[quote="Benjamin_1.3"][quote="suffragettes AB"] je pense que c'est important de ne pas oublier l'ado qu'on a été :), certains pensent que s'en rappeler c'est ne pas évoluer, d'autres pensent que l'oublier c'est s'embourgeoiser. le bal des lycées :) [/quote] Mouais, elle est facile celle-là je trouve... Evoluer, c'est aussi et surtout se rappeler qui l'on a été, perdre ses illusions d'adolescent(e) et prendre conscience de ses responsabilités, de ce dont nous somme comptables aussi, et pourquoi pas, ne pas reproduire les erreurs du passé... Je ne vois pas ce que vient faire l’embourgeoisement là dedans, c'est un peu gratuit non ? [quote="suffragettes AB"] Il s'agit davantage de l'expression d'un ras le bol de la surenchère d'expressions violentes et vulgaires, un peu ça va, mais là ça boucle trop, ça devient lassant… [quote="Benjamin_1.3"][/quote] Et pour ceux qui déplorent certains termes employés, pour ceux qui le trouvent vulgaire, encore deux citations pour épater la galerie Luna :) : Vous voulez que son rock sonne comment? ;)[/quote] Je voudrais qu'il sonne aussi bien mais avec la profondeur d'avant. Mais que t'arrive-t'il suffragettes_AB ?[/quote] il m'arrive que je ne suis pas d'accord avec toi benjamin. Il m'arrive aussi que des amis de lycée m'ont fait la morale récemment alors qu'ils ont moins de responsabilités que moi, qu'ils m'ont trouvé négligée (alors qu'ils auraient juste pû me dire que j'avais l'air fatiguée :) ) et qu'ils pensent qu'ils ont plus évolué que moi juste parce-qu'ils prennent soin d'eux m'ont-ils dit et que moi ils trouvent que non, qu'ils m'ont dit "mais pourquoi t'a t'il quitté?" eux qui n'ont jamais dépassé 3 ans avec quelqu'un (moi 13 ans et jamais je n'ai traité leur célibat d'antan avec condescendance), il voulait que j'admette que si j'avais été quitté c'était parce-que j'étais quelqu'un de négligé...inutile de préciser que tous traversent une baisse de régime (un vient d'être licencié, une retourne chez ses parents après une rupture, un en arrêt maladie pour quelques mois), en général quand on fait un peu trop la morale aux autres, qu'on les enfonce un peu, c'est qu'on traverse une passe difficile, c'est qu'on veut cacher ses failles, c'est qu'on veut montrer qu'on est bien dans sa peau, c'est qu'on veut faire illusion. Si cela a pu rasséréner leur égo de me faire la morale tant mieux pour eux mais je me suis quand même défendue avec tendresse et je leur ai dit tout le bien que je pensais de leur embourgeoisement. Qui a des illusions? Ceux qui croient qu'ils ont évolué ou ceux qui ne cherchent pas à montrer qu'ils ont évolué et qui font avec les moyens du bords avec lucidité. On peut se donner l'illusion de croire qu'on a évolué en traitant les autres d'ado mal fagoté hein (si seulement j'avais vu que mon legging était troué lol). Pardonnez-moi ma digression :). Il est de bon ton d'être comptable de la responsabilité des autres plutôt que des siennes, j'avoue que si j'avais su j'aurais pris soin de moi, 'comme il me l'ont conseillé en les évitant samedi dernier, cela m'aurait évité le procès qui m'a été fait sur ma garde-robe et ma mauvaise mine à mes 36 ans. Je leur ai dit "putain les gars on s'épargne pas ce soir" :), et j'en ai bordé un comme un bébé à la fin de la soirée, avec un gros poutou :). Faut croire qu'au final j'étais plus en forme qu'eux. Bref cet accablement dont j'ai fait l'objet samedi dernier je suis sûre que c'est à cause de laetitia casta dans la pub de cosmétique j'en suis sûre lol, tout ça à cause de toutes ces putes qui font croire qu'il faut toujours avoir l'air resplendissante, que même devant des amis de 20 ans il faut porter des masques cosmétiques :), l'oréal parce-que je le vaux bien! merci les putes des pubs :). Et tous , et encore plus quand on est une femme, on a cette injonction à paraître, "parfois faudrait s'excuser de ne pas être complexer d'être en surpoids, faudrait s'excuser de travailler à l'usine, faudrait s'excuser d'être encore célibataire un an et demi après une rupture, non mais sans déconner, ouais je suis fière de moi même si vous pensez que ma vie c'est de la loose et vous devriez arrêter de vouloir être ou paraître ce que vous ne serez jamais c'est à dire "riche" lol et moi ce que je trouve aliénant c'est de bosser dans le commercial, moi à mon boulot mon cerveau est disponible pour penser à d'autre chose qu'aux choses commerciales et qu'au fric, on est tous au smic à quelque détails près les gars, on fait pas parti de la classe moyenne encore mais on va y arriver si ça peut vous consoler :)", voilà ce que je leur ai dit grosso merdo. Certains cherchent à obéir à l' injonction au paraître, à l'injonction à gravir les échelons de la réussite sociale, ça ne fait pas d'eux des personnes plus matures et responsable que ceux qui restent eux-mêmes et qui n'ont d'ambition que de subvenir à leurs besoins. Voilà qu'est-ce que l'embourgeoisement? si ce n'est s'accrocher à son petit confort, si ce n'est juger autrui sur sa façon de parler ou sur son accoutrement, jauger sa maturité en fonction de son prêt à porter et non en fonction de ses actes, si ce n'est passé son temps à prendre soin de soi cosmétiquement, si ce n'est convoquer un langage aseptisé et des façon de se tenir conventionnelles, l'individualisme triomphant sous couvert d'évolution. Alors quand Saez lance ses pavés dans la marre, putain ça libère lol, ça fait soupape c'est parfait. Le rock une putain de soupape, pour nos cerveaux bouillonnants sur la gazinière publicitaire. "Y a les sueurs des peuples puis nos déodorants, y a l'odeur des parfums puis l'odeur de l'argent" :). je te retourne la question avec bienveillance, n'y vois aucune pointe d'agressivité, je t'apprécie réellement, que t'arrives-t'il Benjamin pour être si moraliste en ce moment? que l'on pardonne ma digression, mes posts sont souvent "déplacés" en ce moment :). déplacez le donc dans le topic amitié si vous voulez, mais comme je tiens pour responsable la pute publicitaire de l'égarement de mes amis, vous pouvez aussi laisser cela ici.
suffragettes AB Il y a 1 mois


