C'est @boby6 qui va être content :p Par contre, mettre toutes les fakes news ou simples confusions (dans ce cas) sur le dos de l'extrême-droite serait leur donner beaucoup trop de crédit, je trouve. Les manuels scolaires ont appliqué la réforme de 1990 la même année qu'a eu lieu la nouvelle réforme du gouvernement, ce qui, semble-t-il, a conduit à la confusion, en tout cas sur l'accent circonflexe et les quelques mots modifiés.
Patapizza Il y a 2 ans

C'est boby6 qui va être content

Par contre, mettre toutes les fakes news ou simples confusions (dans ce cas) sur le dos de l'extrême-droite serait leur donner beaucoup trop de crédit, je trouve.

Les manuels scolaires ont appliqué la réforme de 1990 la même année qu'a eu lieu la nouvelle réforme du gouvernement, ce qui, semble-t-il, a conduit à la confusion, en tout cas sur l'accent circonflexe et les quelques mots modifiés.

C'est assez intéressant de soulever ces points là @ProletaRien. Après je trouve le terme de désinformation un peu fort. Désinformation ou utilisation d'une figure de style (type hyperbole) pour appuyer le propos global du texte et donner du relief... la frontière me semble plutôt fine. Quand j'entends le terme de désinformation, j'ai plutôt l'idée d'une manipulation. Pour la chanson Peuple manifestant, selon mon ressenti, on est plus dans une sorte d'impressionnisme de la chanson : y'a pas mal de points à couper au couteau, beaucoup d'aspérités, mais c'est aussi ce qui donne le relief au truc. Diffusion d'une information fausse ou exagération d'une information dans un but littéraire ? telle est la question ;)
idem Il y a 2 ans

C'est assez intéressant de soulever ces points là @ProletaRien. Après je trouve le terme de désinformation un peu fort.
Désinformation ou utilisation d'une figure de style (type hyperbole) pour appuyer le propos global du texte et donner du relief... la frontière me semble plutôt fine.

Quand j'entends le terme de désinformation, j'ai plutôt l'idée d'une manipulation. Pour la chanson Peuple manifestant, selon mon ressenti, on est plus dans une sorte d'impressionnisme de la chanson : y'a pas mal de points à couper au couteau, beaucoup d'aspérités, mais c'est aussi ce qui donne le relief au truc.

Diffusion d'une information fausse ou exagération d'une information dans un but littéraire ? telle est la question

[quote="ProletaRien"]Je n'ai aucune envie de relayer ces sites de merde mais j'ai sous la main un article daté du jeudi 19 mars 2015 de Bvoltaire.net qui fait l'amalgame entre la réforme des rythmes scolaires et la disparition du latin et qui affirme - très séchement - que le latin va disparaitre et que c'est un danger pour nos origines et nos identités.[/quote] Ce que je voulais souligner, c'est que les journaux de manière générale ont fait la confusion (en tout cas dans un premier temps). Le fait qu'un article soit présent sur un site d'extrême-droite ne signifie pas que c'est eux qui ont lancé la rumeur. Ils ont peut-être juste lu des articles d'autres médias, et ont relayé (sèchement) l'info qu'ils pensaient vraie... Pour revenir au sujet (Saez), je pense qu'en effet, il a fait la confusion aussi. Et pourtant, quand il dit que l'accent circonflexe disparaît, c'est vrai quand même (dans les manuels scolaires). Mais ce n'est pas forcément la faute du gouvernement, et cette nuance n'est pas très identifiable dans le Manifeste.
Patapizza Il y a 2 ans

Je n'ai aucune envie de relayer ces sites de merde mais j'ai sous la main un article daté du jeudi 19 mars 2015 de Bvoltaire.net qui fait l'amalgame entre la réforme des rythmes scolaires et la disparition du latin et qui affirme - très séchement - que le latin va disparaitre et que c'est un danger pour nos origines et nos identités.
@ProletaRien


Ce que je voulais souligner, c'est que les journaux de manière générale ont fait la confusion (en tout cas dans un premier temps). Le fait qu'un article soit présent sur un site d'extrême-droite ne signifie pas que c'est eux qui ont lancé la rumeur. Ils ont peut-être juste lu des articles d'autres médias, et ont relayé (sèchement) l'info qu'ils pensaient vraie...

Pour revenir au sujet (Saez), je pense qu'en effet, il a fait la confusion aussi. Et pourtant, quand il dit que l'accent circonflexe disparaît, c'est vrai quand même (dans les manuels scolaires). Mais ce n'est pas forcément la faute du gouvernement, et cette nuance n'est pas très identifiable dans le Manifeste.

tu soulèves un point pertinent prolétarien, je me suis fait la même réflexion quand j'ai vu le clash...Paradoxalement l'ancienne ministre voulait que le latin soit enseigné à TOUS d'après ce que j'ai compris et plus tôt et que cette discipline ne soit plus instrumentalisée par un traitement élitiste au sein de l'école. Elle avait déjà employé le terme de désinformation en 2015 https://www.youtube.com/watch?v=mpvxzzUtIho
AnonymeIl y a 2 ans

tu soulèves un point pertinent prolétarien, je me suis fait la même réflexion quand j'ai vu le clash...Paradoxalement l'ancienne ministre voulait que le latin soit enseigné à TOUS d'après ce que j'ai compris et plus tôt et que cette discipline ne soit plus instrumentalisée par un traitement élitiste au sein de l'école.
Elle avait déjà employé le terme de désinformation en 2015


https://www.youtube.com/watch?v=mpvxzzUtIho

De mémoire, @boby6 avait pas mal communiqué et tordu le cou aux "fausses infos" qui avaient circulé sur cette "réforme de l'orthographe", dans le topic "Aux ennemis de l'orthographe". J'crois que j'ai retrouvé le bon post, c'est par ici : https://www.saezlive.net/topics/view/3954/aux-ennemis-de-la-langue-francaise?page=4#218367
Isa Il y a 2 ans

De mémoire, boby6 avait pas mal communiqué et tordu le cou aux "fausses infos" qui avaient circulé sur cette "réforme de l'orthographe", dans le topic "Aux ennemis de l'orthographe".
J'crois que j'ai retrouvé le bon post, c'est par ici : https://www.saezlive.net/topics/view/3954/aux-ennemis-de-la-langue-francaise?page=4#218367

[quote="Isa"]De mémoire, @boby6 avait pas mal communiqué et tordu le cou aux "fausses infos" qui avaient circulé sur cette "réforme de l'orthographe", dans le topic "Aux ennemis de l'orthographe". J'crois que j'ai retrouvé le bon post, c'est par ici : https://www.saezlive.net/topics/view/3954/aux-ennemis-de-la-langue-francaise?page=4#218367[/quote] Je rajoute deux autres posts de @boby6 qui viennent du topic sur le Manifeste : https://www.saezlive.net/topics/view/4694/le-manifeste-acte-i-poesie-resistante?page=25#227434 https://www.saezlive.net/topics/view/4694/le-manifeste-acte-i-poesie-resistante?page=28#227674
melie Il y a 2 ans

De mémoire, boby6 avait pas mal communiqué et tordu le cou aux "fausses infos" qui avaient circulé sur cette "réforme de l'orthographe", dans le topic "Aux ennemis de l'orthographe".
J'crois que j'ai retrouvé le bon post, c'est par ici : https://www.saezlive.net/topics/view/3954/aux-ennemis-de-la-langue-francaise?page=4#218367

