L’anthropocentrisme urbain – vivre autrement ?

Bonjour les gens, Je viens aujourd’hui avec un sujet flambant neuf. Et avant d’aller plus loin, j’explique en quelques mots de quoi je souhaite parler. Très vulgairement, l’anthropocentrisme est une façon de vivre, voire une philosophie, mettant l’homme au centre de chaque chose. Dans cet état d’esprit, l’humain est tout simplement plus important que tout. Et à partir de cet état de fait, il va remodeler le monde autour de lui, pour son bien-être personnel, son ego, bref, pour qu’il s’y sente bien. Et je rajoute urbain car la ville est le joyau de l’anthropocentrisme. En effet, les villes sont construites pour répondre à tous les besoins primaires ainsi qu’à toutes les envies de l’espèce humaine. Et elles sont construites en détruisant une partie de la nature (parfois des écosystèmes sont détruits par ce centrisme de l’humain). Ici, le débat que j’apporte est, serait-il possible de transformer une ville pour qu’elle ne soit plus centrée sur l’homme ? Ou du moins, est-ce qu’une telle ville existe déjà ? Je sais que ce débat peut remonter plusieurs questions : Pourquoi choisir un autre système de vie que l’anthropocentrisme ? Qu’est-ce qu’on entendrait par « une ville ou un système non anthropocentriste » ? N’hésitez pas, si le sujet vous fait vous poser des questions, posez-les, on pourra réfléchir dessus ensemble. Le but de ce débat n’est pas de dévoiler à la face du monde la Vérité, ou LA meilleure façon de vivre, mais de discuter de façon courtoise autour de ce sujet. J’ai cherché un peu ce qui pourrait être l’inverse de l’anthropocentrisme, je pense que ce qui s’en rapproche le plus serait l’écocentrisme. A voir, je vous laisse revenir là dessus également si vous le désirez :) Merci d’avoir tout lu, et merci surtout à ceux qui auront voulu participer ^^
Ewi Il y a 2 mois

Bonjour les gens,

Je viens aujourd’hui avec un sujet flambant neuf. Et avant d’aller plus loin, j’explique en quelques mots de quoi je souhaite parler.

Très vulgairement, l’anthropocentrisme est une façon de vivre, voire une philosophie, mettant l’homme au centre de chaque chose. Dans cet état d’esprit, l’humain est tout simplement plus important que tout. Et à partir de cet état de fait, il va remodeler le monde autour de lui, pour son bien-être personnel, son ego, bref, pour qu’il s’y sente bien.

Et je rajoute urbain car la ville est le joyau de l’anthropocentrisme. En effet, les villes sont construites pour répondre à tous les besoins primaires ainsi qu’à toutes les envies de l’espèce humaine. Et elles sont construites en détruisant une partie de la nature (parfois des écosystèmes sont détruits par ce centrisme de l’humain).

Ici, le débat que j’apporte est, serait-il possible de transformer une ville pour qu’elle ne soit plus centrée sur l’homme ? Ou du moins, est-ce qu’une telle ville existe déjà ?

Je sais que ce débat peut remonter plusieurs questions :
Pourquoi choisir un autre système de vie que l’anthropocentrisme ?
Qu’est-ce qu’on entendrait par « une ville ou un système non anthropocentriste » ?

N’hésitez pas, si le sujet vous fait vous poser des questions, posez-les, on pourra réfléchir dessus ensemble. Le but de ce débat n’est pas de dévoiler à la face du monde la Vérité, ou LA meilleure façon de vivre, mais de discuter de façon courtoise autour de ce sujet.

J’ai cherché un peu ce qui pourrait être l’inverse de l’anthropocentrisme, je pense que ce qui s’en rapproche le plus serait l’écocentrisme. A voir, je vous laisse revenir là dessus également si vous le désirez

Merci d’avoir tout lu, et merci surtout à ceux qui auront voulu participer

Oui, on peut mettre des bancs anti-sdf, puis des toilettes payantes et des fontaines non-potables. ;) Voilà ton anthropomorphisme urbain. Ou encore des parcs interdits aux animaux de compagnie, des musées payants...
Churinga Il y a 2 mois

Oui, on peut mettre des bancs anti-sdf, puis des toilettes payantes et des fontaines non-potables.

Voilà ton anthropomorphisme urbain.

Ou encore des parcs interdits aux animaux de compagnie, des musées payants...

T'as pas lu/compris le sujet.
Suzie Il y a 2 mois

T'as pas lu/compris le sujet.

Tu cernes pas le second degré je crois. " J’ai cherché un peu ce qui pourrait être l’inverse de l’anthropocentrisme, je pense que ce qui s’en rapproche le plus serait l’écocentrisme. A voir, je vous laisse revenir là dessus également si vous le désirez " Oh merde t'as pas lu/compris le sujet je crois @Suzie ;)
Churinga Il y a 2 mois

Tu cernes pas le second degré je crois.

" J’ai cherché un peu ce qui pourrait être l’inverse de l’anthropocentrisme, je pense que ce qui s’en rapproche le plus serait l’écocentrisme. A voir, je vous laisse revenir là dessus également si vous le désirez "

Oh merde t'as pas lu/compris le sujet je crois Suzie

Ah mince, j'avais zappé qu'on était dans les trollages, mea culpa @churinga, ton hs était fort à propos. Merci de remettre la mosquée au milieu du village (non) Pour revenir à l'espace débat: [quote="Ewi"]Ici, le débat que j’apporte est, serait-il possible de transformer une ville pour qu’elle ne soit plus centrée sur l’homme ? Ou du moins, est-ce qu’une telle ville existe déjà ? [/quote] Non pas que l'idée me soit déplaisante, au contraire, je doute que l'humain aspire à s'assoir sur ses acquis aux vues des réactions quand il s'agit d'oppressions au sein de l'espèce. Les gens sont biens dans leurs privilèges donc tant que les animaux non anthropomorphes n'iront pas à l'encontre de notre civilisation (rêvons donc), les humains ne s'adapteront pas à l'environnement.
Suzie Il y a 2 mois

Ah mince, j'avais zappé qu'on était dans les trollages, mea culpa Churinga, ton hs était fort à propos. Merci de remettre la mosquée au milieu du village (non)
Pour revenir à l'espace débat:

Ici, le débat que j’apporte est, serait-il possible de transformer une ville pour qu’elle ne soit plus centrée sur l’homme ? Ou du moins, est-ce qu’une telle ville existe déjà ?
Non pas que l'idée me soit déplaisante, au contraire, je doute que l'humain aspire à s'assoir sur ses acquis aux vues des réactions quand il s'agit d'oppressions au sein de l'espèce. Les gens sont biens dans leurs privilèges donc tant que les animaux non anthropomorphes n'iront pas à l'encontre de notre civilisation (rêvons donc), les humains ne s'adapteront pas à l'environnement.

Pour dépasser cet anthropocentrisme, faudrait déjà arrêter d'opposer systématiquement l'Homme à la nature, et considérer l'humain comme faisant partie d'elle. Je crois pas que ce soit possible une ville qui ne soit plus centrée sur l'homme. C'est quand même un peu dans la nature même de la ville que d'être destinée aux hommes, comme une fourmilière est un aménagement non naturel créée par et pour les fourmis... Je suis un peu en désaccord avec @Suzie, les villes non anthropocentrées, c'est un sujet "à la mode" hyper abordé depuis des décennies par les urbanistes et les architectes. Énormément de théorie dessus, des projets qui restent certes à l'état d'expérimentation dans les meilleurs cas, mais y a quand même tout un travail sur ce qu'on appelle l'urbanisme écologique, ou développement durable quand on élargit les champs d'actions à d'autres que la ville. Je crois qu'il y a quand même une certaine prise de conscience là-dessus, qu'on cherche de plus en plus à faire cohabiter l'homme et la nature. Au-delà des préoccupations purement écologiques, je pense pas que ça plaise à grand monde de vivre dans une ville bétonnée et ultra polluée, ça devient un intérêt pour l'humain même.
Spleen Il y a 2 mois

Pour dépasser cet anthropocentrisme, faudrait déjà arrêter d'opposer systématiquement l'Homme à la nature, et considérer l'humain comme faisant partie d'elle.

Je crois pas que ce soit possible une ville qui ne soit plus centrée sur l'homme. C'est quand même un peu dans la nature même de la ville que d'être destinée aux hommes, comme une fourmilière est un aménagement non naturel créée par et pour les fourmis...

Je suis un peu en désaccord avec Suzie, les villes non anthropocentrées, c'est un sujet "à la mode" hyper abordé depuis des décennies par les urbanistes et les architectes. Énormément de théorie dessus, des projets qui restent certes à l'état d'expérimentation dans les meilleurs cas, mais y a quand même tout un travail sur ce qu'on appelle l'urbanisme écologique, ou développement durable quand on élargit les champs d'actions à d'autres que la ville. Je crois qu'il y a quand même une certaine prise de conscience là-dessus, qu'on cherche de plus en plus à faire cohabiter l'homme et la nature. Au-delà des préoccupations purement écologiques, je pense pas que ça plaise à grand monde de vivre dans une ville bétonnée et ultra polluée, ça devient un intérêt pour l'humain même.

