Le forum de la communauté SaezLive

[quote="Zaes"] "Moi j'dis les moches en burqa et puis les bonnes en bikini" (burqa) Ok ça peut être drôle sur le coup, mais assez pitoyable au final, niveau Trump quoi. [/quote] Déjà, prendre ces paroles au premier degrés, c'est pas vraiment la bonne chose à faire. Comme je l'avais dit plus haut, c'est pas un morceau à prendre au sens littéral, surtout quand la dernière phrase inverse le tout. Il faudrait arrêter de s'attacher à la simple linguistique et au premier sens de lecture qui est le français littéral, sinon, pas besoin d'ouvrir un livre. Le concept de lecture ruminante vous parle-t-il ? Surtout que ce genre de texte, rien que dans le punk, c'est de la redite. [quote="Zaes"] "putain j'deviens cinglé je crois j'pourrais bien m'taper un lama j'pourrais bien m'taper un putois ou bien ta sœur c'est toi qui vois " (attentat) Franchement, c'est naze non ? [/quote] Personnellement, je trouve qu'un peu d'humour chez Saez, c'est ce qu'il fallait. Attentat est une chanson jusqu'au-boutiste, elle ne cherche pas plus loin, elle est dans l'hyperbole constant, et c'est précisément le but, d'où l'utilisation du mot attentat. C'est de l'humour avec de l'hyperbole, peut-être même un peu d'absurde. Tu vois un mec qui est à bout après s'être fais largué et qui reste en bas de chez toi à t'observer du matin au soir ? C'est du stalking, c'est de la psychose, cette chanson, c'est la même chose, à mon avis. Même Andréas & Nicolas aurait pas pu la faire, dans le genre. Et qu'est ce que c'est bon. [quote="Zaes"] "wesh ma gueule" (l'amour est criminel) Fallait que je relève ce passage, c'est pas une chanson d'un rapeur débile JUL ou je ne sais plus quoi ? [/quote] Il utilise de l'argot, ce qu'il fait durant toute la chanson, comme la "C", pour désigner la cocaïne qu'on utilise beaucoup dans le carcan des consommateurs de drogues, dans le rap, par exemple. Amour Criminel c'est comme quelqu'un qui parle à sa bien-aimée sans filtre, je pense, en lui disant tout ce qu'il a sur le coeur, mais en lui gueulant tout autant son amour.
Scylla Il y a 10 mois

"Moi j'dis les moches en burqa et puis les bonnes en bikini" (burqa)
Ok ça peut être drôle sur le coup, mais assez pitoyable au final, niveau Trump quoi.



Déjà, prendre ces paroles au premier degrés, c'est pas vraiment la bonne chose à faire. Comme je l'avais dit plus haut, c'est pas un morceau à prendre au sens littéral, surtout quand la dernière phrase inverse le tout. Il faudrait arrêter de s'attacher à la simple linguistique et au premier sens de lecture qui est le français littéral, sinon, pas besoin d'ouvrir un livre. Le concept de lecture ruminante vous parle-t-il ? Surtout que ce genre de texte, rien que dans le punk, c'est de la redite.


"putain j'deviens cinglé je crois
j'pourrais bien m'taper un lama
j'pourrais bien m'taper un putois
ou bien ta sœur c'est toi qui vois "
(attentat) Franchement, c'est naze non ?


Personnellement, je trouve qu'un peu d'humour chez Saez, c'est ce qu'il fallait. Attentat est une chanson jusqu'au-boutiste, elle ne cherche pas plus loin, elle est dans l'hyperbole constant, et c'est précisément le but, d'où l'utilisation du mot attentat. C'est de l'humour avec de l'hyperbole, peut-être même un peu d'absurde. Tu vois un mec qui est à bout après s'être fais largué et qui reste en bas de chez toi à t'observer du matin au soir ? C'est du stalking, c'est de la psychose, cette chanson, c'est la même chose, à mon avis. Même Andréas & Nicolas aurait pas pu la faire, dans le genre. Et qu'est ce que c'est bon.



"wesh ma gueule" (l'amour est criminel)
Fallait que je relève ce passage, c'est pas une chanson d'un rapeur débile JUL ou je ne sais plus quoi ?


Il utilise de l'argot, ce qu'il fait durant toute la chanson, comme la "C", pour désigner la cocaïne qu'on utilise beaucoup dans le carcan des consommateurs de drogues, dans le rap, par exemple. Amour Criminel c'est comme quelqu'un qui parle à sa bien-aimée sans filtre, je pense, en lui disant tout ce qu'il a sur le coeur, mais en lui gueulant tout autant son amour.

[quote="Scylla"][quote="zaes"]"wesh ma gueule" (l'amour est criminel) Fallait que je relève ce passage, c'est pas une chanson d'un rapeur débile JUL ou je ne sais plus quoi ? [/quote] Il utilise de l'argot, ce qu'il fait durant toute la chanson, comme la "C", pour désigner la cocaïne qu'on utilise beaucoup dans le carcan des consommateurs de drogues, dans le rap, par exemple. Amour Criminel c'est comme quelqu'un qui parle à sa bien-aimée sans filtre, je pense, en lui disant tout ce qu'il a sur le coeur, mais en lui gueulant tout autant son amour.[/quote] exactement il brasse des langages, ici l'argot du rap. pour le concept de lecture ruminante, je ne connais pas mais ça me parle :) , encore un truc que j'apprends avec toi scylla après la néosémie :).
suffragettes AB Il y a 10 mois

"wesh ma gueule" (l'amour est criminel)
Fallait que je relève ce passage, c'est pas une chanson d'un rapeur débile JUL ou je ne sais plus quoi ?


Il utilise de l'argot, ce qu'il fait durant toute la chanson, comme la "C", pour désigner la cocaïne qu'on utilise beaucoup dans le carcan des consommateurs de drogues, dans le rap, par exemple. Amour Criminel c'est comme quelqu'un qui parle à sa bien-aimée sans filtre, je pense, en lui disant tout ce qu'il a sur le coeur, mais en lui gueulant tout autant son amour.


exactement il brasse des langages, ici l'argot du rap.

pour le concept de lecture ruminante, je ne connais pas mais ça me parle , encore un truc que j'apprends avec toi scylla après la néosémie .