je pense que c'est important de ne pas oublier l'ado qu'on a été , certains pensent que s'en rappeler c'est ne pas évoluer, d'autres pensent que l'oublier c'est s'embourgeoiser. le bal des lycées


Mouais, elle est facile celle-là je trouve...
Evoluer, c'est aussi et surtout se rappeler qui l'on a été, perdre ses illusions d'adolescent(e) et prendre conscience de ses responsabilités, de ce dont nous somme comptables aussi, et pourquoi pas, ne pas reproduire les erreurs du passé...
Je ne vois pas ce que vient faire l’embourgeoisement là dedans, c'est un peu gratuit non ?


Il s'agit davantage de l'expression d'un ras le bol de la surenchère d'expressions violentes et vulgaires, un peu ça va, mais là ça boucle trop, ça devient lassant…



Et pour ceux qui déplorent certains termes employés, pour ceux qui le trouvent vulgaire,

encore deux citations pour épater la galerie Luna :


Vous voulez que son rock sonne comment?

Je voudrais qu'il sonne aussi bien mais avec la profondeur d'avant.

Mais que t'arrive-t'il suffragettes_AB ?


il m'arrive que je ne suis pas d'accord avec toi benjamin.
Il m'arrive aussi que des amis de lycée m'ont fait la morale récemment alors qu'ils ont moins de responsabilités que moi, qu'ils m'ont trouvé négligée (alors qu'ils auraient juste pû me dire que j'avais l'air fatiguée ) et qu'ils pensent qu'ils ont plus évolué que moi juste parce-qu'ils prennent soin d'eux m'ont-ils dit et que moi ils trouvent que non, qu'ils m'ont dit "mais pourquoi t'a t'il quitté?" eux qui n'ont jamais dépassé 3 ans avec quelqu'un (moi 13 ans et jamais je n'ai traité leur célibat d'antan avec condescendance), il voulait que j'admette que si j'avais été quitté c'était parce-que j'étais quelqu'un de négligé...inutile de préciser que tous traversent une baisse de régime (un vient d'être licencié, une retourne chez ses parents après une rupture, un en arrêt maladie pour quelques mois), en général quand on fait un peu trop la morale aux autres, qu'on les enfonce un peu, c'est qu'on traverse une passe difficile, c'est qu'on veut cacher ses failles, c'est qu'on veut montrer qu'on est bien dans sa peau, c'est qu'on veut faire illusion.
Si cela a pu rasséréner leur égo de me faire la morale tant mieux pour eux mais je me suis quand même défendue avec tendresse et je leur ai dit tout le bien que je pensais de leur embourgeoisement. Qui a des illusions? Ceux qui croient qu'ils ont évolué ou ceux qui ne cherchent pas à montrer qu'ils ont évolué et qui font avec les moyens du bords avec lucidité. On peut se donner l'illusion de croire qu'on a évolué en traitant les autres d'ado mal fagoté hein (si seulement j'avais vu que mon legging était troué lol). Pardonnez-moi ma digression . Il est de bon ton d'être comptable de la responsabilité des autres plutôt que des siennes, j'avoue que si j'avais su j'aurais pris soin de moi, 'comme il me l'ont conseillé en les évitant samedi dernier, cela m'aurait évité le procès qui m'a été fait sur ma garde-robe et ma mauvaise mine à mes 36 ans. Je leur ai dit "putain les gars on s'épargne pas ce soir" , et j'en ai bordé un comme un bébé à la fin de la soirée, avec un gros poutou . Faut croire qu'au final j'étais plus en forme qu'eux.