[quote="Suzie"]Ah mince, j'avais zappé qu'on était dans les trollages, mea culpa @churinga, ton hs était fort à propos. Merci de remettre la mosquée au milieu du village (non)[/quote] Vois du HS si tu veux alors qu'il n'y en a pas. En fait j'te croyais plus tolérante, mais je me suis trompé sur ta personne il me semble. T'as besoin d'avoir raison tout le temps c'est dommage cette mentalité qui dessert ce que tu défends... T'arrêtera le troll alors à l'avenir, ou ne serait-ce que ton humour, car c'est bien beau de pointer du doigt les autres quand tu le fais. L'hypocrisie quoi :) Pour complémenter mon propos : L'humain est déjà pas capable d'organiser une ville correctement pour que les besoins de tous soient satisfaits alors j'ai du mal à imaginer une ville qui ne serait pas dans une optique de destruction de la nature... Non, la ville est un gros piège à mon sens, un lieu fait pour les pollueurs et par les pollueurs et je ne pense pas que ça changera de notre vivant. L'évolution de la mentalité humaine est encore loin d'inclure la nature à elle-même et comme l'a dit Spleen très justement, y'a un problème majeur et primaire de fond, c'est que l'homme s'est séparé de la nature et s'en pense différent...
Churinga Il y a 2 mois

Ah mince, j'avais zappé qu'on était dans les trollages, mea culpa Churinga, ton hs était fort à propos. Merci de remettre la mosquée au milieu du village (non)


Vois du HS si tu veux alors qu'il n'y en a pas. En fait j'te croyais plus tolérante, mais je me suis trompé sur ta personne il me semble. T'as besoin d'avoir raison tout le temps c'est dommage cette mentalité qui dessert ce que tu défends...

T'arrêtera le troll alors à l'avenir, ou ne serait-ce que ton humour, car c'est bien beau de pointer du doigt les autres quand tu le fais.

L'hypocrisie quoi

Pour complémenter mon propos :


L'humain est déjà pas capable d'organiser une ville correctement pour que les besoins de tous soient satisfaits alors j'ai du mal à imaginer une ville qui ne serait pas dans une optique de destruction de la nature...

Non, la ville est un gros piège à mon sens, un lieu fait pour les pollueurs et par les pollueurs et je ne pense pas que ça changera de notre vivant. L'évolution de la mentalité humaine est encore loin d'inclure la nature à elle-même et comme l'a dit Spleen très justement, y'a un problème majeur et primaire de fond, c'est que l'homme s'est séparé de la nature et s'en pense différent...

Bah je suis vachement plus positive que vous c'est cool :D Les révolutions industrielles ont été une horreur pour l'écologie et notre système urbain, on en pâtit encore aujourd'hui, et je crois qu'on a pris conscience de ça. Evidemment on ne peut pas changer un modèle urbain comme ça pour la simple et bonne raison qu'on ne peut pas tout détruire pour tout recommencer, mais il y a un véritable intérêt dessus des pouvoirs publics et des professionnels. Suffisant je ne sais pas, mais existant c'est sûr et certain.
Spleen Il y a 2 mois

Bah je suis vachement plus positive que vous c'est cool

Les révolutions industrielles ont été une horreur pour l'écologie et notre système urbain, on en pâtit encore aujourd'hui, et je crois qu'on a pris conscience de ça. Evidemment on ne peut pas changer un modèle urbain comme ça pour la simple et bonne raison qu'on ne peut pas tout détruire pour tout recommencer, mais il y a un véritable intérêt dessus des pouvoirs publics et des professionnels. Suffisant je ne sais pas, mais existant c'est sûr et certain.

Le plus triste c'est que ça changerait par intérêt pour l'homme ... Même pas pour la nature. In facto pour elle... :'(
Churinga Il y a 2 mois

Le plus triste c'est que ça changerait par intérêt pour l'homme ... Même pas pour la nature. In facto pour elle...

:'(

[quote="Churinga"]En fait j'te croyais plus tolérante, mais je me suis trompé sur ta personne il me semble.[/quote] C'était quoi l'histoire de l'hopital et de la charité déjà? Pour le reste y a les DM si t'as des comptes à régler, c'est pas mon cas, j'ai dit tout ce que j'avais à te dire. Parce que je maintiens tout ce que j'ai dit précédemment. #JeSuisIntolérante [quote="Churinga"]L'humain est déjà pas capable d'organiser une ville correctement pour que les besoins de tous soient satisfaits alors j'ai du mal à imaginer une ville qui ne serait pas dans une optique de destruction de la nature... Non, la ville est un gros piège à mon sens, un lieu fait pour les pollueurs et par les pollueurs et je ne pense pas que ça changera de notre vivant. L'évolution de la mentalité humaine est encore loin d'inclure la nature à elle-même et comme l'a dit Spleen très justement, y'a un problème majeur et primaire de fond, c'est que l'homme s'est séparé de la nature et s'en pense différent...[/quote] C'est dommage de ne pas avoir commencé par ça, tu vois. Parce que ça ça avait de l'intérêt, qu'on soit d'accord ou non. [quote="Spleen"]Pour dépasser cet anthropocentrisme, faudrait déjà arrêter d'opposer systématiquement l'Homme à la nature, et considérer l'humain comme faisant partie d'elle. Je crois pas que ce soit possible une ville qui ne soit plus centrée sur l'homme. C'est quand même un peu dans la nature même de la ville que d'être destinée aux hommes, comme une fourmilière est un aménagement non naturel créée par et pour les fourmilles... Je suis un peu en désaccord avec @Suzie, les villes non anthropocentrées, c'est un sujet "à la mode" hyper abordé depuis des décennies par les urbanistes et les architectes. Énormément de théorie dessus, des projets qui restent certes à l'état d'expérimentation dans les meilleurs cas, mais y a quand même tout un travail sur ce qu'on appelle l'urbanisme écologique, ou développement durable quand on élargit les champs d'actions à d'autres que la ville. Je crois qu'il y a quand même une certaine prise de conscience là-dessus, qu'on cherche de plus en plus à faire cohabiter l'homme et la nature. Au-delà des préoccupations purement écologiques, je pense pas que ça plaise à grand monde de vivre dans une ville bétonnée et ultra polluée, ça devient un intérêt pour l'humain même.[/quote] Je ne pense pas qu'on soit en réel désaccord, je pense que l'humain régi l'urbanisme pour l'humain et que l'humain est conscient de sa dépendance face à certaines espèces. J'ai pas trop envie de parler d'écologie, parce que l'écologie elle même est construite autour de la survie de l'espèce humaine et donc centrée sur l'humain. Je sais pas si je suis claire? Ou si je me perds dans ma tête (comme d'hab)?
Suzie Il y a 2 mois

En fait j'te croyais plus tolérante, mais je me suis trompé sur ta personne il me semble.
C'était quoi l'histoire de l'hopital et de la charité déjà? Pour le reste y a les DM si t'as des comptes à régler, c'est pas mon cas, j'ai dit tout ce que j'avais à te dire. Parce que je maintiens tout ce que j'ai dit précédemment. #JeSuisIntolérante
L'humain est déjà pas capable d'organiser une ville correctement pour que les besoins de tous soient satisfaits alors j'ai du mal à imaginer une ville qui ne serait pas dans une optique de destruction de la nature...

Non, la ville est un gros piège à mon sens, un lieu fait pour les pollueurs et par les pollueurs et je ne pense pas que ça changera de notre vivant. L'évolution de la mentalité humaine est encore loin d'inclure la nature à elle-même et comme l'a dit Spleen très justement, y'a un problème majeur et primaire de fond, c'est que l'homme s'est séparé de la nature et s'en pense différent...
C'est dommage de ne pas avoir commencé par ça, tu vois. Parce que ça ça avait de l'intérêt, qu'on soit d'accord ou non.


Pour dépasser cet anthropocentrisme, faudrait déjà arrêter d'opposer systématiquement l'Homme à la nature, et considérer l'humain comme faisant partie d'elle.

Je crois pas que ce soit possible une ville qui ne soit plus centrée sur l'homme. C'est quand même un peu dans la nature même de la ville que d'être destinée aux hommes, comme une fourmilière est un aménagement non naturel créée par et pour les fourmilles...

Je suis un peu en désaccord avec Suzie, les villes non anthropocentrées, c'est un sujet "à la mode" hyper abordé depuis des décennies par les urbanistes et les architectes. Énormément de théorie dessus, des projets qui restent certes à l'état d'expérimentation dans les meilleurs cas, mais y a quand même tout un travail sur ce qu'on appelle l'urbanisme écologique, ou développement durable quand on élargit les champs d'actions à d'autres que la ville. Je crois qu'il y a quand même une certaine prise de conscience là-dessus, qu'on cherche de plus en plus à faire cohabiter l'homme et la nature. Au-delà des préoccupations purement écologiques, je pense pas que ça plaise à grand monde de vivre dans une ville bétonnée et ultra polluée, ça devient un intérêt pour l'humain même.
Je ne pense pas qu'on soit en réel désaccord, je pense que l'humain régi l'urbanisme pour l'humain et que l'humain est conscient de sa dépendance face à certaines espèces. J'ai pas trop envie de parler d'écologie, parce que l'écologie elle même est construite autour de la survie de l'espèce humaine et donc centrée sur l'humain. Je sais pas si je suis claire? Ou si je me perds dans ma tête (comme d'hab)?

L'écologie c'est pas que pour l'humain... T'as pas compris la globalité du truc. Si des pollinisateurs disparaissent, c'est des végétaux qui disparaissent et d'autres espèces animales donc... Si t'enlève un truc ou rajoute un truc t'as un déséquilibre qui se fait.
Churinga Il y a 2 mois

L'écologie c'est pas que pour l'humain...
T'as pas compris la globalité du truc.

Si des pollinisateurs disparaissent, c'est des végétaux qui disparaissent et d'autres espèces animales donc...

Si t'enlève un truc ou rajoute un truc t'as un déséquilibre qui se fait.

Je rejoins Churinga sur le fait que les villes resteront les villes. Pour moi, même louables, toute autre initiative n est que mode opportuniste. Faisons au moins pire pour les villes. Par contre, respectons et préservons toute la nature du dehors des villes et ça sera déjà pas si mal de s en sortir comme ça.
flush Il y a 2 mois

Je rejoins Churinga sur le fait que les villes resteront les villes. Pour moi, même louables, toute autre initiative n est que mode opportuniste. Faisons au moins pire pour les villes.
Par contre, respectons et préservons toute la nature du dehors des villes et ça sera déjà pas si mal de s en sortir comme ça.