[quote="suffragettes AB"] exactement il brasse des langages, ici l'argot du rap. pour le concept de lecture ruminante, je ne connais pas mais ça me parle :) , encore un truc que j'apprends avec toi scylla après la néosémie :).[/quote] Comme je le disais, c'est limite du parler-chanter, presque pas de tournures poétiques. Et pour faire plutôt simple sur la lecture ruminante, je poste une vidéo, j'espère ne pas être trop hors-sujet, mais je pense que chez Saez, et en particulier sur cet album, elle est plutôt importante. Il s'agit d'une vidéo de la chaîne Le Mock, que certains d'entre vous doivent déjà connaître, qui parle entre-autre du livre de poche, avec un passage sur la lecture ruminante. A partir de 3:02, plus précisément. https://www.youtube.com/watch?v=AHWqL-MjMNc
Scylla Il y a 10 mois


exactement il brasse des langages, ici l'argot du rap.

pour le concept de lecture ruminante, je ne connais pas mais ça me parle , encore un truc que j'apprends avec toi scylla après la néosémie .


Comme je le disais, c'est limite du parler-chanter, presque pas de tournures poétiques.
Et pour faire plutôt simple sur la lecture ruminante, je poste une vidéo, j'espère ne pas être trop hors-sujet, mais je pense que chez Saez, et en particulier sur cet album, elle est plutôt importante. Il s'agit d'une vidéo de la chaîne Le Mock, que certains d'entre vous doivent déjà connaître, qui parle entre-autre du livre de poche, avec un passage sur la lecture ruminante. A partir de 3:02, plus précisément.


https://www.youtube.com/watch?v=AHWqL-MjMNc

Bon bah première écoute. Comme pour chaque j'en garderais 2-3 sur mon player et les autres tomberont dans l'oubli quelque part sur un disque dur. L'avantage c'est que je ne pouvais pas être déçue vu la très haute qualitay du single, du coup je suis même agréablement surprise qu'il y ait quand même cette constance :D Du coup je comprends encore moins les réactions ici, c'est quand même loin d'être l'album de l'année. Ni même le meilleur de sa discographie.
Theo Putnam Il y a 10 mois

Bon bah première écoute.
Comme pour chaque j'en garderais 2-3 sur mon player et les autres tomberont dans l'oubli quelque part sur un disque dur.
L'avantage c'est que je ne pouvais pas être déçue vu la très haute qualitay du single, du coup je suis même agréablement surprise qu'il y ait quand même cette constance
Du coup je comprends encore moins les réactions ici, c'est quand même loin d'être l'album de l'année. Ni même le meilleur de sa discographie.

Juste de passage pour faire remarquer l'alternance de style assez systématique dans les albums de M'sieur Saez. Un coup des textes très poétiques, nobles, ceux d'un enfant un peu paumé dans ce monde de brut. On citera VLP, Messina, Lulu et - je le suspecte - A Dieu (notons qu'il a sa gueule sur tous ces albums). Un coup des textes vulgaires, cyniques, désabusés, ceux d'un homme bien ancré dans son époque. On citera J'accuse, Miami et #humanité (notons qu'il y a une gazelle avec les miches à l'air sur chacun de ces albums) Ça me fait penser à l'interview de Luke pour "Pornographie" où le chanteur disait avoir volontairement enlaidi son discours pour coller à l'époque, à l'image du rap par exemple. Comment ça, c'est pas une science exacte et de nombreux titres contredisent ma théorie ?! L'idée est là. Je peux pas m'empêcher de défendre un peu "Burqa" qu'a l'air de ne pas plaire à grand-monde. Pour moi, c'est une simple critique de l'impérialisme (pas tout à fait le bon mot, mais tant pis) sous toutes ses formes. Si des gens peuvent aller tenter d'imposer des états démocratiques à coup de bombes, tandis que d'autres font fleurir les coutumes d'un état non démocratique ailleurs, pourquoi Saez ne tenterait-il pas sa chance ? Il nous livre donc sa vision des choses, il veut les moches en burqa et les bonnes en bikini, c'est sa religion à lui, il la veut dans tous les pays. Après tout, c'est à peine moins con que le salafisme ou le capitalisme.
Elsen Il y a 10 mois

Juste de passage pour faire remarquer l'alternance de style assez systématique dans les albums de M'sieur Saez.

Un coup des textes très poétiques, nobles, ceux d'un enfant un peu paumé dans ce monde de brut. On citera VLP, Messina, Lulu et - je le suspecte - A Dieu (notons qu'il a sa gueule sur tous ces albums).
Un coup des textes vulgaires, cyniques, désabusés, ceux d'un homme bien ancré dans son époque. On citera J'accuse, Miami et #humanité (notons qu'il y a une gazelle avec les miches à l'air sur chacun de ces albums)

Ça me fait penser à l'interview de Luke pour "Pornographie" où le chanteur disait avoir volontairement enlaidi son discours pour coller à l'époque, à l'image du rap par exemple.

Comment ça, c'est pas une science exacte et de nombreux titres contredisent ma théorie ?!
L'idée est là.


Je peux pas m'empêcher de défendre un peu "Burqa" qu'a l'air de ne pas plaire à grand-monde.
Pour moi, c'est une simple critique de l'impérialisme (pas tout à fait le bon mot, mais tant pis) sous toutes ses formes. Si des gens peuvent aller tenter d'imposer des états démocratiques à coup de bombes, tandis que d'autres font fleurir les coutumes d'un état non démocratique ailleurs, pourquoi Saez ne tenterait-il pas sa chance ?
Il nous livre donc sa vision des choses, il veut les moches en burqa et les bonnes en bikini, c'est sa religion à lui, il la veut dans tous les pays. Après tout, c'est à peine moins con que le salafisme ou le capitalisme.

[quote="Suzie"]Du coup je comprends encore moins les réactions ici, c'est quand même loin d'être l'album de l'année. Ni même le meilleur de sa discographie.[/quote] La subjectivité est inhérente au sens, on entends la musique avec notre ouïe, on forge nos connaissances sensoriels de façon proprement subjective, les mots que l'on entends sont transmis dans notre lobe temporal qui nous permet d'en faire découler la sève en fonction de nos connaissances passées. Je continue ? Personnellement, pour moi, je le préfère peut-être même à Debbie et je le mettrais presque au même niveau que J'accuse. Enfin, c'est toujours mieux que le dernier Biolay. Puis Burqua est génial, c'est peut-être même celle que je préfère avec J'envoie.
Scylla Il y a 10 mois

Du coup je comprends encore moins les réactions ici, c'est quand même loin d'être l'album de l'année. Ni même le meilleur de sa discographie.
@Suzie


La subjectivité est inhérente au sens, on entends la musique avec notre ouïe, on forge nos connaissances sensoriels de façon proprement subjective, les mots que l'on entends sont transmis dans notre lobe temporal qui nous permet d'en faire découler la sève en fonction de nos connaissances passées. Je continue ? Personnellement, pour moi, je le préfère peut-être même à Debbie et je le mettrais presque au même niveau que J'accuse. Enfin, c'est toujours mieux que le dernier Biolay.

