chantez « Il est cinq heures/les éboueurs/vident les cœurs/des villes en pleurs ». Pourquoi ?

Ce n’est pas ma volonté. Pour moi, ce n’est pas une référence à la chanson de Dutronc. C’est drôle. Lorsqu’on rentre sur Paris le soir vers cinq heures, c’est exactement ce qui se passe. A cette heure-là, on voit la ville qui se réveille. D’où la phrase « Les éboueurs/vident les cœurs/des villes en pleurs ». Pour être honnête, cela raconte un peu le parcours de mon frère. Les scènes décrivent exactement ce qui se passe. Dans son cas, une chevauchée sur les camions poubelles, où il croise les dealers et les filles de ces quartiers-là. C’est l’une de mes chansons préférées.

Merci beaucoup pour ces explications ! c'est juste que quand je suis passé devant le panneau, je me suis dit que c'était une chanson du grand Maître ne sachant pas pas si il y faisait référence ou pas.
alex.houenard Il y a 6 mois

Merci beaucoup pour ces explications ! c'est juste que quand je suis passé devant le panneau, je me suis dit que c'était une chanson du grand Maître ne sachant pas pas si il y faisait référence ou pas.