Je rajoute deux autres posts de boby6 qui viennent du topic sur le Manifeste :
https://www.saezlive.net/topics/view/4694/le-manifeste-acte-i-poesie-resistante?page=25#227434
https://www.saezlive.net/topics/view/4694/le-manifeste-acte-i-poesie-resistante?page=28#227674

Je trouve très intéressant ce que tu dis @ProletaRien et je en grande majorité d'accord avec toi, mais je ne te rejoins pas sur un point : dire que les accents circonflexes sont des "aberrations" est pour moi un peu fort et fait perdre tout leur sens aux mots. Un mots comprenant un accent circonflexe, nous rappelle qu'avant il comprenait un "s" et que l'on l'a remplacé par cet accent. On finira par oublier alors l'origine du mot et de là, sa signification.Je suis pour ma part contre cette initiative.
JoannLataste Il y a 2 ans

Je trouve très intéressant ce que tu dis @ProletaRien et je en grande majorité d'accord avec toi, mais je ne te rejoins pas sur un point : dire que les accents circonflexes sont des "aberrations" est pour moi un peu fort et fait perdre tout leur sens aux mots. Un mots comprenant un accent circonflexe, nous rappelle qu'avant il comprenait un "s" et que l'on l'a remplacé par cet accent. On finira par oublier alors l'origine du mot et de là, sa signification.Je suis pour ma part contre cette initiative.

[quote="JoannLataste"]Je trouve très intéressant ce que tu dis @ProletaRien et je en grande majorité d'accord avec toi, mais je ne te rejoins pas sur un point : dire que les accents circonflexes sont des "aberrations" est pour moi un peu fort et fait perdre tout leur sens aux mots. Un mots comprenant un accent circonflexe, nous rappelle qu'avant il comprenait un "s" et que l'on l'a remplacé par cet accent. On finira par oublier alors l'origine du mot et de là, sa signification.Je suis pour ma part contre cette initiative.[/quote] Moi aussi j'ai un peu du mal Je conçois que la langue évolue, que des mots se rajoutent, ect. Mais n'est-ce pas seulement faciliter l'apprentissage ça ? La mémoire est maîtresse dans ce domaine. Je ne vois pas où mettre nénufar au final, si c'est arrangeant ou non. Moi ça me paraît être une régression. Ptet que je me trompe. Mais à l'heure du SMS, je ne trouve pas ça opportun. Dans ce cas là, autorisons toutes les fautes d'orthographes. Pas changer quelques mots ou accepter une double écriture.
AnonymeIl y a 2 ans

Je trouve très intéressant ce que tu dis @ProletaRien et je en grande majorité d'accord avec toi, mais je ne te rejoins pas sur un point : dire que les accents circonflexes sont des "aberrations" est pour moi un peu fort et fait perdre tout leur sens aux mots. Un mots comprenant un accent circonflexe, nous rappelle qu'avant il comprenait un "s" et que l'on l'a remplacé par cet accent. On finira par oublier alors l'origine du mot et de là, sa signification.Je suis pour ma part contre cette initiative.


Moi aussi j'ai un peu du mal
Je conçois que la langue évolue, que des mots se rajoutent, ect. Mais n'est-ce pas seulement faciliter l'apprentissage ça ?
La mémoire est maîtresse dans ce domaine.
Je ne vois pas où mettre nénufar au final, si c'est arrangeant ou non.
Moi ça me paraît être une régression.

Ptet que je me trompe. Mais à l'heure du SMS, je ne trouve pas ça opportun.
Dans ce cas là, autorisons toutes les fautes d'orthographes.
Pas changer quelques mots ou accepter une double écriture.

Moi je dis Big Up Dupontel : https://youtu.be/8I0YjReWc2g
AnonymeIl y a 2 ans

Moi je dis Big Up Dupontel :


https://youtu.be/8I0YjReWc2g

C'est juste une autre façon de s'éxprimer, qui sort surement de tes formats j'en conviens. C'est éxactement ce que raconte Dupontel. Sunt verba et voces prælereaque !!!
AnonymeIl y a 2 ans

C'est juste une autre façon de s'éxprimer, qui sort surement de tes formats j'en conviens.

C'est éxactement ce que raconte Dupontel.


Sunt verba et voces prælereaque !!!


[quote="ProletaRien"]Il faut quand même reconnaitre les règles de l'orthographe et le nombre "d'exceptions" ridicules que nous avons comparé aux autres langues beaucoup plus logiques. Fotes, et fautes. Ecrithure et pllummes. Ce sont des illogismes : ils sont faux. "Fautes" sonne comme il s'écrit. "Clé" sonne comme il s'écrit. Clef, oignons, événement, c'est l'inverse : ce sont "nos mots acquis" qui sont des illogismes en vertu des règles orthographiques. C'est là que tu autorises la faute d'orthographe, par l'exception. Ces mots ne se prononcent pas comme ils s'écrivent. C'est votre mémoire qui fait le travail ; à quoi sert donc la règle ? Dans la réforme de l'orthographe, le circonflexe reste pour les terminaisons verbales et dans les cas où il s'entend, ou bien dans les cas où il change véritablement la prononciation. C'est dans le cas de coût, cout, entraîner, entrainer, paraître, paraitre, qu'il disparait ; parce qu'il ne sert à rien et qu'il est ridiculement inutile. Pareil pour Aiguë/Aigüe : c'est nous qui étions fous ^^ Enfin du moins perso je ne comprends pas l'intérêt de faire une règle si c'est pour faire en sorte que 13 mots aléatoires ne l'appliquent pas. (mais ça fait très grammar nazi psychorigide comme phrase, en vrai ^^)[/quote] Désolé mais je suis élitiste je crois. ;) Ya pas 400000 mots quand même. J'aime pas les gens sans mémoire par rapport à ça. C'est preuve que souvent tu ne lis pas quoi... Donc bon. C'est lié. J'aime pas la feignantise
AnonymeIl y a 2 ans

Il faut quand même reconnaitre les règles de l'orthographe et le nombre "d'exceptions" ridicules que nous avons comparé aux autres langues beaucoup plus logiques. Fotes, et fautes. Ecrithure et pllummes. Ce sont des illogismes : ils sont faux. "Fautes" sonne comme il s'écrit. "Clé" sonne comme il s'écrit.

Clef, oignons, événement, c'est l'inverse : ce sont "nos mots acquis" qui sont des illogismes en vertu des règles orthographiques. C'est là que tu autorises la faute d'orthographe, par l'exception. Ces mots ne se prononcent pas comme ils s'écrivent. C'est votre mémoire qui fait le travail ; à quoi sert donc la règle ?

Dans la réforme de l'orthographe, le circonflexe reste pour les terminaisons verbales et dans les cas où il s'entend, ou bien dans les cas où il change véritablement la prononciation. C'est dans le cas de coût, cout, entraîner, entrainer, paraître, paraitre, qu'il disparait ; parce qu'il ne sert à rien et qu'il est ridiculement inutile.