Bref cet accablement dont j'ai fait l'objet samedi dernier je suis sûre que c'est à cause de laetitia casta dans la pub de cosmétique j'en suis sûre lol, tout ça à cause de toutes ces putes qui font croire qu'il faut toujours avoir l'air resplendissante, que même devant des amis de 20 ans il faut porter des masques cosmétiques , l'oréal parce-que je le vaux bien! merci les putes des pubs . Et tous , et encore plus quand on est une femme, on a cette injonction à paraître, "parfois faudrait s'excuser de ne pas être complexer d'être en surpoids, faudrait s'excuser de travailler à l'usine, faudrait s'excuser d'être encore célibataire un an et demi après une rupture, non mais sans déconner, ouais je suis fière de moi même si vous pensez que ma vie c'est de la loose et vous devriez arrêter de vouloir être ou paraître ce que vous ne serez jamais c'est à dire "riche" lol et moi ce que je trouve aliénant c'est de bosser dans le commercial, moi à mon boulot mon cerveau est disponible pour penser à d'autre chose qu'aux choses commerciales et qu'au fric, on est tous au smic à quelque détails près les gars, on fait pas parti de la classe moyenne encore mais on va y arriver si ça peut vous consoler ", voilà ce que je leur ai dit grosso merdo. Certains cherchent à obéir à l' injonction au paraître, à l'injonction à gravir les échelons de la réussite sociale, ça ne fait pas d'eux des personnes plus matures et responsable que ceux qui restent eux-mêmes et qui n'ont d'ambition que de subvenir à leurs besoins.

Voilà qu'est-ce que l'embourgeoisement? si ce n'est s'accrocher à son petit confort, si ce n'est juger autrui sur sa façon de parler ou sur son accoutrement, jauger sa maturité en fonction de son prêt à porter et non en fonction de ses actes, si ce n'est passé son temps à prendre soin de soi cosmétiquement, si ce n'est convoquer un langage aseptisé et des façon de se tenir conventionnelles, l'individualisme triomphant sous couvert d'évolution.

Alors quand Saez lance ses pavés dans la marre, putain ça libère lol, ça fait soupape c'est parfait. Le rock une putain de soupape, pour nos cerveaux bouillonnants sur la gazinière publicitaire. "Y a les sueurs des peuples puis nos déodorants, y a l'odeur des parfums puis l'odeur de l'argent" .

je te retourne la question avec bienveillance, n'y vois aucune pointe d'agressivité, je t'apprécie réellement, que t'arrives-t'il Benjamin pour être si moraliste en ce moment?

que l'on pardonne ma digression, mes posts sont souvent "déplacés" en ce moment .

déplacez le donc dans le topic amitié si vous voulez, mais comme je tiens pour responsable la pute publicitaire de l'égarement de mes amis, vous pouvez aussi laisser cela ici.

Ah on peut pas faire du rock sans insulté les minorités? Mdrr j'aimerais pas écouter vos playlists
Theo Putnam Il y a 1 mois

Ah on peut pas faire du rock sans insulté les minorités? Mdrr j'aimerais pas écouter vos playlists