[quote="Churinga"]Le plus triste c'est que ça changerait par intérêt pour l'homme ... Même pas pour la nature. In facto pour elle... :'([/quote]Oui j'y ai pensé eheh. Je trouve ça pas triste. C'est juste du gagnant-gagnant, c'est encore mieux ;) @Suzie, tu parles de quoi exactement en parlant d'espèces ? espèces animales ?
Spleen Il y a 2 mois

Le plus triste c'est que ça changerait par intérêt pour l'homme ... Même pas pour la nature. In facto pour elle...

:'(
Oui j'y ai pensé eheh. Je trouve ça pas triste. C'est juste du gagnant-gagnant, c'est encore mieux

Suzie, tu parles de quoi exactement en parlant d'espèces ? espèces animales ?

[quote="Churinga"]L'écologie c'est pas que pour l'humain... T'as pas compris la globalité du truc. Si des pollinisateurs disparaissent, c'est des végétaux qui disparaissent et d'autres espèces animales donc... Si t'enlève un truc ou rajoute un truc t'as un déséquilibre qui se fait.[/quote] Ouais fin l'idée globale c'est de maintenir le confort de l'espèce humaine en tuant le moins d'animaux possible. L'écologie reste centrée sur l'humain, sinon elle prônerait la stérilisation des humains, parce que c'est ce qui serait le plus écologiquement (la vraie écologie) rentable. [quote="Spleen"]@Suzie, tu parles de quoi exactement en parlant d'espèces ? espèces animales ?[/quote] Oui, y a d'autres espèces dans ce débat? (vraie question)
Suzie Il y a 2 mois

L'écologie c'est pas que pour l'humain...
T'as pas compris la globalité du truc.

Si des pollinisateurs disparaissent, c'est des végétaux qui disparaissent et d'autres espèces animales donc...

Si t'enlève un truc ou rajoute un truc t'as un déséquilibre qui se fait.
Ouais fin l'idée globale c'est de maintenir le confort de l'espèce humaine en tuant le moins d'animaux possible. L'écologie reste centrée sur l'humain, sinon elle prônerait la stérilisation des humains, parce que c'est ce qui serait le plus écologiquement (la vraie écologie) rentable.

Suzie, tu parles de quoi exactement en parlant d'espèces ? espèces animales ?
Oui, y a d'autres espèces dans ce débat? (vraie question)

Nope (ou d'espèces végétales, peut-être ?), mais tu parlais déjà d'animaux dans ton premier post et j'ai un peu tiqué. Le lien ville VS nature, on le voit facilement (pollution, destruction de zones naturelles, etc.) Le lien ville VS animaux, je me le représente un peu moins, du coup j'te comprends moins, par exemple quand tu parles d'urbanisme et de dépendance à certaines espèces.
Spleen Il y a 2 mois

Nope (ou d'espèces végétales, peut-être ?), mais tu parlais déjà d'animaux dans ton premier post et j'ai un peu tiqué.
Le lien ville VS nature, on le voit facilement (pollution, destruction de zones naturelles, etc.)
Le lien ville VS animaux, je me le représente un peu moins, du coup j'te comprends moins, par exemple quand tu parles d'urbanisme et de dépendance à certaines espèces.

[quote="Suzie"][quote="Churinga"]L'écologie c'est pas que pour l'humain... T'as pas compris la globalité du truc. Si des pollinisateurs disparaissent, c'est des végétaux qui disparaissent et d'autres espèces animales donc... Si t'enlève un truc ou rajoute un truc t'as un déséquilibre qui se fait.[/quote] Ouais fin l'idée globale c'est de maintenair le confort de l'espèce humaine en tuant le moins d'animaux possible. L'écologie reste centrée sur l'humain, sinon elle pronerait la stérilisation des humains, parce que c'est ce qui serait le plus écologiquement (la vraie écologie) rentable. [quote="Spleen"]@Suzie, tu parles de quoi exactement en parlant d'espèces ? espèces animales ?[/quote] Oui, y a d'autres espèces dans ce débat? (vraie question)[/quote] Jsuis pas d'accord avec toi sur le confort de l'humain. C'est pour l'harmonie de la nature, pour son équilibre en premier lieu. Jvois ça comme ça par rapport à ma sensibilité, même si c'est vrai que dans certaines visions de l'écologie c'est souvent pour l'humain d'abord, mais c'est pas super honorable je trouve. C'est pour la santé de la vie en générale. Et on ne peut pas stériliser notre propre espèce au détriment d'autres. C'est la loi de la nature que de chercher à survivre ;) La faim du tigre - Barjavel " La vie mange la vie "
Churinga Il y a 2 mois

L'écologie c'est pas que pour l'humain...
T'as pas compris la globalité du truc.

Si des pollinisateurs disparaissent, c'est des végétaux qui disparaissent et d'autres espèces animales donc...

Si t'enlève un truc ou rajoute un truc t'as un déséquilibre qui se fait.
Ouais fin l'idée globale c'est de maintenair le confort de l'espèce humaine en tuant le moins d'animaux possible. L'écologie reste centrée sur l'humain, sinon elle pronerait la stérilisation des humains, parce que c'est ce qui serait le plus écologiquement (la vraie écologie) rentable.

Suzie, tu parles de quoi exactement en parlant d'espèces ? espèces animales ?
Oui, y a d'autres espèces dans ce débat? (vraie question)


Jsuis pas d'accord avec toi sur le confort de l'humain. C'est pour l'harmonie de la nature, pour son équilibre en premier lieu.

Jvois ça comme ça par rapport à ma sensibilité, même si c'est vrai que dans certaines visions de l'écologie c'est souvent pour l'humain d'abord, mais c'est pas super honorable je trouve.

C'est pour la santé de la vie en générale.

Et on ne peut pas stériliser notre propre espèce au détriment d'autres. C'est la loi de la nature que de chercher à survivre

La faim du tigre - Barjavel

" La vie mange la vie "

[quote="Spleen"]Nope (ou d'espèces végétales, peut-être ?), mais tu parlais déjà d'animaux dans ton premier post et j'ai un peu tiqué. Le lien ville VS nature, on le voit facilement (pollution, destruction de zones naturelles, etc.) Le lien ville VS animaux, je me le représente un peu moins, du coup j'te comprends moins, par exemple quand tu parles d'urbanisme et de dépendance à certaines espèces.[/quote]Oui je parlais bien d'espèces animales dont on dépend. Pour exemple concret, les ruches montées sur les toits de grandes villes parce que pour nous ça pue sans les abeilles. Mais c'est pas par esprit écolo qu'on le fait, c'est de l'instinct de survie. [quote="Churinga"]Jsuis pas d'accord avec toi sur le confort de l'humain. C'est pour l'harmonie de la nature, pour son équilibre en premier lieu. Jvois ça comme ça par rapport à ma sensibilité, même si c'est vrai que dans certaines visions de l'écologie c'est souvent pour l'humain d'abord, mais c'est pas super honorable je trouve. C'est pour la santé de la vie en générale. Et on ne peut pas stériliser notre propre espèce au détriment d'autres. C'est la loi de la nature que de chercher à survivre ;) La faim du tigre - Barjavel " La vie mange la vie "[/quote] Toi qui aime Barjavel, relis Le grand secret, parce qu'en fait notre espèce est nocive. Et nos politiques sont, à mes yeux, dans le sens de notre espèce. Parce que l'humain n'apporte pas d'harmonie à la nature. Si tu pense le contraire, convainc moi, je ne demande que ça.
Suzie Il y a 2 mois

Nope (ou d'espèces végétales, peut-être ?), mais tu parlais déjà d'animaux dans ton premier post et j'ai un peu tiqué.
Le lien ville VS nature, on le voit facilement (pollution, destruction de zones naturelles, etc.)
Le lien ville VS animaux, je me le représente un peu moins, du coup j'te comprends moins, par exemple quand tu parles d'urbanisme et de dépendance à certaines espèces.
Oui je parlais bien d'espèces animales dont on dépend.
Pour exemple concret, les ruches montées sur les toits de grandes villes parce que pour nous ça pue sans les abeilles. Mais c'est pas par esprit écolo qu'on le fait, c'est de l'instinct de survie.


Jsuis pas d'accord avec toi sur le confort de l'humain. C'est pour l'harmonie de la nature, pour son équilibre en premier lieu.

Jvois ça comme ça par rapport à ma sensibilité, même si c'est vrai que dans certaines visions de l'écologie c'est souvent pour l'humain d'abord, mais c'est pas super honorable je trouve.

C'est pour la santé de la vie en générale.

Et on ne peut pas stériliser notre propre espèce au détriment d'autres. C'est la loi de la nature que de chercher à survivre

La faim du tigre - Barjavel

" La vie mange la vie "
Toi qui aime Barjavel, relis Le grand secret, parce qu'en fait notre espèce est nocive. Et nos politiques sont, à mes yeux, dans le sens de notre espèce. Parce que l'humain n'apporte pas d'harmonie à la nature. Si tu pense le contraire, convainc moi, je ne demande que ça.