Pareil pour Aiguë/Aigüe : c'est nous qui étions fous

Enfin du moins perso je ne comprends pas l'intérêt de faire une règle si c'est pour faire en sorte que 13 mots aléatoires ne l'appliquent pas. (mais ça fait très grammar nazi psychorigide comme phrase, en vrai )
@ProletaRien


Désolé mais je suis élitiste je crois.
Ya pas 400000 mots quand même.
J'aime pas les gens sans mémoire par rapport à ça. C'est preuve que souvent tu ne lis pas quoi... Donc bon. C'est lié. J'aime pas la feignantise

Merci à ceux qui m'ont cité, ça m'évite d'en rajouter... Par contre, il faut quand même rétablir la vérité : ces désinformations ne sont pas seulement le fait de la fachosphère. Des profs ont également contribué à cela, pour se protéger d'une réforme dont ils ne voulaient pas. Encore hier, sur le site de Marianne, un spécialiste du genre écrivait un billet de blog pour prouver que c'est Najat la responsable et que Burgraff avait raison. C'est bien connu, pour tuer son chien, il suffit de l'accuser d'avoir la rage. Concernant les langues anciennes, je ne sais plus ce que je racontais dans les topics qu'@Isa a cité, mais il suffit de lire le dernier rapport de l'inspection générale à ce sujet (2011) pour comprendre le problème qu'a essayé de résoudre NVB (à tort ou à raison, c'est un autre débat) : http://media.education.gouv.fr/file/2011/55/3/Rapport-2011-098-IGEN_215553.pdf Et comme vous n'aurez certainement pas le courage d'en lire les 123 pages, une capture du sommaire devrait suffire à comprendre l'état des langues anciennes à cette époque* : [img]http://www.image-heberg.fr/files/14954801411316058578.png[/img] Qu'a donc fait le gouvernement socialiste face à cela ? Deux ans de réflexion pour une nouvelle loi de refondation de l'école, un an de discussion avec les syndicats, un an de préparation à la réforme, mise en place d'une réforme. La première plaie à panser, c'était la pénurie d'enseignants de lettres classiques. Comme il est impossible de forcer les gens à devenir enseignant (augmenter les profs de 1€ par mois, c'est dépenser 10 millions d'euros par an...), la ministre a fait le choix de diminuer les horaires de langues anciennes (donc autant de profs peuvent potentiellement couvrir plus de classes) tout un essayant d'imposer une dose minimale à tous (afin de créer des vocations). Sur le papier, ce n'est pas si idiot, d'autant qu'il reste au total 5h de Latin ou Grec sur l'ensemble du collège, soit autant que d'heures de Physique-Chimie sur l'ensemble du collège... *Notons qu'à cette époque, en 2011, l'EN venait d'être dirigé par JM Blanquer (le nouveau ministre), en tant que directeur général de l'enseignement scolaire (DEGESCO), le vrai titre qui donne du pouvoir à l'EN, sous Sarkozy. Celui-là même qui avait fait passer la masterisation (il faut bac+5 pour passer le concours au lieu de bac+3 auparavant) et supprimer la formation initiale des enseignants (comme si cela ne s'apprenait pas). Effet immédiat, le nombre de postulants a été divisé par 5 (9000 candidats en 2006 au capes Maths, moins de 2000 en 2012 à la fin du règne Sarkozy). De toutes façons, c'était le but, il a aussi supprimé 80 000 postes alors que la démographie était croissante (pic de l'an 2000 est arrivé au collège en 2012). Désolé, sur ce thème, je ne sais pas faire court ! (Alors que toute la journée, je fais cours ! Langue française, je t'aime).
boby6 Il y a 2 ans

Merci à ceux qui m'ont cité, ça m'évite d'en rajouter...

Par contre, il faut quand même rétablir la vérité : ces désinformations ne sont pas seulement le fait de la fachosphère. Des profs ont également contribué à cela, pour se protéger d'une réforme dont ils ne voulaient pas. Encore hier, sur le site de Marianne, un spécialiste du genre écrivait un billet de blog pour prouver que c'est Najat la responsable et que Burgraff avait raison. C'est bien connu, pour tuer son chien, il suffit de l'accuser d'avoir la rage.

Concernant les langues anciennes, je ne sais plus ce que je racontais dans les topics qu'Isa a cité, mais il suffit de lire le dernier rapport de l'inspection générale à ce sujet (2011) pour comprendre le problème qu'a essayé de résoudre NVB (à tort ou à raison, c'est un autre débat) :
http://media.education.gouv.fr/file/2011/55/3/Rapport-2011-098-IGEN_215553.pdf
Et comme vous n'aurez certainement pas le courage d'en lire les 123 pages, une capture du sommaire devrait suffire à comprendre l'état des langues anciennes à cette époque* :


Qu'a donc fait le gouvernement socialiste face à cela ? Deux ans de réflexion pour une nouvelle loi de refondation de l'école, un an de discussion avec les syndicats, un an de préparation à la réforme, mise en place d'une réforme. La première plaie à panser, c'était la pénurie d'enseignants de lettres classiques. Comme il est impossible de forcer les gens à devenir enseignant (augmenter les profs de 1€ par mois, c'est dépenser 10 millions d'euros par an...), la ministre a fait le choix de diminuer les horaires de langues anciennes (donc autant de profs peuvent potentiellement couvrir plus de classes) tout un essayant d'imposer une dose minimale à tous (afin de créer des vocations). Sur le papier, ce n'est pas si idiot, d'autant qu'il reste au total 5h de Latin ou Grec sur l'ensemble du collège, soit autant que d'heures de Physique-Chimie sur l'ensemble du collège...

*Notons qu'à cette époque, en 2011, l'EN venait d'être dirigé par JM Blanquer (le nouveau ministre), en tant que directeur général de l'enseignement scolaire (DEGESCO), le vrai titre qui donne du pouvoir à l'EN, sous Sarkozy. Celui-là même qui avait fait passer la masterisation (il faut bac+5 pour passer le concours au lieu de bac+3 auparavant) et supprimer la formation initiale des enseignants (comme si cela ne s'apprenait pas). Effet immédiat, le nombre de postulants a été divisé par 5 (9000 candidats en 2006 au capes Maths, moins de 2000 en 2012 à la fin du règne Sarkozy). De toutes façons, c'était le but, il a aussi supprimé 80 000 postes alors que la démographie était croissante (pic de l'an 2000 est arrivé au collège en 2012).

Désolé, sur ce thème, je ne sais pas faire court ! (Alors que toute la journée, je fais cours ! Langue française, je t'aime).

[quote="Peb'"][quote="ProletaRien"]Il faut quand même reconnaitre les règles de l'orthographe et le nombre "d'exceptions" ridicules que nous avons comparé aux autres langues beaucoup plus logiques. Fotes, et fautes. Ecrithure et pllummes. Ce sont des illogismes : ils sont faux. "Fautes" sonne comme il s'écrit. "Clé" sonne comme il s'écrit. Clef, oignons, événement, c'est l'inverse : ce sont "nos mots acquis" qui sont des illogismes en vertu des règles orthographiques. C'est là que tu autorises la faute d'orthographe, par l'exception. Ces mots ne se prononcent pas comme ils s'écrivent. C'est votre mémoire qui fait le travail ; à quoi sert donc la règle ? Dans la réforme de l'orthographe, le circonflexe reste pour les terminaisons verbales et dans les cas où il s'entend, ou bien dans les cas où il change véritablement la prononciation. C'est dans le cas de coût, cout, entraîner, entrainer, paraître, paraitre, qu'il disparait ; parce qu'il ne sert à rien et qu'il est ridiculement inutile. Pareil pour Aiguë/Aigüe : c'est nous qui étions fous ^^ Enfin du moins perso je ne comprends pas l'intérêt de faire une règle si c'est pour faire en sorte que 13 mots aléatoires ne l'appliquent pas. (mais ça fait très grammar nazi psychorigide comme phrase, en vrai ^^)[/quote] Désolé mais je suis élitiste je crois. ;) Ya pas 400000 mots quand même. J'aime pas les gens sans mémoire par rapport à ça. C'est preuve que souvent tu ne lis pas quoi... Donc bon. C'est lié. J'aime pas la feignantise[/quote] Je pense un peu comme toi @Peb' mais dans certains cas malheureusement c'est de la faute des parents, ou une faute liée à une maladie, etc. On ne choisit pas forcément ou on tombe. Je suis d'une famille très modeste qui vit à la campagne. Mon père est nul en français et n'a même pas le brevet mais heureusement que j'ai eu ma mère, qui possède un BAC+2 et qui m'a fait aimé la langue de Molière. Sans elle, je ne serai sûrement pas ce que je serai aujourd'hui, il faut donc relativiser : tout n'est pas tout noir et tout n'est pas tout blanc, il y a aussi du gris :)
JoannLataste Il y a 2 ans

Il faut quand même reconnaitre les règles de l'orthographe et le nombre "d'exceptions" ridicules que nous avons comparé aux autres langues beaucoup plus logiques. Fotes, et fautes. Ecrithure et pllummes. Ce sont des illogismes : ils sont faux. "Fautes" sonne comme il s'écrit. "Clé" sonne comme il s'écrit.