[quote="suffragettes AB"] Voilà qu'est-ce que l'embourgeoisement? si ce n'est s'accrocher à son petit confort, si ce n'est juger autrui sur sa façon de parler ou sur son accoutrement, jauger sa maturité en fonction de son prêt à porter et non en fonction de ses actes, si ce n'est passé son temps à prendre soin de soi cosmétiquement, si ce n'est convoquer un langage aseptisé et des façon de se tenir conventionnelles, l'individualisme triomphant sous couvert d'évolution. [/quote] Je comprends bien d'où tu pars et où tu arrives, mais ça m'était adressé la pique de l'embourgeoisement non ? Aussi je m'en défends, et comme tu ne connais pas mon parcours ni les jours de ma vie je trouve ça assez injuste et tu pourrais trouver d'autres biais pour me dire que j'ai tort, ça t'as le droit, mais pas en me collant une mauvaise étiquette, ça a été tellement le cas, et tu le sais je crois... Mais bref, je ne t'en veux pas pour autant, on a tous nos humeurs, moi le premier ;-) [quote="suffragettes AB"] je te retourne la question avec bienveillance, n'y vois aucune pointe d'agressivité, je t'apprécie réellement, que t'arrives-t'il Benjamin pour être si moraliste en ce moment? [/quote] Point de moralisme, je ne m'insurge pas, je pense d'ailleurs que je suis beaucoup plus open que la plupart, rien ne m'effraie tant qu'on n'essaie pas de me convertir, j'ai souvent dit que je trouvait légitime que chacun prenne son plaisir où il le souhaite tant que ça ne nuit pas à l'autre, donc les limites sont larges ! Je suis parti de ce constat que Saez me déçoit ces deux dernières années, je ne vibre plus à ce qu'il écrit, ça me fait de la peine. J'ai dit également que je trouvais certains textes trop violents pour avoir vu les miens froncer les yeux comme quand on entend une craie sur un tableau, à l'écoute dédites chansons, comme "elle voulait se faire liker", que par ailleurs j'écoute seul du coup... Burqa, non, c'est indigne. Les moches en burqa, les bonnes je sais plus quoi, non, c'est pas de son niveau ça !! Non ! Voilà, c'est cette forme de violence qui revient sans cesse qui me dérange, c'est pas le Saez que j'aime, je l'aime avec sa fragilité, des sanglots dans la voix, je l'aime quand il doute, quand il sent le vide l'ensevelir, pas quand il s'en prend au monde, aux choses, et là, aux femmes. Çà ne me choque pas pour la misogynie, j'ai pas versé féministe, je ne cherche pas à être le Don Quichotte de la gent féminine, elle se débrouillera bien sans moi j'en suis certain, juste ça me dérange l'oreille et je suis lassé d'entendre ça parce que ça ne me touche pas, je n'ai pas de compte à régler avec les femmes, ça ne me parle pas de les malmener du coup. JE VEUX VIBRER DE NOUVEAU BORDEL Là ça ne me fait rien, j'écouterais du Lio que ce serait pareil. Bon c'est pas vrai parce qu'acoustiquement au moins, elles sont bien, mais ça s'arrête là. Juste ne t'en prends pas à moi de cette façon, traite moi de connard, de con qui comprend rien, mais pas d'embourgeoisé qui n'a pas su rester un enfant, j'aimerais beaucoup tu sais, avoir encore parfois l'insouciance des jeunes années parce que franchement, c'est pas super drôle depuis quelques décennies... Moi je suis navré de lire ton récit de ce samedi et je me dis que finalement, j'ai raison de n'avoir pas ou peu d'amis.
Benjamin_1.3 Il y a 1 mois



Voilà qu'est-ce que l'embourgeoisement? si ce n'est s'accrocher à son petit confort, si ce n'est juger autrui sur sa façon de parler ou sur son accoutrement, jauger sa maturité en fonction de son prêt à porter et non en fonction de ses actes, si ce n'est passé son temps à prendre soin de soi cosmétiquement, si ce n'est convoquer un langage aseptisé et des façon de se tenir conventionnelles, l'individualisme triomphant sous couvert d'évolution.

Je comprends bien d'où tu pars et où tu arrives, mais ça m'était adressé la pique de l'embourgeoisement non ? Aussi je m'en défends, et comme tu ne connais pas mon parcours ni les jours de ma vie je trouve ça assez injuste et tu pourrais trouver d'autres biais pour me dire que j'ai tort, ça t'as le droit, mais pas en me collant une mauvaise étiquette, ça a été tellement le cas, et tu le sais je crois... Mais bref, je ne t'en veux pas pour autant, on a tous nos humeurs, moi le premier


je te retourne la question avec bienveillance, n'y vois aucune pointe d'agressivité, je t'apprécie réellement, que t'arrives-t'il Benjamin pour être si moraliste en ce moment?