J'ai jamais dis que l'humain apportait une harmonie à la nature J'ai dis que ça devrait être le but suprême de l'écologie que l'humain peut exercer sur et pour la nature Reste à te suicider alors ma p'tite Suzie pour être en adéquation avec ta pensée comme t'es nuisible ? J'fais pousser une quinzaine d'espèces végétales, j'fais ma micro-part sur cette harmonie. Certainement plus qu'un consommateur d'Aigre douce avec de l'ananas qui fait plusieurs milliers de kilomètres pour arriver aux usines... En ville j'pense que peu de monde fait sa micro part... Puis le coup des abeilles en ville... À quelques kilomètres de distances pour butiner, c'est pas super utile. Merci pour elles de leur donner un cadre pollué pour vivre \o/ Ça doit aider quelques végétaux qui ne sont pas auto-fertiles du coin... Ormis ça je ne vois pas l'utilité. Elles ne vont pas permettre de poliniser ce qui sert à nourrir les gens en ville concrètement.
Churinga Il y a 2 mois

J'ai jamais dis que l'humain apportait une harmonie à la nature
J'ai dis que ça devrait être le but suprême de l'écologie que l'humain peut exercer sur et pour la nature

Reste à te suicider alors ma p'tite Suzie pour être en adéquation avec ta pensée comme t'es nuisible ?

J'fais pousser une quinzaine d'espèces végétales, j'fais ma micro-part sur cette harmonie. Certainement plus qu'un consommateur d'Aigre douce avec de l'ananas qui fait plusieurs milliers de kilomètres pour arriver aux usines...
En ville j'pense que peu de monde fait sa micro part...

Puis le coup des abeilles en ville... À quelques kilomètres de distances pour butiner, c'est pas super utile. Merci pour elles de leur donner un cadre pollué pour vivre \o/
Ça doit aider quelques végétaux qui ne sont pas auto-fertiles du coin... Ormis ça je ne vois pas l'utilité.
Elles ne vont pas permettre de poliniser ce qui sert à nourrir les gens en ville concrètement.

[quote="Churinga"]Reste à te suicider alors ma p'tite Suzie pour être en adéquation avec ta pensée comme t'es nuisible ?[/quote] T'es sûr que t'es pas sur le 18-25 de JVC? Fais un tour tu t'y feras des potes. [quote="Churinga"]J'fais pousser une quinzaine d'espèces végétales, j'fais ma micro-part sur cette harmonie.[/quote] Tu veux un cookie? [quote="Churinga"]Certainement plus qu'un consommateur d'Aigre douce avec de l'ananas qui fait plusieurs milliers de kilomètres pour arriver aux usines... En ville j'pense que peu de monde fait sa micro part...[/quote] C'est mignon de prendre une punchline comme argument, je t'ai déjà parlé de JVC ou pas? Je sais pas, je sais plus. [quote="Churinga"]Puis le coup des abeilles en ville... À quelques kilomètres de distances pour butiner, c'est pas super utile. Merci pour elles de leur donner un cadre pollué pour vivre \o/ Ça doit aider quelques végétaux qui ne sont pas auto-fertiles du coin... Ormis ça je ne vois pas l'utilité. Elles ne vont pas permettre de poliniser ce qui sert à nourrir les gens en ville concrètement.[/quote] Encore une fois tu n'as sois pas lu, sois pas compris.
Suzie Il y a 2 mois

Reste à te suicider alors ma p'tite Suzie pour être en adéquation avec ta pensée comme t'es nuisible ?
T'es sûr que t'es pas sur le 18-25 de JVC? Fais un tour tu t'y feras des potes.
J'fais pousser une quinzaine d'espèces végétales, j'fais ma micro-part sur cette harmonie.
Tu veux un cookie?
Certainement plus qu'un consommateur d'Aigre douce avec de l'ananas qui fait plusieurs milliers de kilomètres pour arriver aux usines...
En ville j'pense que peu de monde fait sa micro part...
C'est mignon de prendre une punchline comme argument, je t'ai déjà parlé de JVC ou pas? Je sais pas, je sais plus.
Puis le coup des abeilles en ville... À quelques kilomètres de distances pour butiner, c'est pas super utile. Merci pour elles de leur donner un cadre pollué pour vivre \o/
Ça doit aider quelques végétaux qui ne sont pas auto-fertiles du coin... Ormis ça je ne vois pas l'utilité.
Elles ne vont pas permettre de poliniser ce qui sert à nourrir les gens en ville concrètement.
Encore une fois tu n'as sois pas lu, sois pas compris.

Bonsoir les gens, C’est un plaisir de voir que le sujet vous éveille quelque peu Je me permets de raccrocher quelque peu le sujet. L’anthropocentrisme, c’est presque 100 % des humains qui se sont habitués à cette façon de vivre. Je comprends bien qu’on pourrait d’abord se poser les questions sur comment on agit envers l’humanité. On agit atrocement. Mais je crois que nous sommes tous d’accord là dessus. Mettre des bans anti sdf est avant tout anti humain. Attention cependant, je parle d’anthropocentrisme et non d’anthropomorphisme. Ce sont deux choses différentes. Et l’une d’elle préfère qu’une existence toute entière disparaisse plutôt que 50 autres espèce (certifié et approuvé, par les chasseurs de loups qui ont préféré disséminer une espèce entière (je parle des loups, mais c’est vrai pour les ours, pour des loutres, pour des renards, même des roux!) Je rebondis sur l’ecocentrisme. C’est un exemple bien sûr. Mais c’est l’idée de mettre un micro système ou un macros système en avant. On ne se prend pas la tête sur qui ou quoi est plus important. Plusieurs espèces arrivent à faire la part des choses entre survie de l’espère et anthropocentrisme, sans même savoir ce qu’est ce mot. Et si vous souhaitez des preuves, ce sera avec plaisir. Je souhaite rebondir sur les propos de @Spleen qui rebondit sur un truc important. L’importance d’opposer l’homme à la nature (ou justement ne pas les opposer). Mais c’est ce que l’anthropocentrisme fait, malheureusement, et ça fait minimum 20 siècle que c‘est comme ça. Mais l’humain est tellement habitué que ça lui semble évident de vivre ainsi. Ou de se dire que vivre autrement est une utopie. L’intérêt de ce débat est… Et si c’était possible. Désolé pour l’amalgame, vraiment, mais sur les 2,500 dernières années, la femme a certains droits depuis 100 ans. Alors que c’est logique et évident qu’on est sensés avoir tous les même droits. Et c’est pour ça que je sais que je parle d’un sujet assez osé, parce déjà, dans notre propre espèce, on arrive pas à mettre en place une égalité. Donc je sais que ce dont je parle est pure utopie aujourd’hui. Mais bon, je reste un con ou une conne de positiviste. Parce que me dis que ça peut bouger comme ça bouge exponentiellement depuis des décennies voire bientôt siècle. ….Vous parlez super vite. Je dois prendre le temps de tout lire
Ewi Il y a 2 mois

Bonsoir les gens,

C’est un plaisir de voir que le sujet vous éveille quelque peu

Je me permets de raccrocher quelque peu le sujet.

L’anthropocentrisme, c’est presque 100 % des humains qui se sont habitués à cette façon de vivre.

Je comprends bien qu’on pourrait d’abord se poser les questions sur comment on agit envers l’humanité. On agit atrocement. Mais je crois que nous sommes tous d’accord là dessus. Mettre des bans anti sdf est avant tout anti humain.

Attention cependant, je parle d’anthropocentrisme et non d’anthropomorphisme. Ce sont deux choses différentes. Et l’une d’elle préfère qu’une existence toute entière disparaisse plutôt que 50 autres espèce (certifié et approuvé, par les chasseurs de loups qui ont préféré disséminer une espèce entière (je parle des loups, mais c’est vrai pour les ours, pour des loutres, pour des renards, même des roux!)

Je rebondis sur l’ecocentrisme. C’est un exemple bien sûr. Mais c’est l’idée de mettre un micro système ou un macros système en avant. On ne se prend pas la tête sur qui ou quoi est plus important. Plusieurs espèces arrivent à faire la part des choses entre survie de l’espère et anthropocentrisme, sans même savoir ce qu’est ce mot. Et si vous souhaitez des preuves, ce sera avec plaisir.

Je souhaite rebondir sur les propos de Spleen qui rebondit sur un truc important. L’importance d’opposer l’homme à la nature (ou justement ne pas les opposer). Mais c’est ce que l’anthropocentrisme fait, malheureusement, et ça fait minimum 20 siècle que c‘est comme ça. Mais l’humain est tellement habitué que ça lui semble évident de vivre ainsi. Ou de se dire que vivre autrement est une utopie.

L’intérêt de ce débat est… Et si c’était possible.

Désolé pour l’amalgame, vraiment, mais sur les 2,500 dernières années, la femme a certains droits depuis 100 ans. Alors que c’est logique et évident qu’on est sensés avoir tous les même droits.

Et c’est pour ça que je sais que je parle d’un sujet assez osé, parce déjà, dans notre propre espèce, on arrive pas à mettre en place une égalité. Donc je sais que ce dont je parle est pure utopie aujourd’hui. Mais bon, je reste un con ou une conne de positiviste. Parce que me dis que ça peut bouger comme ça bouge exponentiellement depuis des décennies voire bientôt siècle.

….Vous parlez super vite. Je dois prendre le temps de tout lire

J'ai pas besoin de cookie, merci. Bah expliques moi alors l'utilité de tes abeilles en ville toi qui sais tout et qui sait juste dire aux autres qu'ils ne comprennent pas ? À quoi elles servent tes abeilles en ville ? Tu trouves ça bien de leur donner un cadre pollué ? C'est marrant je ne connais pas JVC mais je suppose que t'as dû y traîner pas mal pour connaître :) Ça me rassure, je dois connaître moins de conneries que toi. Ça se voit, je passe pas ma vie sur Twitter personnellement. C'est dommage que là pour le coup tu ne répondes à rien. T'as pas les réponses alors tu te braques ? Oui l'humanité est nuisible, comme d'autres espèces. C'est pas pour autant qu'on ne sait pas cohabiter. Donc ton coup de la stérilisation... Ça fait un peu mal aux yeux à lire ;) Tu veux une betterave ? J'en ai plein dans le potager. Et de la menthe en fleurs, les papillons kiffent ça. Y'a même des p'tits insectes collibris dont je ne connais pas le nom qui viennent se faire plaisir dans mon potager... Puis je bosse pour de l'agriculture biologique. Donc ouais on peut parler du rôle de chacun aussi si il faut, mais il y a certainement des niveaux de nuisibilité chez les êtres humains ;)
Churinga Il y a 2 mois

J'ai pas besoin de cookie, merci.