Puis Burqua est génial, c'est peut-être même celle que je préfère avec J'envoie.

Ravie pour toi s'il est dans ton top 2, perso je le mets au niveau de jours étranges [quote="Scylla"]c'est toujours mieux que le dernier Biolay.[/quote] Je ne savais même pas qu'il y avait un biolay récemment
Theo Putnam Il y a 10 mois

Ravie pour toi s'il est dans ton top 2, perso je le mets au niveau de jours étranges

c'est toujours mieux que le dernier Biolay.

Je ne savais même pas qu'il y avait un biolay récemment

Album pas ouvert, dans son paquet cadeau qui sera déposé sous le sapin. Je sais, c'est nul. Mais c'est mon côté fétichiste : s'installer dans son canapé, prendre le disque, regarder les photos (j'ai bien compris que comme d'hab y'aura pas les textes, mais vu tout le mal que vous vous donnez pour les retranscrire ici, d'ici Noël, elles seront déjà mémorisées, hé, hé), tout en écoutant les titres, associer chaque chanson à une image, ça c'est du plaisir.
Ema Il y a 10 mois

Album pas ouvert, dans son paquet cadeau qui sera déposé sous le sapin. Je sais, c'est nul.
Mais c'est mon côté fétichiste : s'installer dans son canapé, prendre le disque, regarder les photos (j'ai bien compris que comme d'hab y'aura pas les textes, mais vu tout le mal que vous vous donnez pour les retranscrire ici, d'ici Noël, elles seront déjà mémorisées, hé, hé), tout en écoutant les titres, associer chaque chanson à une image, ça c'est du plaisir.

Message déplacé depuis la discussion : Nouveaux albums : 30/11/18 #humanité - 01/02/19 à dieu.

[quote="Suzie"]Ravie pour toi s'il est dans ton top 2, perso je le mets au niveau de jours étranges[/quote] Ah non, il est pas non plus dedans, mon top 3 c'est Varsovie, Lulu, et Messina (je fais pas dans l'originalité, mais qu'est-ce qu'on y peut). Pour Biolay, Songbook n'est pas sorti il y a deux semaines en collaboration avec un autre artiste ? (Désolé pour ce vilain hors-sujet qui ne parle même pas de Saez, je m'en excuse).
Scylla Il y a 10 mois

Ravie pour toi s'il est dans ton top 2, perso je le mets au niveau de jours étranges
@Suzie


Ah non, il est pas non plus dedans, mon top 3 c'est Varsovie, Lulu, et Messina (je fais pas dans l'originalité, mais qu'est-ce qu'on y peut).

Pour Biolay, Songbook n'est pas sorti il y a deux semaines en collaboration avec un autre artiste ? (Désolé pour ce vilain hors-sujet qui ne parle même pas de Saez, je m'en excuse).

Bah moi j'ai beaucoup aimé Songbook et j'adore #humanité. Voilà. Si vous avez la foi et si vous êtes inscrit, n'hésitez pas à aller remonter la note de l'album sur Senscritique. Parce qu'il prend cher quand même.
Cooper Il y a 10 mois

Bah moi j'ai beaucoup aimé Songbook et j'adore #humanité. Voilà.
Si vous avez la foi et si vous êtes inscrit, n'hésitez pas à aller remonter la note de l'album sur Senscritique. Parce qu'il prend cher quand même.

[quote="Scylla"][quote="suffragettes AB"] exactement il brasse des langages, ici l'argot du rap. pour le concept de lecture ruminante, je ne connais pas mais ça me parle :) , encore un truc que j'apprends avec toi scylla après la néosémie :).[/quote] Comme je le disais, c'est limite du parler-chanter, presque pas de tournures poétiques. Et pour faire plutôt simple sur la lecture ruminante, je poste une vidéo, j'espère ne pas être trop hors-sujet, mais je pense que chez Saez, et en particulier sur cet album, elle est plutôt importante. Il s'agit d'une vidéo de la chaîne Le Mock, que certains d'entre vous doivent déjà connaître, qui parle entre-autre du livre de poche, avec un passage sur la lecture ruminante. A partir de 3:02, plus précisément. https://www.youtube.com/watch?v=AHWqL-MjMNc[/quote] <3 excellent!
suffragettes AB Il y a 10 mois


exactement il brasse des langages, ici l'argot du rap.

pour le concept de lecture ruminante, je ne connais pas mais ça me parle , encore un truc que j'apprends avec toi scylla après la néosémie .


Comme je le disais, c'est limite du parler-chanter, presque pas de tournures poétiques.
Et pour faire plutôt simple sur la lecture ruminante, je poste une vidéo, j'espère ne pas être trop hors-sujet, mais je pense que chez Saez, et en particulier sur cet album, elle est plutôt importante. Il s'agit d'une vidéo de la chaîne Le Mock, que certains d'entre vous doivent déjà connaître, qui parle entre-autre du livre de poche, avec un passage sur la lecture ruminante. A partir de 3:02, plus précisément.


https://www.youtube.com/watch?v=AHWqL-MjMNc


<3 excellent!

Dire whisky et finir en inversant la phrase avec les bonnes en burka et les moches en bikini, ça me fait penser à la blague de Coluche, je crois, qui disait un truc du genre que dieu a inventé l alcool pour que les moches puissent baiser. C est cool d avoir des enfants en bas âge, ça capte rien, juste ça danse, t es pas obligé de leur expliquer ce que ça veut dire les putes, les teucha et autres pipes.
flush Il y a 10 mois

Dire whisky et finir en inversant la phrase avec les bonnes en burka et les moches en bikini, ça me fait penser à la blague de Coluche, je crois, qui disait un truc du genre que dieu a inventé l alcool pour que les moches puissent baiser.