Point de moralisme, je ne m'insurge pas, je pense d'ailleurs que je suis beaucoup plus open que la plupart, rien ne m'effraie tant qu'on n'essaie pas de me convertir, j'ai souvent dit que je trouvait légitime que chacun prenne son plaisir où il le souhaite tant que ça ne nuit pas à l'autre, donc les limites sont larges !
Je suis parti de ce constat que Saez me déçoit ces deux dernières années, je ne vibre plus à ce qu'il écrit, ça me fait de la peine. J'ai dit également que je trouvais certains textes trop violents pour avoir vu les miens froncer les yeux comme quand on entend une craie sur un tableau, à l'écoute dédites chansons, comme "elle voulait se faire liker", que par ailleurs j'écoute seul du coup... Burqa, non, c'est indigne. Les moches en burqa, les bonnes je sais plus quoi, non, c'est pas de son niveau ça !! Non !
Voilà, c'est cette forme de violence qui revient sans cesse qui me dérange, c'est pas le Saez que j'aime, je l'aime avec sa fragilité, des sanglots dans la voix, je l'aime quand il doute, quand il sent le vide l'ensevelir, pas quand il s'en prend au monde, aux choses, et là, aux femmes. Çà ne me choque pas pour la misogynie, j'ai pas versé féministe, je ne cherche pas à être le Don Quichotte de la gent féminine, elle se débrouillera bien sans moi j'en suis certain, juste ça me dérange l'oreille et je suis lassé d'entendre ça parce que ça ne me touche pas, je n'ai pas de compte à régler avec les femmes, ça ne me parle pas de les malmener du coup.
JE VEUX VIBRER DE NOUVEAU BORDEL
Là ça ne me fait rien, j'écouterais du Lio que ce serait pareil. Bon c'est pas vrai parce qu'acoustiquement au moins, elles sont bien, mais ça s'arrête là.
Juste ne t'en prends pas à moi de cette façon, traite moi de connard, de con qui comprend rien, mais pas d'embourgeoisé qui n'a pas su rester un enfant, j'aimerais beaucoup tu sais, avoir encore parfois l'insouciance des jeunes années parce que franchement, c'est pas super drôle depuis quelques décennies...
Moi je suis navré de lire ton récit de ce samedi et je me dis que finalement, j'ai raison de n'avoir pas ou peu d'amis.

[quote="Benjamin_1.3"]j'aimerais beaucoup tu sais, avoir encore parfois l'insouciance des jeunes années parce que franchement, c'est pas super drôle depuis quelques décennies... Moi je suis navré de lire ton récit de ce samedi et je me dis que finalement, j'ai raison de n'avoir pas ou peu d'amis.[/quote] Moi aussi j'aimerais retrouver cette insouciance, et parfois on rentre dans la vie d'adulte de façon très brutal en devant assumer ses responsabilités. Puis les responsabilités ne s'arrêtent jamais par la suite. C'est ça grandir, évoluer et apprendre oui heureusement quelque part que nous ne sommes plus des adolescent.e.s, si non tout ça aurait servi à quoi. Que mes ami.e.s continuent de me dire mes 4 vérités et moi les leurs. Sans cela on n'avance pas. Pour rester dans le thème moi ses postures franchement misogynes, parce que je suis féministe, commencent à me "peiner". Edit : je rajoute des guillemets quand même parce que je vais pas chouiner pour ça ;)
néant Il y a 1 mois

j'aimerais beaucoup tu sais, avoir encore parfois l'insouciance des jeunes années parce que franchement, c'est pas super drôle depuis quelques décennies...
Moi je suis navré de lire ton récit de ce samedi et je me dis que finalement, j'ai raison de n'avoir pas ou peu d'amis.

Moi aussi j'aimerais retrouver cette insouciance, et parfois on rentre dans la vie d'adulte de façon très brutal en devant assumer ses responsabilités.
Puis les responsabilités ne s'arrêtent jamais par la suite.
C'est ça grandir, évoluer et apprendre oui heureusement quelque part que nous ne sommes plus des adolescent.e.s, si non tout ça aurait servi à quoi.
Que mes ami.e.s continuent de me dire mes 4 vérités et moi les leurs.
Sans cela on n'avance pas.
Pour rester dans le thème moi ses postures franchement misogynes, parce que je suis féministe, commencent à me "peiner".

Edit : je rajoute des guillemets quand même parce que je vais pas chouiner pour ça

