Elle aimait se faire liker pour allumer le monde entier
Elle aimait se faire YouPorner pour des milliards de connectés
Elle aimait se faire shooter le cul pis surtout son portrait
Elle aimait se faire péter son pétard trop bien roulé
Elle aimait me faire tirer dessus, oui sûr, comme un pompier
Elle aimait tout faire sauter comme une p’tite bombe au cul bombé
Elle aimait faire exploser mon cœur et surtout ma CB
Sur tous les comptoirs en soirée, elle aimait se faire shooter

Des shots au bar pour oublier
Des shots au bar

Elle aimait se faire liker pour allumer le monde entier
Elle aimait tout faire péter comme une p’tite bombe au cul bombé
Elle aimait se faire payer pour la nuit ou pour une tournée
Elle aimait se faire défoncer son corps, cœur désenchanté
Elle aimait se faire monter dans les chiottes ou dans les greniers
Elle aimait se faire baiser dans les backrooms des bars clandés
Elle aimait se faire doigter dans les bagnoles décapotées
Elle aimait se faire sauter sur les genoux ou les godemichets
Elle aimait faire exploser mon cœur et surtout ma CB
Sur tous les comptoirs en soirée, elle aimait se faire shooter

Des shots au bar pour oublier
Des shots au bar

Elle aimait se faire liker pour allumer le monde entier
Elle aimait tout faire péter comme une p’tite bombe au cul bombé
Elle aimait se faire payer pour la nuit ou pour une tournée
Elle aimait se faire défoncer son corps, cœur désenchanté

Comme un pétard trop bien roulé
Dans tous les sens on fait tourner
Comme un pétard trop bien roulé
Fais tourner, fais tourner, fais tourner

En amour faut pas s’attacher
Ou alors juste les poignés
En amour faut savoir cracher
Dans les filles faut savoir pleurer
Quand elle était jambes écartées
Moi c’est le monde que j’y voyais
Elle avait les yeux bandés
Quand elle me dit qu’elle m’aimait
Elle aimait être attachée
Elle aimait bien déshabiller
Des menottes à ses poignés
Me faire bander les yeux bandés
Elle aimait être étouffée
La tête en bas sur l’oreiller
Elle m’écrivait en secret
Qu’elle chantait plus quand elle saignait
Elle aimait me faire pleurer mon sexe sur mon cœur blessé
Sur mon visage désabusé, je crois bien qu’elle aimait pisser
Elle aimait se faire tirer la chatte comme un pétard mouillé
Elle aimait se faire prier à genoux, à genoux, à genoux
Elle aimait se faire liker pour allumer le monde entier
Elle aimait se faire fesser quand tu sais la confesser
Elle aimait se faire lécher comme une religieuse qui a péché
Elle aimait se faire frapper la chatte pour la faire chialer
Elle aimait se faire liker pour allumer le monde entier
Elle aimait tout faire péter de son pétard trop bien roulé
Elle aimait se faire sauter comme une p’tite bombe au cul bombé
Elle aimait se faire exploser dans tous les sens on fait tourner

Comme un pétard trop bien roulé
Dans tous les sens on fait tourner
Comme un pétard
Comme un pétard
Comme un pétard
Trop bien roulé © Damien Saez

Compléter les paroles ou signaler une erreur

#humanité

Album
Publié le :
30 novembre 2018