Clef, oignons, événement, c'est l'inverse : ce sont "nos mots acquis" qui sont des illogismes en vertu des règles orthographiques. C'est là que tu autorises la faute d'orthographe, par l'exception. Ces mots ne se prononcent pas comme ils s'écrivent. C'est votre mémoire qui fait le travail ; à quoi sert donc la règle ?

Dans la réforme de l'orthographe, le circonflexe reste pour les terminaisons verbales et dans les cas où il s'entend, ou bien dans les cas où il change véritablement la prononciation. C'est dans le cas de coût, cout, entraîner, entrainer, paraître, paraitre, qu'il disparait ; parce qu'il ne sert à rien et qu'il est ridiculement inutile.

Pareil pour Aiguë/Aigüe : c'est nous qui étions fous

Enfin du moins perso je ne comprends pas l'intérêt de faire une règle si c'est pour faire en sorte que 13 mots aléatoires ne l'appliquent pas. (mais ça fait très grammar nazi psychorigide comme phrase, en vrai )
@ProletaRien


Désolé mais je suis élitiste je crois.
Ya pas 400000 mots quand même.
J'aime pas les gens sans mémoire par rapport à ça. C'est preuve que souvent tu ne lis pas quoi... Donc bon. C'est lié. J'aime pas la feignantise
@Peb'


Je pense un peu comme toi @Peb' mais dans certains cas malheureusement c'est de la faute des parents, ou une faute liée à une maladie, etc. On ne choisit pas forcément ou on tombe. Je suis d'une famille très modeste qui vit à la campagne. Mon père est nul en français et n'a même pas le brevet mais heureusement que j'ai eu ma mère, qui possède un BAC+2 et qui m'a fait aimé la langue de Molière. Sans elle, je ne serai sûrement pas ce que je serai aujourd'hui, il faut donc relativiser : tout n'est pas tout noir et tout n'est pas tout blanc, il y a aussi du gris

[quote="ProletaRien"]Merci beaucoup @boby6 pour ton topo. Je savais pas que certains profs avaient aussi appuyé la feinte.[/quote] Pire, si tu tapes "réforme du collège" sur un moteur de recherche, le premier résultat (avant même les sites institutionnels qui hébergent les textes exacts) est un site entièrement monté par des profs, avec une lecture à charge des textes. Un travail minutieux, quasiment une exégèse des textes, où il est très facile, pour n'importe quel non initié, de croire sur parole ce qui y est écrit, textes à l'appui (et encore plus si le lecteur maîtrise mal la langue française). La méthode est simple : dès lors que les textes laissent une part d'autonomie aux établissements, il est imaginé des exemples de mises en œuvre farfelues présentées comme le cas général, alors qu'aucune équipe ne choisira de telles absurdités. Pour revenir à ce qui s'est produit dans ONPC, cela m'a bien peu surpris de la part de Burgraff, par contre, vraiment déçu par Tesson qui raconte la même chose dans son bouquin. Je le pensais plus sérieux que ça, d'autant que c'est facile, les textes sont publics (et il n'y a qu'un décret et un arrêté à lire, voire la circulaire de mise en application)
boby6 Il y a 2 ans

Merci beaucoup boby6 pour ton topo. Je savais pas que certains profs avaient aussi appuyé la feinte.
@ProletaRien


Pire, si tu tapes "réforme du collège" sur un moteur de recherche, le premier résultat (avant même les sites institutionnels qui hébergent les textes exacts) est un site entièrement monté par des profs, avec une lecture à charge des textes. Un travail minutieux, quasiment une exégèse des textes, où il est très facile, pour n'importe quel non initié, de croire sur parole ce qui y est écrit, textes à l'appui (et encore plus si le lecteur maîtrise mal la langue française). La méthode est simple : dès lors que les textes laissent une part d'autonomie aux établissements, il est imaginé des exemples de mises en œuvre farfelues présentées comme le cas général, alors qu'aucune équipe ne choisira de telles absurdités.

Pour revenir à ce qui s'est produit dans ONPC, cela m'a bien peu surpris de la part de Burgraff, par contre, vraiment déçu par Tesson qui raconte la même chose dans son bouquin. Je le pensais plus sérieux que ça, d'autant que c'est facile, les textes sont publics (et il n'y a qu'un décret et un arrêté à lire, voire la circulaire de mise en application)

Ce site là par exemple : http://www.reformeducollege.fr/
JoannLataste Il y a 2 ans

Ce site là par exemple : http://www.reformeducollege.fr/

Voilà ;( Première page prise au pif (parents), je lis des conneries : "Nos enfants auront environ 10% d'heures de mathématiques et de français en moins." Avant en maths : 4h en 6e, 3,5h en 5e et en 4e, 4h en 3e soit 15h en tout Maintenant : 4,5h en 6e, 3,5h en 5e, 4e, 3e soit 15h en tout Ils sont où les 10% ? Et bien ils considèrent que tous les profs de maths consacreront de leur temps pour la grande nouveauté : les projets interdisciplinaires. Certains peut-être, mais pas tous, donc l'affirmation telle que citée est mensongère. De plus, ce n'est pas parce qu'on participe à un projet qu'on perd du temps disciplinaire. Je donne un exemple concret : cette année avec mes 4e, on a fait un projet avec les profs de français, histoire, techno et maths autour des grands magasins. On y a consacré chacun des temps variables (6h français, 6h histoire, 3h techno, 3h de maths), sur nos temps de classe. La prof de français a étudié "Au bonheur des dames" de Zola, en lien avec le cours d'histoire sur la révolution industrielle. La prof de techno s'est occupée de l'arrivée des code-barres, de leur clé de sécurité et des lecteurs optiques, puis en maths nous avons écrit un algorithme de création et de décryptage du code-barre du futur imaginé par les élèves (un simple code barre couleur).* Je n'ai pas l'impression d'avoir perdu du temps de ma discipline, ni mes collègues. On a tous traité un bout de notre programme, simplement on a été forcé de travailler ensemble, ce qui gêne beaucoup de profs... Une preuve de plus que l'affirmation de ce site est mensongère. * Oui, l'idée de notre projet est tordue, mais nous sommes partis de ça : [img]http://www.image-heberg.fr/files/14954846741758176197.jpg[/img]
boby6 Il y a 2 ans