[quote="Benjamin_1.3"][quote="suffragettes AB"] Voilà qu'est-ce que l'embourgeoisement? si ce n'est s'accrocher à son petit confort, si ce n'est juger autrui sur sa façon de parler ou sur son accoutrement, jauger sa maturité en fonction de son prêt à porter et non en fonction de ses actes, si ce n'est passé son temps à prendre soin de soi cosmétiquement, si ce n'est convoquer un langage aseptisé et des façon de se tenir conventionnelles, l'individualisme triomphant sous couvert d'évolution. [/quote] Je comprends bien d'où tu pars et où tu arrives, mais ça m'était adressé la pique de l'embourgeoisement non ? Aussi je m'en défends, et comme tu ne connais pas mon parcours ni les jours de ma vie je trouve ça assez injuste et tu pourrais trouver d'autres biais pour me dire que j'ai tort, ça t'as le droit, mais pas en me collant une mauvaise étiquette, ça a été tellement le cas, et tu le sais je crois... Mais bref, je ne t'en veux pas pour autant, on a tous nos humeurs, moi le premier ;-) [quote="suffragettes AB"] je te retourne la question avec bienveillance, n'y vois aucune pointe d'agressivité, je t'apprécie réellement, que t'arrives-t'il Benjamin pour être si moraliste en ce moment? [/quote] Point de moralisme, je ne m'insurge pas, je pense d'ailleurs que je suis beaucoup plus open que la plupart, rien ne m'effraie tant qu'on n'essaie pas de me convertir, j'ai souvent dit que je trouvait légitime que chacun prenne son plaisir où il le souhaite tant que ça ne nuit pas à l'autre, donc les limites sont larges ! Je suis parti de ce constat que Saez me déçoit ces deux dernières années, je ne vibre plus à ce qu'il écrit, ça me fait de la peine. J'ai dit également que je trouvais certains textes trop violents pour avoir vu les miens froncer les yeux comme quand on entend une craie sur un tableau, à l'écoute dédites chansons, comme "elle voulait se faire liker", que par ailleurs j'écoute seul du coup... Burqa, non, c'est indigne. Les moches en burqa, les bonnes je sais plus quoi, non, c'est pas de son niveau ça !! Non ! Voilà, c'est cette forme de violence qui revient sans cesse qui me dérange, c'est pas le Saez que j'aime, je l'aime avec sa fragilité, des sanglots dans la voix, je l'aime quand il doute, quand il sent le vide l'ensevelir, pas quand il s'en prend au monde, aux choses, et là, aux femmes. Çà ne me choque pas pour la misogynie, j'ai pas versé féministe, je ne cherche pas à être le Don Quichotte de la gent féminine, elle se débrouillera bien sans moi j'en suis certain, juste ça me dérange l'oreille et je suis lassé d'entendre ça parce que ça ne me touche pas, je n'ai pas de compte à régler avec les femmes, ça ne me parle pas de les malmener du coup. JE VEUX VIBRER DE NOUVEAU BORDEL Là ça ne me fait rien, j'écouterais du Lio que ce serait pareil. Bon c'est pas vrai parce qu'acoustiquement au moins, elles sont bien, mais ça s'arrête là. Juste ne t'en prends pas à moi de cette façon, traite moi de connard, de con qui comprend rien, mais pas d'embourgeoisé qui n'a pas su rester un enfant, j'aimerais beaucoup tu sais, avoir encore parfois l'insouciance des jeunes années parce que franchement, c'est pas super drôle depuis quelques décennies... Moi je suis navré de lire ton récit de ce samedi et je me dis que finalement, j'ai raison de n'avoir pas ou peu d'amis.[/quote] <3 ah l'amitié c'est comme l'amour c'est parfois vache :) au fil des années, il faut parfois supporter ses amis dans tous les sens du termes. Je croyais les avoir supporter en les reboostant, non il a fallu que je supporte leurs réflexions pour les rebooster, mais au passage je me suis bien défoulée :). Au moins on ne s'est pas passé la pommade, y a pas de cosmétique qui tienne en amitié lol. ah Lio qui s'en est pris plein la gueule avec ses cheveux blancs :), lio qui chante les 12 ans :). https://www.youtube.com/watch?v=H0dIDLKM-00 "je veux vibrer de nouveau bordel" joli phrase :) qui en dévoile beaucoup :). Moi Saez je l'aime quand il ne mâche pas ses mots :), quand il dézingue tout ce qui déglingue, le Saez fragile, le Saez fragile, non il est pas fragile, ne pas confondre douceur et fragilité. Il a peur de rien :), un roc :), ça l'empêche pas de nous émouvoir entre deux coups de gueules.
suffragettes AB Il y a 1 mois



Voilà qu'est-ce que l'embourgeoisement? si ce n'est s'accrocher à son petit confort, si ce n'est juger autrui sur sa façon de parler ou sur son accoutrement, jauger sa maturité en fonction de son prêt à porter et non en fonction de ses actes, si ce n'est passé son temps à prendre soin de soi cosmétiquement, si ce n'est convoquer un langage aseptisé et des façon de se tenir conventionnelles, l'individualisme triomphant sous couvert d'évolution.

Je comprends bien d'où tu pars et où tu arrives, mais ça m'était adressé la pique de l'embourgeoisement non ? Aussi je m'en défends, et comme tu ne connais pas mon parcours ni les jours de ma vie je trouve ça assez injuste et tu pourrais trouver d'autres biais pour me dire que j'ai tort, ça t'as le droit, mais pas en me collant une mauvaise étiquette, ça a été tellement le cas, et tu le sais je crois... Mais bref, je ne t'en veux pas pour autant, on a tous nos humeurs, moi le premier


je te retourne la question avec bienveillance, n'y vois aucune pointe d'agressivité, je t'apprécie réellement, que t'arrives-t'il Benjamin pour être si moraliste en ce moment?