C est cool d avoir des enfants en bas âge, ça capte rien, juste ça danse, t es pas obligé de leur expliquer ce que ça veut dire les putes, les teucha et autres pipes.

"La mort" est pour moi le titre phare c'est un hymne qui sonne bien rock des années 90. Elle résume assez bien son message sur les réseaux et la société.
Julien.R Il y a 10 mois

"La mort" est pour moi le titre phare c'est un hymne qui sonne bien rock des années 90. Elle résume assez bien son message sur les réseaux et la société.

[quote="Julien.R"]"La mort" est pour moi le titre phare c'est un hymne qui sonne bien rock des années 90. Elle résume assez bien son message sur les réseaux et la société.[/quote] Ouaip j'aime vraiment beaucoup ce morceau. Et puis aussi, habituellement, c'était pas ce que je préférais quand Saez partait dans un flow rapide mi-aigu à la j'Accuse par exemple. Je veux dire, j'aime beaucoup la chanson j'Accuse et Pilule, le texte est très bon, mais la voix je la trouvais trop nasillard justement quand il partait dans ces envolées "nerveuses". Et là, dans la deuxième partie de la Mort, c'est très différent je trouve, c'est beaucoup plus pur, c'est un flow de rage et de révolte vraiment très enivrant qui n'est pas étouffé dans les narines. Et ça donne vraiment quelque chose de très bon. "Aux armes combat des cimetières Aux armes enfants du paysan Aux armes pour y voir un printemps Aux armes le coeur ouvrier". Cette voix pleine de rage et de révolte et qui tremblote, on sent vraiment que c'est sincère, que ça vient des tripes. Bref un très grand morceau de Damien Saez.
Ame Mélancolique Il y a 10 mois

"La mort" est pour moi le titre phare c'est un hymne qui sonne bien rock des années 90. Elle résume assez bien son message sur les réseaux et la société.


Ouaip j'aime vraiment beaucoup ce morceau.
Et puis aussi, habituellement, c'était pas ce que je préférais quand Saez partait dans un flow rapide mi-aigu à la j'Accuse par exemple.

Je veux dire, j'aime beaucoup la chanson j'Accuse et Pilule, le texte est très bon, mais la voix je la trouvais trop nasillard justement quand il partait dans ces envolées "nerveuses".

Et là, dans la deuxième partie de la Mort, c'est très différent je trouve, c'est beaucoup plus pur, c'est un flow de rage et de révolte vraiment très enivrant qui n'est pas étouffé dans les narines. Et ça donne vraiment quelque chose de très bon.

"Aux armes combat des cimetières
Aux armes enfants du paysan
Aux armes pour y voir un printemps
Aux armes le coeur ouvrier".

Cette voix pleine de rage et de révolte et qui tremblote, on sent vraiment que c'est sincère, que ça vient des tripes.

Bref un très grand morceau de Damien Saez.







En fait la mélodie du refrain de "La Belle au bois" est vraiment très belle je trouve. Je veux dire outre l'électro, qui n'est pas forcément un genre que j'apprécie beaucoup, là c'est certes un peu électro, mais c'est d'avantage encore. C'est même très mélancolique. Par exemple, si dans cette musique il aurait mis des autres paroles, carrément différentes, style une histoire à la Châtillon sur Seine et compagnie, on aurait tous pleuré. Imaginons la mélodie du refrain, son flow, sa façon de chanter, l'écho, la résonance dans la voix, avec à la place des paroles mélancoliques. ça serait ouf. Bref, musicalement c'est vraiment une belle surprise. Une belle mélodie de Saez.
Ame Mélancolique Il y a 10 mois

En fait la mélodie du refrain de "La Belle au bois" est vraiment très belle je trouve. Je veux dire outre l'électro, qui n'est pas forcément un genre que j'apprécie beaucoup, là c'est certes un peu électro, mais c'est d'avantage encore.
C'est même très mélancolique.
Par exemple, si dans cette musique il aurait mis des autres paroles, carrément différentes, style une histoire à la Châtillon sur Seine et compagnie, on aurait tous pleuré.

Imaginons la mélodie du refrain, son flow, sa façon de chanter, l'écho, la résonance dans la voix, avec à la place des paroles mélancoliques. ça serait ouf.

Bref, musicalement c'est vraiment une belle surprise. Une belle mélodie de Saez.

[quote="Ame Mélancolique"]En fait la mélodie du refrain de "La Belle au bois" est vraiment très belle je trouve. Je veux dire outre l'électro, qui n'est pas forcément un genre que j'apprécie beaucoup, là c'est certes un peu électro, mais c'est d'avantage encore. C'est même très mélancolique. Par exemple, si dans cette musique il aurait mis des autres paroles, carrément différentes, style une histoire à la Châtillon sur Seine et compagnie, on aurait tous pleuré. Imaginons la mélodie du refrain, son flow, sa façon de chanter, l'écho, la résonance dans la voix, avec à la place des paroles mélancoliques. ça serait ouf. Bref, musicalement c'est vraiment une belle surprise. Une belle mélodie de Saez.[/quote] Je suis d'accord! J'espère que dans À Dieu il y aura des musiques comme tu le décris, electro et mélancoliques
Sherwho Il y a 10 mois

En fait la mélodie du refrain de "La Belle au bois" est vraiment très belle je trouve. Je veux dire outre l'électro, qui n'est pas forcément un genre que j'apprécie beaucoup, là c'est certes un peu électro, mais c'est d'avantage encore.
C'est même très mélancolique.
Par exemple, si dans cette musique il aurait mis des autres paroles, carrément différentes, style une histoire à la Châtillon sur Seine et compagnie, on aurait tous pleuré.

Imaginons la mélodie du refrain, son flow, sa façon de chanter, l'écho, la résonance dans la voix, avec à la place des paroles mélancoliques. ça serait ouf.

Bref, musicalement c'est vraiment une belle surprise. Une belle mélodie de Saez.