Voilà ;(
Première page prise au pif (parents), je lis des conneries : "Nos enfants auront environ 10% d'heures de mathématiques et de français en moins."
Avant en maths : 4h en 6e, 3,5h en 5e et en 4e, 4h en 3e soit 15h en tout
Maintenant : 4,5h en 6e, 3,5h en 5e, 4e, 3e soit 15h en tout

Ils sont où les 10% ? Et bien ils considèrent que tous les profs de maths consacreront de leur temps pour la grande nouveauté : les projets interdisciplinaires. Certains peut-être, mais pas tous, donc l'affirmation telle que citée est mensongère.
De plus, ce n'est pas parce qu'on participe à un projet qu'on perd du temps disciplinaire. Je donne un exemple concret : cette année avec mes 4e, on a fait un projet avec les profs de français, histoire, techno et maths autour des grands magasins. On y a consacré chacun des temps variables (6h français, 6h histoire, 3h techno, 3h de maths), sur nos temps de classe. La prof de français a étudié "Au bonheur des dames" de Zola, en lien avec le cours d'histoire sur la révolution industrielle. La prof de techno s'est occupée de l'arrivée des code-barres, de leur clé de sécurité et des lecteurs optiques, puis en maths nous avons écrit un algorithme de création et de décryptage du code-barre du futur imaginé par les élèves (un simple code barre couleur).* Je n'ai pas l'impression d'avoir perdu du temps de ma discipline, ni mes collègues. On a tous traité un bout de notre programme, simplement on a été forcé de travailler ensemble, ce qui gêne beaucoup de profs... Une preuve de plus que l'affirmation de ce site est mensongère.

* Oui, l'idée de notre projet est tordue, mais nous sommes partis de ça :

[quote="JoannLataste"]Je pense un peu comme toi @Peb' mais dans certains cas malheureusement c'est de la faute des parents, ou une faute liée à une maladie, etc. On ne choisit pas forcément ou on tombe. Je suis d'une famille très modeste qui vit à la campagne. Mon père est nul en français et n'a même pas le brevet mais heureusement que j'ai eu ma mère, qui possède un BAC+2 et qui m'a fait aimé la langue de Molière. Sans elle, je ne serai sûrement pas ce que je serai aujourd'hui, il faut donc relativiser : tout n'est pas tout noir et tout n'est pas tout blanc, il y a aussi du gris :)[/quote] Ah oui. Ça c'est sûr ( pas sur :p ) que selon ton milieu d'origine tu peux être avantagé ou désavantagé. Après le truc, c'est que plus tu vas changer l'orthographe, à mon sens, plus le niveau baissera. Jusqu'à de retrouver au langage SMS ou à accepter les abréviations 🍅🍅 Comme etcetera. Faudrait inclure les langues anciennes dans le français, ne pas hésiter à dire d'où viennent les mots, quelles sont leurs racines... Latines grecques germaniques j'en passe. Moi je pense que c'est pas régler le problème que de changer les mots. Dans dix ans je lirais les écrits des petits, ça se trouve je serais perdu. Imaginons que j'ai une lettre de motivation, que je dois embaucher. Bah j'aurais un certain bonheur à lire nénuphar et non pas nénufar. On nous divise jusqu'à l'orthographe. Je vois cela comme la loi, comme la règle. À toujours la changer, tu n'as pas forcément une baisse des actes préjudiciables, illégaux. Tous les changements mettent un peu de désordre. Après je ne suis pas contre toutes les réformes, mais celle-ci, concernant l'orthographe, ça me dépasse. Je ne suis pas prof ( boby tape moi sur les doigts avec ta règle... Ah bah nan tu ne peux plus :p ), mais je trouve ça vraiment minime par rapport à d'autres chantiers qu'il y aurai à faire. Après je ne connais pas tout l'éducation nationale. Mais par exemple, à ma petite échelle, qu'on habitue les gamins sur les PC assez tôt, moi je trouve ça alarmant. C'est un conditionnement aux technologies. On t'habitue déjà à devenir potentiellement futur client de fournisseurs d'accès Internet. Faut faire des randos avec les mêmes, des trucs plus en lien avec la vraie vie. Celle ci se passe en dehors des cours de classe, même temps elle en fait partie. Reconnecter les mômes à la terre, à l'empathie, au dialogue non-violent, à la philosophie ( moi je la metterai à partir de la troisième personnellement. Même un gosse de six ans est capable d'aborder des discours un peu complexe. Il en dégagera le sens, même si il ne comprend pas tout... Mais boby est la avec toute sa bonne volonté pour leur expliquer ) Et j'en passe. Parceque cette éducation là elle prépare des futurs universitaires, voués à la réalité des sans-emplois. Presque partout c'est bouché. Et sinon, de l'autre côté, tu pousses les gamins à devenir de gentils petits pions sous un contrat d'apprentissage ... Ou une voie technique qui va les mener a bosser rapidement ( ou pas, selon les études supérieures ou non ) Les sensibiliser à l'écologie, aux activités manuelles ( bois, etcetera ) Puis beaucoup plus de travaux en groupe, c'est important la coopération. Fraternité j'crois qu'on a dans notre beau slogan. Leur expliquer c'est quoi les grosses institutions aussi. FMI, BCE. Mais pas avec deux lignes. On connait tous les slogans, mais pas le fonctionnement. Comment fonctionnent les bourses aussi? Je serais pour mettre des cours de religions en option aussi. Sur l'histoire des religions. C'est toujours de la culture générale d'avoir lu les écritures " saintes ". Puis rappeller un peu la réalité des auteurs aussi qu'on étudie. C'est bien beau d'apprendre Baudelaire. Il était antisémite. Quel gosse le sait ? Ou Céline ( bah là tu l'étudie au lycée parfois, donc en général tu le sais... ) Malraux et son application au gouvernement des années 60? Yaurai tellement de trucs à refonder je pense. Moi personnellement les fonctions affines et linéaires, tu comprends avec la définition. À quoi ça sert d'être noté la dessus? Je ne comprend pas ça moi. Ahhhhh
AnonymeIl y a 2 ans

Je pense un peu comme toi @Peb' mais dans certains cas malheureusement c'est de la faute des parents, ou une faute liée à une maladie, etc. On ne choisit pas forcément ou on tombe. Je suis d'une famille très modeste qui vit à la campagne. Mon père est nul en français et n'a même pas le brevet mais heureusement que j'ai eu ma mère, qui possède un BAC+2 et qui m'a fait aimé la langue de Molière. Sans elle, je ne serai sûrement pas ce que je serai aujourd'hui, il faut donc relativiser : tout n'est pas tout noir et tout n'est pas tout blanc, il y a aussi du gris


Ah oui. Ça c'est sûr ( pas sur ) que selon ton milieu d'origine tu peux être avantagé ou désavantagé.
Après le truc, c'est que plus tu vas changer l'orthographe, à mon sens, plus le niveau baissera.
Jusqu'à de retrouver au langage SMS ou à accepter les abréviations 🍅🍅
Comme etcetera.
Faudrait inclure les langues anciennes dans le français, ne pas hésiter à dire d'où viennent les mots, quelles sont leurs racines... Latines grecques germaniques j'en passe.
Moi je pense que c'est pas régler le problème que de changer les mots. Dans dix ans je lirais les écrits des petits, ça se trouve je serais perdu.
Imaginons que j'ai une lettre de motivation, que je dois embaucher. Bah j'aurais un certain bonheur à lire nénuphar et non pas nénufar.
On nous divise jusqu'à l'orthographe.