Point de moralisme, je ne m'insurge pas, je pense d'ailleurs que je suis beaucoup plus open que la plupart, rien ne m'effraie tant qu'on n'essaie pas de me convertir, j'ai souvent dit que je trouvait légitime que chacun prenne son plaisir où il le souhaite tant que ça ne nuit pas à l'autre, donc les limites sont larges !
Je suis parti de ce constat que Saez me déçoit ces deux dernières années, je ne vibre plus à ce qu'il écrit, ça me fait de la peine. J'ai dit également que je trouvais certains textes trop violents pour avoir vu les miens froncer les yeux comme quand on entend une craie sur un tableau, à l'écoute dédites chansons, comme "elle voulait se faire liker", que par ailleurs j'écoute seul du coup... Burqa, non, c'est indigne. Les moches en burqa, les bonnes je sais plus quoi, non, c'est pas de son niveau ça !! Non !
Voilà, c'est cette forme de violence qui revient sans cesse qui me dérange, c'est pas le Saez que j'aime, je l'aime avec sa fragilité, des sanglots dans la voix, je l'aime quand il doute, quand il sent le vide l'ensevelir, pas quand il s'en prend au monde, aux choses, et là, aux femmes. Çà ne me choque pas pour la misogynie, j'ai pas versé féministe, je ne cherche pas à être le Don Quichotte de la gent féminine, elle se débrouillera bien sans moi j'en suis certain, juste ça me dérange l'oreille et je suis lassé d'entendre ça parce que ça ne me touche pas, je n'ai pas de compte à régler avec les femmes, ça ne me parle pas de les malmener du coup.
JE VEUX VIBRER DE NOUVEAU BORDEL
Là ça ne me fait rien, j'écouterais du Lio que ce serait pareil. Bon c'est pas vrai parce qu'acoustiquement au moins, elles sont bien, mais ça s'arrête là.
Juste ne t'en prends pas à moi de cette façon, traite moi de connard, de con qui comprend rien, mais pas d'embourgeoisé qui n'a pas su rester un enfant, j'aimerais beaucoup tu sais, avoir encore parfois l'insouciance des jeunes années parce que franchement, c'est pas super drôle depuis quelques décennies...
Moi je suis navré de lire ton récit de ce samedi et je me dis que finalement, j'ai raison de n'avoir pas ou peu d'amis.


<3
ah l'amitié c'est comme l'amour c'est parfois vache au fil des années, il faut parfois supporter ses amis dans tous les sens du termes. Je croyais les avoir supporter en les reboostant, non il a fallu que je supporte leurs réflexions pour les rebooster, mais au passage je me suis bien défoulée . Au moins on ne s'est pas passé la pommade, y a pas de cosmétique qui tienne en amitié lol.

ah Lio qui s'en est pris plein la gueule avec ses cheveux blancs , lio qui chante les 12 ans .

https://www.youtube.com/watch?v=H0dIDLKM-00

"je veux vibrer de nouveau bordel" joli phrase qui en dévoile beaucoup .

Moi Saez je l'aime quand il ne mâche pas ses mots , quand il dézingue tout ce qui déglingue, le Saez fragile, le Saez fragile, non il est pas fragile, ne pas confondre douceur et fragilité. Il a peur de rien , un roc , ça l'empêche pas de nous émouvoir entre deux coups de gueules.


Le problème de savoir si les textes de Saez sont féministes ou misogynes, c'est qu'ils sont complexes. Alors, quand on prend juste un petit bout de parole, sûr qu'on peut dire c'est féministe "C'est sûr qu'on peut se dire que c'est elles (les filles) qui ont porté et qui portent la croix du monde sur leurs ailes" (regarder les filles pleurer) ou que c'est vraiment un gros connard misogyne "P'tite pute". Sauf que des textes de Saez (comme d'autres auteurs), ça ne s'analyse pas à la va-vite, ça s’interprète. Perso, dans beaucoup de ces chansons, je vois surtout une vision noire et lugubre de la société où les femmes évoluent dans une société sale, pervertie par la thune et la consommation où beaucoup d'hommes et de femmes font de la saloperie. Et, pour moi il fait l'éloge de ces femmes qui, face à ce monde sordide, parviennent à garder la tête haute ou juste à rester en vie. Y'a du Dèche à Londres et à Paris dans l'ambiance général de ces chansons. Appeler ça féminisme ou misogyne, peu importe.
PJ Il y a 1 mois

Le problème de savoir si les textes de Saez sont féministes ou misogynes, c'est qu'ils sont complexes.

Alors, quand on prend juste un petit bout de parole, sûr qu'on peut dire c'est féministe "C'est sûr qu'on peut se dire que c'est elles (les filles) qui ont porté et qui portent la croix du monde sur leurs ailes" (regarder les filles pleurer) ou que c'est vraiment un gros connard misogyne "P'tite pute".

Sauf que des textes de Saez (comme d'autres auteurs), ça ne s'analyse pas à la va-vite, ça s’interprète.