Je suis d'accord!
J'espère que dans À Dieu il y aura des musiques comme tu le décris, electro et mélancoliques

Moi je trouve que c'est "la mort" qu'il aurait pu mieux exploiter dans le final, elle me fout des frissons. Y a un côté ambiance 90 style Phil Collins peut-être même si j'arrive pas totalement à mettre la bonne chanson mais ça me rappelle un truc qui me rend nostalgique. Je l'ai déjà écouté 6 fois depuis 17h. Elle aurait plus sa place sur Lulu au passage. Assez effaré des critiques sur Saez, il semble y avoir une détestation chez certains, les sites de rocks alternatifs, les sites mondains c'est assez dingue, le fossé de génération. Saez ne parle plus à cette génération. Les gens qui le traitent d'islamophobe parce qu'il critique la burqa, alors qu'elle n'a rien à voir avec l'Islam, c'est assez déprimant. Tout comme les féministes 2.0 qui tapent sur lui pour au final défendre du Nabilla. Tu as l'impression d'être marginalisé c'est dingue. @Melie Si j'ai parlé d'une fille très cultivée c'est parce que son analyse de la chanson était argumentée et pas à base de "il dit p'tite pute".
Julien.R Il y a 10 mois

Moi je trouve que c'est "la mort" qu'il aurait pu mieux exploiter dans le final, elle me fout des frissons.
Y a un côté ambiance 90 style Phil Collins peut-être même si j'arrive pas totalement à mettre la bonne chanson mais ça me rappelle un truc qui me rend nostalgique.
Je l'ai déjà écouté 6 fois depuis 17h. Elle aurait plus sa place sur Lulu au passage.

Assez effaré des critiques sur Saez, il semble y avoir une détestation chez certains, les sites de rocks alternatifs, les sites mondains c'est assez dingue, le fossé de génération. Saez ne parle plus à cette génération.
Les gens qui le traitent d'islamophobe parce qu'il critique la burqa, alors qu'elle n'a rien à voir avec l'Islam, c'est assez déprimant.
Tout comme les féministes 2.0 qui tapent sur lui pour au final défendre du Nabilla. Tu as l'impression d'être marginalisé c'est dingue.

melie
Si j'ai parlé d'une fille très cultivée c'est parce que son analyse de la chanson était argumentée et pas à base de "il dit p'tite pute".

[quote="Julien.R"]@Melie Si j'ai parlé d'une fille très cultivée c'est parce que son analyse de la chanson était argumentée et pas à base de "il dit p'tite pute".[/quote] Et donc en quoi, je cite : " cette chanson décrédibilise totalement son engagement" ? Ou alors y'a une coquille et c'était "mon engagement".
melie Il y a 10 mois

melie
Si j'ai parlé d'une fille très cultivée c'est parce que son analyse de la chanson était argumentée et pas à base de "il dit p'tite pute".

Et donc en quoi, je cite : " cette chanson décrédibilise totalement son engagement" ? Ou alors y'a une coquille et c'était "mon engagement".

"l'attentat" une petite drogue en train s'immiscer comme ça
AnonymeIl y a 10 mois

"l'attentat" une petite drogue en train s'immiscer comme ça

Yep j'allais justement dire, l'attentat, j'aime beaucoup sa façon de chanter. Enfin disons que c'est rare dans ses musiques qu'il chante ainsi, On pourrait d'ailleurs un peu comparer un peu à "Pleure pas Bébé" niveau chant. La mélodie est vraiment très bonne. Vous avez dit qu'elle est de Mano Negra ? Ou bien c'est simplement une inspiration ?
Ame Mélancolique Il y a 10 mois

Yep j'allais justement dire, l'attentat, j'aime beaucoup sa façon de chanter.
Enfin disons que c'est rare dans ses musiques qu'il chante ainsi,
On pourrait d'ailleurs un peu comparer un peu à "Pleure pas Bébé" niveau chant.

La mélodie est vraiment très bonne. Vous avez dit qu'elle est de Mano Negra ?
Ou bien c'est simplement une inspiration ?

Elle me fait pas du tout pensé à "pleure pas bébé" ou là c'est très chanté. "L'attentat" à un côté nonchalant, très second degré et là le côté "provoc" est très bien fait. On le perçoit vraiment. C'est une sorte de référence peut être d'hommage, qu'il a souhaité faire je sais pas à Mano Negra mais façon Saez. Je trouve qu'il n'y a pas de copie, j'aime beaucoup en fait. Les commentaires que j'ai fait depuis le départ sont très négatifs mais celle ci me plaît.
AnonymeIl y a 10 mois

Elle me fait pas du tout pensé à "pleure pas bébé" ou là c'est très chanté.
"L'attentat" à un côté nonchalant, très second degré et là le côté "provoc" est très bien fait. On le perçoit vraiment.
C'est une sorte de référence peut être d'hommage, qu'il a souhaité faire je sais pas à Mano Negra mais façon Saez. Je trouve qu'il n'y a pas de copie, j'aime beaucoup en fait.
Les commentaires que j'ai fait depuis le départ sont très négatifs mais celle ci me plaît.

[quote="Damnée"]Elle me fait pas du tout pensé à "pleure pas bébé" ou là c'est très chanté. L'attentat à un côté nonchalant, très second degré et là le côté "provoc" est très bien fait. On le perçoit vraiment. C'est une sorte de référence peut être d'hommage, qu'il a souhaité faire je sais pas à Mano Negra mais façon Saez. Je trouve qu'il n'y a pas de copie, j'aime beaucoup en fait. Les commentaires que j'ai fait depuis le départ sont très négatifs mais celle ci me plaît.[/quote] Yep, effectivement c'est pas du tout la même musique que "pleure pas bébé" mais je voulais dire que dans les deux je trouve qu'il chante façon "chanson" ce qui est assez rare chez Saez. A oui et aussi, je sais pas si c'est que moi, mais je trouve que dans "attentat" sa voix a un petit air à la Jean-Jacques Goldman. Dans la façon de chanter, etc.
Ame Mélancolique Il y a 10 mois

Elle me fait pas du tout pensé à "pleure pas bébé" ou là c'est très chanté.
L'attentat à un côté nonchalant, très second degré et là le côté "provoc" est très bien fait. On le perçoit vraiment.
C'est une sorte de référence peut être d'hommage, qu'il a souhaité faire je sais pas à Mano Negra mais façon Saez. Je trouve qu'il n'y a pas de copie, j'aime beaucoup en fait.
Les commentaires que j'ai fait depuis le départ sont très négatifs mais celle ci me plaît.
@Damnée


Yep, effectivement c'est pas du tout la même musique que "pleure pas bébé" mais je voulais dire que dans les deux je trouve qu'il chante façon "chanson" ce qui est assez rare chez Saez.