Je vois cela comme la loi, comme la règle. À toujours la changer, tu n'as pas forcément une baisse des actes préjudiciables, illégaux.
Tous les changements mettent un peu de désordre. Après je ne suis pas contre toutes les réformes, mais celle-ci, concernant l'orthographe, ça me dépasse. Je ne suis pas prof ( boby tape moi sur les doigts avec ta règle... Ah bah nan tu ne peux plus ), mais je trouve ça vraiment minime par rapport à d'autres chantiers qu'il y aurai à faire. Après je ne connais pas tout l'éducation nationale. Mais par exemple, à ma petite échelle, qu'on habitue les gamins sur les PC assez tôt, moi je trouve ça alarmant. C'est un conditionnement aux technologies. On t'habitue déjà à devenir potentiellement futur client de fournisseurs d'accès Internet.

Faut faire des randos avec les mêmes, des trucs plus en lien avec la vraie vie. Celle ci se passe en dehors des cours de classe, même temps elle en fait partie. Reconnecter les mômes à la terre, à l'empathie, au dialogue non-violent, à la philosophie ( moi je la metterai à partir de la troisième personnellement. Même un gosse de six ans est capable d'aborder des discours un peu complexe. Il en dégagera le sens, même si il ne comprend pas tout... Mais boby est la avec toute sa bonne volonté pour leur expliquer )
Et j'en passe.
Parceque cette éducation là elle prépare des futurs universitaires, voués à la réalité des sans-emplois. Presque partout c'est bouché. Et sinon, de l'autre côté, tu pousses les gamins à devenir de gentils petits pions sous un contrat d'apprentissage ... Ou une voie technique qui va les mener a bosser rapidement ( ou pas, selon les études supérieures ou non )

Les sensibiliser à l'écologie, aux activités manuelles ( bois, etcetera )

Puis beaucoup plus de travaux en groupe, c'est important la coopération.
Fraternité j'crois qu'on a dans notre beau slogan.
Leur expliquer c'est quoi les grosses institutions aussi. FMI, BCE.
Mais pas avec deux lignes. On connait tous les slogans, mais pas le fonctionnement. Comment fonctionnent les bourses aussi?

Je serais pour mettre des cours de religions en option aussi. Sur l'histoire des religions. C'est toujours de la culture générale d'avoir lu les écritures " saintes ".
Puis rappeller un peu la réalité des auteurs aussi qu'on étudie. C'est bien beau d'apprendre Baudelaire. Il était antisémite. Quel gosse le sait ?
Ou Céline ( bah là tu l'étudie au lycée parfois, donc en général tu le sais... )
Malraux et son application au gouvernement des années 60?

Yaurai tellement de trucs à refonder je pense. Moi personnellement les fonctions affines et linéaires, tu comprends avec la définition. À quoi ça sert d'être noté la dessus? Je ne comprend pas ça moi.

Ahhhhh

[quote="Peb'"] Faudrait inclure les langues anciennes dans le français, ne pas hésiter à dire d'où viennent les mots, quelles sont leurs racines... Latines grecques germaniques j'en passe. Moi je pense que c'est pas régler le problème que de changer les mots. Dans dix ans je lirais les écrits des petits, ça se trouve je serais perdu. Imaginons que j'ai une lettre de motivation, que je dois embaucher. Bah j'aurais un certain bonheur à lire nénuphar et non pas nénufar. On nous divise jusqu'à l'orthographe.[/quote] Tu sais qu'en prenant "Nénuphar" comme exemple tu te contredit totalement ? Parce que le mot Nénufar vient du persan, et donc le "f" est la façon logique de l'écrire, le "ph" provient d'une erreur assez récente (1936) de l'Académie Française" qui à cru qu'il y avait une racine grecque (la même que dans "Nymphéa") et donc qui a imposé le "ph". Revenir au "f" est donc revenir à la racine du mot...
Olorin Il y a 2 ans


Faudrait inclure les langues anciennes dans le français, ne pas hésiter à dire d'où viennent les mots, quelles sont leurs racines... Latines grecques germaniques j'en passe.
Moi je pense que c'est pas régler le problème que de changer les mots. Dans dix ans je lirais les écrits des petits, ça se trouve je serais perdu.
Imaginons que j'ai une lettre de motivation, que je dois embaucher. Bah j'aurais un certain bonheur à lire nénuphar et non pas nénufar.
On nous divise jusqu'à l'orthographe.
@Peb'


Tu sais qu'en prenant "Nénuphar" comme exemple tu te contredit totalement ?
Parce que le mot Nénufar vient du persan, et donc le "f" est la façon logique de l'écrire, le "ph" provient d'une erreur assez récente (1936) de l'Académie Française" qui à cru qu'il y avait une racine grecque (la même que dans "Nymphéa") et donc qui a imposé le "ph". Revenir au "f" est donc revenir à la racine du mot...

[quote="Olorin"][quote="Peb'"] Faudrait inclure les langues anciennes dans le français, ne pas hésiter à dire d'où viennent les mots, quelles sont leurs racines... Latines grecques germaniques j'en passe. Moi je pense que c'est pas régler le problème que de changer les mots. Dans dix ans je lirais les écrits des petits, ça se trouve je serais perdu. Imaginons que j'ai une lettre de motivation, que je dois embaucher. Bah j'aurais un certain bonheur à lire nénuphar et non pas nénufar. On nous divise jusqu'à l'orthographe.[/quote] Tu sais qu'en prenant "Nénuphar" comme exemple tu te contredit totalement ? Parce que le mot Nénufar vient du persan, et donc le "f" est la façon logique de l'écrire, le "ph" provient d'une erreur assez récente (1936) de l'Académie Française" qui à cru qu'il y avait une racine grecque (la même que dans "Nymphéa") et donc qui a imposé le "ph". Revenir au "f" est donc revenir à la racine du mot...[/quote] Autant pour moi, je ne suis pas prof ! Après si ils font des erreurs à l'Académie, moi j'y peux rien :p Mh... Pourquoi toutes les espèces végétales alors ont le ph en latin alors...? Regarde ( désolé pour la source... ) https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Nymphaeaceae Après y'a origine et origine Regarde la Gaule n'existe plus... Reste des dolmens et des Bretons.. :D " Le substantif masculin[1] nénuphar est emprunté, par l'intermédiaire du latin médiéval nenuphar[1], à l'arabe nainūfar, nīnūfar, nīlūfar[1], du persan نیلوفر / nīlūfar[1], lui-même emprunté au sanskrit नीलोतपल / nīlōtpala (« lotus bleu »), composé de नील / nīlah (« bleu-noir ») et utpalam (« fleur du lotus »)" À la base c'est du sanskrit. Donc bon... Le pH ou le f n'est pas dans la version originale. On devrait aussi écrire pax frato au lieu de paix frère ? Donc. Non. C'était du sanskrit à la baaaaaase. Tu te contredis ;)
AnonymeIl y a 2 ans


Faudrait inclure les langues anciennes dans le français, ne pas hésiter à dire d'où viennent les mots, quelles sont leurs racines... Latines grecques germaniques j'en passe.
Moi je pense que c'est pas régler le problème que de changer les mots. Dans dix ans je lirais les écrits des petits, ça se trouve je serais perdu.
Imaginons que j'ai une lettre de motivation, que je dois embaucher. Bah j'aurais un certain bonheur à lire nénuphar et non pas nénufar.
On nous divise jusqu'à l'orthographe.
@Peb'


Tu sais qu'en prenant "Nénuphar" comme exemple tu te contredit totalement ?
Parce que le mot Nénufar vient du persan, et donc le "f" est la façon logique de l'écrire, le "ph" provient d'une erreur assez récente (1936) de l'Académie Française" qui à cru qu'il y avait une racine grecque (la même que dans "Nymphéa") et donc qui a imposé le "ph". Revenir au "f" est donc revenir à la racine du mot...