Bah expliques moi alors l'utilité de tes abeilles en ville toi qui sais tout et qui sait juste dire aux autres qu'ils ne comprennent pas ?
À quoi elles servent tes abeilles en ville ?
Tu trouves ça bien de leur donner un cadre pollué ?

C'est marrant je ne connais pas JVC mais je suppose que t'as dû y traîner pas mal pour connaître
Ça me rassure, je dois connaître moins de conneries que toi. Ça se voit, je passe pas ma vie sur Twitter personnellement.

C'est dommage que là pour le coup tu ne répondes à rien. T'as pas les réponses alors tu te braques ?

Oui l'humanité est nuisible, comme d'autres espèces. C'est pas pour autant qu'on ne sait pas cohabiter. Donc ton coup de la stérilisation... Ça fait un peu mal aux yeux à lire

Tu veux une betterave ? J'en ai plein dans le potager. Et de la menthe en fleurs, les papillons kiffent ça. Y'a même des p'tits insectes collibris dont je ne connais pas le nom qui viennent se faire plaisir dans mon potager...

Puis je bosse pour de l'agriculture biologique. Donc ouais on peut parler du rôle de chacun aussi si il faut, mais il y a certainement des niveaux de nuisibilité chez les êtres humains

[quote="Ewi"]Je souhaite rebondir sur les propos de @Spleen qui rebondit sur un truc important. L’importance d’opposer l’homme à la nature (ou justement ne pas les opposer). Mais c’est ce que l’anthropocentrisme fait, malheureusement, et ça fait minimum 20 siècle que c‘est comme ça. Mais l’humain est tellement habitué que ça lui semble évident de vivre ainsi. Ou de se dire que vivre autrement est une utopie. L’intérêt de ce débat est… Et si c’était possible.[/quote]Je le souhaite! Mais... cf mes posts précédents. L'égo, les privilèges.. [quote="Churinga"]J'ai pas besoin de cookie, merci. Bah expliques moi alors l'utilité de tes abeilles en ville toi qui sais tout et qui sait juste dire aux autres qu'ils ne comprennent pas ? À quoi elles servent tes abeilles en ville ? Tu trouves ça bien de leur donner un cadre pollué ? [/quote]C'est dommage, on dirait que tu es en quête, et j'en ai chez moi. Pour le reste, c'est là qu'on voit que tu lis sans comprendre: 1/Où j'ai dit que ça avait une quelconque utilité pour l'écosystème 2/ Si l'humain prend ce sujet à bras le corps je te conseil google pour voir la médiatisation autour de ce phenomen 3/ Qui a dit que je pensais parler du bien des abeilles tout en parlant de l'humain assis sur ses privilèges
Suzie Il y a 2 mois

Je souhaite rebondir sur les propos de Spleen qui rebondit sur un truc important. L’importance d’opposer l’homme à la nature (ou justement ne pas les opposer). Mais c’est ce que l’anthropocentrisme fait, malheureusement, et ça fait minimum 20 siècle que c‘est comme ça. Mais l’humain est tellement habitué que ça lui semble évident de vivre ainsi. Ou de se dire que vivre autrement est une utopie.

L’intérêt de ce débat est… Et si c’était possible.
Je le souhaite! Mais... cf mes posts précédents. L'égo, les privilèges..
J'ai pas besoin de cookie, merci.

Bah expliques moi alors l'utilité de tes abeilles en ville toi qui sais tout et qui sait juste dire aux autres qu'ils ne comprennent pas ?
À quoi elles servent tes abeilles en ville ?
Tu trouves ça bien de leur donner un cadre pollué ?
C'est dommage, on dirait que tu es en quête, et j'en ai chez moi.
Pour le reste, c'est là qu'on voit que tu lis sans comprendre:
1/Où j'ai dit que ça avait une quelconque utilité pour l'écosystème
2/ Si l'humain prend ce sujet à bras le corps je te conseil google pour voir la médiatisation autour de ce phenomen
3/ Qui a dit que je pensais parler du bien des abeilles tout en parlant de l'humain assis sur ses privilèges

[quote="Suzie"][quote="Ewi"]Je souhaite rebondir sur les propos de @Spleen qui rebondit sur un truc important. L’importance d’opposer l’homme à la nature (ou justement ne pas les opposer). Mais c’est ce que l’anthropocentrisme fait, malheureusement, et ça fait minimum 20 siècle que c‘est comme ça. Mais l’humain est tellement habitué que ça lui semble évident de vivre ainsi. Ou de se dire que vivre autrement est une utopie. L’intérêt de ce débat est… Et si c’était possible.[/quote]Je le souhaite! Mais... cf mes posts précédents. L'égo, les privilèges.. [quote="Churinga"]J'ai pas besoin de cookie, merci. Bah expliques moi alors l'utilité de tes abeilles en ville toi qui sais tout et qui sait juste dire aux autres qu'ils ne comprennent pas ? À quoi elles servent tes abeilles en ville ? Tu trouves ça bien de leur donner un cadre pollué ? [/quote]C'est dommage, on dirait que tu es en quête, et j'en ai chez moi. Pour le reste, c'est là qu'on voit que tu lis sans comprendre: 1/Où j'ai dit que ça avait une quelconque utilité pour l'écosystème 2/ Si l'humain prend ce sujet à bras le corps je te conseil google pour voir la médiatisation autour de ce phenomen 3/ Qui a dit que je pensais parler du bien des abeilles tout en parlant de l'humain assis sur ses privilèges[/quote] 1/ " Pour exemple concret, les ruches montées sur les toits de grandes villes parce que pour nous ça pue sans les abeilles. Mais c'est pas par esprit écolo qu'on le fait, c'est de l'instinct de survie. " Si c'est par " instinct de survie ", c'est par instinct de conserver les eco-systemes qui nous permettent de vivre... Principalement de nous nourrir... Donc je te demande l'utilité des abeilles en ville pour notre survie ? Selon ton propre point de vue, en dehors de tes recherches google? 2/ j'ai pas besoin de Google pour me rendre compte que la nature se dérègle, faut juste un jardin pour ca et être observateur, comme benalla. ( Joke tu comprends ? ) 3/ je te pose une question si pour toi c'est bien. Et tu braques en pensant que j'affirme que tu le penses... C'est fou. Elles ont poussées où tes betteraves ? Elles ont fait combien de kilomètres pour venir ? Tu les as acheté à combien de marge en plus ? Y'a des intrants chimiques dedans ? C'est quelle variété ? T'as les fanes, c'est cru? ou cuit et emballé sous vide sous du plastique ? Tellement de questions sans réponses.
Churinga Il y a 2 mois

Je souhaite rebondir sur les propos de Spleen qui rebondit sur un truc important. L’importance d’opposer l’homme à la nature (ou justement ne pas les opposer). Mais c’est ce que l’anthropocentrisme fait, malheureusement, et ça fait minimum 20 siècle que c‘est comme ça. Mais l’humain est tellement habitué que ça lui semble évident de vivre ainsi. Ou de se dire que vivre autrement est une utopie.

L’intérêt de ce débat est… Et si c’était possible.
Je le souhaite! Mais... cf mes posts précédents. L'égo, les privilèges..
J'ai pas besoin de cookie, merci.

Bah expliques moi alors l'utilité de tes abeilles en ville toi qui sais tout et qui sait juste dire aux autres qu'ils ne comprennent pas ?
À quoi elles servent tes abeilles en ville ?
Tu trouves ça bien de leur donner un cadre pollué ?
C'est dommage, on dirait que tu es en quête, et j'en ai chez moi.
Pour le reste, c'est là qu'on voit que tu lis sans comprendre:
1/Où j'ai dit que ça avait une quelconque utilité pour l'écosystème
2/ Si l'humain prend ce sujet à bras le corps je te conseil google pour voir la médiatisation autour de ce phenomen
3/ Qui a dit que je pensais parler du bien des abeilles tout en parlant de l'humain assis sur ses privilèges


1/ " Pour exemple concret, les ruches montées sur les toits de grandes villes parce que pour nous ça pue sans les abeilles. Mais c'est pas par esprit écolo qu'on le fait, c'est de l'instinct de survie. "

Si c'est par " instinct de survie ", c'est par instinct de conserver les eco-systemes qui nous permettent de vivre... Principalement de nous nourrir...
Donc je te demande l'utilité des abeilles en ville pour notre survie ? Selon ton propre point de vue, en dehors de tes recherches google?

2/ j'ai pas besoin de Google pour me rendre compte que la nature se dérègle, faut juste un jardin pour ca et être observateur, comme benalla. ( Joke tu comprends ? )

3/ je te pose une question si pour toi c'est bien. Et tu braques en pensant que j'affirme que tu le penses... C'est fou.

Elles ont poussées où tes betteraves ? Elles ont fait combien de kilomètres pour venir ? Tu les as acheté à combien de marge en plus ?
Y'a des intrants chimiques dedans ?
C'est quelle variété ?

T'as les fanes, c'est cru? ou cuit et emballé sous vide sous du plastique ?

Tellement de questions sans réponses.