A oui et aussi, je sais pas si c'est que moi, mais je trouve que dans "attentat" sa voix a un petit air à la Jean-Jacques Goldman.
Dans la façon de chanter, etc.

Non mais concernant l'attentat, y'a aucun débat à avoir. Dire que je suis consterné (et effondré de rire) qu'on puisse lui reprocher d'utiliser ce terme car il y'a eu des attentats en France relève de l'euphémisme. Que c'est bête. C'est une hyperbole, tout simplement, genre "tu m'saoules tellement que j'vais tout faire péter"... Une simple figure de style mais, apparemment, même ça ça passe mal aujourd'hui. Ridicule. Excellente chanson, au passage.
Desfoudres Il y a 10 mois

Non mais concernant l'attentat, y'a aucun débat à avoir. Dire que je suis consterné (et effondré de rire) qu'on puisse lui reprocher d'utiliser ce terme car il y'a eu des attentats en France relève de l'euphémisme. Que c'est bête.

C'est une hyperbole, tout simplement, genre "tu m'saoules tellement que j'vais tout faire péter"... Une simple figure de style mais, apparemment, même ça ça passe mal aujourd'hui. Ridicule.

Excellente chanson, au passage.

J'sais pas j'ai pas du tout aimé "pleure pas bébé" et Goldman ça m'a pas sauté aux oreilles pas trop mon truc bref chacun y voit son interprétation
AnonymeIl y a 10 mois

J'sais pas j'ai pas du tout aimé "pleure pas bébé" et Goldman ça m'a pas sauté aux oreilles pas trop mon truc bref chacun y voit son interprétation

[quote="Damnée"]J'sais pas j'ai pas du tout aimé "pleure pas bébé" et Goldman ça m'a pas sauté aux oreilles pas trop mon truc bref chacun y voit son interprétation[/quote] Moi j’y vois un peu la suite de Marguerite.
Desfoudres Il y a 10 mois

J'sais pas j'ai pas du tout aimé "pleure pas bébé" et Goldman ça m'a pas sauté aux oreilles pas trop mon truc bref chacun y voit son interprétation
@Damnée


Moi j’y vois un peu la suite de Marguerite.

[quote="Damnée"]J'sais pas j'ai pas du tout aimé "pleure pas bébé" et Goldman ça m'a pas sauté aux oreilles pas trop mon truc bref chacun y voit son interprétation[/quote] Perso "Pleure pas bébé" j'ai pas trop accroché à la version album, j'ai pas spécialement aimé la façon de chanter, mais la version live au "le mans" j'ai vraiment beaucoup aimé, je trouve que c'est très différent de l'original. Sinon dans "l'attentat", niveau inspiration de Mano Negra ça serait dans cette chanson : https://www.youtube.com/watch?v=eSxoxqDB0OI Mais perso je trouve que c'est pas du tout la même mélodie, y'a juste un petit clin d'oeil avec les mots utilisés, mais sinon je préfère milles fois "l'attentat" je trouve la mélodie beaucoup plus belle. Même si je reconnais que Mano Negra est un bon groupe.
Ame Mélancolique Il y a 10 mois

J'sais pas j'ai pas du tout aimé "pleure pas bébé" et Goldman ça m'a pas sauté aux oreilles pas trop mon truc bref chacun y voit son interprétation
@Damnée


Perso "Pleure pas bébé" j'ai pas trop accroché à la version album, j'ai pas spécialement aimé la façon de chanter, mais la version live au "le mans" j'ai vraiment beaucoup aimé, je trouve que c'est très différent de l'original.

Sinon dans "l'attentat", niveau inspiration de Mano Negra ça serait dans cette chanson :

https://www.youtube.com/watch?v=eSxoxqDB0OI
Mais perso je trouve que c'est pas du tout la même mélodie, y'a juste un petit clin d'oeil avec les mots utilisés, mais sinon je préfère milles fois "l'attentat" je trouve la mélodie beaucoup plus belle. Même si je reconnais que Mano Negra est un bon groupe.


Moi j'y vois un délire auquel j'adhère qui ne ressemble à aucune autre si ce n'est ce petit clin d'oeil à la Mano
AnonymeIl y a 10 mois

Moi j'y vois un délire auquel j'adhère qui ne ressemble à aucune autre si ce n'est ce petit clin d'oeil à la Mano

Sinon, à la fin de la chanson Humanité, quand y'a la chorale des esprit, J'ai l'impression qu'il dit "Notre mère la terre ....." et la fin et flou. Peut être "maintien ?" : "Notre mère la terre est notre maintien ". Mais je suis vraiment pas sûr, peut-être que j'hallucine complètement et qu'il ne dit aucune phrase.
Ame Mélancolique Il y a 10 mois

Sinon, à la fin de la chanson Humanité, quand y'a la chorale des esprit,
J'ai l'impression qu'il dit "Notre mère la terre ....." et la fin et flou. Peut être "maintien ?" :
"Notre mère la terre est notre maintien ".
Mais je suis vraiment pas sûr, peut-être que j'hallucine complètement et qu'il ne dit aucune phrase.


[quote="Julien.R"]Moi je trouve que c'est "la mort" qu'il aurait pu mieux exploiter dans le final, elle me fout des frissons. Y a un côté ambiance 90 style Phil Collins peut-être même si j'arrive pas totalement à mettre la bonne chanson mais ça me rappelle un truc qui me rend nostalgique. Je l'ai déjà écouté 6 fois depuis 17h. Elle aurait plus sa place sur Lulu au passage. Assez effaré des critiques sur Saez, il semble y avoir une détestation chez certains, les sites de rocks alternatifs, les sites mondains c'est assez dingue, le fossé de génération. Saez ne parle plus à cette génération. Les gens qui le traitent d'islamophobe parce qu'il critique la burqa, alors qu'elle n'a rien à voir avec l'Islam, c'est assez déprimant. Tout comme les féministes 2.0 qui tapent sur lui pour au final défendre du Nabilla. Tu as l'impression d'être marginalisé c'est dingue. @Melie Si j'ai parlé d'une fille très cultivée c'est parce que son analyse de la chanson était argumentée et pas à base de "il dit p'tite pute".[/quote]En y repensant l'épisode de l'affiche de j'accuse était annonciateur. Ton com' est intéressant, il permet à travers lui de voir l'évolution d'une certaine gauche, celle en tout cas qui a le pouvoir médiatique et politique. Aujourd'hui le combat social est passé derrière le combat sociétal. Dans des proportions bien plus dramatiques Charlie Hebdo a payé ce prix aussi. Les propos de fond sur les inégalités sociales pèsent peu par rapport au combat individualiste et quasi individuel des communautés ou lobbies. Désolé de m'éloigner du sujet mais que Saez finisse par être presque rangé côté réac en dit long sur ça. Ça expliquerait donc pourquoi je me sens de plus en plus éloigné de ce qui est appelé la gauche ^^.
pedrosaez Il y a 10 mois