Perso, dans beaucoup de ces chansons, je vois surtout une vision noire et lugubre de la société où les femmes évoluent dans une société sale, pervertie par la thune et la consommation où beaucoup d'hommes et de femmes font de la saloperie. Et, pour moi il fait l'éloge de ces femmes qui, face à ce monde sordide, parviennent à garder la tête haute ou juste à rester en vie.
Y'a du Dèche à Londres et à Paris dans l'ambiance général de ces chansons.

Appeler ça féminisme ou misogyne, peu importe.

Y a un truc qui me gène dans les analyses sur le côté féministe ou mysogine que vous proposez, surtout dans le cas de [i]Germaine[/i] c'est que soit, on ne s'attache que au cas de la personne présenté par la chanson, soit on s'attache à son Œuvre complète. La problématique principale dans le cas de Germaine, c'est qu'il y a cette opposition entre La Germaine qui serait libre de faire ce qu'elle veut de son corps. Et les autres nana qui sont moins bien parce qu'elles publient leur photos sur le réseaux. Autant, dans [i]Ptite Pute[/i] (et globalement dans #Humanité[/i] me message semble clair, la dénonciation de l'argent que se font les facebook et consort sur les images des sexto des filles (et des mecs aussi hein, mais évidemment, ceux-ci ne sont pas représenté dans les chansons...), Autant dans Germaine, le retour de la nana qui poste ses photos sur les réseaux, on voit pas trop bien ce qu'il vient faire là. Si le but, c'est de parler de liberté de la Femme dans l'absolu, que la Germaine soit libre de coucher avec qui elle veut, alors la nana qui poste ses photos sur les réseaux devrait être tout aussi libre de le faire que Germaine. Il en va de même pour la question du voile, mais là on rejoint l'avis de @blat, où une femme devrait pouvoir être tout aussi libre de ne pas se voiler que de se voiler, sans toutefois oublier la réalité de l'oppression de certains par le voile sur les femmes. Il ne faut pas oublier aussi que c'est, aussi, un peu le concept de ce projet, je crois, le Manifeste, que de jouer avec ces antagonismes de nos sociétés. ça choque, ça fait réagir, et c'est peut-être là l'unique but de l'auteur. Mais oui, mille fois oui, cela mériterai quelques explications de textes officielles.
viper82 Il y a 1 mois

Y a un truc qui me gène dans les analyses sur le côté féministe ou mysogine que vous proposez, surtout dans le cas de Germaine c'est que soit, on ne s'attache que au cas de la personne présenté par la chanson, soit on s'attache à son Œuvre complète.

La problématique principale dans le cas de Germaine, c'est qu'il y a cette opposition entre La Germaine qui serait libre de faire ce qu'elle veut de son corps. Et les autres nana qui sont moins bien parce qu'elles publient leur photos sur le réseaux.

Autant, dans Ptite Pute (et globalement dans #Humanité[/i] me message semble clair, la dénonciation de l'argent que se font les facebook et consort sur les images des sexto des filles (et des mecs aussi hein, mais évidemment, ceux-ci ne sont pas représenté dans les chansons...), Autant dans Germaine, le retour de la nana qui poste ses photos sur les réseaux, on voit pas trop bien ce qu'il vient faire là.
Si le but, c'est de parler de liberté de la Femme dans l'absolu, que la Germaine soit libre de coucher avec qui elle veut, alors la nana qui poste ses photos sur les réseaux devrait être tout aussi libre de le faire que Germaine.

Il en va de même pour la question du voile, mais là on rejoint l'avis de blat, où une femme devrait pouvoir être tout aussi libre de ne pas se voiler que de se voiler, sans toutefois oublier la réalité de l'oppression de certains par le voile sur les femmes.

Il ne faut pas oublier aussi que c'est, aussi, un peu le concept de ce projet, je crois, le Manifeste, que de jouer avec ces antagonismes de nos sociétés.

ça choque, ça fait réagir, et c'est peut-être là l'unique but de l'auteur.

Mais oui, mille fois oui, cela mériterai quelques explications de textes officielles.

[quote="PJ"] Y'a du Dèche à Londres et à Paris dans l'ambiance général de ces chansons. Appeler ça féminisme ou misogyne, peu importe.[/quote] <3 y a du 1984 aussi :) un autre Orwell qui m'avait bien plu, qui pour moi faisait écho au ruisseau "un peu d'air frais"
suffragettes AB Il y a 1 mois


Y'a du Dèche à Londres et à Paris dans l'ambiance général de ces chansons.

Appeler ça féminisme ou misogyne, peu importe.


<3 y a du 1984 aussi

un autre Orwell qui m'avait bien plu, qui pour moi faisait écho au ruisseau "un peu d'air frais"