Autant pour moi, je ne suis pas prof !
Après si ils font des erreurs à l'Académie, moi j'y peux rien

Mh... Pourquoi toutes les espèces végétales alors ont le ph en latin alors...?

Regarde ( désolé pour la source... )
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Nymphaeaceae

Après y'a origine et origine
Regarde la Gaule n'existe plus... Reste des dolmens et des Bretons..


" Le substantif masculin[1] nénuphar est emprunté, par l'intermédiaire du latin médiéval nenuphar[1], à l'arabe nainūfar, nīnūfar, nīlūfar[1], du persan نیلوفر / nīlūfar[1], lui-même emprunté au sanskrit नीलोतपल / nīlōtpala (« lotus bleu »), composé de नील / nīlah (« bleu-noir ») et utpalam (« fleur du lotus »)"

À la base c'est du sanskrit.
Donc bon... Le pH ou le f n'est pas dans la version originale.

On devrait aussi écrire pax frato au lieu de paix frère ?

Donc. Non. C'était du sanskrit à la baaaaaase. Tu te contredis

Peut-être parce que ça vient des racines grecques et latines des mots, et qu'ils utilisaient le "phi" qu'on a retranscrit en "ph" ? ;) (et j'ai pas ma flore sous la main, mais je suis prête à parier que ce n'est pas le cas de toute les espèces végétales)
Isa Il y a 2 ans

Peut-être parce que ça vient des racines grecques et latines des mots, et qu'ils utilisaient le "phi" qu'on a retranscrit en "ph" ?
(et j'ai pas ma flore sous la main, mais je suis prête à parier que ce n'est pas le cas de toute les espèces végétales)

[quote="Isa"]Peut-être parce que ça vient des racines grecques et latines des mots, et qu'ils utilisaient le "phi" qu'on a retranscrit en "ph" ? ;) (et j'ai pas ma flore sous la main, mais je suis prête à parier que ce n'est pas le cas de toute les espèces végétales)[/quote] Les racines? C'est du sanskrit la racine. La première ! Après ouais, on peut décider de quelle racine est issu quel mot pour arranger. Mais c'est pas respecter les racines. En latin si, les espèces sont en ph du moins pour le nénuphar. Et il me semble que l'on tient plus du latin et du grec, en règle générale pour notre langue. Non? Pas du Persan, même si j'ai rien à redire par rapport au fait qu'ils l'aient employé ce mot avec un f, les persans. ॐ
AnonymeIl y a 2 ans

Peut-être parce que ça vient des racines grecques et latines des mots, et qu'ils utilisaient le "phi" qu'on a retranscrit en "ph" ?
(et j'ai pas ma flore sous la main, mais je suis prête à parier que ce n'est pas le cas de toute les espèces végétales)


Les racines? C'est du sanskrit la racine. La première ! Après ouais, on peut décider de quelle racine est issu quel mot pour arranger. Mais c'est pas respecter les racines.

En latin si, les espèces sont en ph du moins pour le nénuphar.
Et il me semble que l'on tient plus du latin et du grec, en règle générale pour notre langue. Non?
Pas du Persan, même si j'ai rien à redire par rapport au fait qu'ils l'aient employé ce mot avec un f, les persans.

Tu parles de l'indo-européen quand tu parles de la "première racine" des mots ? J'ai du mal à te suivre là je dois dire...
Isa Il y a 2 ans

Tu parles de l'indo-européen quand tu parles de la "première racine" des mots ? J'ai du mal à te suivre là je dois dire...

[quote="Peb'"] Après le truc, c'est que plus tu vas changer l'orthographe, à mon sens, plus le niveau baissera. Jusqu'à de retrouver au langage SMS ou à accepter les abréviations 🍅🍅[/quote] C'est une vision catastrophiste totalement fausse et sans fondements. Argument à coup des manifs pour tous qui prétendent que le mariage gay va conduire à des dérives comme la polygamie... Mais j'te rejoins sur ton programme éducatif Je comprends pas du tout ce conservatisme. Aucun langage n'est fixé pour toujours. La langue française est un casse-tête, sa maîtrise totale concerne pour le coup réellement une élite ; même les Académiciens sont parfois pas d'accord entre eux. Apporter logique et simplification orthographique conduit pas à une réduction de l'expression donc de la pensée, c'est tellement naze de se diviser sur ce sujet... J'plussoie mon voisin du dessus !
Spleen Il y a 2 ans


Après le truc, c'est que plus tu vas changer l'orthographe, à mon sens, plus le niveau baissera.
Jusqu'à de retrouver au langage SMS ou à accepter les abréviations 🍅🍅
@Peb'
C'est une vision catastrophiste totalement fausse et sans fondements. Argument à coup des manifs pour tous qui prétendent que le mariage gay va conduire à des dérives comme la polygamie...
Mais j'te rejoins sur ton programme éducatif

Je comprends pas du tout ce conservatisme. Aucun langage n'est fixé pour toujours. La langue française est un casse-tête, sa maîtrise totale concerne pour le coup réellement une élite ; même les Académiciens sont parfois pas d'accord entre eux. Apporter logique et simplification orthographique conduit pas à une réduction de l'expression donc de la pensée, c'est tellement naze de se diviser sur ce sujet...
J'plussoie mon voisin du dessus !

Je suis pas d'accord. À force de simplifier l'orthographe on perdra le sens des mots, si bien que beaucoup de mots vont finir par disparaître. Pour ceux qui ont lu "1984", c'est ce qui s'y passe !
JoannLataste Il y a 2 ans

Je suis pas d'accord. À force de simplifier l'orthographe on perdra le sens des mots, si bien que beaucoup de mots vont finir par disparaître. Pour ceux qui ont lu "1984", c'est ce qui s'y passe !

C'est de qui ?
JoannLataste Il y a 2 ans

C'est de qui ?

J'aime bien ton histoire mec ! :)
JoannLataste Il y a 2 ans

J'aime bien ton histoire mec !

On veut la suite !
JoannLataste Il y a 2 ans

On veut la suite !

[quote="JoannLataste"]Je suis pas d'accord. À force de simplifier l'orthographe on perdra le sens des mots, si bien que beaucoup de mots vont finir par disparaître. Pour ceux qui ont lu "1984", c'est ce qui s'y passe ![/quote]Dans 1984 on cherche à condenser au maximum le vocabulaire et à fixer la langue justement. C'est pas du tout la question ici. Bien sûr qu'il y a des mots qui disparaissent, c'est un processus qui existe dans toutes les langues, et y a des mots qui se créent à la place, vraiment dingue ! Vous mélangez tout, à vous lire on croirait que l'Académie va formaliser le langage fonétik dès demain Enfin bref j'ai de la lecture :p
Spleen Il y a 2 ans

Je suis pas d'accord. À force de simplifier l'orthographe on perdra le sens des mots, si bien que beaucoup de mots vont finir par disparaître. Pour ceux qui ont lu "1984", c'est ce qui s'y passe !
Dans 1984 on cherche à condenser au maximum le vocabulaire et à fixer la langue justement. C'est pas du tout la question ici. Bien sûr qu'il y a des mots qui disparaissent, c'est un processus qui existe dans toutes les langues, et y a des mots qui se créent à la place, vraiment dingue ! Vous mélangez tout, à vous lire on croirait que l'Académie va formaliser le langage fonétik dès demain