Moi je trouve que c'est "la mort" qu'il aurait pu mieux exploiter dans le final, elle me fout des frissons.
Y a un côté ambiance 90 style Phil Collins peut-être même si j'arrive pas totalement à mettre la bonne chanson mais ça me rappelle un truc qui me rend nostalgique.
Je l'ai déjà écouté 6 fois depuis 17h. Elle aurait plus sa place sur Lulu au passage.

Assez effaré des critiques sur Saez, il semble y avoir une détestation chez certains, les sites de rocks alternatifs, les sites mondains c'est assez dingue, le fossé de génération. Saez ne parle plus à cette génération.
Les gens qui le traitent d'islamophobe parce qu'il critique la burqa, alors qu'elle n'a rien à voir avec l'Islam, c'est assez déprimant.
Tout comme les féministes 2.0 qui tapent sur lui pour au final défendre du Nabilla. Tu as l'impression d'être marginalisé c'est dingue.

melie
Si j'ai parlé d'une fille très cultivée c'est parce que son analyse de la chanson était argumentée et pas à base de "il dit p'tite pute".
En y repensant l'épisode de l'affiche de j'accuse était annonciateur.
Ton com' est intéressant, il permet à travers lui de voir l'évolution d'une certaine gauche, celle en tout cas qui a le pouvoir médiatique et politique. Aujourd'hui le combat social est passé derrière le combat sociétal. Dans des proportions bien plus dramatiques Charlie Hebdo a payé ce prix aussi. Les propos de fond sur les inégalités sociales pèsent peu par rapport au combat individualiste et quasi individuel des communautés ou lobbies. Désolé de m'éloigner du sujet mais que Saez finisse par être presque rangé côté réac en dit long sur ça. Ça expliquerait donc pourquoi je me sens de plus en plus éloigné de ce qui est appelé la gauche .

OK. Bienvenue à Metropolis. On démarre avec Nathan dans une humanité glacée, où la technologie n'est plus au service de l'homme et de son evolution mais où elle l'a réduit en esclavage. On ne sent presque plus rien d'humain, tout est froid. Humanité qui a disparu à cause de sa foi aveugle en Dieu ou en la technologie. Ça m'aurait pas déplu que ce soit amené de façon plus subtile que par la répétition du "cul en arrière" tout le long de l'album. Intéressant ce mélange avec les sonorités orientales, un peu comme une nostalgie d'une époque où les humains étaient capables de l'Alhambra plutôt que de Bâmiyân. Hélas ce monde n'existe plus et la mort avec celle qu'il aime apparaît comme la seule issue pour se libérer de ses chaines, dont le cliquetis est presque aussi douloureux à entendre que la chanson de Paul Dano dans 12 years a slave. En attendant, pour s'évader et se souvenir qu'il fut vivant, il pense à ces moments volés où il peut retrouver Ana. Ça lui permet encore de ne pas sombrer dans la démence. Mais si la mort ne venait plus ? L'enfer n'est-il pas de finir en esclave H+, qui n'aurait plus aucune possibilité d'échapper à son bourreau ? Mais non, la mort arrive enfin. Il prend conscience de tout ce qui, pris séparément, lui semblait si anodin qu'il n'a pas lutté, alors que c'étaient les pierres du mur derrière lequel il est aujourd'hui prisonnier. Alors aux armes pour un chant du cygne. Rupture vers des sonorités moins sombres pour l'arrivée d'Ana, protégée du monde extérieur qu'on aperçoit à travers la vitre de sa chambre. Mais ce monde la rattrape puisqu'il n'a rien d'autre à lui offrir qu'un simulacre d'existence, où il faut s'inventer un double à la vie parfaite pour divertir la foule. Injonction qui la rend un peu schizo. Incapable d'exister en dehors du regard des inconnus derrière leurs écrans, elle dissimule derrière cette superficialité un immense besoin d'amour. La détresse va crescendo jusqu'au SOS final, aussi émouvant que les appels à Major Tom. SOS incompris, payé en espèces sonnantes. Elle prend conscience que le système ne lui laissera pas d'autre choix qu'être sa pute. L'alcool fait son entrée et la chute s'accélère jusqu'à ce qu'on retrouve la belle en Jennifer Connelly dans requiem for a dream. N'importe quoi plutôt que se réveiller face à un miroir qui lui renverrait ce qu'elle est vraiment devenue. Nathan revient encore plus noir, ne supportant pas d'assister à la chute de celle qu'il aime. Conscient qu'elle est la drogue la plus forte qu'il ait prise, on ne sait pas s'il va aller jusqu'à commettre l'irréparable. L'évocation ensuite au passé pourrait le laisser penser, mais non en fait elle l'a juste quitté. Et elle le nargue derriere son écran, comme elle allume tous ses followers. On commence à sentir le côté punk, avec l'ambiance mano negra et l'arrivée de Travis. Le mac voudrait ne l'avoir jamais rencontrée. Bien qu'il l'ait mise sur le trottoir, il est raide dingue d'elle. Ça y est les barrières ont cédé et la folie pointe le bout de son nez pour ne plus avoir à supporter la réalité. Là, c'est un peu la chanson WTF, Didier Wampas sort de ce corps ! Fin du trip bien glauque où les amants ne se voient plus. Il peut seulement se branler sur l'image de sa belle. Si certains se sont laissés embrigader par les prêcheurs intégristes du net, lui contiue à vénérer sa Marie. En attendant de faire ses adieux dans quelques mois ? L'ambiance de l'album me fait penser à The Wall. Mais absolument aucune surprise et des textes qui sombrent tellement dans la vulgarité que ça rend le tout difficile à apprécier vraiment. Dommage d'avoir autant de talent et de se laisser autant aller à la facilité. Et pas mal de contradictions (en dehors du fait qu'en général à 40 ans on a compris qu'il y avait d'autres alternatives que Marie ou Marilyn), qui finissent par me laisser penser que tu devrais arrêter d'écrire et te concentrer sur la composition. "Délicatesse contre vulgaire" ouais, on attendait des fleurs et on se prend beaucoup de haine gratuite et de jugements primaires. "Et ça vient vous donner des leçons", "Liberté contre Puritain" Euh...Ça serait pas un peu l'hôpital qui se fout de la charité ? "La mort dans les balance ton porc" assez mal à l'aise aussi avec ce côté "mangez-le si vous voulez", m'enfin quand plus loin on a le "p'tite pute" digne d'une bande d'ados harceleurs qui finissent par provoquer des suicides de gamines... "Tu pourras même te voiler, Moi j'te dévoilerais" entendre ça après F. Fanon, ca pique un peu. P.S : "Quand elle boit mes spiritueux […] dans les yeux, Elle a pas froid". Effectivement, elle a tellement pas froid que ça la brûle ^^ Sinon, c'est mignon tout plein de prévenir que tu feras tes concerts en burqa ⸮ Allez, sans rancune ! https://youtu.be/N3gtxVSQsKs
X Il y a 10 mois