[quote="Churinga"]Si c'est par " instinct de survie ", c'est par instinct de conserver les eco-systemes qui nous permettent de vivre... [/quote] Ouais. Juste c'est quand que la planète a eu besoin de l'humain? [quote="Churinga"]Donc je te demande l'utilité des abeilles en ville pour notre survie ? Selon ton propre point de vue, en dehors de tes recherches google?[/quote] Ah donc maintenant l'appréciation personnelle est plus importante que les recherches scientifiques? ok lol. 2/ je te parle des abeilles et de pourquoi elles ont des ruches sur les toits (d'un point de vue médiatique) et toi tu me parle de betterave??? T'as du houmous dans le crâne ou bien? 3/ Je ne me braque pas, je te demandes d'où te viennes tes spéculations. Pour le reste, y a mes réponses dans le topic lié à l'alimentation, si un jour t'as envie de lire quelqu'un d'autre que toi.
Suzie Il y a 2 mois

Si c'est par " instinct de survie ", c'est par instinct de conserver les eco-systemes qui nous permettent de vivre...
Ouais. Juste c'est quand que la planète a eu besoin de l'humain?
Donc je te demande l'utilité des abeilles en ville pour notre survie ? Selon ton propre point de vue, en dehors de tes recherches google?
Ah donc maintenant l'appréciation personnelle est plus importante que les recherches scientifiques? ok lol.

2/ je te parle des abeilles et de pourquoi elles ont des ruches sur les toits (d'un point de vue médiatique) et toi tu me parle de betterave??? T'as du houmous dans le crâne ou bien?

3/ Je ne me braque pas, je te demandes d'où te viennes tes spéculations.

Pour le reste, y a mes réponses dans le topic lié à l'alimentation, si un jour t'as envie de lire quelqu'un d'autre que toi.

Hello, je suis vraiment lent, déso, je reprend chaque pont pour faire avancer le débat .... Bonsoir, C’est peut-être moi qui n’est pas été assez précis,je suis désolé. Alors reprenons sur des bases seines. [quote="Churinga"]Oui, on peut mettre des bancs anti-sdf, puis des toilettes payantes et des fontaines non-potables. ;) Voilà ton anthropomorphisme urbain. Ou encore des parcs interdits aux animaux de compagnie, des musées payants...[/quote] Attention, on parle d’anthropocentrisme, et non morphisme ^^ Mais au-delà de ça, tu soulèves un autre problème dont j’ai essayé de parlé car on essaiera de le gérer avant ce dont je parle…. C’est le problème de différence et de supériorité dans la même espèce. L’humain est encore un peu perdu sur certains projets [quote="Churinga"]Tu cernes pas le second degré je crois. " J’ai cherché un peu ce qui pourrait être l’inverse de l’anthropocentrisme, je pense que ce qui s’en rapproche le plus serait l’écocentrisme. A voir, je vous laisse revenir là dessus également si vous le désirez " Oh merde t'as pas lu/compris le sujet je crois @Suzie ;)[/quote] Okai, mais là ce n’est ni éco ni anthropo -centrisme. On parle du problème de voir des humains inférieurs à d’autres. Et comme j’ai voulu dire, c’est un problème différent, car inter espèce. Et, un peu maladroitement, je parle d’un autre problème en partant du principe que les autres seront réglés dans un avenir plus ou moins proche (mon côté positif). [quote="flush"]Je rejoins Churinga sur le fait que les villes resteront les villes. Pour moi, même louables, toute autre initiative n est que mode opportuniste. Faisons au moins pire pour les villes. Par contre, respectons et préservons toute la nature du dehors des villes et ça sera déjà pas si mal de s en sortir comme ça.[/quote] Je comprends. Mais cette façon de voir ou penser est déjà particulièrement anthropocentriste (ce n’est pas un gros mot hein, il est important pour chaque espèce que son espèce survive, mais quand même, on atteint des niveaux ahurissants… Est-ce qu’on a vraiment besoin de faire des bonbons avec des pieuvres ou avec des raies ? (c’est une réalité, une fois de plus, je peux vous envoyer des vidéos comme preuve). Ce que je veux dire, c’est qu’on peut trouver un juste milieu , et que nous ne sommes pas obligé de détruire un écosystème juste pour qu’on puisse manger plus de sucres. Alors je suis d’accord. Respectons et préservons toute la nature du dehors des villes. Après tout, nous n’avons pas besoin de plus de 80g de proteines par semaine… Alors préservons le reste. Mais on sort de l’anthropocentrisme.
Ewi Il y a 2 mois

Hello, je suis vraiment lent, déso, je reprend chaque pont pour faire avancer le débat ....

Bonsoir,

C’est peut-être moi qui n’est pas été assez précis,je suis désolé. Alors reprenons sur des bases seines.

Oui, on peut mettre des bancs anti-sdf, puis des toilettes payantes et des fontaines non-potables.

Voilà ton anthropomorphisme urbain.

Ou encore des parcs interdits aux animaux de compagnie, des musées payants...


Attention, on parle d’anthropocentrisme, et non morphisme

Mais au-delà de ça, tu soulèves un autre problème dont j’ai essayé de parlé car on essaiera de le gérer avant ce dont je parle…. C’est le problème de différence et de supériorité dans la même espèce. L’humain est encore un peu perdu sur certains projets


Tu cernes pas le second degré je crois.

" J’ai cherché un peu ce qui pourrait être l’inverse de l’anthropocentrisme, je pense que ce qui s’en rapproche le plus serait l’écocentrisme. A voir, je vous laisse revenir là dessus également si vous le désirez "

Oh merde t'as pas lu/compris le sujet je crois Suzie


Okai, mais là ce n’est ni éco ni anthropo -centrisme. On parle du problème de voir des humains inférieurs à d’autres. Et comme j’ai voulu dire, c’est un problème différent, car inter espèce. Et, un peu maladroitement, je parle d’un autre problème en partant du principe que les autres seront réglés dans un avenir plus ou moins proche (mon côté positif).

Je rejoins Churinga sur le fait que les villes resteront les villes. Pour moi, même louables, toute autre initiative n est que mode opportuniste. Faisons au moins pire pour les villes.
Par contre, respectons et préservons toute la nature du dehors des villes et ça sera déjà pas si mal de s en sortir comme ça.


Je comprends. Mais cette façon de voir ou penser est déjà particulièrement anthropocentriste (ce n’est pas un gros mot hein, il est important pour chaque espèce que son espèce survive, mais quand même, on atteint des niveaux ahurissants… Est-ce qu’on a vraiment besoin de faire des bonbons avec des pieuvres ou avec des raies ? (c’est une réalité, une fois de plus, je peux vous envoyer des vidéos comme preuve).

Ce que je veux dire, c’est qu’on peut trouver un juste milieu , et que nous ne sommes pas obligé de détruire un écosystème juste pour qu’on puisse manger plus de sucres. Alors je suis d’accord. Respectons et préservons toute la nature du dehors des villes. Après tout, nous n’avons pas besoin de plus de 80g de proteines par semaine… Alors préservons le reste. Mais on sort de l’anthropocentrisme.

[quote="Suzie"][quote="Churinga"]Si c'est par " instinct de survie ", c'est par instinct de conserver les eco-systemes qui nous permettent de vivre... [/quote] Ouais. Juste c'est quand que la planète a eu besoin de l'humain? [quote="Churinga"]Donc je te demande l'utilité des abeilles en ville pour notre survie ? Selon ton propre point de vue, en dehors de tes recherches google?[/quote] Ah donc maintenant l'appréciation personnelle est plus importante que les recherches scientifiques? ok lol. 2/ je te parle des abeilles et de pourquoi elles ont des ruches sur les toits (d'un point de vue médiatique) et toi tu me parle de betterave??? T'as du houmous dans le crâne ou bien? 3/ Je ne me braque pas, je te demandes d'où te viennes tes spéculations. Pour le reste, y a mes réponses dans le topic lié à l'alimentation, si un jour t'as envie de lire quelqu'un d'autre que toi.[/quote] T'argumentes rien tu réponds à rien. Say super tes réponses
Churinga Il y a 2 mois

Si c'est par " instinct de survie ", c'est par instinct de conserver les eco-systemes qui nous permettent de vivre...
Ouais. Juste c'est quand que la planète a eu besoin de l'humain?
Donc je te demande l'utilité des abeilles en ville pour notre survie ? Selon ton propre point de vue, en dehors de tes recherches google?
Ah donc maintenant l'appréciation personnelle est plus importante que les recherches scientifiques? ok lol.

2/ je te parle des abeilles et de pourquoi elles ont des ruches sur les toits (d'un point de vue médiatique) et toi tu me parle de betterave??? T'as du houmous dans le crâne ou bien?

3/ Je ne me braque pas, je te demandes d'où te viennes tes spéculations.

Pour le reste, y a mes réponses dans le topic lié à l'alimentation, si un jour t'as envie de lire quelqu'un d'autre que toi.


T'argumentes rien tu réponds à rien.
Say super tes réponses

@churinga: Je vais pas dépenser mon énergie face à du vent, mon énergie est trop précieuse. Y a pas d'argumentaire à poser quand en face y a que de la punchline de lycéen (jvc ndlr, créé toi un compte, vraiment). [quote="Ewi"]Mais on sort de l’anthropocentrisme.[/quote] OUI. Donc: [quote="Ewi"]Ici, le débat que j’apporte est, serait-il possible de transformer une ville pour qu’elle ne soit plus centrée sur l’homme ? Ou du moins, est-ce qu’une telle ville existe déjà ? Je sais que ce débat peut remonter plusieurs questions : Pourquoi choisir un autre système de vie que l’anthropocentrisme ? Qu’est-ce qu’on entendrait par « une ville ou un système non anthropocentriste » ?[/quote]
Suzie Il y a 2 mois

Churinga: Je vais pas dépenser mon énergie face à du vent, mon énergie est trop précieuse. Y a pas d'argumentaire à poser quand en face y a que de la punchline de lycéen (jvc ndlr, créé toi un compte, vraiment).