Enfin bref j'ai de la lecture

Quelques réflexions/opinions ( trop longues ? ): Beaucoup de choses sur ces pages, que je préfère considérer séparément : NVB : pas très client, trop communicante selon moi Le latin: - A l'époque, ces classes étaient décriées comme trop élitistes. D'où le mécontentement de pas mal de prof: quand ton bahut baigne davantage dans le chômage et la précarité que dans la notabilité, que les latinistes sont répartis dans plusieurs classes, tu l'as mauvaise. T'avais une élite devant toi, mais t'étais pas au courant. - "L'enseignement n'atteint pas les finalités affichées." A mon avis, ce n'est pas la seule discipline dans ce cas, et cela dépend des finalités affichées. P.S. J'ai été étonné d'apprendre qu'en Allemagne, le Latin était considéré comme une seconde langue, au même titre que le Français ( à vérifier ? ) - L'orthographe Nénuphar : - Pas bien important à priori, mot pas toujours facile à placer, et cela n’empêchera personne de continuer à faire des fautes s'il le souhaite. - Depuis 1936 ? Bizarre. https://books.google.com/ngrams/graph?content=n%C3%A9nuphar%2Cn%C3%A9nufar&year_start=1800&year_end=2000&corpus=19&smoothing=3&share=&direct_url=t1%3B%2Cn%C3%A9nuphar%3B%2Cc0%3B.t1%3B%2Cn%C3%A9nufar%3B%2Cc0 Nénuphar semble être davantage l'orthographe d'usage. Que les dicos prennent en compte l'utilisation commune et quotidienne des mots ( leurs naissances, leurs vies, leurs morts ), pas de soucis, qu'ils proposent une modif à laquelle personne ne pensait, l'intérêt est restreint, sinon pour se lancer dans de longs débats - Ce qui me heurte et m'attriste parfois, c'est une forme de condescendance et un manque de respect envers nos jeunes : sont pas bien malin, on va simplifier. Mon savoir, je me le garde, le jeune, il ira voir sur internet, et pis le savoir, s'il est pas utile, on peut s'en dispenser. ( le capitalisme pour tous ? ) - De l'avantage des nouvelles technologies : vive les correcteurs d'orthographe. Ce qui était beau dans l'écriture, c'était son accessibilité et son faible coût, un papier, un stylo, et quelque chose à dire. Et pour en revenir au départ, la désinformation est de tous côtés, le soucis c'est la désinformation volontaire.
Moi Il y a 2 ans

Quelques réflexions/opinions ( trop longues ? ):
Beaucoup de choses sur ces pages, que je préfère considérer séparément :
NVB : pas très client, trop communicante selon moi
Le latin: - A l'époque, ces classes étaient décriées comme trop élitistes. D'où le mécontentement de pas mal de prof: quand ton bahut baigne davantage dans le chômage et la précarité que dans la notabilité, que les latinistes sont répartis dans plusieurs classes, tu l'as mauvaise. T'avais une élite devant toi, mais t'étais pas au courant.
- "L'enseignement n'atteint pas les finalités affichées." A mon avis, ce n'est pas la seule discipline dans ce cas, et cela dépend des finalités affichées.
P.S. J'ai été étonné d'apprendre qu'en Allemagne, le Latin était considéré comme une seconde langue, au même titre que le Français ( à vérifier ? )
- L'orthographe Nénuphar :
- Pas bien important à priori, mot pas toujours facile à placer, et cela n’empêchera personne de continuer à faire des fautes s'il le souhaite.
- Depuis 1936 ? Bizarre.
https://books.google.com/ngrams/graph?content=n%C3%A9nuphar%2Cn%C3%A9nufar&year_start=1800&year_end=2000&corpus=19&smoothing=3&share=&direct_url=t1%3B%2Cn%C3%A9nuphar%3B%2Cc0%3B.t1%3B%2Cn%C3%A9nufar%3B%2Cc0
Nénuphar semble être davantage l'orthographe d'usage. Que les dicos prennent en compte l'utilisation commune et quotidienne des mots ( leurs naissances, leurs vies, leurs morts ), pas de soucis, qu'ils proposent une modif à laquelle personne ne pensait, l'intérêt est restreint, sinon pour se lancer dans de longs débats
- Ce qui me heurte et m'attriste parfois, c'est une forme de condescendance et un manque de respect envers nos jeunes : sont pas bien malin, on va simplifier. Mon savoir, je me le garde, le jeune, il ira voir sur internet, et pis le savoir, s'il est pas utile, on peut s'en dispenser. ( le capitalisme pour tous ? )
- De l'avantage des nouvelles technologies : vive les correcteurs d'orthographe. Ce qui était beau dans l'écriture, c'était son accessibilité et son faible coût, un papier, un stylo, et quelque chose à dire.

Et pour en revenir au départ, la désinformation est de tous côtés, le soucis c'est la désinformation volontaire.

je vois pas bien le rapport entre la jolie histoire des graveurs de pierre et les adeptes du tissu avec le changement d'orthographe. Mise à part bien sûr la tentative de ridiculiser les "conservateurs". Quelle veine quand même qu'un patient graveur nous ait laissé la pierre de Rosette. le support n'a rien à voir avoir le contenant. L'argument qui consiste à dire qu'on devrait écrire comme ça se prononce n'apporte pas grand chose à la langue, sinon un appauvrissement, et ne semble justifiable que pour aider ceux qui ne maîtrisent pas l'orthographe et bénéficieraient d'un "quick fix" On est censé faire comment pour les homophones alors? vers/vert/verre/vair ou temps/tant/ taon/ tend. on avait huit mots il ne nous en resterait plus que deux. :( je suis tout à fait d'accord avec @Moi sur la condescendance à peine voilée que la simplification de l'orthographe sous-entend. Dis-moi comment tu orthographies nénuphar et je te dirais quelle place tu auras dans la société. Par contre les correcteurs d'orthographe, c'est surtout utile si on sait écrire, ou plutôt si on a ouvert quelques livres dans sa vie et qu'on saura reconnaître la bonne orthographe quand elle nous est proposée. Post Scriptum: ce post n'a rien à voir avec la désinformation
Eléa Il y a 2 ans

je vois pas bien le rapport entre la jolie histoire des graveurs de pierre et les adeptes du tissu avec le changement d'orthographe. Mise à part bien sûr la tentative de ridiculiser les "conservateurs".
Quelle veine quand même qu'un patient graveur nous ait laissé la pierre de Rosette.

le support n'a rien à voir avoir le contenant. L'argument qui consiste à dire qu'on devrait écrire comme ça se prononce n'apporte pas grand chose à la langue, sinon un appauvrissement, et ne semble justifiable que pour aider ceux qui ne maîtrisent pas l'orthographe et bénéficieraient d'un "quick fix"

On est censé faire comment pour les homophones alors?
vers/vert/verre/vair
ou
temps/tant/ taon/ tend.

on avait huit mots il ne nous en resterait plus que deux.

je suis tout à fait d'accord avec Moi sur la condescendance à peine voilée que la simplification de l'orthographe sous-entend. Dis-moi comment tu orthographies nénuphar et je te dirais quelle place tu auras dans la société.
Par contre les correcteurs d'orthographe, c'est surtout utile si on sait écrire, ou plutôt si on a ouvert quelques livres dans sa vie et qu'on saura reconnaître la bonne orthographe quand elle nous est proposée.

Post Scriptum: ce post n'a rien à voir avec la désinformation