OK. Bienvenue à Metropolis.
On démarre avec Nathan dans une humanité glacée, où la technologie n'est plus au service de l'homme et de son evolution mais où elle l'a réduit en esclavage. On ne sent presque plus rien d'humain, tout est froid. Humanité qui a disparu à cause de sa foi aveugle en Dieu ou en la technologie. Ça m'aurait pas déplu que ce soit amené de façon plus subtile que par la répétition du "cul en arrière" tout le long de l'album. Intéressant ce mélange avec les sonorités orientales, un peu comme une nostalgie d'une époque où les humains étaient capables de l'Alhambra plutôt que de Bâmiyân. Hélas ce monde n'existe plus et la mort avec celle qu'il aime apparaît comme la seule issue pour se libérer de ses chaines, dont le cliquetis est presque aussi douloureux à entendre que la chanson de Paul Dano dans 12 years a slave. En attendant, pour s'évader et se souvenir qu'il fut vivant, il pense à ces moments volés où il peut retrouver Ana. Ça lui permet encore de ne pas sombrer dans la démence. Mais si la mort ne venait plus ? L'enfer n'est-il pas de finir en esclave H+, qui n'aurait plus aucune possibilité d'échapper à son bourreau ?
Mais non, la mort arrive enfin. Il prend conscience de tout ce qui, pris séparément, lui semblait si anodin qu'il n'a pas lutté, alors que c'étaient les pierres du mur derrière lequel il est aujourd'hui prisonnier. Alors aux armes pour un chant du cygne.
Rupture vers des sonorités moins sombres pour l'arrivée d'Ana, protégée du monde extérieur qu'on aperçoit à travers la vitre de sa chambre. Mais ce monde la rattrape puisqu'il n'a rien d'autre à lui offrir qu'un simulacre d'existence, où il faut s'inventer un double à la vie parfaite pour divertir la foule. Injonction qui la rend un peu schizo. Incapable d'exister en dehors du regard des inconnus derrière leurs écrans, elle dissimule derrière cette superficialité un immense besoin d'amour. La détresse va crescendo jusqu'au SOS final, aussi émouvant que les appels à Major Tom.
SOS incompris, payé en espèces sonnantes. Elle prend conscience que le système ne lui laissera pas d'autre choix qu'être sa pute. L'alcool fait son entrée et la chute s'accélère jusqu'à ce qu'on retrouve la belle en Jennifer Connelly dans requiem for a dream. N'importe quoi plutôt que se réveiller face à un miroir qui lui renverrait ce qu'elle est vraiment devenue.
Nathan revient encore plus noir, ne supportant pas d'assister à la chute de celle qu'il aime. Conscient qu'elle est la drogue la plus forte qu'il ait prise, on ne sait pas s'il va aller jusqu'à commettre l'irréparable. L'évocation ensuite au passé pourrait le laisser penser, mais non en fait elle l'a juste quitté. Et elle le nargue derriere son écran, comme elle allume tous ses followers. On commence à sentir le côté punk, avec l'ambiance mano negra et l'arrivée de Travis. Le mac voudrait ne l'avoir jamais rencontrée. Bien qu'il l'ait mise sur le trottoir, il est raide dingue d'elle.
Ça y est les barrières ont cédé et la folie pointe le bout de son nez pour ne plus avoir à supporter la réalité. Là, c'est un peu la chanson WTF, Didier Wampas sort de ce corps !
Fin du trip bien glauque où les amants ne se voient plus. Il peut seulement se branler sur l'image de sa belle. Si certains se sont laissés embrigader par les prêcheurs intégristes du net, lui contiue à vénérer sa Marie. En attendant de faire ses adieux dans quelques mois ?


L'ambiance de l'album me fait penser à The Wall. Mais absolument aucune surprise et des textes qui sombrent tellement dans la vulgarité que ça rend le tout difficile à apprécier vraiment. Dommage d'avoir autant de talent et de se laisser autant aller à la facilité. Et pas mal de contradictions (en dehors du fait qu'en général à 40 ans on a compris qu'il y avait d'autres alternatives que Marie ou Marilyn), qui finissent par me laisser penser que tu devrais arrêter d'écrire et te concentrer sur la composition.
"Délicatesse contre vulgaire" ouais, on attendait des fleurs et on se prend beaucoup de haine gratuite et de jugements primaires. "Et ça vient vous donner des leçons", "Liberté contre Puritain" Euh...Ça serait pas un peu l'hôpital qui se fout de la charité ? "La mort dans les balance ton porc" assez mal à l'aise aussi avec ce côté "mangez-le si vous voulez", m'enfin quand plus loin on a le "p'tite pute" digne d'une bande d'ados harceleurs qui finissent par provoquer des suicides de gamines... "Tu pourras même te voiler, Moi j'te dévoilerais" entendre ça après F. Fanon, ca pique un peu.


P.S :
"Quand elle boit mes spiritueux […] dans les yeux, Elle a pas froid". Effectivement, elle a tellement pas froid que ça la brûle
Sinon, c'est mignon tout plein de prévenir que tu feras tes concerts en burqa ⸮

Allez, sans rancune !


https://youtu.be/N3gtxVSQsKs