Mais on sort de l’anthropocentrisme.
OUI.
Donc:
Ici, le débat que j’apporte est, serait-il possible de transformer une ville pour qu’elle ne soit plus centrée sur l’homme ? Ou du moins, est-ce qu’une telle ville existe déjà ?

Je sais que ce débat peut remonter plusieurs questions :
Pourquoi choisir un autre système de vie que l’anthropocentrisme ?
Qu’est-ce qu’on entendrait par « une ville ou un système non anthropocentriste » ?

[quote="Ewi"] serait-il possible de transformer une ville pour qu’elle ne soit plus centrée sur l’homme ? Ou du moins, est-ce qu’une telle ville existe déjà ? [/quote] Salut Ewi, oui je pense qu'il est toujours possible de transformer une ville pour la recentrer sur la nature et l'écologie. Il existe de plus en plus d'éxpèriences dans différents pays ou par exemples des récupérations d'eau de pluie sont implanter sur les toits d'immeubles, et les surfaces sont recouvertes de jardins suspendus ou non pour également développer l'agriculture urbaine, et refleurir les villes. D'autres expériences plus sophistiquer ont également construits des immeubles avec comme revêtement extérieur des bactéries récupérant la lumière du soleil produisant l'énergie calorifique du bâtiments. Tout cela sont de belles expériences, mais beaucoup trop peu généraliser à mon goût pour le moment au vue de l'urgence de la situation. Des que nous auront atteint 51% de consciences humaines acquise pour réorienter d'urgence l’habitat vers plus d'écologie, de renouvelable et de responsabilité, alors tout ira très vite, mais je ne crois pas que nous ayons encore atteins se stade, même si au fil des canicules et des incendies meurtrier cette prise de consciences va continuer à s'accélérer. Oui ce genre de villes ont déjà exister, je pense particulièrement aux constructions du continents Sud Américains, ou les structures Mayas par exemples, épouser parfaitement l'habitas urbain avec leur environnement. Il suffit de regarder le magnifique MatchuPichu pour comprendre de quoi je parles. Leurs agricultures en terrasse, défiant le premier choix des montagnes, se marient finalement si bien avec elle. Mais c'est surtout dans la récupérations, la canalisations et la distributions de l'eau que ces humains là, avaient un génies. La beauté de leur architectures, ou les pierres s’épouse entres elles, taillés parfois avec plus de 16 faces différentes, mais sans aucun ciments. Mais ce genre d’ingénierie urbaine se retrouve également au moyen orient, particulièrement au Yémen, mais bien d'autres pays également ou l'homme, confronter à la nature sauvage et sans pitiez, à sus s'adapter et se faire une place, tout en comprenant facilement le fait que l'Homme été bien petit, face à Patcha Mama. .
Alchimie Il y a 2 mois



serait-il possible de transformer une ville pour qu’elle ne soit plus centrée sur l’homme ? Ou du moins, est-ce qu’une telle ville existe déjà ?


Salut Ewi, oui je pense qu'il est toujours possible de transformer une ville pour la recentrer sur la nature et l'écologie.

Il existe de plus en plus d'éxpèriences dans différents pays ou par exemples des récupérations d'eau de pluie sont implanter sur les toits d'immeubles, et les surfaces sont recouvertes de jardins suspendus ou non pour également développer l'agriculture urbaine, et refleurir les villes.

D'autres expériences plus sophistiquer ont également construits des immeubles avec comme revêtement extérieur des bactéries récupérant la lumière du soleil produisant l'énergie calorifique du bâtiments.

Tout cela sont de belles expériences, mais beaucoup trop peu généraliser à mon goût pour le moment au vue de l'urgence de la situation.

Des que nous auront atteint 51% de consciences humaines acquise pour réorienter d'urgence l’habitat vers plus d'écologie, de renouvelable et de responsabilité, alors tout ira très vite, mais je ne crois pas que nous ayons encore atteins se stade, même si au fil des canicules et des incendies meurtrier cette prise de consciences va continuer à s'accélérer.



Oui ce genre de villes ont déjà exister, je pense particulièrement aux constructions du continents Sud Américains, ou les structures Mayas par exemples, épouser parfaitement l'habitas urbain avec leur environnement.
Il suffit de regarder le magnifique MatchuPichu pour comprendre de quoi je parles.

Leurs agricultures en terrasse, défiant le premier choix des montagnes, se marient finalement si bien avec elle.

Mais c'est surtout dans la récupérations, la canalisations et la distributions de l'eau que ces humains là, avaient un génies.

La beauté de leur architectures, ou les pierres s’épouse entres elles, taillés parfois avec plus de 16 faces différentes, mais sans aucun ciments.




Mais ce genre d’ingénierie urbaine se retrouve également au moyen orient, particulièrement au Yémen, mais bien d'autres pays également ou l'homme, confronter à la nature sauvage et sans pitiez, à sus s'adapter et se faire une place, tout en comprenant facilement le fait que l'Homme été bien petit, face à Patcha Mama.




.

De toute façon au vu de la nature humaine, y'aura bien des changements au niveau climatique qui font que de nombreuses espèces seront balayées de la surface du globe et c'est pas plus mal en fait. Ça fait parti des cycles et c'est pas plus mal. On ne fait que précipiter ces changements par nos comportements abusifs et démesurés face au rythme naturel de la vie être ses évolutions. Quand tu vois toutes les attirances de l'Homme à des besoins qui ne lui sont pas nécessaires et qui ne sont que des conforts, forcément que ça va se péter la gueule tôt ou tard. La ville c'est un piège comme je l'ai dis : place du gaspillage extrême, lieu le plus déconnecté de la nature. Le béton répond au besoin de se déplacer toujours plus vite à cause des technologies qui nous le permettent. C'est le le huis-clos de l'individualisation. Chaque espèce place toujours ses priorités au détriment des autres et l'humanité le fait avec une inconscience qui est abberante. Chaque être vivant à une organisation qui lui permet de vivre, autant le végétal que l'animal et c'est une condition à laquelle on ne peut pas déroger. Des villes écologiques resteront strictement à usage humain et n'auront pour façade que d'amoindrir l'impact de l'homme, mais derrière c'est forcément une histoire de sous et de rentabilité. La vie humaine ou sa santé vaut peu pour les constructeurs des villes. Oui @Ewi c'est une belle utopie et toi même tu le reconnais par ce terme, ça ne verra jamais le jour. Pas avec l'esprit de l'homme tel qu'il est façonné actuellement, dans l'irrespect le plus total de ses environnantes. Et changer nos bâtiments reviendraient à changer nos cultures. Ce qui peut créer aussi un dérèglement écologique... Nan, y'a pas de solution pour moi, je n'en vois pas, ça se mange la queue.
Churinga Il y a 2 mois

De toute façon au vu de la nature humaine, y'aura bien des changements au niveau climatique qui font que de nombreuses espèces seront balayées de la surface du globe et c'est pas plus mal en fait. Ça fait parti des cycles et c'est pas plus mal. On ne fait que précipiter ces changements par nos comportements abusifs et démesurés face au rythme naturel de la vie être ses évolutions.

Quand tu vois toutes les attirances de l'Homme à des besoins qui ne lui sont pas nécessaires et qui ne sont que des conforts, forcément que ça va se péter la gueule tôt ou tard.
La ville c'est un piège comme je l'ai dis : place du gaspillage extrême, lieu le plus déconnecté de la nature. Le béton répond au besoin de se déplacer toujours plus vite à cause des technologies qui nous le permettent. C'est le le huis-clos de l'individualisation.
Chaque espèce place toujours ses priorités au détriment des autres et l'humanité le fait avec une inconscience qui est abberante.

Chaque être vivant à une organisation qui lui permet de vivre, autant le végétal que l'animal et c'est une condition à laquelle on ne peut pas déroger.

Des villes écologiques resteront strictement à usage humain et n'auront pour façade que d'amoindrir l'impact de l'homme, mais derrière c'est forcément une histoire de sous et de rentabilité.
La vie humaine ou sa santé vaut peu pour les constructeurs des villes. Oui Ewi c'est une belle utopie et toi même tu le reconnais par ce terme, ça ne verra jamais le jour. Pas avec l'esprit de l'homme tel qu'il est façonné actuellement, dans l'irrespect le plus total de ses environnantes.

Et changer nos bâtiments reviendraient à changer nos cultures. Ce qui peut créer aussi un dérèglement écologique...
Nan, y'a pas de solution pour moi, je n'en vois pas, ça se mange la queue.

[quote="Spleen"] Je crois pas que ce soit possible une ville qui ne soit plus centrée sur l'homme. C'est quand même un peu dans la nature même de la ville que d'être destinée aux hommes, comme une fourmilière est un aménagement non naturel créée par et pour les fourmilles... [/quote] Tout à fait, comme j'expliquais, la ville est une création du modèle de vie anthropocentrique. Et l'une de mes interrogations est là, comment faire pour que ça change ? Si du moins des gens souhaitent que ça change. [quote="Churinga"] Non, la ville est un gros piège à mon sens, un lieu fait pour les pollueurs et par les pollueurs et je ne pense pas que ça changera de notre vivant. L'évolution de la mentalité humaine est encore loin d'inclure la nature à elle-même et comme l'a dit Spleen très justement, y'a un problème majeur et primaire de fond, c'est que l'homme s'est séparé de la nature et s'en pense différent...[/quote] Les villes existent depuis des milliers d'années, avant même l'installation des routes pavés, nous sommes donc au-delà de l'esprit pollueur. Plutôt dans l'esprit conquérant face à la nature. Et effectivement, l'humain s'est tellement éloigné de la nature aujourd'hui qu'il la considère comme ne ennemie parfois. Et malheureusement, aujourd'hui, on parle de ville-nature. Je dis malheureusement parce que si ça voit le jour, c'est une fois de plus pour faire plaisir à l'humain. https://www.audiar.org/sites/default/files/documents/editeur/etudes/fu_ville_nature.pdf Et comme disait @Spleen, c'est un effet de mode. Mais la nature ne devrait pas être une mode, mais simplement être la nature, qu'on respecte et qu'on laisse vivre comme elle le souhaite. C'est à nous de nous adapter à elle et non l'inverse. Certes, les japonais (par exemple) s'adaptent à elles en ayant fabrique des maisons plus résistantes au tremblement de terre, mais on reste dans un principe d'anthropocentrisme. Là, actuellement, on dirait plutôt un organisme qui se répand et transforme tout sur son passage en apportant un air plus gris et triste à tout ce qu'il touche. Honnêtement, je ne sais pas si je viens de faire un résumé de l'humain ou d'un virus. Bon bref, peut-être que le sujet est trop vague, alors je propose d'y aller petit à petit. Je commence en posant une question [b]Comment l'humain pourrait réussir à sortir de son petit confort bourgeois ?[/b] Pas besoin de répondre "il ne le fera pas", ce n'est pas le débat ^^ EDIT: Je viens de lire vos postes :) @Alchimie, merci pour ton retour là-dessus, en effet, l'humain a déjà vécu, et certains vivent encore en conservant la nature autour d'eux. On parle malheureusement de tribus ne dépassant pas le millier d'humains. Concernant les expériences dont tu parles, j'en parle justement, dans tous les cas, les gens y pensent surtout et avant tout pour le bien être de l'humain. Mais c'est déjà ça ^^ @Churinga Concernant les animaux, j'ai un bébé bagage là-dessus ^^ Techniquement, 90% des espèces (encore envie du moins) se régulent pour ne pas rentrer en conflit avec quoi que ce soit. Des milliers d'espèces (ou ce qu'il en reste) ont une régulation naturelle du nombre d'enfants à mettre au monde afin d'espérer qu'au moins un survive. Dans la loi de la Nature, les espèces (toujours) vivantes vont naturellement vivre sans détruire de trop la nature (très peu de wapitis laisse leurs sachet de kébab par terre ou très très peu de prédateurs vont tuer une famille de gazelles pour se nourrir. Ils en tueront une et ça va lur durer plusieurs jours, car même eux savent qu'ils n'ont pas besoin de plus... Mais c'est un autre débat ^^) Pour le coup, on ne peut pas comparer l'incomparable. Il est vrai que des espèces, si elles en ont l'opportunité, prennent l'ascendant sur d'autres espèces et peuvent les dominer. [b]MAIS[/b], de ce qui a été observé, elle ne détruisent pas leur écosystème et n'en abusent pas. Donc on ne peut pas prendre en exemple la façon de vivre des autres espèces car, pour la grande majorité, elles vivent en harmonie avec la nature. Je ne souhaite pas rentrer dans le défaitisme, je pense au contraire qu'il est possible de faire bouger les choses et de les bouger vite. [quote="Daily Geek Show"]Le nouveau rapport « Planète Vivante 2016 » est tombé et démontre une très forte accélération alarmante de la disparition des animaux. Entre 1970 et 2012, l’homme a entrainé la disparition de plus de la moitié des animaux vertébrés. Jeudi 27 octobre, WWF publie un nouveau bilan de santé de la Terre et de sa biodiversité et met en lumière les différentes raisons de la disparition de ces animaux. D’après leur constat, l’humanité exerce une pression sur les écosystèmes qui détruit l’environnement naturel des êtres vivants. En effet, la pression est telle qu’il faut, chaque année, l’équivalent de 1,6 planète Terre pour satisfaire tous nos besoins. Les écosystèmes sont menacés et rien ne semble s’améliorer avec le temps.[/quote] L'humain est très efficace pour détruire, mais vu comment on a pu aussi changer des mentalités en l'espace d'un siècle, je ne perds pas espoir, on peut changer les mentalités sur encore tout un tas de choses. Il faut juste les soulever. Du coup, ma question avant l'EDIT [b]Comment l'humain pourrait réussir à sortir de son petit confort bourgeois ?[/b] Pas besoin de répondre "il ne le fera pas", ce n'est pas le débat ^^ PS: déso pour le pavé ^^''
Ewi Il y a 2 mois


Je crois pas que ce soit possible une ville qui ne soit plus centrée sur l'homme. C'est quand même un peu dans la nature même de la ville que d'être destinée aux hommes, comme une fourmilière est un aménagement non naturel créée par et pour les fourmilles...


Tout à fait, comme j'expliquais, la ville est une création du modèle de vie anthropocentrique. Et l'une de mes interrogations est là, comment faire pour que ça change ? Si du moins des gens souhaitent que ça change.


Non, la ville est un gros piège à mon sens, un lieu fait pour les pollueurs et par les pollueurs et je ne pense pas que ça changera de notre vivant. L'évolution de la mentalité humaine est encore loin d'inclure la nature à elle-même et comme l'a dit Spleen très justement, y'a un problème majeur et primaire de fond, c'est que l'homme s'est séparé de la nature et s'en pense différent...


Les villes existent depuis des milliers d'années, avant même l'installation des routes pavés, nous sommes donc au-delà de l'esprit pollueur. Plutôt dans l'esprit conquérant face à la nature. Et effectivement, l'humain s'est tellement éloigné de la nature aujourd'hui qu'il la considère comme ne ennemie parfois.

Et malheureusement, aujourd'hui, on parle de ville-nature. Je dis malheureusement parce que si ça voit le jour, c'est une fois de plus pour faire plaisir à l'humain.

https://www.audiar.org/sites/default/files/documents/editeur/etudes/fu_ville_nature.pdf

Et comme disait Spleen, c'est un effet de mode. Mais la nature ne devrait pas être une mode, mais simplement être la nature, qu'on respecte et qu'on laisse vivre comme elle le souhaite. C'est à nous de nous adapter à elle et non l'inverse.
Certes, les japonais (par exemple) s'adaptent à elles en ayant fabrique des maisons plus résistantes au tremblement de terre, mais on reste dans un principe d'anthropocentrisme.


Là, actuellement, on dirait plutôt un organisme qui se répand et transforme tout sur son passage en apportant un air plus gris et triste à tout ce qu'il touche. Honnêtement, je ne sais pas si je viens de faire un résumé de l'humain ou d'un virus.


Bon bref, peut-être que le sujet est trop vague, alors je propose d'y aller petit à petit. Je commence en posant une question

Comment l'humain pourrait réussir à sortir de son petit confort bourgeois ?

Pas besoin de répondre "il ne le fera pas", ce n'est pas le débat




EDIT: Je viens de lire vos postes

Alchimie, merci pour ton retour là-dessus, en effet, l'humain a déjà vécu, et certains vivent encore en conservant la nature autour d'eux. On parle malheureusement de tribus ne dépassant pas le millier d'humains.
Concernant les expériences dont tu parles, j'en parle justement, dans tous les cas, les gens y pensent surtout et avant tout pour le bien être de l'humain.

Mais c'est déjà ça

Churinga

Concernant les animaux, j'ai un bébé bagage là-dessus
Techniquement, 90% des espèces (encore envie du moins) se régulent pour ne pas rentrer en conflit avec quoi que ce soit. Des milliers d'espèces (ou ce qu'il en reste) ont une régulation naturelle du nombre d'enfants à mettre au monde afin d'espérer qu'au moins un survive. Dans la loi de la Nature, les espèces (toujours) vivantes vont naturellement vivre sans détruire de trop la nature (très peu de wapitis laisse leurs sachet de kébab par terre ou très très peu de prédateurs vont tuer une famille de gazelles pour se nourrir. Ils en tueront une et ça va lur durer plusieurs jours, car même eux savent qu'ils n'ont pas besoin de plus... Mais c'est un autre débat )

Pour le coup, on ne peut pas comparer l'incomparable. Il est vrai que des espèces, si elles en ont l'opportunité, prennent l'ascendant sur d'autres espèces et peuvent les dominer. MAIS, de ce qui a été observé, elle ne détruisent pas leur écosystème et n'en abusent pas. Donc on ne peut pas prendre en exemple la façon de vivre des autres espèces car, pour la grande majorité, elles vivent en harmonie avec la nature.


Je ne souhaite pas rentrer dans le défaitisme, je pense au contraire qu'il est possible de faire bouger les choses et de les bouger vite.

Le nouveau rapport « Planète Vivante 2016 » est tombé et démontre une très forte accélération alarmante de la disparition des animaux. Entre 1970 et 2012, l’homme a entrainé la disparition de plus de la moitié des animaux vertébrés.

Jeudi 27 octobre, WWF publie un nouveau bilan de santé de la Terre et de sa biodiversité et met en lumière les différentes raisons de la disparition de ces animaux. D’après leur constat, l’humanité exerce une pression sur les écosystèmes qui détruit l’environnement naturel des êtres vivants. En effet, la pression est telle qu’il faut, chaque année, l’équivalent de 1,6 planète Terre pour satisfaire tous nos besoins. Les écosystèmes sont menacés et rien ne semble s’améliorer avec le temps.
@Daily Geek Show


L'humain est très efficace pour détruire, mais vu comment on a pu aussi changer des mentalités en l'espace d'un siècle, je ne perds pas espoir, on peut changer les mentalités sur encore tout un tas de choses. Il faut juste les soulever.

Du coup, ma question avant l'EDIT


Comment l'humain pourrait réussir à sortir de son petit confort bourgeois ?

Pas besoin de répondre "il ne le fera pas", ce n'est pas le débat


PS: déso pour le pavé ''

Répondre
Contacter un modérateur Statistiques Badges